Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Mar 22 Déc - 0:12

Silence de mort. Personne. Pas un bruit, même pas une misérable motte de foin qui roule, qui roule et qui ne s’arrête pas on ne sait pas pourquoi. Non, un grand silence agaçant, même pas effrayant, juste exaspérant. Ah, pourquoi les gens ne sont-ils jamais réveillés lorsqu’il fait nuit et que l’aube arrivera dans plusieurs heures ? Certes, Shi aimait le silence, il n’aimait pas le bruit, mais là, c’était tellement silencieux et tellement mort, qu’il avait l’impression que le temps c’était figé et qu’il avançait dans une illusion ou quelque chose du même genre. Même pas un chat qui miaule, même pas un chien qui aboie. Rien. Silence. Cela lui donnait même envie de parler tiens, mais parler tout seul ne serait pas une bonne idée, et si quelqu’un, par miracle, l’entendait, Shi passerait pour un fou. Alors qu’il était juste un simple humain, blond aux yeux rouges, portant son éternel manteau blanc ou bleu allez savoir….

Il marcha. Qu’est ce qu’il cherchait déjà ? Oh rien de spécial à vrai dire. En fait il se baladait d’endroit en endroit pour pouvoir exterminer tous les yokais. Dans quel but…Hum… Celui de tuer ? Enfin bon, Shi n’avait aucun but, et sa ne l’embêtait pas, il ne voyait pas pourquoi il devait en avoir un, à quoi cela lui servirait après tout ? Il tuait les yokais point final. Et si les humains, ce qu’il était, l’embêtait, il leur tirait un peu dessus histoire de s’en débarrasser un peu, et puis voilà. Il ne les tuait même pas eux alors. Non en fait, Shi vivait juste sa vie, voyageait pour rien, pour personne, sans rien, sans personne, et sa il s’en fichait totalement. Sa ne l’amusait même pas, vu à quel point il était antipathique, mais bon. Enfin passons, il marchait, tranquillement comme ça. Alors que ce silence continuait de régner et que sa ne cessait de l’agacer, lui qui pourtant avait horreur du bruit et admirait le silence. Mais apparemment, trop de silence, tuait justement le silence.

Soupir d’exaspération de la part de Shi. Enfin un peu de bruit parmis ce silence de mort. Parmis ce désert aphone. Ah, qu’est ce que c’était agréable de se rendre qu’au final, on est pas sourd. Ou que même, le temps n’est pas figer, ou que personne n’a coupé le son. Alors, sans aucune raison, il se mit à regarder le ciel, parce qu’il en avait envie, comme ça, sur un coup de tête comme d’habitude. Puis il entendit un bruit, qui fut facilement perceptible à son oreille vu tout le silence qu’il y avait autour de lui, ce silence de mort avait donc été dérangé par un bruit, ainsi donc, Shi baissa sa tête pour regarder autour de lui, prêt à sortir son sabre s’il le fallait, et d’une voix qui ne laissa même pas entrevoir de la peur, ni de la colère, non qui en fait ne montrait rien du tout, comme toujours, il annonça

- Qui est là ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Mar 22 Déc - 11:44

Sakura s'était à nouveau rendu sur terre. Elle s'ennuyait tellement au monde céleste et ne supportant plus les regards de certains dieux, elle avait décidé d'aller faire un tour en bas, certaine qu'elle s'ennuirait moins qu'en haut ... Elle arriva dans une ruelle vide et silencieuse, trop silencieuse. En même temps, il faisait nuit, il ne faisait pas encore jour.
Le silence était apaisant, elle pouvait se concentrer sur les bruits de la nature, elle pouvait entendre le faible vent qui passait, elle pouvait entendre les bruits et les sons que les humains n'entendaient pas.
Elle avait l'habitude du silence. Elle qui ne parlait quasi jamais sauf aux animaux et aux éléments. Mais ce silence lui devenait ennuyant à force. Elle voulait parler aux humains, à certains dieux qui ne la regardaient pas aussi froidement que d'autres. Parler dans le sens d'avoir une conversation et non dire des mots de politesse exigée ...
Elle leva les yeux vers le ciel en inspirant. C'était une nuit bien calme sur terre, trop calme. Elle aurait dû descendre plus tard, dans la journée ...
Mais elle resta là, elle commença à marcher, sa longue robe frôlant le sol. Elle avait à peine fait deux pas qu'elle entendit une voix crevait ce silence morbide "qui est là ?"
Un humain sans nul doute. Qui n'était sûrement pas loin d'elle. Elle se retourna vers la voix et sortit de l'endroit où elle était, elle était caché par deux grandes caisses en bois quand elle a apparu.
Elle avança et se mit enfin dans le champ de vision de l'humain qui était à quelques mètres d'elle. Elle le détailla longuement puis enfin elle sortit de son mutisme :


-Ne sort pas ton arme, je ne suis pas une menace.

Elle n'avait jamais adresser la parole à un humain jusqu'à aujourd'hui. Elle détestait certains humains, ceux qui détruisaient sans remord la nature. Elle espérait que celui-ci n'était pas l'un d'entre eux ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Mer 23 Déc - 22:17

Le silence était roi. Tout était silencieux, même après ce bruit de mouvement. Shi observait en direction du bruit. Il faut toujours se préparer pour les attaques, sinon on n’a jamais le temps de se défendre, on se fait avoir, et on meurt. Tant pis pour nous, on n’avait qu’à être un peu plus prudent. Enfin bref, il regarda la silhouette qui avait coupé raide le silence, sortir de l’endroit où on ne la voyait pas, et l’observa. C’était une jeune fille apparemment, mais si elle était humaine, c’était qu’elle était née étrangement alors. Pour avoir des cheveux d’une couleur aussi étrange que le rose… Elle ne devait pas être humaine. Et peut-être que l’espèce de pendentif sur son front, était son contrôleur de force, on ne sait jamais. Enfin, Shi ne réagissait pas. Antipathique de nature quoi. Pourquoi fallait-il réagir ? Ça montrait nos sentiments, ça nous trahissait, c’était dangereux, enfin c’est ce qu’il pensait. Il la fixait, comme ça, et soudain, elle lui parla. Lui disant de ne pas sortir son arme, qu’elle n’était pas une menace. Il ne haussa même pas un sourcil. Mais Shi trouvait la jeune fille un peu stupide. Avec ses cheveux, elle paraissait bizarre, elle ne s’en rendait pas compte ? Cela pouvait être un piège. Peut-être qu’a force de tuer les yokais, il c’était fait une réputation parmi eux, et que ceux-ci ont décidés de lui tendre un piège. D’un ton toujours aussi neutre et nonchalant que d’habitude, il se mit à parler.

- Tu as les cheveux roses. Tu as les yeux violets. Tu as un drôle de bijou sur ton front. Je suis un tueur de yokai peut-être connu. Tous les humains dorment. Tu ne parais pas être humaine. Il y a donc beaucoup de preuves qui démontrent que tu es un potentielle menace.

Shi avait cette habitude d’être franc, de dire toujours la vérité, de dire ce qu’il pensait. Certains appelleraient ça l’honnêteté radicale, dire tout ce qu’on pense, sans mensonge. Le blond n’hésitait jamais, que ça blesse, que ça soit méchant, que ça soit surprenant, choquant, pathétique, triste, horrible, gore, etc, il disait tout. Sans secrets. Il n’avait rien à cacher, et ne cachait pas les gens. Et tout cela sur un ton sans émotion, neutre, comme lorsqu’on répond du tac au tac sans y penser. Un ton vide, droit, carré. Pas de joie, ni de tristesse. Tel était le ton de Shi. Ajoutez cela à une voix qui n’a toujours pas mué même à son âge, et qui parait assez aigu, et adaptez cela à sa taille, c'est-à-dire un mètre 74. Oui je sais, si vous l’aviez en face de vous, comme la « jeune » fille, vous trouveriez le jeune humain tout à fait original et étrange. Mais ne prenez pas peur, c’est normal chez lui.

Après avoir dit ces paroles, il sortit lentement son sabre, avec une telle nonchalance, qu’on aurait dit qu’il ne voulait pas se battre, ou alors qu’il n’en avait rien à faire. La fine lame de son arme ne brillait pas, car comme tout le monde dormait, et bien, même les lampes avaient l’air de dormir, et n’étaient ainsi pas allumer, ou éclairait faiblement. Il regarda la jeune fille. Il n’avait même pas peur. Et même si celle-ci paraissait être l’innocence même vu sa tête, il s’en moquait, mieux valait toujours se méfier que de regarder le temps qui passe et se faire attaquer bêtement. Tel un détective, il annonça enfin.

