Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 A la recherche de nourriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 21 Déc - 18:29

Prue inspira lentement comme pour chasser sa peur. Son cœur battait très vite, la sueur perlant à son front. Ririn parla à nouveau qu'ils mourront si ils continuaient à garder en tête cette idée saugrenue de la kidnapper et de demander une rançon. Elle trouvait aussi stupide de prendre en otage les humaines, il devait les laisser partir, car selon elle, elles ne risqueraient rien si elles partaient maintenant. Les gardes de sa belle-mère ne leur tomberaient pas dessus …

Prue voulait y croire, en être rassurée, mais elle n'y arriva pas. Sa sœur tremblait contre elle. Elle ne comprenait plus trop ce qui se passait autour d'elle … Une étrange situation se déroulait autour d'elles sans qu'elles puissent s'en extirper. Shumeï expliqua que la personne qu'elle allait sauver était humaine. Pourtant, Prue aurait cru le contraire en voyant ce monstre vouloir sauver aussi cette même personne. La blonde aurait cru que cette personne à sauver et à protéger était elle aussi Yokaï. Ce n'était pas le cas, visiblement …

Le Yokaï sembla abandonner son idée. Etait-ce rassurant pour autant ? Prue ne savait que penser. Shumeï demanda à Ririn ce qu'ils pourraient faire pour sauver cette dite personne. La blonde fit la moue, un peu triste pour eux. Ririn ne pouvait sûrement rien pour les aider … Et Prue et Hilary non plus … En quoi pourraient-elles aider ? Comment soigner une jeune fille ? Elles n'avaient pas de pouvoirs pour le faire …

Le regard du Yokaï faisait peur. Avait-il trouvé une autre solution ? Pourquoi les regardait-il ainsi ? Prue fit un pas en arrière sous la peur. Il avait quelque chose en tête et ça les concernait … Si Ririn ne pouvait pas les aider, pensait-il sans doute qu'elles, elles le pourraient … C'était absurde ! Prue espérait que c'était sa parano qui la faisait délirer et que l'interprétation qu'elle se faisait du regard de ce Yokaï, était fausse et erronée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 22 Déc - 11:36

Les deux sœurs étaient soit bien courage, soit affliger par la peur pour suivre un yokaï qui venait de dévorer un humain. D'ailleurs pour sûr que j'en parlerai à mon frère, c'était si … si affreux. Je me repassais cette idée dans la tête, comment pouvait-on en manger ? Si mon père revenait à la vie est-ce que moi et mon frère seront alors obligé de faire comme lui, d'en manger ? Pour ma mère je ne doutais pas qu'elle le suivrait dans ses repas, mais et nous ? La mère de Kôgaïji en mangeait elle aussi ? Elle nous en ferait manger ? J'arrivais pas à m'imaginer manger quelqu'un pareil à Sanzô. Je ne pourrai plus jouer avec lui si c'était le cas, et puis ses compagnons non plus n'en mangeait pas.

« Vous aviez dit que c'était une yokaï, est-ce que vous mentez ? Comment faire confiance ... »

Je n'étais pas toujours la plus futé, mais je savais reconnaître un discourt qui changeait, tantôt c'était une yokaï de son clan qu'il fallait sauver, maintenant c'était une humaine. Il fallait savoir où on était yokaï ou on ne l'était pas, on ne changeait pas comme bon nous semblait, même en portant un contrôleur de force. Pourquoi est-ce qu'ils mentaient tous les deux ? J'étais moins rassurés d'être ici, c'était méchant de mentir, et surtout ça me rendait triste.

« En plus si c'est une humaine, c'est sûre que ma mère la laissera mourir ou être dévorer par ses sbires. »

Connaissant ma mère, c'était certain qu'elle tuerait tout le clan tout entier, et surement les deux sœurs si elles étaient encore là à ce moment là. Mais certain yokaïs qui obéissaient à ma mère étaient touchés par la folie, seul ceux du château en était immunisé. Et ma mère préférait sacrifier les yokaïs qui en étaient en dehors plutôt qu'utiliser ses serviteurs à proximités. J'arrivais jamais à comprendre ma mère.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 13 Jan - 17:30

La situation était tendue. La simulacre de paix que Shumeï et Ririn avaient plus ou moins réussi à établir avec les deux humaines venait de se briser en mille morceaux, comme un fragile cristal. Impossible à présent de le reconstruire tout de suite, pas après l'arrivée de Cheng, même si celui-ci avait lavé le sang de son visage. Il était clair que Prue tremblait, que les deux humaines voulaient partir... Il y avait quelque chose de faux. Et le temps pressait, il fallait à présent agir sans tarder. Les méninges des deux yôkaï tournaient à toutes vitesses, n'accordant qu'une petite considération aux dommages causés à ce début d'amitié.
Puis Ririn les accusa de mentir, leur demanda comment leur faire confiance. Cela se traduit en stupéfaction pour Shumeï, qui ne comprenait pas comment la princesse pouvait mettre leurs paroles en doute alors que quelqu'un souffrait d'une maladie pour l'instant incurable; et par de l'étonnement pour le borgne, qui trouvait la réaction de Ririn surprenante, dans ce silence gênant et gêné. Ce fut lui qui prit la parole, pour expliquer:

Il s'agit bel et bien d'une humaine. Simplement, elle fut la seule survivante de son village et, au lieu de la dévorer, j'ai expliqué aux autres yôkaï de mon clan que nous allions l'adopter, la prendre avec nous au lieu de l'envoyer dans la nature sans protection ou la tuer. Pour moi, son importance n'est pas moindre que celle de mes frères, je l'aime et la considère comme tous les autres yôkaï de mon clan, et c'est par abus de langage que j'ai parlé d'elle comme tel.

Puis Ririn affirma que, si Midori était réellement une humaine, alors sa mère ne lèverait pas le plus petit doigt pour l'aider. Mais leur première idée était déjà surannée. Plus question d'enlever la princesse des yôkaï.

Si vous ne me croyez pas, venez avec moi, et vous verrez bien si Midori est humaine ou yôkaï.

La boutade de Shumeï fit germer une idée dans la tête de Cheng. Sans prévenir, il avait disparu. Quelques minutes après, il se téléporta à nouveau pour revenir, portant dans ses bras une enfants humaine aux cheveux noirs jusqu'aux épaules, les paupières closes, le teint maladif et visiblement aucun contrôleur de force. Shumeï eut un coup au coeur eu voyant celle qui ressemble tant à sa bien-aimée. Puis, elle s'indigna:

Elle est malade! Tu as pris des risques en l'amenant jusqu'ici, pour elle! Es-tu sûr qu'elle était en état de supporter un tel voyage?

Cheng secoua la tête. Il le fallait bien, et puis, dans le clan, où les humains voisins qui possédaient les médicaments refusaient de la guérir, Midori ne pouvait guérir. Le yôkaï s'avança vers l'aînée des humaines, à qui il confia la malade:

A vous deux, on acceptera de vous donner de quoi la soigner. Je compte sur vous pour nous la ramener saine et sauve.

