Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 Bonze ? Non, Babysitter !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Bonze ? Non, Babysitter !   Dim 14 Sep - 15:04



- Bah et les autres? -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Ce matin encore mon frère n'était pas là, il était sorti avec Dokugakuji sur ordre de ma mère pour chercher des informations sur je ne sais pas quoi. C'était nul, cela faisait maintenant plusieurs jours où que je le voyais presque plus, il avait même plus le temps pour jouer avec moi. Heureusement, Yaone était là, mais je voulais mon grand frère moi ... En plus, Nî était lui aussi occupé, et ce n'était pas que je n'aimais pas Yaone, mais j'avais envie de jouer avec quelqu'un d'autre maintenant. Sauf qu'il y avait personne d'autre au château avec qui jouer.

Après avoir décidé de jouer à cache cache avec ma nourrice, car j'étais sûre de gagner, j'eus l'idée, pendant que je me cachais, d'aller jouer avec d'autre personne en dehors du château. Normalement, je n'avais pas le droit de sortir, mais pendant qu'elle me cherchait, j'aurai le temps d'aller jouer ailleurs. En plus, je savais déjà avec qui j'irai m'amuser, peut-être même que mon grand frère serait avec eux ! J'étais alors sorti de ma cachette -derrière le bureau d'un des scientifiques vu qu'ils étaient tous allés directement voir mon père, et je pris le chemin pour récupérer un dragon volant sans me faire voir de personne.

On volait loin du château quand je réalisais que je ne savais pas où ils étaient, ce n'était vraiment pas pratique, une chance que mon dragon ait du flair, même si on avait passé du temps à parcourir tout le ciel pendant longtemps, si longtemps que j'avais faim. J'aurai dû demander à Yaone de me faire à manger pour le voyage ...

Enfin, je vis Sanzô au loin, un bonze aux yeux de cockers ça ne se loupait pas ! Surtout avec la fumée qui l'entourait. Il s'entendrait bien avec Nî, il avait la même odeur presque. M'approchant discrètement d'eux par les autres, après avoir déposer mon dragon plus loin pour ne pas qu'on le remarque, je bondis droit devant eux, toute fière de mon arrivé surprise !


« Je vous ai trouvé ! Bah ... Ils sont où les autres ? »

C'était bizarre, ils étaient toujours tous les quatre collés ensemble, et là, il était tout seul ... Ça serait presque trop facile de lui prendre son sûtra ... Bon ce n'était pas prévu mais si je pouvais rendre service à mon frère en plus de m'amuser, ça serait parfait ♥ En plus je pourrai dire à tout le monde que je suis la plus forte !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Maitre du Jeu

Date d'inscription : 10/09/2014
Nombre de messages : 64
Double compte : Aucun.

Feuille de personnage
Puissance:
60/100  (60/100)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Bonze ? Non, Babysitter !   Dim 14 Sep - 17:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bonze ? Non, Babysitter !



Une semaine, une putain de semaine qu'ils étaient collés les uns aux autres. Sans le moindre moment de répit, à cause d'une satané montagne a traverser à la marche. Déjà que le moine n'aimait pas marcher, il avait fallut qu'il supporte le duo de braillards, toujours à se plaindre. Encore et encore. « Quand est-ce qu'on arrive ? » « J'ai faim ! Il reste des chips ?! » «  Sanzô !! » « Comment tu veux que je drague dans une forêt ? […] Non, je me taperai pas un ours, arrêtez! » « J'ai bientôt plus de clopes, merde. » «  Sanzô !! » Et le dernier avec sa tête de bienheureux qui en avait rien à foutre et qui s'extasiait devant la pousse des anémones pulsatiles. Le bonze n'allait pas tarder à tous les envoyer dans l'autre monde, -bon, il avait déjà essayé-, au passage, ils pourraient informer l'autre grognasse de Kanzeon Bosatsu qu'elle allait devoir se trouver un autre larbin pour faire la sale besogne. Ou alors lui trouver d'autres compères, si possible muets, et surtout moins cons. Parce que là, il en pouvait plus ! S'ils n'avaient pas fini par apercevoir les toits du village, Sanzô en aurait fait de l’engrais pour la flore sauvage avant la tombée de la nuit.

Il fallait qu'il respire. A peine arrivée, la troupe réserva plusieurs chambres dans une auberge et ils décidèrent  d'aller prendre l'air. A la base, ils devaient rester groupés. A la base seulement. Mais Gojyo parti courir derrière la première mini-jupe qui passait. Goku fut abandonné derrière le stand de saucisses du marché et Hakkai.... Hakkait avait réussi à semer Sanzô, avant que lui-même ne le sème. -Foutu binoclard.-  Finalement, chacun devait être d'avis qu'ils avaient besoin d'un petit break, avant qu'il n'y ai un ou plusieurs meurtres au sein de la bande. Ce serait vraiment idiot, voir presque ironique, qu'ils s’entre-tuent eux-mêmes, eux qui avaient survécut à déjà tellement de tentatives d'assassinats...