- As-tu quelque chose qui puisse démontrer que tu n’es pas une potentielle menace ?

Alors peut être qu’il rangerait son arme.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Jeu 24 Déc - 13:40

Sakura était de nature très calme, sereine et apaisée. Elle ne s'agitait jamais, elle restait stoïque à chaque situation qui se présentait à elle. Elle détestait par dessus tout la violence. Elle était contre toute violence. Mais si elle avait à se défendre, elle sortait de ce calme imperturbable, de cette paix qui l'habitait et là, elle faisait preuve de violence. Elle pouvait déchaîner une tempête, une tornade ou faire trembler la terre.
Ce jeune humain devant elle, la prenait pour un Yokaï. Elle n'était pas vexée pour autant d'être prit pour l'un d'eux. Si un peu. Les Yokaï sont des monstres sans coeur. Ils faisaient preuve de violence à tout moment. Ils s'en prenaient ces temps-si aux humains, sans avoir aucune pitié.
Elle eut un faible sourire quand il lui dit qu'il était un tueur de Yokaï. Mais elle perdit son sourire. Ôter la vie était un crime même si c'était pour enlever celle d'un assassin. Mais ce jeune humain devenait un assassin également, il se salissait les mains ...
L'apparence de ce jeune humain n'était vraiment pas l'apparence d'un tueur de Yokaï que Sakura se faisait. Il était blond aux yeux marrons, il était assez mignon et il avait un visage d'enfant.
Il avait sortit son arme mais Sakura n'avait pas bougé d'un cil, elle n'était nullement effrayée.
Il ne savait pas qui elle était. Il la prenait pour une menace ...
La main de Sakura se leva doucement et se posa sur ses cheveux roses et d'un ton habituellement trop calme :


-Exacte, je ne suis pas une humaine, je ne suis pas comme toi. Mais je ne suis néanmoins pas un Yokaï et ce bijou sur mon front n'est pas ce que tu pense ...

Elle se permit un nouveau sourire, en baissant sa main pour croiser les bras. Une chose pour démontrer qu'elle n'était pas une menace ?
Elle décroisa les bras et leva ses deux mains en soupirant.
Doucement, elle retira la perle et le fil. Elle fit tomber la perle sur sa main et releva les yeux vers l'humain pendant que la perle se mit à perdre sa clarté.
Ce bijou lui a été mit à sa naissance par sa mère. Sûrement le symbole du pouvoir des élèments. Sakura l'enlevait très rarement.


-Tu as la preuve que ce n'est pas un contrôleur de force. Sinon si j'étais vraiment un Yokaï, j'aurais reprit ma soi-disant vraie apparence. Tu veux autre chose pour prouver que je ne suis pas une menace ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Ven 25 Déc - 19:34

Il ne bougeait pas. Pourquoi aurait-il bouger après tout ? Il ne disait même rien du tout. Il attendait, patiemment, une preuve que cette fille n’était pas une menace. Même si celle-ci avait un air innocent, avait l’air tout à fait inoffensif. Intouchable. Mais, même si Shi était toujours éternellement antipathique, il n’en restait pas moins assez méfiant. Il la regarda mettre sa main sur ses cheveux, en se taisant. Il l’écouta même, toujours son sabre dans les mains, on ne sait jamais. Elle lui annonça que oui, elle n’était pas humaine, mais cela ne fit pas bouger l’arme du jeune blond, on ne sait jamais, peut-être qu’il y avait autre chose que les yokais en ce monde. Il n’y croyait pas trop, mais sa restait à voir. Elle annonça qu’elle n’était pas un yokai, alors qu’est ce qu’elle était ? Une espèce encore inconnue venu d’un autre monde ? Il s’en moquait un peu, n’avait pas envie de demander, sa ne le regardait pas, et il la regarda enlever la perle qu’il supposait être son contrôleur de force, mais rien ne se passa. Donc ce n’était pas un contrôleur. Alors qu’est ce qu’elle était ? Mais si sa peut vous intriguer, Shi sa ne l’intriguait pas. Elle n’était pas humaine. Elle n’étais pas yokai. Elle n’était pas tabou par ses cheveux et ses yeux. Dans ce cas. La jeune fille était quelque chose d’inconnu.

Shi finit tout de même par ranger son arme. Si elle n’était pas un yokai, alors tant mieux pour elle, ou pour lui. Il l’observa. Finalement. Sa titillait sa faible curiosité. Qu’est ce qu’elle était ? Il ne voyait pas ce qu’elle pourrait être… Un esprit perdu ? Non il n’en avait jamais vu. Il avait déjà rencontré beaucoup de sortes de gens, diverses, spéciales, originales, sortant de l’ordinaire, mais elle. Le blond pourrait croire qu’en réalité elle lui mentait. Mais c’était stupide de mentir. C’est son instinct qui lui disait qu’elle ne mentait pas. Il s’approcha vers elle, la fixait, d’un regard neutre, pas vide non, juste neutre, et finit par parler à son tour

- Si tu n’es pas une yokai, si tu n’es pas humaine, si tu n’es pas un enfant tabou, es-tu un esprit frappeur qu’on est oublié d’exorciser ? Enfin, c’est pas que sa m’intéresse vraiment, mais c’est bizarre quoi.

[Excuse, pas d’inspiration]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Ven 25 Déc - 19:38

[normal que tu rep avec goku ?]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Ven 25 Déc - 20:07

[Merde, je me suis trompé >o< ! En fait, je suis Shi et Gokû à la fois >o< ! Pardon T.T]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Sam 26 Déc - 21:27

[Sur d'autres forums où j'ai plusieurs comptes, ça m'arrive aussi de me tromper, t'inquiètes ^^]

Les craintes que semblaient avoir le jeune humain semblaient s'éteindre quand il rangea enfin son arme. Sakura n'était une menace pour personne sauf ceux qui détruisaient la nature qui lui était si chère à ses yeux.
Elle fixa le jeune humain avancer vers elle. Elle ne dit rien attendant qu'il prenne la parole. Pour une fois, elle ne s'enfuira pas. Elle restera, même si c'était la première fois qu'elle avait en face d'elle un humain et avec qui, elle était sur le point de parler.
D'ordinaire, elle fuyait les humains, ne leur dévoilant jamais qui elle était. Mais cette fois-ci, elle ne fuyera pas, elle fera face, ne se taira plus. Le silence la rangeait depuis fort longtemps. Parle la sortira de son ennui.
Elle remit son bijou à sa place, il reprit sa clarté, il illuminait à nouveau.
Le jeune humain ne savait pas qui elle était, il n'en avait aucune idée à voir.
Elle sourit. Elle, un esprit frappeur ? Non, elle était bien réel en chair et en os ...


-Je ne suis pas non plus un esprit ...

Elle marqua un temps d'arrêt avant de dire ce qu'elle était vraiment, comme si elle craignait la réaction du jeune humain :

-Je suis une déesse. Plus particulièrement, je suis la déesse de la nature. Je m'appelle Sakura.

Voulant en savoir plus sur le jeune humain et qui plus est, savoir surtout son nom, elle rajouta la question :

-Et toi, jeune humain, quel est ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Dim 27 Déc - 18:16

Il attendait la réponse à sa question. Shi était très patient c’était l’une de ses principales qualités à vrai dire. Il pouvait attendre pendant une heure, deux heures, trois heures, un jour, cinq mois, sans s’en lasser.C’était en principe parce qu’il était antipathique et qu’il se moquait de tout. Alors, il laissa le jeune fille remettre son bijou, et la laissa répondre. Elle annonça, que non non, elle n’était pas un esprit. Et donc, la première question qu’on pouvait se poser, c’était : « Qu’est ce qu’elle était ? ». mais, il ne réagit même pas. Ah bon. Elle n’était pas un esprit. Ah. Ainsi elle était qu’elle était quelque chose dont il ignorait l’existence. Ou pas. Car bien vite la suite du pourquoi du comment arriva.

-Je suis une déesse. Plus particulièrement, je suis la déesse de la nature.