Il était hors de question de demander de l'aide aux habitants du village, claquemurés par la peur. Espérant de tout son coeur que son amie pourrait être soignée, Shumeï demanda ensuite:

Et pour ces humains qui vous refusent les vivres, devons-nous faire quelque chose?

La question ne s'adressait pas uniquement à Cheng, mais aussi aux trois jeune filles, dont la yôkaï souhaitait connaître l'avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 25 Jan - 17:23

Tout était un peu mélangé. Plus personne ne comprenait ce qui se passait et ce qui se disait … Prue mélangeait tout, ce qui avait permit de la calmer complètement, trop occupée à rassembler les morceaux de ce puzzle incompréhensif … Le yokaï essaya d'expliquer comme il pouvait. C'était une humaine et Prue ne comprenait pas comment cette humaine pouvait vivre parmi tant de Yokaï, vu qu'ils parlaient de clan.

Comment se faisait-il qu'elle ne s'était pas fait tuer ou mangé avant ? Comment un Yokaï sans contrôleur pouvait se contrôler sous l'envie de tuer une humaine ? Prue ne comprenait plus rien à ce qui se passait. Ce Yokaï n'avait aucun contrôleur de force contrairement à Shumeï ou Ririn … Alors comment une telle chose était possible ? Cette fille aurait dû être tué depuis longtemps … C'était totalement impossible et incompréhensif.

Même Ririn savait que sa mère n'aiderait en rien cette humaine et au contraire, la ferait tuer ou manger … Cette histoire ne tenait pas debout pour Prue. Mais peut-être que cette humaine avait vraiment une si grande importance à leurs yeux pour qu'ils n'aient jamais l'envie de la manger. Cette importance était si forte qu'ils tenaient même à la protéger et à la soigner, là …  L'Yokaï disparu pour revenir aussitôt avec une personne dans ses bras.

Cette personne était visiblement souffrante et humaine de surcroît. Il ne mentait pas. Cette histoire illogique était vraie. Elle leur était d'une importance spéciale. Prue fut émue devant ça. L'Yokaï s'avança vers elle. Elle eut une légère appréhension mais ne recula pas. Il lui présenta la jeune fille en pensant qu'elles, elles pouvaient arriver à avoir ces fameux médicaments pour la soigner. En même temps, personne d'humain ne voudrait aider un monstre.

Mais elle, elle n'était pas un monstre, cette fille, c'était affreux qu'un être humain laisse une humaine souffrant ainsi. Mais aussi, elle était aidée par un Yokaï. En voyant ça, n'importe qui refuserait de l'aider. L'Yokaï avait sans doute raison. En voyant une autre humaine demandait de l'aide, il y avait plus forte chance d'avoir de l'aide. Il n'avait pas tort là dessus … Prue hésita longuement avant de prendre délicatement la jeune fille dans ses bras.


-Je ferais tout mon possible …

Shumeï demanda ce qu'ils devraient faire des villageois effrayés. Comment ça devraient faire ? Prue ne comprenait pas.

-Laissons-les, ne les embêtons pas plus, s'il vous plaît … Surtout qu'à voir, avant votre arrivée, vous avez sûrement tué un humain ou plutôt … mangé …

Elle frissonna en y pensant, elle baissa les yeux vers la malade, se mordant légèrement la lèvre inférieure.

-Je voudrais savoir … Comment … Vous n'avez jamais eut l'idée de la manger … ? Vous n'arrivez pas à calmer votre faim face à d'autres humains mais elle … Je ne comprends pas …

Elle ne voyait pas très clair la situation qui était devenu un peu compliquée à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 26 Jan - 12:48

« Vous manger ses semblables mais elle vous la garder ? »

J'avais dû mal à le comprendre, j'étais toute embrouillé que j'en avais mal à la tête, si seulement mon frère ou Yaone était ici pour tout bien m'expliquer … ça serait tellement plus simple. J'avais beau me faire mal à la tête pour trouver un exemple ou une logique ça venait pas. Ça aurait pu être leur garde manger ? Ma mère aussi avait manger des humains, enfin je crois, mais elle gardait Nî, bien que si mon père revenait à la vie, il le mangerait surement.

« Comme les humains avec leurs animaux de compagnies ! »

Voilà c'était logique ! Une fois on m'avait dit que les humains ils avaient des animaux de compagnie, mais que ces mêmes animaux, ils les mangeaient aussi. Ils pouvaient parfaitement avoir un lapin dans leur maison, et pourtant avoir toute sa famille dans leur assiette. J'avais toujours trouver ça bizarre, si on aime quelqu'un on mange pas ses semblables non ? Moi jamais je pourrai manger de l'humain, car j'aime trop Sanzô, et même un dragon je pourrai pas, le mien était si mignon, comment manger ses cousins ? Yeurk, j'aimais pas leur manière.

« Toi aussi tu mange des humains ? Parce qu'eux ils en mangent. »

Je m'étais rapproché de la malade pour lui demander. Vu sa tête, je me demandais si j'aurai une réponse rapidement, et à la regarder je me disais que Yaone ou Hakkaï serait capable de la soigner. Ils étaient tous les deux forts pour ça.

« Ah oui faut arrêter de tuer tout le monde. »

Prue avait raison, il fallait les laisser tranquille, et puis c'est à cause de yokaï comme eux que les autres étaient mal vu et tué. D'ailleurs si Sanzô tombait sur eux, est-ce qu'il les tuerait ? Ils mangeaient des humains donc il l'aurait surement tué en voyant ça. Et mon frère ? Je savais pas tellement ce qu'il pensait de tout ça.

« On vous attends ici alors. »

J'avais fais un grand sourire aux deux sœurs, nous on ferait peur aux humains, je l'avais bien compris ça, et puis elles feront faire une promenade à l'animal de compagnie des yokaïs. Tien je demanderai à mon frère si je pouvais en avoir un moi aussi, je voudrai Sanzô !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 28 Jan - 14:55

Il y eut un instant de silence, d'immobilité, rempli d'inquiétude pour les deux yôkaï qui espéraient. Shumeï sera les poings. Pourquoi les humaines hésitaient-elles? Ne voyaient-elles donc pas que Midori était des leurs? La considéraient-elle comme une traîtresse, une ennemie, puisque celle-ci avait vécu avec des yôkaï? Les deux soeurs craignaient-elles de se compromettre? La malade risquait de trépasser d'une seconde à l'autre. Et Cheng avait toujours pensé que, entre humains, l'entraide était quelque chose de prioritaire. Surtout dans le malheur. Les petits êtres sans crocs et sans griffes à oreilles rondes venaient de chuter dans l'estime du borgne.
Enfin, Prue accepta d'aider Midori, et la prit dans ses bras, avec douceur, et promit de faire tout son possible pour aider la mourante.

Merci beaucoup.

Après, il y aurait le problème de récupérer Midori. Il faudrait voir, aussi, si cette dernière préfèrerait aller vivre avec des humains... Et si des humains accèpteraient de l'héberger... On verrait bien, pour l'instant, il ne servait à rien d'y penser.
Ririn demanda alors pourquoi est-ce que Cheng et les siens avaient recueilli Midori, après avoir dévoré ses semblables. C'était une très bonne question, même lui-même ne savait pas exactement pourquoi.