Bref, après ce petit tour dans le marché pour perdre ses insupportables compagnons de route, le haut moine Sanzô se dirigea doucement vers les extérieurs du village. Il aurait bien voulu retourner simplement dormir dans sa chambre, mais n'ayant pas laissé d'argent à Goku pour s'acheter à manger, le singe allait rapidement partir à sa recherche. L'auberge n'était donc pas un endroit tranquille, puisque les assauts d'un animal affamé étaient à craindre prochainement. -Surtout que la bestiole était encore plus chiante quand elle avait faim.- Monsieur alla donc se poser contre un des arbres, entre la ville et la montagne. Il s'alluma une cigarette, puis une autre, profitant du silence qui régnait en ces lieux, bien loin de l'agitation du centre ville. Il resta ainsi quelques minutes, apaisé, jusqu'à ce que l'horreur arriva. Une rouquine aux oreilles pointues bondit devant lui. L'homme resta stoïque, l'expression figée en une moue froide et hautaine. Clairement blasé.

« Chié. » siffla-t-il entre ses dents, libérant une nouvelle bouffée de fumée.

Les gens normaux disent Bonjour, mais bon, avec Sanzô, il ne fallait pas s'attendre à des miracles. Il faut dire qu'après une semaine infernale avec les trois autres, il rêvait de se coltiner cette gamine... Ironiiiie. Et comment ça, je vous ai trouvé ? Elle les cherchait ? Qu'est-ce qu'elle voulait ? Pourquoi il fallait que ça soit lui, hein ? Ils étaient quatre, il fallait que ça tombe sur sa poire. Putain de karma. Il attirait les emmerdes, c'était pas possible.

« Ils cueillent des framboises sauvages dans un buisson derrière toi. »

Avec un peu de chance, elle allait courir les chercher dans le buisson... Et il pourrait filer. Parce qu'excitée comme Ririn l'était toujours, il y avait fort à parier qu'elle allait lui sauter dessus pour profiter de la situation. Et il n'avait pas envie de se battre. Il voulait juste qu'on lui foute la paix.



codage par Emy sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: Bonze ? Non, Babysitter !   Dim 14 Sep - 19:01



- Vilain pas beau ! -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



« C'est vrai ?! »

À vrai dire je ne préférais pas spécialement les autres à Sanzô, on pouvait même dire que le bonze était mon préféré -les brioches à la viande sont vraiment trop bonne- mais là il avait parler de nourriture. Plus question de rester avec lui, j'irai voir les autres, je me retournai pour me jeter dans le buisson cherchant ainsi : et ses amis, et les framboises. LE GROS MENTEUR ! Il y avait rien, ni à gauche, ni à droite, et encore moins devant moi ! Ce bonze était super méchant, il allait voir ce qu'il allait voir !

« RIRIN KICK ! »

J'avais bondi dans sa direction, les deux pieds joints pour lui botter les fesses. Personne ne résiste à mon Ririn kick ! C'était une de mes nombres et terribles attaques ! Bon d'accord, comme je l'aimais bien, je n'y allais pas de toute ma force, celle qui casse des rochers de la taille d'une petite montagne en deux. Je serai trop triste s'il pouvait plus jamais jouer avec moi. Là, je n'y étais peut-être pas allé assez fort, ou trop dans l'instant, il m'avait évité de justesse. Nul. J'étais alors retombée sur mes pieds et m'étais retournée pour lui faire face.

« C'est méchant de mentir ! Méchant Bonze aux yeux de cockers ! »

Le doigt pointé dans sa direction pour le gronder avec ma moue moqueuse. Me mentir, à moi ? Il avait osé le faire, j'irais le dire à mon frère que c'était rien qu'un moine menteur. Dire que j'y avais cru et que j'étais toute contente d'avoir des framboises sauvages ... J'étais déçue, en plus mon ventre grognait, j'avais faim moi ! Il ne se rendait pas compte ? C'était super cruel ! On ne rigole pas de la nourriture !

« J'ai faim ... Tu as à manger ? »

Une petite lueur d'espoir apparut, quand avec mon frère et les autres, on les attaquait, il me donnait toujours une brioche à la viande, donc cela voulait dire qu'il en avait toujours sur lui, donc ... Maintenant aussi ! Il était vraiment trop bien se Sanzô, toujours pratique, surement pour ça qu'il était le chef des trois autres.