C’était tout à fait particulier alors. Et si Shi était antipathique jusqu’à un certain point, son manque de réaction avait certaines limites. Ainsi, la jeune fille qui venait aussi d’annoncer qu’elle s’appelait Sakura et qui demanda à Shi son nom, put observer quelque chose qu’on voit très rarement. Un haussement de sourcil. Bon, d’accord, ce n’est pas grand-chose, il aurait put s’exclamer, avoir peur, être effrayé, être super surpris, se reculer, ressortir son arme, ou même juste ne pas y croire mais le jeune blond n’était pas comme ça. Il la regardait juste avec une certaine surprise. Sans rien dire. Il y croyait. C’était juste particulier. Qu’un dieu descende sur terre, c’était une véritable surprise, non ? Il n’en avait jamais vu, et lui qui n’était qu’un simple humain, avait la chance de voir certainement la créatrice du ciel, de l’air, de tout ce genre de chose, ou tout du moins le maître de ces choses.

Au moins, il pourrait s’entendre avec elle. Pourquoi me diriez vous ? Parce que Shi aimait les fleurs. Les poules aussi, mais ça c’était en rapport avec son passé, en ce temps, ou son village n’avait pas été détruit, où il n’avait tué aucun yokai, où il était un petit garçon, où son père avait des poules. Enfin bref, il pouvait donc l’apprécier, et savoir qu’elle était la déesse de la nature, non seulement le fit hausser les sourcils, mais en plus, lui fit faire un petit sourire. Quand on ne le connaissait pas, il paraissait froid, mais quand on commençait à savoir qui il était, on se rendait compte qu’il était en réalité tellement gentil… Enfin, il n’était pas non plus la gentillesse réincarnée, ce n’était pas son genre. Mais, ce fut en souriant qu’il se mit à répondre.

- Je me nomme Shi. Shi Rokku.

D’habitude il n’aurait jamais donné son nom. Et puis, qu’est ce qui prouvait que cette fille disait la vérité ? Et si …Et si elle n’était pas une déesse ? Mais il la croyait. Il pensait vraiment qu’elle était sincère. Et s’il se trompait ? Il se défendrait de lui-même. A temps. Tant pis s’il avait un peu mal, il gagnerait quand même. Alors, laissez le sourire. Il avait reçu une éducation qui faisait en sorte qu’il aime la nature. Ainsi, rencontrer la déesse même de cette chose qu’il appréciait, c’était comme si vous rencontriez votre idole.

- Si tu es la déesse de la nature, est-ce toi qui l’a crée ?

Il n’était pas curieux. Sauf que là, c’était un peu différent. Autant se renseigner sur elle. Si elle ne voulait rien lui dire. Elle faisait comme elle le sentait. Comme elle le voulait. Shi s’en moquait, il attendra juste la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Lun 28 Déc - 10:31

Sakura craignait la réaction du jeune humain. Aurait-il peur ? La croirait-il ? Elle s'était posé d'innombrables questions à ce sujet. C'était pour ça qu'elle fuyait les humains. Elle ne savait pas vraiment s'il lui était interdit de leur parler. Tant pis, elle prenait le risque de parler avec l'un d'entre eux.
Celui-là n'était pas comme ces humains profanateur de la nature. Il avait l'air doux, gentil. Il ne pouvait pas faire de mal à la nature, Sakura le sentait.
Elle pensait qu'il ne lui répondrait pas et qui s'en irait, effrayé. Il n'en fut rien. Il répondit sans détour. Il eut même un sourire, petit certes mais il souriait. Le fait de savoir que Sakura était la déesse de la nature ? Aimait-il également la nature comme Sakura l'aimait et la préservait ?
Les yeux reflétent souvent ce que les gens ne disent pas. Même si Shi ne faisait pas montrer ses sentiments, Sakura voyait dans ses yeux qu'il aimait la nature et qu'il n'était pas un de ces humains saccageur de la beauté des fleurs et des bienfaits de la nature.
Elle sourit, elle voyait également qu'il la croyait, elle avait peur du contraire. Elle sentait qu'elle s'entendrait bien avec lui ...
Il lui posa une nouvelle question, si c'était elle qui avait créé la nature.
Sakura n'avait que 350 ans. Ce n'était pas elle qui avait créé la nature, loin de là. Elle n'était seulement qu'une gardienne qui protégeait les animaux, la végétation et les élèments.
Tout ce qu'elle savait c'était qu'il avait un autre dieux au-dessus d'elle, qui avait créé la nature dont elle avait la charge de surveiller :


-Non, ce n'est pas moi qui l'ai créé. Je ne suis que la gardienne. Je suis en charge de la gérer, de la protéger et de faire en sorte qu'elle reste toujours ainsi sur terre.

Elle ne pouvait en dire plus, elle-même, ne savait pas qui était au-dessus d'elle. Elle aurait voulu le rencontrer, cet être qui avait créé une telle beauté sur terre, une telle diversité des espèces ...

-Quoi de plus manifique de protéger une telle merveille en ce monde. Malgré que ça fait des années que je protége la nature, je m'étonne chaque jour de ce que je découvre quand je descend sur terre.

Son regard se perd sur un point précis et elle lève sa main. Une forme apparu, une petite silhouette constituée d'eau se dessina et une petite fée des eaux se présenta à Sakura et à Shi :

-Je crée des minis fées grâce à l'eau et à mes pouvoirs, et je les envoie soigner les plantes qui se meurent faute de soin par les humains. Peu d'humains respectent la nature en son intégralité. Au contraire. Certains la profanent sans regrets.

Elle fixa Shi dans les yeux, changeant littéralement de sujet :

-Dis moi, Shi, pourquoi t'acharnes-tu à tuer les Yokaï ? Que t-ont-ils fait pour avoir une telle haine contre eux ? Tu es trop jeune pour te salir les mains ainsi ...

Sakura était contre toutes formes de violences. Certes, les Yokaï méritaient qu'on leur réservent le même sort mais Shi était trop jeune pour faire ça. Il avait bien autre chose à faire à son âge, il ratait sûrement plein de chose.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Mar 29 Déc - 3:07

Il ne bronchait pas. Ne bougeait pas. Et la réponse venue. Ainsi ce n’était pas la jeune fille – ou tout du moins, si elle était jeune – qui avait crée la nature. Elle n’en était que la gardienne. C’était intéressant. Shi qui était un fervent protecteur de la nature, dans un sens, et à qui on aurait put donner la médaille du plus grand écologiste, était dans un sens fabuleusement heureux de rencontrer Sakura. Même s’il était devenu le roi de l’antipathie, voire même l’antipathie réincarnée, la seule chose sur laquelle il avait des réactions c’était ça. Mais surtout en particulier les fleurs et le vent. Il n’eut pas le temps de parler, que Sakura reprit la parole, parlant qu’elle aimait la nature, qu’elle aimait la protéger justement. Et, il la regarda lever sa main. Sans broncher. Pourquoi bouger ? Il allait sûrement se passer quelque chose d’intéressant.

C’est alors qu’apparu soudainement, un petit être tout fait d’eau, qui paraissait réellement vivant. Alors c’était vrai. Les dieux pouvaient créer la vie. Et sûrement la détruire également. Il écouta la déesse expliquée qu’elle créait des minis fées grâce à l’eau, et bien sûr à ses pouvoirs, et qu’elle les chargeait de soigner les plantes. Elle parla de la profanation de la nature par les humains. Sur ce point là, il l’approuvait entièrement. Son père lui avait toujours appris à bien s’occuper de la végétation, à la respecter, que c’était grâce à elle qu’il vivait. Qu’il se nourrissait. Qu’il respirait. Et que les animaux nous permettaient beaucoup de choses, alors qu’il ne fallait pas les tuer. Enfin, il n’était pas végétarien et mangeait de la viande, mais bon. Il observait toujours le petit être bleu, sans être pour autant émerveiller comme certains auraient pu l’être. Un antipathique reste antipathique jusqu’au bout, on ne change pas le monde en un claquement de doigts comme on ne change pas Shi juste en une rencontre.