Parce que sinon elle n'a nulle part où aller... Et puis... Je ne sais pas en fait. C'est vrai qu'à un moment il a été question de la manger, au tout début, mais je m'y suis opposé, parce que je trouvais qu'on avait déjà assez de nourriture comme ça avec les bestiaux, et qu'il n'était pas besoin de faire preuve de cruauté inutilement.

La princesse des yôkaï résuma cette idée en animal de compagnie. C'était en effet plus ou moins cela. Les autres yôkaï étaient loin de considérer l'humaine comme leur égale, et ils comptaient bien la mettre à mort quand ils auraient envie, et en attendant ils lui donnaient un semblant de vie.
Puis, Ririn s'approcha de la malade, lui demanda s'il elle aussi mangeait des humains. Mais celle-ci, évanouie, ne lui répondit pas. Du canibalisme... Shumeï réprima un frisson de dégoût... Quel humain serait assez dénaturé pour faire cela? Est-ce que des humains pouvaient se prendre pour des yôkaï? C'est bizarre comme idée, mes pourquoi pas.

Les deux humaines et Ririn ne répondirent pas à la question de Shumeï comme celle-ci l'avait espéré. Elles avaient compris que la vagabonde parlait du village où ils se trouvaient.

Non, je voulais dire, qu'est-ce que l'on fait pour les humains non loin du clan de Cheng.

Ce dernier semblait regarder ailleurs, le visage plus fermé, les traits plus durs. Le nombre de fois où les mots "humain" et "manger" avaient été mis ensemble favorisait sa soumission aux ondes négatives, si l'on peut parler ainsi. Prudent, il s'éloigna de quelques pas. L'ayant remarqué, Shumeï se plaça entre lui et les autres. Il trouva encore la force de répondre à la question de Prue:

Certains ont déjà soulevé l'idée de la manger. Mais je leur ai bien expliqué que je me chargerai personnellement de la mort de celui qui oserai lever la main sur elle!

Shumeï eut un sourire ironique. Elle savait bien que, même enfant, le borgne savait très bien mttre sa bonté de côté pour devenir cruel, quand il le souhaitait, sans avoir besoin de la folie. Alors, à quoi cela ressemblait quand il y cédait? Ce devait être pire que ce qu'elle avait vu... Mais Cheng fit un effort pour se calmer, alors que Ririn disait aux humains qu'elle les attendrait ici.

Oui, nous feront ainsi.

Il prit de l'eau pour étancher la soif qui le brûlait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 15 Fév - 16:29

Prue ne comprenait pas vraiment le raisonnement de l'Yokaï. Comment pouvait-il s'empêcher de manger cette fille, principalement cette fille alors que d'autres humains, il ne s'empêchait pas de les manger ? Même Ririn, qui était Yokaï, ne comprenait pas. Elle posa une question à la malade qui bien sûr ne pourra pas lui répondre maintenant … Prue frissonna quand elle vit Shumeï s'interposait entre elle et le Yokaï.

Avait-il esquissé le geste de l'attaquer malgré qu'elle avait dans ses bras cette personne spéciale à ses yeux qu'il s'empêchait de manger ? C'était contradictoire et effrayant à la fois. Prue respira un bon coup. Plus vite, elle demandera de l'aide pour cette fille et plus vite, cette situation sera finit. Ririn les attendra ici ainsi que les deux autres. Prue les regarda un par un, une dernière fois avant de se tourner vers Hilary qui avait l'esprit chamboulé parce ce qu'il venait de se dire.


-Allons-y, Hilary. Ne perdons pas de temps, veux-tu ?
-Hum …


Hilary se colla à sa sœur, qui commença à s'en aller. Pour ce village, c'était mort. Plus question de demander de l'aide. Personne ne leur en donnera. Faute d'avoir peur et de penser qu'elles étaient du côté des « méchants ». Prue décida d'aller au village voisin et savait que la route serait longue surtout parce qu'elle portait la malade qui deviendrait lourde au fur et à mesure de marcher. Malgré sa force, elle aura mal aux bras à force de la porter.

Et puis, en plus, Hilary ne cessa de questionner sa sœur. Prue eut dut mal à lui répondre. Elle gardait un œil sur la malade puis aux alentours, de peur que d'autres yokaïs ne leur sautent dessus pour les manger. Il se pourrait qu'il en est d'autres que ce Yokaï qui avait dévoré un humain tout à l'heure et qui lui avait demandé de l'aide pour cette fille. Parano, Prue avait peur qu'en fait, au final, cette fille soit comme eux ou se réveille comme eux.

La peur au ventre, elle essaya de se raisonner. Elle tenta aussi de cacher sa peur à sa sœur pour ne pas qu'elle s'inquiète encore plus. La blonde la rassura tant bien que mal. En fait, elle essayait plus de se rassurer que de rassurer sa sœur … Elles arrivèrent enfin en vue du village. Prue fit la grimace, espérant qu'elles trouveraient rapidement de l'aide. Elle vit un villageois et arriva vers lui pour lui demander de l'aide. Heureusement, c'était un vieillard souriant qui lui montra le chemin pour aller chez le médecin.

Elle le remercia et accourra presque, Hilary la suivant de près, jusqu'à la maison du médecin. Elle y entra, respirant fortement.


-Bonjour ! Nous avons besoin d'aide !

Un homme dans la trentaine s'approcha d'elles, regardant la malade.

-Bonjour, mesdemoiselles. Que se passe-t-il ?
-Elle … Elle est fort malade pouvez-vous l'ausculter ?
-Bien sûr, venez la déposer là, sur la table.


Prue déposa comme demandé la jeune fille, laissant le docteur faire. Hilary alla s'asseoir sur une chaise, près d'un bureau, attendant silencieusement. Le médecin termina en souriant.

-Ce n'est pas très grave, un coup de froid. Il faudra lui donner ces médicaments et il lui faut, bien sûr beaucoup de repos … Si vous voulez, elle peut rester cette nuit ici, pour lui éviter d'être davantage malade. Vous n'êtes pas d'ici je suppose ?
-Vous supposez bien, docteur … Et c'est très gentil de proposer mais …
-Elle ne peut bouger plus dans cet état. Demain matin, elle sera un peu plus remise pour pouvoir être déplacer à nouveau. Tiens, en attendant, vous pouvez aller chercher ces médicaments. Il y a un vendeur non loin. A quelques pâtées de maisons de la mienne.


Prue hocha juste la tête. Elle regarda le médecin placer la jeune fille souffrante dans un lit. La blonde hésita à laisser Hilary avec le médecin. Elle estima qu'il n'avait pas de danger et alla chercher les médicaments. Elle réfléchissait vite dans sa tête, se demandant comment prévenir ce Yokaï qu'il fallait que la jeune malade reste au chaud une nuit … Si il ne les voyait pas revenir au coucher du soleil, il risquerait fort de s'énerver et de venir voir … Ce que craignait la blonde qui frissonna, revenant avec les médicaments.