« Mais ils sont où alors les autres ? »

J'allais oublier de lui demander, c'était curieux, on entendant même pas les deux plus bruyants de l'équipe, ils étaient morts ? Ils s'étaient disputés ? Nous ça nous arrivera jamais de nous disputer, ils aiment trop mon frère pour ça, et on les aime aussi, on est inséparable. J'espère que ça sera toujours le cas quand la maman de mon frère sera libérée par ma mère ...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Maitre du Jeu

Date d'inscription : 10/09/2014
Nombre de messages : 64
Double compte : Aucun.

Feuille de personnage
Puissance:
60/100  (60/100)
Expérience:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Bonze ? Non, Babysitter !   Lun 15 Sep - 15:43

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bonze ? Non, Babysitter !



Qu'elle était naïve et idiote. Ririn était peut-être même pire que le singe sur certain niveau. Quoique, quand il s'agissait de bouffes, les deux gamins se valaient bien. A croire que leur cerveau, -s'ils en avaient bien un-, ne répondait qu'à l'appel de la nourriture, comme s'ils étaient des drogués, de vulgaires drogués aux petits pains et à la banane. Pathétique. Balançant sa vingtième cigarette de la journée sur le sol, le bonze soupira devant tant de stupidités, crachant un dernier nuage âcre en regardant la demoiselle s'agiter en remuant les fougères et son derrière. Il fit quelques pas sur le côté, désireux de s’éclipser rapidement et de partir loin, très loin de cette furie, mais ce fut sans compter la vivacité de la princesse yokaï qui, aussi rapidement qu'elle avait plongée dans le buisson, lançait à présent une attaque contre lui. Son fameux ririn kick. Un nom bien puéril pour un coup de pieds qui pourrait être dévastateur, si évidemment la jeune fille cessait de contenir sa force de bourrins pour vraiment se battre. Évitant l'assaut de justesse, le bonze se demandait d'ailleurs pourquoi elle n'était jamais sérieuse lorsqu'elle l'attaquait. Ils étaient ennemis, ennemis mortels même. L'un devrait finir par tuer l'autre, un jour. Peut-être même aujourd'hui.

« Tss ! »

Et voilà que cette gamine le traitait de méchant-menteur, aussi niaisement qu'une enfant de trois ans. Et pourquoi aux yeux de cockers ? Merde alors, ils étaient tous lourds à le faire chier avec ça ! Il croisa les bras, levant les yeux au ciel, brièvement, très brièvement, parce qu'il savait que malgré son attitude enfantine, la jeune fille qu'il avait devant lui était dangereuse.

«  Excuse-moi. Je ne le ferais plus. Promis. »

Balança-t-il naturellement sans réelle conviction, sarcastiquement. Elle pourrait encore croire au père noël après ça, la petiote.  Celui qui allait lui amener sa dose gargantuesque de nourritures. D'ailleurs, il aurait pu deviner le sujet de conversations qui n'allait pas tarder à arriver. Le fameux « j'ai faim. », qui résonnait dans la tête du bonze du matin au soir, et qui pour une fois était prononcé par un individu de sexe féminin. Et c'est qu'elle osait lui demander s'il avait à manger, en plus ! Non mais, il avait une tête de distributeurs à cacahuètes ?! Il n'allait quand même pas se mettre à nourrir toutes les bestioles qu'il croisait sur son chemin ! Il n'était pas prêt d'arriver au Tenjiku ! Surtout qu'il était rarement d'humeur au partage, si en plus il devait donner les trois grains de riz que l'autre morfale laissait par inadvertance sur la table, il n'aurait plus qu'à se nourrir d'air pur clopes et d'eau fraîche sake. - Bon, c'est peut-être ce qu'il faisait, en fait...-

« Ne me prends pas pour un mangeoire à singes. Si tu as faim, tu n'as qu'à retourner casser les pieds à ton frère. » D'ailleurs, elle était seule ou ?... « Il sait que tu es là ? »

Sanzô imaginait mal Kogaiji envoyer sa sœur combattre toute seule sa troupe, mais s'il était dans le coin, pourquoi est-ce que la gamine n'était pas à brailler dans ses oreilles, plutôt que les siennes ? A moins qu'elle voulait lui voler le sûtra et lui ramener pour lui prouver qu'elle était forte ? Le moine avait déjà comprit que, comme une petite fille, elle voulait rendre son grand-frère fier d'elle et qu'elle était prête à tout pour cela, même du pire. Surtout du pire. Et pourquoi elle insistait à ce point pour savoir où étaient les autres ? Elle voulait être certaine de pouvoir le battre ? Seule contre la troupe, elle n'avait effectivement aucune chance. Seule contre Sanzô... Elle n'avait aucune chance non plus. Mais même si par fierté, il ne dirait jamais le contraire, il savait que cette gosse lui donnerait du fil à retordre.