Puis, la déesse finit par lui demander pourquoi il s’acharnait à tuer les yokais, qu’est ce qu’il lui avait fait pour avoir une telle haine contre eux. Mais à cette question, il n’y répondrait pas. C’était son passé, c’était son histoire, c’était sa vie. Il n’avait pas à la raconter. Mais comme on dit, on doit toujours donner quelque chose d’équivalent à ce que l’on reçoit. Sakura n’avait sûrement pas envie de lui dire qui elle était et même de montrer ses pouvoirs. Et Shi n’avait pas envie de lui révèler sa vie. Mais c’était l’équivalence même de ce qu’elle lui avait montré. Elle s’était présenté, il s’était présenté. Elle avait sûrement révèlé un secret, à son tour. Et tant pis s’il ne voulait pas. Après tout, personne ne les entendait, alors… Dans un soupire monotone, il finit tout de même par parler. Avouer ce crime, cette faute, qui arrivait très souvent à Togenkyô depuis quelques temps…

- J’avais 9 ans quand des crétins de yokais sont venus attaquer mon village et ont tout détruit. Mes parents m’avaient caché, alors j’ai survécu. Un homme m’a enseigné l’art du combat, et tu vois ce que je suis devenu.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Mar 29 Déc - 21:57

Sakura laissa échapper la fée pendant que Shi répondit à sa question.
La fée vola vers Shi et tourna autour de lui, faisant quelques bruits. Elle parlait, seule Sakura comprenait. La fée repartit, s'envolant au-dessus d'eux, faisant des tournants.
Maintenant, Sakura savait pourquoi Shi tuait les Yokaï. Ca ne faisait que ça d'arriver sur terre en ce moment. Beaucoup de personnes se faisaient tuer sans pitié par les monstres. Ces personnes qui avaient des enfants, ces derniers survivants devenaient alors orphelins malheureusement.
Ca attristait beaucoup Sakura. Elle avait vu, en descendant sur terre, ces derniers temps, des enfants seuls, pleurant la mort de leurs parents.
Comment ne pas en vouloir aux monstres après ça ?
Un jour ou l'autre, ces enfants grandissent, arrivent à un âge où leurs haines ont grandit en même temps qu'eux et ont enfin la force de la mettre en marche. Tout comme Shi. Il se vengeait tout simplement. Quoi de plus normal ? Mais Sakura n'aimait pas ça, elle n'aimait pas la violence et cela la désespérait de voir que ces enfants tout comme Shi, gâchent la fin de leur enfance pour se concentrer sur leur vengeance ...
Mais elle ne pouvait rien y faire. Car elle se dit, qu'à leur place, elle ferait sûrement pareil.
Elle n'était déjà plus maîtresse d'elle quand on profanait la nature ...


-De plus en plus de personnes ont le même passé tragique, en ces temps, à cause des monstres. Certaines jurent par la vengence d'autres non. Nous ne pouvons pas empêcher tous ces évènements malheureusement ...

Elle ferma les yeux en inspirant. On voudrait tous, elle la première, que tout redevienne comme avant. Est-ce que cela est possible ? Ou était-ce qu'une illusion, un rêve que ça redevienne comme avant ?
Elle rouvrit les yeux sur Shi.


-Je comprends ce qui te pousse à les tuer. Mais tu t'abaisses à leur niveau. Même s'ils le méritent vraiment ... Mais en même temps ils ont gâché ta vie en tuant tes parents. Malheureusement, on ne peut rien y changer, ni te changer. Je suis sûre que tu continueras à mener cette vie quoique je dis ou que je ne fasse ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Sam 2 Jan - 22:46

Qu’est ce que c’était bizarre d’avoir une espèce de bestiole bleue autour de soi, quand on savait que ce n’était surtout pas humain, ni yokai, que c’était fait de la nature et d’eau. Enfin, Shi n’avait pas réagit quand la petite fée avait volée autour de lui. Il trouvait ça surprenant, mais cela ne se voyait pas sur son visage, c’était toujours comme ça. Soudain, le petit être s’en alla, sûrement pour retourner dans son état naturel, et la jeune déesse lui annonça que de plus en plus de personnes on le même passé, à cause des yokais. Et que certains jurent par la vengeance d’autre pas. Et qu’on ne pouvait pas empêcher tous ces évènements. Il ne comprit pas pourquoi elle ferma les yeux, de toutes façon, comme peu de choses l’intéressait il ne comprenait pas grand-chose. Enfin, peut-être qu’elle se concentrait pour faire il ne savait quoi, ou pas. Shi n’en savait rien, et même s’il était un rare adorateur de la nature, il s’en fichait un peu, même si Sakura était la déesse de la nature.

Shi écouta la suite de ses paroles, en se taisant, parce qu’il n’y avait rien à dire et qu’on interrompais pas les gens quand ils parlaient. Elle lui disait qu’elle comprenait ce qu’il poussait à tuer les débiles de yokais qui attaquent sans raison, mais qu’il s’abaissait à leur niveau. Bah, qu’importe ? Il n’en avait plus rien à faire maintenant. C’était trop tard, et il se fichait du niveau où il était. Shi aurait beau être au niveau – 569 987 il ne changerait jamais. Et puis, Sakura disait que les yokais avaient gâché la vie du jeune blond en tuant ses parents et qu’on ne peux rien y changer, et qu’elle était sûre qu’il continuera à mener cette vie quoique qu’on dise. C’était tout à fait ça. C’est bien, elle avait comprit sa au moins. Heureusement qu’elle n’était pas le genre de personne chiante qui insistait toujours pour changer les gens, pour qu’ils arrêtent de tuer et nyanyanya. Alors que lui, il aimait tuer les yokais, se venger d’eux, et même, en réalité ce n’est pas comme s’il aimait ça, il ne faisait que se défendre en réalité. C’est peut-être pour cela qu’il ne tuait pas tous les yokais qu’il croisait. Juste ceux qui l’embêtaient.

Il fixait la déesse. Son regard était toujours aussi neutre. L’antipathie habituelle quoi. C’est comme s’il était impossible de lire dans ses pensées. Tant son regard n’exprimait rien. Pourtant, il devait sûrement ressentir des émotions, c’est juste qu’il ne les montrait pas du tout. Par exemple, il aimait bien Sakura, mais on aurait juste cru que cette fille l’ennuyait. Shi était-il un bon menteur ? Non juste qu’il ne savait plus montrer ses expressions voilà, point barre. Il se mit tout de même à parler

- Tant mieux si tu n’insiste pas pour que je change. A vrai dire, je pense que je suis au niveau de moi-même. Si je les tue, c’est également pour me défendre. Je ne tues pas tout ceux que je croise en même temps.


Il n’était pas devenu avide de vengeance. Juste que si on le provoquait, l’embêtait ou tentait de le tuer, et bien, il se défendait et tuait, point final. Avec une telle nonchalance, que c’était effroyable à voir. C’est comme s’il en avait rien à faire. Comme si pour lui c’était juste quelque chose de banal. Comme toutes les choses qu’il faisait et disait. Après tout.

- Pourquoi viens-tu dans un monde aussi « pourri » que le nôtre ? Le monde où tu es n’est pas assez bien pour toi, Sakura ?


Utilisant son nom, sans gêne, utilisant le terme « pourri » sans embarras, Shi se contrefichait des conséquences de ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Lun 4 Jan - 20:53

Sakura en voyant Shi impassible ainsi, aurait pu croire comme n'importe qui que Shi s'ennuyait avec elle et se fichait d'elle. Mais ce n'était pas le cas pour Sakura. Elle-même était comme ça habituellement. Dans le monde céleste, elle ressemblait à une poupée d'où son surnom qu'on lui avait attribué et qu'elle entendait sur son passage.
Ce surnom, c'était parce qu'elle avait vraiment un visage poupée, elle était très jolie, pâle et elle n'exprimait jamais ses sentiments.
Elle pouvait rester des heures sans bouger, ni parler. Une vraie statue même comme les autres essayaient de lui parler. A force, plus personne au monde céleste ne lui adressait la parole.
Sakura regrettait à présent, ce vide, ce manque de présence autour d'elle.
L'avait-elle méritait après toutes ces années de silence ?
Elle était un peu comme Shi, antipathique sur les bords mais elle avait depuis peu cette envie de parler, de sortir de son mutisme. Ou peut-être le fait d'avoir rencontrer Shi qui la fait sortir de son silence ?
Elle ne saurait que dire.
Elle l'écouta sans rien dire. Heureusement, il ne tuait pas sans arrêt à chaque rencontre de Yokaï ...
Ce n'était pas vraiment les mots qui choquaient Sakura mais les questions et le fait d'y répondre.
Mais on ne pouvait voir pas ce mini choc intérieur en apparence. Elle garda son habituel regard et son impertubable calme :


-Ton monde n'est pas "pourri", Shi ... Votre nature est manifique. Comment la qualifiait ainsi ? Si tu veux parler de la race humaine, certains valent la peine de les connaître et de les voir ...