-Merci, Prue-san.
-Docteur, puis-je vous demander quelque chose ? Je sais que vous avez fait beaucoup mais … Puis-je laisser ma sœur au chevet de la jeune fille en attendant que je revienne ? Je dois absolument prévenir que tout va bien.
-Ho … Bien sûr, Prue-san. Mais faites attention à vous !
-Oui …


Prue rassura sa sœur en la serrant contre elle. Elle lui demanda de veiller sur la jeune malade et de l'attendre. Puis elle quitta le village en direction de l'autre village, se dépêchant, courant même pour rejoindre les autres avant le coucher du soleil. Elle n'arriva que peu de temps après le coucher du soleil, essoufflée, regardant, effrayée, les trois yokaïs.

-Votre amie est chez le médecin du village voisin … Il a dit que ce n'était pas très grave mais elle devait absolument se reposer cette nuit avant de pouvoir être déplacer demain matin …

Elle reprit son souffle.

-Je vous la ramènerai demain, sans problème. Le mieux est que vous rester à l'écart du village, sans vous vexer … Mais c'est pour le bien de tous, vous comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 15 Fév - 17:44


J'étais quand même mal à l'aise, c'était ma première rencontre avec des yokaïs mangeur d'humain, du moins, que je savais qu'ils en mangeaient, si ça se trouvait, au château, il y en avait d'autre et je ne le savais même pas. Mais avoir vu se sang, ces cris d'humains dont on déchiquetait la chaire pour s'en nourrir. Je ne saurai pas trop comment l'expliquer, mais ça m'avait plongé dans la perplexité. C'était bien rare que je me retrouve dans un tel état, cette réalité, ça m'avait chamboulé. En rentrant à la maison je ne savais même pas si je devrai en parler à mon frère de tout ce que je venais d'apprendre … Et puis je ne pouvais en parler à personne d'autre, car ils iraient forcément le dire à mon frère.

Finalement leur amie ne pouvait pas me répondre, elle était si affaiblie. Si Yaone était là, peut-être qu'elle aurait pu l'aider, elle était très douée pour ça, même le professeur Nî aurait pu faire quelque chose. C'était tout de même admirable le fait qu'il ne la tuait pas, mais je ne savais pas comment je vivrai si je devais vivre avec des personnes qui mangeaient mes semblables. Pourtant j'adorais Sanzô qui tuait mes semblables mais il ne les mangeait pas, et puis il était accompagné de yokaï également. Tout était si compliqué j'en avais mal à la tête.

Je m'étais assise en tailleur, face à la route qu'avait emprunté les deux sœurs pour se rendre au village. Je les avais regardé s'éloigner et devenir un tout petit point noir à l'horizon et j'attendais maintenant leur retour. Comme j'aurai aimé les accompagné, mais visiblement les humains avaient peur de nous, ça aurait été trop risqué. Mais je ne pouvais m'empêcher de m'inquiéter, est-ce qu'elles allaient bien ? Avaient-elles réussi ? Avaient-elles subit une attaque sur la route ? J'avais l'impression que le temps passait lentement, les couleurs du soleils devenaient de plus en plus chaude et l'ombre des arbres de plus en plus grande …


« La voilà !!! »

D'un bond je m'étais redressé en voyant sa silhouette revenir au loin. Qu'est-ce que je pouvais être contente, elle était là et allait bien. Mais où était la malade et sa sœur ? Elle n'avait pas l'air troublé, ni pleine de sang, donc c'est qu'elles allaient bien non ?

« Tant mieux si elle va bien ! Hilary est restée avec elle ? »

Cela me paraissait le plus logique, mais mieux valait être sûre quand même.

« Alors que faisons nous ? On attend dans la foret la journée de demain ? »

BAon je disais ça, mais mon frère risquerait de s'inquiéter si je ne rentrai pas avant la nuit, mais quand même je ne voulais pas laisser les deux sœurs le lendemain avec le yokaï.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Ven 27 Fév - 12:54

Les explications de Cheng avaient laissé Prue perplexe. Les traits à présent débarrassés de toute trace de folie, le borgne regarda l'humaine avec bienveillance.

Ne cherche pas de rationnalité dans cette situation, il n'y en a pas. Je ne dirais pas que c'est humain, mais... Dis toi que nous autres sommes aussi complexes que vous.

Les deux soeurs partirent, et Shumeï leur cria sa reconnaissance. La princesse des yôkaï, elle, attendit, assise en tailleur et silencieuse. Elle semblait perplexe et soucieuse, comme si cette situation complexe ne lui semblait pas normale. La vagabonde se demanda, un instant, si Ririn, à l'abris dans son palais, n'avait jamais entendu parler des macabres habitudes des yokaï livrés à la folie, ni de la manière atroce dont périssaient leurs victimes humaines.
Ce silence, cette attente, étaient propices à l'anxiété. Shumeï ne parvenait pas à rester immobile. Enfin, elle s'éloigna du buffet où était dressé le dîner, et se mit à marcher en rond, comme une âme en peine. Une telle démonstration d'expressivité n'était pas dans ses habitudes, mais la yôkaï ne parvenait plus à rester de marbre. Sans même avoir à clore ses paupières, elle revoyait le visage d'Ame, assombri par la tristesse, puis décomposé par le décès soudain, et enfin méconnaissable et déchiqueté. A cette image qui hantait ses cauchemars se superposait celle des traits de Midori, pâles, immobiles et souffrants. La vagabonde craignait qu'ils devinssent terreux à leur tour. Il ne lui fallait aucun effort pour imaginer l'agonie de l'humaine.

Shumeï se tordait les mains. Cela faisait bien trop longtemps que les deux soeurs étaient parties. L'esprit de la vagabonde se livrait aux suppositions les plus folles: elles s'étaient perdues... Elles avaient été attaquées par des yôkaï fous... Midori avait déjà passé de vie à trépas, et les deux autres humaines craignaient de revenir le leur dire... Le médecin avait senti une odeur de yôkaï sur Midori, et refusait de la soigner.
Cheng s'approcha d'elle, et lui posa les mains sur les épaules doucement, pour la rassurer. Il força Shumeï à regarder en direction du soleil couchant et à admirer la beauté du crépuscule. En même temps que Ririn l'annonçait, il murmura:

Regarde: elle revient... J'espère que sa soeur va bien.

Prue expliqua ce qui c'était passé, et que l'état de Midori ne permettait pas qu'on la déplaçât pour l'instant. Mais son diagnostic ne semblait pas catastrophique, et l'on pouvait espérer une guérison pour l'humaine. Mais Shumeï voyait bien que quelque chose n'allait pas avec Prue, toute la peur que la vagabonde avait réussi à lui faire oublier avait réapparu.

Je t'en prie, assieds-toi et reprends ton souffle. Je ne sais pas comment te remercier... Je te serai éternellement reconnaissante, et si je peux faire quoi que ce soit pour oi en retour, n'hésite pas à me le demander.

Enfin, la princesse des yôkaï demanda ce qu'il était prévu de faire en attendant le lendemain.

Je n'ai pas de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 10 Mar - 16:27

Prue était arrivée en courant pour prévenir les Yokaïs. Elle avait laissé la jeune malade aux bons soins du médecin du village d'à côté. Hilary était restée au chevet de la malade. La blonde avait confiance au docteur en la laissant là-bas. Elle était plus tranquille de la savoir en sécurité qu'avec elle, entourée de Yokaïs mais si ces derniers ne semblaient pas agressifs pour le moment. Celui dont elle s'inquiétait le plus était le plus grand.