«  Qu'est-ce que tu leurs veux aux autres ? »

Le moine était méfiant. Il ne pouvait pas lui dire que la troupe était dispersée un peu partout dans la ville, -bien qu'avec un minimum de neurones, elle aurait pu le comprendre. Heureusement, ce n'était pas le cas.- , si elle cherchait réellement à prendre le sûtra, c'était avouer que pour le moment, il était le seul adversaire à lui faire face. Cependant, s'il disait que les trois autres n'allaient pas tarder, Ririn risquait fort de vouloir les attendre avec lui. Et ça, ce n'était pas concevable non plus.



codage par Emy sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: Bonze ? Non, Babysitter !   Mar 16 Sep - 11:03



- GAME !!! -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Héhé, Sanzô était toujours aussi rapide pour éviter mes coups, je me demandai parfois s'il serait aussi rapide si j'y allais avec tout ce que j'avais ? Ou même s'il était plus fort que mon frère, il se battait toujours contre Gokû, on avait jamais eut de combat chef contre chef, c'était dommage. Un jour je dirais à mon frère de faire un échange, mais il aime bien se battre contre Gokû même s'il perd, il devrait lui aussi y aller plus fort. Mon grand-frère est vraiment trop gentil, je suis sûre que même contre Sanzô il utilisera pas ses plus forte incarnation, d'ailleurs c'était le seul humain parmi nous à chaque fois ? Les humains sont donc tous aussi fort que lui ? Faudra que j'en affronte un jour, autre que ceux qui avaient osé se faire passer pour la bande du moine. Quels nuls ceux-là.

« D'accord, en plus t'as promis ! »

Je lui fis un grand sourire toute contente. En faite, il était super sympa le bonze, je retiendrai qu'il a promis, une promesse c'est une promesse ça se trahit pas ! C'est ce que Yaone et Dokugakuji disent tout le temps, même mon frère, c'est qu'ils ont raison. Peut-être qu'il a l'air moins grognon parce que les autres n'étaient pas avec lui ? Il criait moins j'avais l'impression. Bah je me faisais sûrement des idées.

« Mais tu en avais la dernière fois ... »

Bon j'étais déçu, j'étais toute contente de m'amuser avec lui ET d'avoir une brioche à la viande comme d'habitude, mais là rien, j'aurai que l'amusement. Pas juste, ça devait être l'autre singe qui avait tout mangé, du coup plus rien pour moi. Il est nul il aurait pu prévoir pour moi !

« Euh … Chute ! Faut rien dire ! »

Après avoir toucher mes deux index en regardant le sol toute gênée, j'avais mis le doigt sur la bouche pour lui faire comprendre que c'était un secret. Si mon frère découvrait que j'étais partit jouer avec Sanzô pendant que Yaone me cherchait dans le château, il me gronderait sûrement. Ma mère aussi d'ailleurs, et ensuite c'est lui qu'elle gronderait. Elle s'en prenait toujours à lui je comprenais pas pourquoi. Il était gentil pourtant, mais je crois qu'elle n'aime personne, à part mon père. Je me demandai souvent comment il était, je verrai bien quand il sera vivant de nouveau.


« C'est rare de te voir tout seul, ils auraient pu se faire tuer. »

Bon ça serait quand même étonnant que ça soit le seul humain de la bande qui soit le dernier à mourir, mais en même temps il avait un super sûtra puissant. Difficile de dire lequel des quatre mourrait en premier. Il avait déjà survécu plusieurs année ensemble, et ils n'étaient toujours pas arrivé jusqu'à nous, pourtant à nous, il suffisait d'une journée pour les retrouver. Parfois je comprenais vraiment pas. Tout comme son sûtra, vu qu'il devait nous rejoindre au château, pourquoi  ne pas le laisser à mon frère pour ensuite le récupérer quand il arrivera ? C'était peut-être ça le jeu, le premier qui rapporterait le sûtra.

« On joue ? »

J'avais un grand sourire malicieux, si je devais pas manger on devait au moins jouer, j'avais pas fait tout le voyage pour rien non plus ! Restait à trouver une idée de jeu … J'avais trouver un où j'étais sûre qu'il me suivrait : rattraper sa couronne ! Hop, en rigolant je lui prenait en souriant à travers la foret, avant d'essayer de la porter sur la tête. Et si finalement on faisait un cache-cache ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bonze ? Non, Babysitter !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bonze ? Non, Babysitter !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» #0187 • are you ready to live with a boy?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: Togenkyo :: Yunnan :: Montagne-