Elle baissa cependant la tête, seulement sa voix clarifiait sa tristesse :

-Je m'ennuis au monde céleste. Personne ne me parle ... La nature est aussi belle qu'ici mais je préfère descendre. Les autres dieux me voient comme une poupée. Je ne parle pas, je ne bouge pas ... En descendant sur terre, j'essaie d'aller vers des humains mais je recule à chaque fois ... Tu es le premier que j'ose approcher.

Elle releva la tête vers lui, le regardant dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Dim 10 Jan - 0:50

[HJ : Je me suis permis de faire une petite attaque de yokai, malgré que ça n’est pas trop de rapport avec le post. Si ça te dérange, je peux modifier mon post, pas de problème]

Pour Shi, depuis la mort de ses parents, depuis que son maître lui avait apprit à se battre, tout ce qui concernait l’émotion, la peur, la surprise, l’étonnement, était quasiment inexistant. Il était devenu l’antipathie même. Rare étaient les fois où sur son visage on pouvait enfin apercevoir des réactions, des émotions. Il n’avait pas scellé cela au fond de lui, non, c’est juste que ça avait disparu. Faites exploser une bombe dans son dos qu’il se contentera d’hausser les épaules et de lâcher un simple petit « ah ». Alors, pour lui, tout était pourri ou pas. Seules les fleurs, étaient l’une des rares choses qu’il appréciait. Même, c’était la seule chose qu’il appréciait. Enfin. Sakura annonça que tout le monde n’était pas pourri, que la nature était magnifique. Oui. Il n’y avait que ça. La race humaine, il s’en contrefichait autant qu’il se moquait d’être humain. Ah, qu’il était impassible et neutre…

Shi vu bien qu’elle était triste, ça s’entendait dans sa voix. Mais il n’allait pas la réconforter en disant un « pauvre petite chou, tu veux un câlinou ? ». Il n’était pas et ne serait sûrement jamais comme ça. Il restait planté là, dans la fraicheur de la nuit, en dessous de la faible lueur du lampadaire, continuant de cacher ses armes sous ses vêtements, et l’écoutait, ce qui était déjà bien. Sakura annonça qu’elle s’ennuyait dans le monde céleste. Sûrement le monde où il y avait les dieux, vu que céleste venait de ciel, etc, etc… Que personne ne lui parlait, que la nature était aussi belle qu’ici. Que les autres dieux la voyaient comme une poupée, qu’elle ne parle pas, ne bouge pas. Pourtant on ne dirait pas, vu ce qu’elle fait. Enfin, c’est ce que pensa le jeune garçon. La jeune déesse – si elle était jeune en tout cas – continua de parler, disant qu’en descendant sur terre, elle essayait d’aller les humains mais qu’elle se reculait tout le temps, et qu’elle était le premier qu’elle osait l’approcher. Il la regarda le regarder. Ah. Elle était juste timide. Elle ne savait juste pas réagir devant les gens, et sûrement que les autres dieux qui devaient certainement être juste des imbéciles, n’avait certainement pas dut l’aider. Quelle bande d’abrutis finis.

Bizarrement, après que Sakura se soit exprimée, il comprenait pourquoi elle venait ici. Sûrement qu’elle pensait qu’en allant sur Terre, elle trouverait peut-être quelqu’un qui pourrait l’accepter tel quel est, qui l’aiderait à parler, qui l’approcherait, qu’il ne la laisserait pas comme elle était. Malheureusement, Shi n’était pas le genre de personne à faire cela. D’ailleurs, il n’avait même plus rien à lui dire, et sentait que bientôt il lui dirait « au revoir, j’ai plus rien à te demander » comme ça, d’un seul coup, avec son antipathie suprême. Même s’il comprenait ses réactions, et tout le reste. Il était comme ça, mais, ce n’était pas de la méchanceté. Juste…De l’indifférence. De l’amertume. Tout ça.

- Si tu reculais, c’est parce que tu pensais que les humains allaient dire comme les autres dieux qui semblent être des idiots. Tu n’es pas une poupée. Tu es comme eux. Juste que tu ne doit pas réussir à parler, que tu as du mal. C’est de la timidité, point barre. Ou juste de l’insociabilité.

Shi était antipathique, et cela le rendait extrêmement sincère, tout ce qu’il pensait, il le disait, vu qu’il se moquait totalement des conséquences, que les dieux du monde céleste entendent les paroles du jeune homme, ne l’inquiétait pas le moins du monde. Il s’en moquait comme de sa dernière chaussette.

Soudain, il sentit une présence autour de lui. Hum ? Qui osait une nouvelle fois venir troubler le silence insupportable qui avait finit par être brisé par la conversation de la déesse et de Shi ? Un humain ? Un autre dieu vu les paroles que le jeune garçon avait prononcé, ou juste un idiot de yokai assez stupide pour sous-estimer le blond ? Mais, si certains auraient put croire que c’était quelqu’un sous les ordres de Sakura, ou quelqu’un qui était venu à cause de Sakura, l’antipathique qui croyait les paroles de la jeune fille, et qui savait qu’elle était trop gentille pour faire ça, n’y pensait même pas un seul instant. Il entendit un rire. Ah, c’était juste un imbécile de yokai…Et sûrement qu’il était accompagné. Bah, ça ferait un peu de défoulement. Et il avait envie de montrer quelque chose à Sakura. Qu’à force d’être timide, on se fait écraser. Qu’à force de ne pas bouger, de ne rien dire, on se fait détruire petit à petit….Psychologiquement ou physiquement ou bien les deux.

Lorsqu’il sentit qu’on l’attaqua par derrière, il eut la simple réaction de sortir son sabre et de donner un coup rapide au yokai qui venait d’hurler parce qu’on lui avait tranché l’épaule. Et tout ça, dans un geste nonchalant, et totalement sans réaction, ni sourire. Rien. Même pas le plaisir de se battre.

- Ecoute-moi bien, Sakura. Tu vois ces abrutis aux oreilles pointues ? Ils arrivent à tuer des gens. Et tu sais pourquoi ? Parce que certaines personnes parfois, sont incapables de parler, ou de bouger. Paralysé par la peur, ou pas.

Et en disant cela, Shi donna un coup de son sabre, sur un autre yokai qui l’attaquait, et frappa l’autre blessé à l’épaule de son pied, en même temps. Ah…Quels bandes d’idiots.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Lun 11 Jan - 16:35

Sakura s'était toujours sentit seule. Même si beaucoup de personnes grouillaient autour d'elle. Elle avait encore ses parents qu'elle voyait très peu. Enfin qu'elle voyait encore il y a quelques années. Depuis ils ne venaient plus la voir. Peut-être qu'ils en avaient assez qu'elle ne disait plus un mot en leur présence. Elle restait muette, figée sans les regarder. Personne ne savait pourquoi elle agissait ainsi à présent.
Les rares dieux qui la connaissaient auparavant et qu’ils avaient essayés de lui parler, pouvaient certifier qu'elle n'était pas comme ça avant. Enfin, elle parlait beaucoup plus que maintenant tout au moins. Elle ne parlait avec qu’eux que quand c’était vraiment utile de parler …
Ce qui l'a fait changer depuis ces cinquante dernières années ? Personne ne saurait le dire. Sauf peut-être ses parents.
Ce n'était pas vraiment de la timidité. De la peur de s'ouvrir sûrement. Elle ne connaissait pas vraiment la nature des humains. Pour la nature des dieux, au contraire, elle les connaissait que trop bien.
Pourquoi après tout ce temps, ne se sentait-elle plus à sa place auprès d'eux ? Que s'était-il donc passé en Sakura ? Personne ne pourrait le dire ...
Elle, seule, savait. Mais elle n'oserait pas dire, surtout pas à Shi ce qui s'est passé.
Elle ravala sa salive à la phrase « Tu es comme eux. » Etait-elle vraiment comme eux ? Elle fronça les sourcils. On aurait pu croire qu’elle n’était pas contente que Shi traite les dieux d’idiots mais ce n’était pas pour ça. Si elle n'arrivait pas, ces années, à leur parler sincèrement, c’était qu’au début, elle se sentait seule, elle ne se sentait pas à sa place encore plus maintenant.
Pour les humains, elle avait peur de leur réaction en apprenant l’existence des dieux. A voir, Shi n’était pas terrorisé de leur existence. Ca rassurait quelque peu Sakura …
Mais d’un côté, chez les humains, elle n’y avait pas non plus sa place …
Elle se sentait totalement perdue, ce sentiment qui l’avait étreint et forcé de descendre sur terre pour se vider l’esprit, reprenait place en elle à nouveau.
Elle voulait dire quelque chose quand elle sentit elle aussi une présence qui terrorisa une fée des eaux qui arriva affolée vers sa créatrice qui la rattrapa au vol.