Celui qui était arrivé le dernier et qui avait tué un humain juste avant … Comment arriver, dans ces conditions, à faire confiance à un tel monstre ? Et comment arriver à croire qu'il n'avait jamais eut la pensée de manger cette fille malade et de tout faire pour la soigner ? Prue n'avait et ne comprenait toujours pas. La situation lui échappait totalement. Plus rien ne lui semblait clair ou logique, tout lui était chamboulé.

Elle essaya de récupérer son souffle. Ririn lui posa une question. Shumeï lui proposa de s'asseoir et de reprendre son souffle. Tremblante, gardant à l'oeil le yokaï, elle s'asseya. Elle était déjà sur le point de repartir, craignant à nouveau pour sa vie. Elle inspira une grande bouffée d'air pour pouvoir répondre à Ririn :


-Oui, Hilary est restée à son chevet.

Prue reprenait son souffle petit à petit. Ririn demanda ce qu'ils allaient faire. Rester dans ce village n'était guère une bonne solution, si ? Les villageois allaient rester cloîtrer chez eux jusque demain, les pauvres. Elle espérait qu'ils aient tous des réserves question nourritures. Shumeï remercia la blonde qui fut encore étonnée. Cette situation lui était surprenante. Jamais elle n'aurait affaires à un Yokaï la remerciant de la sorte.

Elle se contenta de sourire, faiblement.


-Je vais y retourner. Je préfère rester près de ma sœur, cette nuit. Je reviens demain matin, promis.

Elle commença à partir vers le village. Craignant qu'ils l'arrêtent, prétextant la noirceur et le danger de la nuit pour le retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 11 Mar - 18:35


J'aimais définitivement pas attendre, rester là, sur place, sans bouger, sans rien savoir de ce qui se passait. Non j'aimais pas du tout. J'avais besoin de savoir, de bouger, si j'avais pu je serai partit avec elles, comme ça je n'aurais pas eut à m'inquiéter. C'était nul de s'inquiéter, ça me rendait toujours triste. Quand on attend en plus, le temps passait deux fois plus lentement, si ce n'était pas trois fois !C'était ça qu'on appelait de la torture ? C'était bien pire que lorsque j'étais au château à m'ennuyer parce que j'avais rien à faire.

« Tant mieux, comme ça elle sera pas seule à son réveil. »

Je regardais Prue qui reprenait son souffle, la pauvre, ça avait dû être long, le village devait être loin, surtout vu le temps qu'elle avait mit pour y aller et revenir. Mais au moins la malade allait bien, et Hilary aussi. J'étais contente et lui affichait un grand sourire. Même si je me disais que les deux sœurs devaient être triste d'être séparé. Moi j'aimais pas rester trop loin de mon frère, ou trop longtemps. D'ailleurs si je restais dormir ici avec eux, il allait s'inquiéter, ma mère aussi, et elle serait méchante avec lui.

« Je ne sais pas si je pourrai rester dormir. »

Je n'avais pas envie que mon frère ait des ennuies à cause de moi, ma mère était toujours méchante avec lui, si je ne rentrai pas au château bientôt, il en aurait. Mais Prue ne voulait pas rester dormir ici, elle voulait retourner avec sa sœur, je comprenais, mais ça voulait dire qu'elle allait faire la route de nuit alors qu'elle était longue ? Et que je resterai seule avec les deux autres ? Quoique non, si je ne rentrait pas mon frère ...

« Tu es sûre ? La route toute seule, ça va être dangereux non ? »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 18 Mar - 14:51

Prue confirma le fait que sa soeur était restée au chevet de la malade, chez le médecin. Paradoxalement, cela rassurait Shumeï, de savoir que son amie n'était pas seule. Même si elle ne connaissait rien de ces deux humaines, ces deux humaines qui tremblaient de peur. Alors la vagabonde se demanda si les deux soeurs pourraient, dans un accès de crainte, faire preuve de vilenie. Disaient-elles la vérité? N'avaient-elles pas simplement abadonné Midori? Ne chercheraient-elles pas à fuir? Dans leur état, pourquoi aider deux yôkaï?
Shumeï se raisonna. Elle n'en savait rien, et devrait attendre la suite des événements. L'air apeuré de l'aînée ne pouvait refleter en rien de la culpabilité. Enfin, la yôkaï n'avait jamais montré d'animosité particulière envers les humains en eux-mêmes tant qu'elle portait son contrôleur, ce n'était pas le moment de commencer.

Shumeï eut déjà la certitude que le premier désir de l'humaine, mourant de peur, était de quitter ce lieu infesté de yôkaï. A peine avait-elle fini sa phrase, Prue repartit immédiatement en sens inverse. D'un autre côté, cela était une bonne chose. Seule auprès du médecin et de Midori, Hilary aurait pu crainde qu'il ne fût arrivé quoi que ce soit de déplorable à sa soeur. La présence de son aînée la rassurerait.
Ririn confirma la pensée de Cheng, qui sentait l'impatience de la princesse des yôkaï. Il était facile de voir que celle-ci s'ennuyait énormément. D'ailleurs, elle commençait à soulever la probabilité d'un retour dans son château, car le soir ne tarderait plus à tomber.

Nous ne te retenons pas, si tu dois partir. Ce fut un honneur de te rencontrer, et j'espère te revoir.

Ririn revint sur son avis, et craignit que la route, par ce crépuscule, ne fût dangereuse pour l'humaine. Shumeï secoua la tête.

J'y ai pensé, mais Cheng et moi ne pouvons l'accompagner, nous l'effrayons trop. En revanche, si elle ne te craint pas, c'est en effet une bonne chose de l'accompagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 29 Mar - 20:40

Prue devait revenir les prévenir. Elle n'avait pas voulu qu'ils débarquent, inquiet pour leur « amie », débarquant au village, effrayant ses habitants de leur présence indésirable pour eux. Elle avait imaginé un scénario de désastre si c'était ce qui serait passé. Elle n'aurait pas voulu avoir ça sur le cœur. Il fallait mieux pour tout le monde qu'ils restent ici, attendant le lendemain qu'elles reviennent avec leur amie, soignée par le médecin du village voisin.

Elle s'était relevée et commençait déjà à partir vers le village, le cœur un peu plus soulagé. Mais en regardant les arbres se dressant face à elle, et qui étaient là son chemin vers l'autre village, son cœur se serra de peur. Il faisait noir à présent. Et elle aura plus peur qu'à aller … Elle fit la grimace, commençant à marcher lentement, comme si ses jambes étaient comme du plombs. La peur la bloquait sur place tout comme elle la forçait à avancer pour quitter ce lieu …

Parce qu'elle ne désirait pas non plus rester avec un yokaï assoiffé de sang qui aurait prochainement les crocs, vu que ça faisait un petit moment qu'il s'était fait les crocs sur un humain innocent … Elle se figea quand Ririn s'inquiéta pour elle. Dangereux ? Bien sûr que ce sera dangereux, la nuit était tombée, un Yokaï mangeur d'humain était dans les parages et peut-être d'autres … Ce n'était en rien rassurant.

Shumeï proposa à Ririn d'accompagner Prue vers le village. Comme Ririn devait partir, elle aussi de son côté, cela aurait été plus préférable qu'elles fassent le chemin ensemble jusqu'au village … Prue pesa le pour et le contre. Depuis tout ce temps à rester près de Ririn et de Shumeï, aucune des deux n'avaient essayé de la manger, ni elle, ni sa sœur. Elles auraient très bien pu le faire avant si elles avaient faim …

Et encore là, elles pourraient l'attaquer avec ce Yokaï dévoreur d'humain … Prue pesa le pour et le contre puis finit par se dire qu'il était mieux d'avoir quelqu'un à ses côtés pour traverser cette longue forêt pleine de danger. Elle se retourna lentement, souriant faiblement à Ririn.


-Je veux bien que tu m'accompagnes … Il est vrai, maintenant que la nuit est tombée et que je suis seule, qu'il est dangereux de reprendre le chemin. Ca serait vraiment gentil à toi.

Elle commença à avancer, à demi retournée, regardant la jeune yokaï.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 30 Mar - 12:44

[Avec l'évent à venir, et comme ça fait longtemps qu'on est sur ce RP, je pense que pour la logique de mon personnage, je vais m'arrêter ici]

Même en partant maintenant, mon frère risquerait d'avoir des ennuies, mais en même temps, j'étais gênée de les laisser là, j'aurai aimé passer plus de temps avec eux. Si ça se trouvait mon frère était déjà en route à ma recherche, ou Yaone, ils étaient même peut-être passé voir la bande de Sanzô, si c'était le cas j'étais jalouse, moi aussi je voulais voir mon Sanzô ! Demain j'essayerai, si je suis pas puni pour aujourd'hui.

« Et bien allons y ! »

J'avais fais un grand sourire à Prue, bon, je perdrai un peu de temps, mais c'était pas grave, au moins elle serait en sécurité, j'étais la petite sœur d'un prince tout de même. Et puis mon dragon volant n'était pas très loin, d'ailleurs je l'avais sifflé pour qu'il nous suive de loin, ainsi je pourrai repartir plus rapidement.

Le chemin était long, je comprenais pourquoi elle avait mi du temps à faire l'aller retour, et en plus on n'y voyait pas grand chose, une chance que la nuit ne soit pas encore totalement tombé. Mon ventre gargouilla, et je fis la mine basse : j'avais loupé le repas du soir. Ça c'était de la punition, j'étais toute triste, j'avais faim. Terriblement faim.

Et voilà nous sommes finalement arrivé devant le village, je ne pouvais pas continuer plus loin, si l'on me voyait avec elle, elle aurait des ennuis, ça je l'avais bien compris, la leçon fut dure, je ne pensais pas que les gens avaient autant peur des grandes oreilles, j'avais bien trop l'habitude de Sanzô et ses amis. Je regardais Prue avec un grand sourire, elle allait retrouver sa sœur, elle avait de la chance, moi mon frère me manquait beaucoup.


« J'espère qu'on se reverra bientôt ! »

Puis je partis en direction de mon dragon blanc après un dernier signe de main, accompagné d'un grand sourire. Une fois dessus je partis en direction du château Hôto, le retour allait difficile, il me faudra être discrète pour rentré dedans, peut-être que Nî voudra bien m'aider si je passe par le laboratoire ?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 13 Mai - 13:41

Prue accepta que Ririn l'accompagne, et toutes deux partirent. A présent, le soleil avait disparu du ciel depuis belle lurette, et seule une myride d'étoiles éclairait le village.
Shumeï constata avec dépit que les volets restaient précautionneusement clos, et les rues désespérément désertes. Les habitants n'allaient tout de même pas sortir pour accueillir des yôkaï, des dévoreurs d'humains!
La vagabonde soupira:

On fait quoi, maintenant?

Cheng haussa les épaules:

Qu'est-ce que tu veux qu'on fasse, de toutes façons? Cela m'étonnerait que les deux humaines reviennent. Et si c'était le cas, ce ne serait pas avant l'aube.

Shumeï ne répondit pas. Elle pensait à Midori, en sécurité chez le médecin.

Dis, ne penses-tu pas qu'elle sera mieux là-bas, parmi les siens? Je ne crois pas qu'elle se sente chez elle, avec toi et les autres yôkaï.

La vagabonde souhaitait sauver Midori, elle craignait que, tôt ou tard, celle-ci ne fût finalement dévorée. Comme cela avait été le cas du cadavre de sa soeur, fait que Shumeï n'avait pu empêcher... La yôkaï ne voulait pas que ceci se reproduisît.
Le borgne comprenait tout à fait. Seule sa culpailité envers Shumeï le poussait à garder Midori auprès de lui, car il s'imaginait pouvoir mieux la protéger ainsi.

Je suis d'accord avec toi. Qu'elle reste avec ses frères.

Le silence s'installa, durant longtemps.

Je pense que tu devrais t'excuser auprès des villageois, pour avoir mangé l'un des leurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 25 Mai - 15:11

Prue fut donc raccompagnée par Ririn. La blonde était un peu rassurée d'être accompagnée jusqu'aux abords du village où se trouvait la jeune malade veillée par sa jeune sœur, Hilary. Il faisait nuit et se balader dans une telle forêt dans cette obscurité avait de quoi effrayer. Bien que Ririn était une Yokaï et que Prue se méfiait de tout, la blonde était quand même rassurée. Le chemin retour se passa plus lentement que l'aller.

Elles arrivèrent devant le village. Ririn se sépara de Prue qui lui sourit, reconnaissante. Il ne s'était rien passé de mauvais. Ririn était quelqu'un de très gentil malgré ce qu'elle était et la blonde commençait à se dire qu'il avait sans doute de gentils Yokaïs. Il faudra à ce qu'elle ne les mets plus dans le même panier … c'était comme les humains. Il en avait des bons comme des mauvais … Bien qu'il en avait plus du côté des Yokaïs des méchants …


-J'espère aussi … Tu es vraiment très gentille, Ririn. Merci encore.

Elle fit signe à la jeune Yokaï. Puis inspirant, Prue entra dans le village, parcourant les rues vers la maison du docteur. Elle entra à l'intérieur et vit que Hilary s'était endormit, la tête de côté sur le bord du lit. Le médecin posait une couverture sur la jeune fille à ce moment-là. Il sourit à la grande sœur. Il lui proposa l'autre lit de la pièce avant de sortir. Elle le remercia avant d'aller déposer un baiser sur le front de sa sœur.

Prue se redressa, pensant à Shumei et au Yokaï qui était avec elle. Il avait tué un humain … Mangé plutôt. Dévoré. Avalé … Elle frissonna, espérant qu'ils ne viendraient ici. Elle le leur avait expressément demandé. De ne pas venir dans ce village. Mais les savoir rester dans l'autre village ne la réjouissait guère non plus. Pauvres villageois enfermés chez eux, la peur au ventre … Prue soupira, s'asseyant sur le bord du lit vide à quelques centimètres de l'autre lit où dormait paisiblement la jeune malade et Hilary.