-Un Yokaï.

Voire plusieurs. Sakura n’était nullement affolée et elle prenait ça sans réaction première. Les yokaïs commençaient à attaquer Shi qui, toujours impassible, les détruisait sans mal …
« Ils arrivent à tuer des gens. Et tu sais pourquoi ? Parce que certaines personnes parfois, sont incapables de parler, ou de bouger. Paralysé par la peur, ou pas. »
Elle n’était pas paralysée par la peur, pas par cette peur en tout cas … Les Yokaïs ne lui faisaient pas peur. Ce n’était rien face à sa propre peur de s’ouvrir aux autres … A sa famille.
Elle reprit ses esprits quand l’un des Yokaïs fonça vers elle et que la fée des eaux cria plus fort. Sakura leva main lentement et un vent violent emporta l’Yokaï un peu loin, l’assommant.
Contre la violence et le fait de tuer les gens, Sakura essayait le moins possible d’aller trop fort dans sa défense :


-Ce n’est pas les Yokaïs qui me font peur. Loin de là.

Osera-t-elle le dire ? Shi était un parfait inconnu. Elle avait le sentiment d’en avoir déjà assez dit sur elle.
Sakura se rappela à ses mots, ce jour-là. Elle était entrée discrètement dans la bibliothèque du monde céleste, curieuse.
Elle avait apprit une chose qu’elle n’aurait pas dû apprendre sur elle.
A cause de ça, elle n’avait plus été la même et ne parlait plus à ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Mer 13 Jan - 8:29

Shi restait calme, serein. Comme si le fait de battre les yokais était une habitude, un truc facile à faire, que ça ne le dérangeait pas, qu'il s'en fichait. Mais, en même temps, il se fichait de tout, alors... Un meurtre de plus, ou un meurtre de moins, qu'est ce que ça changerait ? Tout ce qu'il obtiendrait, ça sera juste du sang sur ses mains, facile à laver. Inutile. Ainsi, il tuait les yokais qui fonçait sur lui. Lentement ou pas. Attendant ce que la déesse allait dire, voire ce qu'elle pourrait penser, intéressons nous un peu, dans notre antipathie suprême. Elle annonça que ce n'était pas les yokais dont elle avait peur. Loin de là. Hum. Mais elle avait quand même peur de quelque chose. Ah, la peur, ce sentiment qui vous fait reculer à toute vitesse, qui vous paralyse, qui vous blesse. Même s'il s'en fichait que dans le monde des dieux, ou même celui des humains, Sakura ne bouge pas, et ne parle pas, il ne pouvait s'empêcher de tenter de l'aider. Toujours aussi sympathique, comme d'habitude. Il la regarda, la fixa juste un instant, de ses yeux marrons virant aux rouge. Et eut le temps d'achever un yokai qui croyait que Shi avait un moment d'inattention.

- Si ce ne sont pas les yokais qui te font peur. Si rien ne te fait peur. Alors tu n'as aucune raison de reculer. De te taire. De ne pas bouger. Si c'est à cause des autres que tu es comme ça, alors c'est inutile. C'est franchement stupide.

Sincère et franc, même si cela pouvait blesser, Shi n'avait jamais hésité à dire la vérité, à dire ce qu'il pensait, que ça soit avec conséquences ou pas. En fait, le petit garçon sage qui souriait tout le temps, qui était naïf et tout gentil, avait disparu le jour où ces yokais étaient venus et avaient tué ses très chers géniteurs. Avaient coupés ses réactions, l'avait fait paraître comme endormi. Scellé. Mais lui, il n'avait pas peur de parler, de bouger, il avait fini par se dire qu'il faisait ce qu'il voulait, comme il voulait, en assumant les responsabilités de ses actes, alors tuer des yokais, les provoquer, voler les humains, discuter avec eux, ou encore parler trop sincèrement à une déesse, et insulter les dieux d'idiots, ne le dérangeait absolument pas, car c'était son propre choix. C'est lui qui l'avait décidé, et lui seul. Personne ne pourrait ainsi le faire changer d'avis. Mais, il restait toujours et encore antipathique. Sauf, que c'était également le choix de Shi. Lui même avait décidé d'être comme cela, de rester comme ça, de ne pas changer.

Un yokai lui fonça dessus, avec ses longs ongles pointues, sa tête d'enragé ou de dégénéré mental, son cri de bête ressemblant à cette d'un lion féroce, sa peau plus mâte que celle des humains, prêt à tuer. Voulant le tuer. Et se prit un simple coup de sabre dans le ventre. Un tout petit. Violent et puissant. Nonchalant. Shi adressa une nouvelle fois la parole à Sakura.

- Aussi, quand l'on fonce dans le tas, quand on bouge trop, c'est dérangeant parfois pour celui d'en face. Mais...
Enlevant son sabre du yokai. Parlant d'un ton éternellement neutre, ne laissant percer absolument aucune émotion

- Il vaut mieux prendre nos décisions soi même et choisir de nous même. Et tant pis si on à un mauvais passé, un mauvais présent, un mauvais futur.

Il ne savait pas si c'était ce que la déesse ne savait pas, ou ne parvenait pas à faire.

- Qu'importe ce qui te bloque. Est-ce que ça te plait que tes "collègues" disent que tu es une poupée, et d'être avant, dans l'incapacité de pouvoir avancer devant un humain pour lui parler ?

Peut-être. Qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Jeu 14 Jan - 18:20

Sakura regarda Shi se battre contre les yokaïs sans rien dire. D'autres s'attaquaient aussi à elle mais ils étaient toujours repoussés par un vent violent qui balayaient tout autour de la déesse.
Elle ne devait pas pousser plus loin sinon elle déclencherait une tempête voire un ouragan. Et elle blesserait Shi en faisant cela.
« Si c'est à cause des autres que tu es comme ça, alors c'est inutile. C'est franchement stupide. » Elle fronça à nouveau les sourcils. Il ne pouvait pas comprendre ce qu’elle sentait au fond d’elle. Elle avait mal. Elle savait quelque chose qu’elle n’aurait jamais dû savoir sur elle. Elle qui pensait que ses parents avaient tout dit à son sujet, sur sa naissance, à voir non. A moins qu’ils ne savaient rien ? Mais alors pourquoi, a-t-il un dossier sur elle à la bibliothèque ? Ils devaient le savoir, alors pourquoi n’avoir rien dit ?
Sakura se sentait trahit, déjà qu’elle n’était pas à l’aise pour être sociable …
Lui mentir était la pire chose à faire. Ca l’a fait se refermer sur elle-même, plus qu’elle ne l’était auparavant …
« Et tant pis si on à un mauvais passé, un mauvais présent, un mauvais futur. » Elle ouvrit de grands yeux. Puis les referma, sans pour autant baisser sa garde sur les yokaïs restant autour d’eux. « Un mauvais passé … » Elle inspira.


-Non, ça ne me plaît pas. Mais je n’ai pas envie de leur parler … Je n’y arriverais pas. Peut-être que j’ai réussi à te parler mais pas à eux.

Shi était leur contraire. Il était franc, sincère. Il ne lui cacherait rien d’aussi gros que … Ca.

-Je pense peut-être à tort et que je me fais des idées, mais pour moi ce n’est pas une impression et m’appeler poupée sans avoir essayer de me parler, prouve qu’ils n’apprécient pas que je sois parmi eux.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Sam 16 Jan - 15:56

Un yokai en moins. Deux yokais en moins, puis trois. Mais combien étaient-ils ? Le sabre de Shi avait beau tous les exterminés, rien n’y faisait, ils revenaient toujours, ils devaient être une bonne trentaine alors. Ah, un peu d’entrainement ça fait toujours du bien. Et Sakura, elle, paraissait juste les envoyer dans le vent, les éloigner d’elle, point final. Cela n’étonnait pas le jeune blond qui comprenait parfaitement quand étant une déesse de la nature, on n’était non-violent et super pacifiste.
La déesse annonçait que non ça ne lui plaisait pas, mais qu’elle n’avait pas envie de leur parler, qu’elle n’y arriverait pas. Pourquoi ? Pour quelle raison ? Parce qu’ils détruisaient la nature ? Parce qu’ils avaient peur des yokais et qu’elle y ressemblait ? A cause de quelle raison ? Même si Shi s’en moquait de beaucoup, il ne pouvait s’empêcher de se poser des questions. Il ne connaissait pas le monde des dieux, et il fallait dire que parler à une déesse était plus qu’étonnant. Il l’écouta encore, tout en tuant un yokai qui croyait que comme il avait plus d’attention pour la jeune fille, il ne faisait plus attention à eux. Acte stupide, vu que Shi semblait avoir les yeux partout. Elle lui disait qu’elle pensait peut-être à tort, qu’elle se faisait des idées, que pour elle ce n’est pas une impression de l’appeler poupée et que donc, les dieux ne l’aimaient pas.