-Bonne nuit …

Prue s'allongea, se fourrant dans les couvertures. Elle sortit de sa poche la photo de ses parents, sa marraine, sa sœur et elle réunis. Elle la porta à son cœur et essaya de dormir …

Le lendemain, le médecin la réveilla :

-Votre amie va mieux mais faites attention à ce qu'elle prenne bien ses médicaments si vous partez bientôt.
-Oui … Merci de m'avoir réveillé, il fait jour ?
-Presque. Vous voulez encore dormir ?
-Non … on va y aller. Merci pour tout, docteur.
-De rien, faites attention à vous.


Elle alla réveiller doucement Hilary puis elle porta la jeune malade sur son dos, s'en allant du village vers celui où était Shumei et l'autre Yokaï. Après quelques instants de marches, le soleil se levait et elles arrivaient en vue du village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Jeu 25 Juin - 19:14

La proposition de Shumeï avait trotté pendant tout le crépuscule dans la tête de Cheng: s'excuser auprès des villageois. C'était absurde. "Pardonnez-moi, j'ai mangé l'un de vos amis. Vous ne m'en voulez pas trop, j'espère?". Toutes ces excuses, toute sa souffrance, rien ne rendrait la vie à l'humain dont il s'était nourri. Cela ne servait à rien de s'excuser.
Pourtant, ces mots, il faudrait bien un jour que le borgne parviennent à les dire. Il ne voulait pas mentir plus longtemps à Shumeï quant à la dévoration d'Ame. Mais il ne pouvait pas révéler cela à la vagabonde de but en blanc, sans avoir avant regagné son estime la plus profonde, sans avoir auparavant réparé ce crime auprès de la yôkaï.

Shumeï s'était endormie à même le sol, terrassée par la fatigue et les émotions de la journée. Elle ne rêvait pas, mais pourtant, de loin en loin, le souvenir de celle qu'elle aimait hantait sa mémoire, pourtant en paix pour le moment.
Le ciel se couvrit de nuages, et de la pluie se mit à tomber. Cheng souleva Shumeï, et la déposa à l'abri, sous un auvent, pour qu'elle ne fût pas gênée par la pluie. Après cela, le borgne décida de se promener dans la forêt avoisinant le village, pour méditer sur cette journée, et surtout pour laisser Shumeï seule avec les humaines, si celles-ci revenaient.

Lorsque les premières lueurs de l'aube teignirent le ciel, Shumeï se réveilla, étonnée de se retrouver seule. La yôkaï ne s'inquiéta pas, comprenant les motivations qui avaient poussé Cheng à agir comme il l'avait fait.
Et, en effet, quelques instants plus tard, la vagabonde vit deux silhouettes bien connues se diriger vers le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 26 Juil - 16:26

Maintenant que Ririn était partit, il ne restait plus que Shumeï et l'autre Yokaï. Prue faisait plus confiance en Shumeï qu'à l'autre Yokaï qui avait dévoré un humain la veille. La boule au ventre, elle essaya de cacher sa peur à sa jeune sœur qui, elle-même, n'était pas en reste. Elle avait entendu les cris et les paroles qu'avaient échangé sa sœur avec eux et le sang sur la bouche de cet inconnu avait suffit à lui faire comprendre que quelque chose de grave et de sanguinaire s'était passé, hier.

Hilary commençait lentement à avoir peur mais elle se disait que Shumeï et Ririn étaient gentilles malgré ce qu'elles étaient. Elles n'avaient rien à voir avec les monstres qui ont tué sa famille … Mais l'autre Yokaï …


-Prue-chan … ? fit Hilary avant qu'elles n'atteignent le village.

-Hum ?
-Est-ce que … le Yokaï va manger la fille ? Ou … nous manger ?


Prue s'arrêta dans sa marche, se tournant à demi vers sa sœur qui était inquiète. Il était vrai qu'elle avait de quoi se poser la question. Il avait mangé un humain à quelques mètres d'elles, hier … Prue ressentait la peur de sa sœur qui était communicative mais se reprit en souriant faiblement. Elle essaya de se convaincre aussi avec ses paroles :

-Tu sais … Je pense qu'il nous aurait déjà mangé … Et … Shumeï a l'air digne de confiance … Ne t'inquiètes pas, Hil', je te protégerais quoiqu'il arrive … Et puis, pour cette fille … Il a l'air d'y tenir beaucoup sinon, il l'aurait déjà mangé …

Elle soupira, espérant ce qu'elle disait puis reprit la marche moins vite et moins sûre. Hilary se colla à sa sœur lorsqu'elles arrivèrent près de Shumeï et du yokaï.

-Nous voilà …

Prue tremblait comme une feuille, angoissée. Elle tendit la jeune fille vers Shumeï.

-Le médecin a prescrit du repos et ces médicaments. Elle devrait aller mieux après quelques jours …

Qu'allait-il se passer ensuite ? A voir, les villageois n'ont pas encore osé mettre leur nez dehors. Ils font bien de ne pas sortir … Ou … Parano, Prue vient à penser que le Yokaï les aurait tous manger pendant son absence. Elle ravala sa salive. Elles devaient partir vite, s'éloigner en vitesse de ce mangeur d'hommes … Elle attendait que Shumeï prenne la jeune fille dans ses bras. Prue devait protéger sa sœur que ce soit physiquement ou mentalement.

Hilary tremblait elle-aussi de peur. Rester avec ce Yokaï n'était pas bon pour elle
s.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Jeu 13 Aoû - 9:28

Shumeï et Cheng vinrent à la rencontre des deux humaines, qui ramenaient Midori du médecin humain chez qui elles l'avait emmenée.
La déception cueillit la vagabonde en voyant les deux sœurs: la peur ne les avait toujours pas quittées, malgré tout ce que la yôkaï avait tenté de leur dire à ce sujet. Au fond, c'était compréhensible, ces deux jeunes filles ne connaissaient plus les yôkaï à présent que sous leur côté fou, elles pensaient à présent que c'était dans leur nature de déchiqueter des humains au petit-déjeuner. Comment pourraient-elles se douter que ce n'était pas naturel, puisque même les yôkaï ne savaient pas ce qui avait altéré leur santé morale...

Shumeï posa une main sur l'épaule de chaque sœur :

Encore une fois, je vous remercie infiniment pour ce que vous avez fait. Je comprends que vous ayez peur de mon ami, il ne porte pas de contrôleur, il devient fou comme les autres. Mais je vous promets que comme la plupart d'entre nous, il a bon fond.

Prue alors annonça ce qu'avait prescrit le docteur pour la petite malade: du repos et des médicaments. Cependant aucun des deux yôkaï ne prit Midori dans ses bras, bien qu'il leur en coûtait de devoir se séparer de leur amie.
Le borgne prit la parole, évitant de regarder les deux sœurs:

Nous avons réfléchi... La peur que vous ressentez à ses raisons d'être. Même moi, qui suis pourtant censé protéger les miens, je suis susceptible de m'attaquer à des humains inconnus. Je pense que cette enfant ne peut pas retourner vivre dans mon clan, où elle est la seule humaine. Les autres yôkaï n'ont pas autant de considération que moi pour elle. Alors, je vous en prie... Gardez-la avec vous. Je pense que ce sera parmi ses frères qu'elle sera le plus heureuse.