Bah, ce sont juste des imbéciles aveugles qui ne pensent qu’à eux. Ah, que le monde des dieux doit être bien ennuyeux. Pour rien au monde Shi n’échangerait sa place d’humain, alors si c’est ainsi. Il la regarda. La fixant, et sentit qu’un yokai venait pour le griffer, il le tua sans mal, alors que celui-ci hurlait : « aaargh ». Pauvre petit. Meurs bien. Il s’avança. Doucement, à pas lent, tout près de la déesse, repoussant d’un simple petit coup d’épée, tous les yokais qui venait, et souleva sa main, pour faire une fine pichenette sur le nez de Sakura, et dans un soupir, frappa avec son pied un yokai qui avait hurlé « attention j’arrive », pour le repousser bien loin.

- T’as qu’à leur dire. Que t’es pas une poupée. T’as qu’à t’exprimer. Te défendre. Vivre, vivre.

Si Shi avait été un peu plus surexcité il l’aurait dit sur un ton tout joyeux tout vif, mais antipathique et nonchalant comme il était, les deux répétitions du mot vivre paraissait ennuyeuses. Alors qu’elle ne l’était pas.

- Il faut toujours dire ce qu’on pense. Qu’importe les conséquences.

Il donna un grand coup d’épée à un autre yokai. Pour lui, la franchise était juste une manière de montrer qu’on existait, qu’on n’écoutait que soi même. Alors…
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Sam 16 Jan - 19:50

Sakura regardait les Yokaïs arrivaient. Ils étaient trop nombreux. Plus Shi en tuait, plus il en arrivait … Toute cette violence lui fit mal au cœur. Mais tout ça s’arrêterait-il ? Elle avait déjà mal de ce qu’elle était, qu’elle n’avait sa place nulle part … Elle avait mal tout simplement. Même si elle savait que sa place est avec la nature, elle se sentait mal vis-à-vis d’elle, elle n’avait pas le droit de la protéger … Elle n’était pas la bonne personne … Enfin, c’était la personne qu’elle était avant de se réincarner en déesse qui n’était pas la bonne personne. Avait-elle vraiment changé ? Etait-elle vraiment une autre personne à présent ? Avait-elle le droit de prendre en charge la nature ? Etait-elle différente qu’autrefois ?
Peut-être que les autres dieux ont pensés pareil. Ils ont sûrement pensé qu’elle aurait la même personnalité de son ancienne vie. Qu’elle serait mauvaise … Pourtant, jusqu’à maintenant Sakura n’a montré aucun signe d’hostilité bien au contraire. Elle détestait la violence …
Shi s’approcha à ce moment-là et sans qu’elle s’en doute, il lui fit une fine pichenette sur le nez. Elle sursauta, surprise d’un tel geste envers elle. Elle leva ses mains vers son nez, hors de coup.
Elle écouta les paroles de Shi sans rien dire. Il avait sans doute raison. Non, il avait raison. C’était pour quoi ses relations avec les autres s’étaient dégradées. Elle ne disait jamais ce qu’elle pensait. Trouvant inutile puisque elle était persuadée qu’ils continueraient à la trouver différente d’eux, qu’ils lui mentiraient encore, qu’ils lui cacheraient encore ce qu’ils pensaient vraiment d’elle et surtout qu’ils la blesseraient si elle s’ouvrait à eux …
Bizarrement, elle se surprit à pleurer. Elle n’avait jamais pleuré. Ca lui paraissait tellement étrange …


-Même si ça se retourne contre nous et nous blesse ? Je ne veux pas souffrir en m’ouvrant à eux …

« Qu’importe les conséquences. » Les conséquences … Souffrir à nouveau. Comme elle souffrait à présent.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Dim 17 Jan - 18:28

L’une des choses que Shi n’avait jamais vu dans sa vie, c’était une fille pleuré. Jamais de sa vie il n’avait vu les larmes couler des yeux de sa mère. En fait, il n’avait jamais non plus vu celle de son père, ni de personne, sauf lui. Il se souvenait de la mort de ses parents, et du moment où il c’était mit à pleurer, encore et encore, tant la douleur de perdre les seuls êtres qui lui étaient chers – avec les poules et ses quelques amis – était forte. Mais le jeune blond ignorait comment il fallait réagir quand quelqu’un pleurait. Certes, il savait qu’il fallait consoler, réconforter, tout ça, mais il ne savait pas trouver les bons mots permettant de faire sourire les gens. Peut-être parce qu’il était trop antipathique. Enfin, il tua un yokai, lorsqu’elle lui demanda si on pouvait être sincère même si ça se retourne contre nous et nous blesse, et qu’elle ne voulait pas souffrir en s’ouvrant à eux.

Soupir de Shi. Un yokai lui fonça dessus avec ses amis, et dans un regard neutre et vide, il s’en débarrassa, et s’aperçu qu’il n’en restait plus beaucoup. Tant mieux, il en avait marre d’agiter le bras pour rien, et l’entrainement pouvait se finir là maintenant. Il regarda la jeune fille, dans le blanc des yeux, ses yeux marron rouges observaient les yeux roses ou violet de la déesse, et dans un ton toujours autant neutre et antipathique que d’habitude, il annonça, simplement, comme ça, comme si c’était tout à fait normal de le dire.

- Oui. Si ça se retourne contre toi, ça te blessera certes. Mais dans ce cas là, il suffit d’avoir l’intelligence de ne pas se laisser blesser.

Lui, pourquoi il était si franc et sincère avec tout le monde, et qu’il disait tout ce qu’il voulait quand il voulait sans s’en empêcher, sans se fatiguer, sans avoir peur des conséquences, c’était parce qu’il n’éprouvait aucune réaction. Ni haine, ni tristesse, ni colère, ni même joie. Tel un neutron, il était neutre face aux autres gens qui étaient soient négatifs comme les électrons ou positifs comme les protons.

- Tu t’en moque de souffrir. D’ailleurs, ça permettra de te renforcer. Au lieu de te laisser faire, parle leur, dit leur ce que tu as sur le cœur, en te moquant totalement des conséquences.

Comme lui. Et ce fut sur ces derniers mots qu’il acheva l’un des derniers yokais qui restaient.

- Ah, au final. Ils n’étaient pas si nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Dim 17 Jan - 20:46

Les larmes coulaient encore sur ses joues. Sakura ne savait comment s’arrêter de pleurer. Elle se demandait si ces larmes étaient le reflet de sa peur enfouie ou encore si ça venait de son cœur meurtri. Elle ne savait pas. Elle n’avait jamais sentit ce sentiment de tristesse auparavant. Elle n’avait non plus jamais pleuré avant. C’était la première fois. Elle joignit ses mains entre elles et les approcha vers sa poitrine.
Les yokaïs devenaient moins nombreux. Enfin. Ce massacre allait bientôt finit, enfin.
Elle fronça les sourcils. Elle ne pouvait rien contre ça. Elle savait qu’elle se sentirait blessée malgré tout et qu’elle pourrait rien y empêcher. Elle avait un sentiment incontrôlable depuis des années. Elle qui pensait ne pas en avoir …
Elle ferma les yeux, les larmes cessèrent lentement, mais en baissant la tête, certaines tombèrent lourdement au sol, créant des tâches sombres.
Toutes les paroles que Shi disaient étaient vraies. Mais Sakura ne pouvait s’empêcher de souffrir. « D’ailleurs, ça permettra de te renforcer. »
Sakura arrivera-t-elle à s’affirmer et à lever cette peur ? Arrivera-t-elle à leur parler malgré tout ça ?


-J’aimerais tellement en avoir la force …

Elle se mordit les lèvres en ouvrant les yeux, fixant Shi tuer l’un des derniers yokaïs.
Les gens ne pouvaient changer du jour au lendemain, en une minute ou plusieurs, c’était impossible … Est-ce que Sakura arrivera à surmonter sa peur ? Ou restera-t-elle ainsi pour toujours ? Elle relâcha ses mains qui étaient jointes et serra les poings :


-Je ne sais pas si j’en aurais la force … Mais toutes ses années je suis restée butée à ne plus parler, je ne sais pas si j’arriverais à changer comme ça. Mais j’ai mal de ne plus parler aux gens qui m’entourent … J’ai peur de leur réaction et de me faire rejeter en les entendant rire …
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Jeu 21 Jan - 13:38

Sakura annonça qu’elle aimerait tellement en avoir la force. Ah, oui la force. C’était dur de l’avoir. Il y avait toujours un élément qui provoquait cette force, qui la créait, qui finissait aussi par la renforcer. Chez Shi, ça avait été la mort de ses parents et des poules. Chez cette déesse, sûrement qu’il y avait quelque chose qui pouvait lui donner de la force. Mais après, il fallait trouver quoi. Elle annonça qu’elle ne savait si elle en aurait la force. Que toutes ses années elle était restée butée à ne plus parler, qu’elle ne savait pas si elle arriverait à changer comme ça. Ah, changer, qu’est ce que c’était dur de changer. On ne changeait pas en un claquement de doigts, non, on changeait petit à petit, progressivement, lentement, trop doucement. Mais, dans certains cas c’était mieux. Dans d’autres, c’était embêtant. Apparemment ça faisait mal à Sakura de ne plus parler aux gens mais qu’elle avait peur de leur réaction et de se faire rejeter en les entendant rire.

Shi l’observait, son regard était toujours neutre, toujours aussi vide, sans émotion. Comme s’il rêvait en permanence, ce qui pourtant n’était pas le cas. Dans un soupir, il donna un simple coup de sabre aux derniers yokais qui venaient l’embêter, puis, fixa la jeune déesse, en haussant les épaules.

- Si tu as peur de la réaction des gens, ils te détruiront. Ce n’est pas en écoutant les autres qu’on parvient à s’écouter soi même.

Si elle les écoutait rire d’elle, se moquer d’elle, la pointer du doigt, etc, elle se détruirait elle-même, de souffrance, de haine, d’impuissance.

- Mais, si tu deviens forte, si tu ris de leurs réactions d’abruti qui rigolent, si tu fais de ton mieux pour réussir à rester forte, si tu change ne serait ce qu’un peu, en finissant par aller au devant, ils te respecteront sûrement. En bref, si écouter les autres te rend muette, alors soit sourde et aveugle.

Approchant sa main pâle, froide, qui ne tenait pas le sabre, des yeux de la déesse, il essuya ses larmes, doucement, et lui posa la main sur la tête et lui frotta les cheveux, comme ce que l’on faisait aux gamins ou aux animaux.

- Tout d’abord, oublie les larmes, et met toi à sourire.

[Petit post, panne d’inspi, sumimasen T___T]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Sam 23 Jan - 17:47

Sakura se demandait si elle y arriverait. Elle ne se sentait pas capable d’arriver. Pourtant, elle aimerait tellement y arriver. Pour changer tout. Qu’elle puisse se lier aux autres dieux. Pouvoir parler, discuter. Même si ce n’était pas pour parler de choses utiles. Une vraie discussion où le passé n’interviendrait pas dans les paroles dites. Elle regrettait ce triste et macabre passé sur elle mais il n’y pouvait rien. C’était le passé, elle ne pouvait le changer pour rien au monde. Elle devait le mettre de côté et pensait au présent. Son présent.
Elle ne profitait plus du présent, des moments passés. Alors qu’au contraire, elle se sentirait mieux de vivre, non au passé, mais au présent.
Elle se redit que Shi avait raison. Toutes ses paroles aidaient et aideraient Sakura, elle le savait.
Cette rencontre avec Shi n’aurait pas été inutile au contraire. Elle avait bien fait de ne pas fuir devant lui.
Est-ce que c’était ça se lier avec quelqu’un ? Lui parler, le comprendre … l’apprécier ?
Elle n’avait pas l’habitude de se lier avec quelqu’un …
Les paroles du jeune homme redonnaient quelque peu confiance à la déesse. Elle ne devait pas se rendre muette pour ça. Elle devait aller de l’avant et ne plus douter …
Shi approcha alors sa main vers Sakura qui se figea un moment, ne sachant ce qu’il allait faire. Il ne lui essuya que les yeux puis posa sa main sur la tête de Sakura tout en lui frottant les cheveux.
Elle resta interdite un moment, sans comprendre. Mais bizarrement, elle se sentit apaisée. Tout doutes et peur se dissipèrent doucement. « Tout d’abord, oublie les larmes, et met toi à sourire. » Lentement, un sourire, faible, s’afficha sur les lèvres de Sakura :


-Merci …

Puis soudainement, elle se jeta dans les bras de Shi et se serra contre lui. Elle ne savait pas si c’était normal de faire ça, si c’était une chose à faire … Elle ne savait pas, elle avait agi sur un coup de tête. Peut-être pour se sentir contre quelqu’un, quelques minutes, pour qu’on la rassure, qu’on l’apaise. Elle se serra, donc, contre Shi, le cœur battant … Ne se souciant pas de la réaction de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   Sam 23 Jan - 20:38

Même si Shi n’était jamais heureux, ou tout du moins, ne le montrait jamais, il était en quelque sorte, content que cette déesse sourie. Qu’il n’est pas le droit de toucher sa tête, ou même que ce soit un sacrilège de toucher un dieu, il s’en moquait bien, il faisait ce qu’il voulait selon sa volonté, et assumerait ensuite les conséquences de ses actes. Il était toujours comme ça « je fais et puis on verra après ». Il n’avait peur de rien, après tout, comment un être dénudé de quasi toute émotion peut connaître celle de la peur ? Dites lui que vous allez le tuez, qu’il n’émettra même pas un tremblement. Cela lui permettait d’avancer, dans la vie, sans se faire battre par le moindre doute. Mais ne pensez pas qu’il ignore ce qu’est la peur, ou même le doute. Il a juste réussi à battre ses sentiments là, à les enlever de sa vie. Enfin bref, Sakura avait beau avoir un sourire faible, cela restait un sourire, et cela faisait plaisir à Shi.
Elle le remercia. Ah, que c’était étrange d’être remercier par un être aussi puissant qu’un dieu. Mais qu’importe, elle restait quelqu’un. Son remerciement n’allait pas changer sa vie.

Quand la déesse se jeta dans ses bras, il fut à peine surpris, mais comme d’habitude, ne le montra pas. A vrai dire, à part ses parents, c’était la première fois que quelqu’un se serrait contre lui. Parce que personne n’aimait Shi, parce que personne ne connaissait complètement Shi. Il ne la rejeta pas. Après tout, il n’avait aucune raison de le faire. Il la laissa faire, et, même, vu que cela pouvait toujours servir, lui frotta doucement la tête, en faisant le temps d’une fraction de seconde, un petit sourire, tant minuscule et si court, que seuls ceux qui peuvent arrêter le temps auraient put le voir. Mais ce n’est pas comme s’il n’avait pas existé. Il avait bel et bien été là, il c’était montré, et c’était tout ce qui comptait, au final, non ?

- Je n’ai rien fait. Maintenant, c’est à toi de tout faire.

Il l’avait juste guidé. Il lui avait juste montré le chemin qui la mènerait sur la bonne voie. Celle d’arrêter de se faire entraver par les paroles des gens. D’avoir en réalité, confiance en soi.
Au final, ce contact n’était pas aussi terrible que ça. Si quelques gens passaient par là, ils diraient sûrement « oh les amoureux ». Alors que Sakura et Shi n’était ni amis, ni amoureux, juste deux connaissances, qui au final s’entendaient déjà très bien. Point barre. Enfin, selon le point de vue du jeune blond en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Silence de mort...Ou pas. [Libre pour 1 seule personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La lune pour seule compagnie | libre |
» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]
» Pour la personne la plus chère à mes yeux ! [END]
» Un endroit pour réfléchir... Pas seule. | Pv Tempête Argentée | Libre pour les gens qui s'ennuient XD |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: The Tea Time... :: Vieux RPs-