Shumeï n'avait rien dit, la gorge nouée. Elle devait remercier Prue et Hilary, même si ces deux-là avaient sans doute agi sous le coup de la peur.

Où irez-vous à présent? Avez-vous, un village, une maison? Je vous propose de vous accompagner encore un moment, pour vous protéger contre d'éventuelles attaques. Sauf, bien sûr, si cela transformait votre voyage en cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 23 Aoû - 16:49

Prue et Hilary avaient leurs raisons d'avoir peur. Prue, plus qu'Hilary. La blonde avait vu le massacre de ses parents, puis celui de sa marraine. Elle ne voyait que les Yokaïs dans leur folie que autrement. Elle les verrait que toujours comme ça malheureusement, mais au moins Shumeï lui avait montré que les yokaïs n'étaient pas tous fous. Elle n'était pas folle. Elle possédait un contrôleur de force. La blonde fera plus attention à ce détail.

Malgré que Ririn n'en portait pas non plus … c'était compliqué. Aucun des deux yokaïs ne reprirent la jeune fille. Prue était étonnée et resta dans la même position, laissant Shumeï posait ses mains sur sa tête et celle de sa sœur.


-Nous n'allions pas la laisser comme ça …

Ca aurait cruel de laisser mourir une humaine parce qu'elle était une proche de ce mangeur d'humains. Prue voulait tant croire qu'il avait un bon fond mais se rappelant des cris et du sang sur lui, elle n'y arrivait pas. Peut-être qu'un jour, elle y arrivera … Elle tendit à nouveau la jeune fille vers eux. Elle fut surprise de la réaction du Yokaï. Il leur laissait son amie. Prue n'en revenait pas. Finalement, avait-il bien un bon fond et pensait-il principalement à la sécurité de son amie ?

Il était vrai qu'elle serait un peu plus en sécurité avec les deux sœurs mais … Prue fit un pâle sourire. Elle était de nature gentille mais garder près d'elle une autre personne que sa sœur, impliquait une double protection, double surveillance. Être responsable d'une personne, la protéger était déjà dur mais aussi l'être pour une deuxième … Prue ne savait pas si c'était une aussi excellente idée que ça … Mais elle ne voulait pas abandonner cette fille.


-D'accord … Je prendrais soin d'elle.

Shumeï demanda alors aux sœurs si elles avaient une maison, un village … Où iraient-elles à présent ? Hilary leva les yeux vers sa sœur qui avait le regard caché par ses mèches.

-Je ne sais pas … Nous avons quitté notre village il y a de cela plusieurs mois parce que les villageois … Nous ont banni à la mort de ma marraine … Nous errons ici et là sans domicile fixe. Jusqu'à un village où on sera accepté et en sécurité …

C'était son objectif et son rêve. Shumeï proposa de les suivre et de les protéger. Prue hésita, réfléchissant. Shumeï avait prouvé qu'elle n'était pas folle, ni méchante. Elle était digne de confiance … Comme Ririn. Qui malgré qu'elles étaient seules hier en direction de l'autre village, elle n'avait pas attaqué Prue … La blonde se reprit, fixant Shumeï en souriant :

-Si cela ne te dérange pas de rester un moment avec nous, je serais ravie de partager un bout de chemin avec toi. Je nous sentirais plus en sécurité … avec toi.

Hilary hocha la tête souriante :

-Moi aussi ! Ririn et toi, vous êtes si gentilles … Et je sais que je n'ai pas non plus à avoir peur de toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Sam 5 Sep - 15:19

Un instant de surprise tenailla Cheng s'il avait eu des souvenirs des attaques que lui et ceux qui le suivaient avaient mené contre des groupes d'humains, c'étaient bien ceux-là: ces petites choses fragiles et faibles s'enfuyaient sans prendre garde aux autres, ils se marcheraient les sur les autres pour fuir les yôkaï fous. En cas de danger, ceux qui se préoccupaient de la solidarité pour aider leurs frères étaient bien peu nombreux. Ils vendraient les leurs pour sauver leur peau.
Et pourtant Prue assura qu'elle n'aurait pas laisser Midori sans soin, malgré la présence du grand méchant yôkaï qui l'effrayait. La fraternité serait donc plus répandue que cela chez les humains... Les deux soeurs montèrent dans l'estime du borgne.

Shumeï remarqua la pâleur qui se répandit un instant sur le visage de Prue alors que celle-ci acceptait de veiller sur Midori, et elle comprit les difficultés que cela engendrerait pour les deux soeurs.
La vagabonde rectifia donc les paroles de Cheng:

Ne vous compliquez pas non plus la vie, je connais Midori et elle s'en voudra d'être un fardeau pour vous. Ce que Cheng voulait dire, c'est qu'il faut qu'elle vive dans un village humain, confiez-la à des adultes qui prendront soin d'elle. De nous, ils n'accepteront jamais. De vous, si.

Puis Prue répondit, étonnant la yôkaï.

Pourquoi vous ont-ils bannes? Pourquoi les villages ne vous acceptent-ils pas?

Au moins, les deux soeurs acceptèrent la proposition de Shumeï, qui constata qu'elles n'avaient plus peur d'elle. Elle était heureuse d'avoir enfin pu atteindre ce résultat.

Alors allons-y!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 11 Oct - 17:08

Prue se rappelait sans cesse les paroles de sa mère. Qu'il ne fallait jamais laisser quelqu'un dans le besoin. Et depuis qu'elle savait marcher, elle n'avait cessé d'aller venir en aide à son prochain. Elle se souvenait qu'elle aidait souvent les gens de son village, qu'elle leur souriait ou apportait du soutien à chaque instant. Elle ne vivait que comme ça à l'époque et cela n'avait et ne changerait pas sitôt. Elle n'aurait pas laissé cette fille, amie ou pas avec un monstre, mourir sans soin …

Elle savait aussi qu'aider cette fille à nouveau ne serait pas chose facile. Elle avait déjà sa sœur à protéger. C'était une bouche de plus à nourrir et qui plus est, une inconnue pour elles. Mais Prue avait un grand cœur et elle ne voulait pas laisser cette fille seule, livrée à elle-même. Tant pis, si cela sera difficile, presque impossible. Elle protégera cette personne comme elle protégera sa petite sœur. Et en souvenir de sa mère et de sa gentillesse dont elle avait hérité, elle était décidé de ne pas abandonner la jeune fille.

Shumeï s'était proposé pour les accompagner pour un bout de chemin et aussi étrange que cela puisse être, Prue accepta. Elle décida de faire confiance à nouveau à une Yokaï. Elle n'avait pas peur de Shumeï, peut-être de celui à ses côtés, mais pas d'elle. Hilary était du même avis que Prue et était déjà ravie de faire ce chemin avec la Yokaï.


-Nous prendrons soins d'elle jusqu'au jour où nous trouverons le village qui saura en mesure de la protéger et de prendre soin d'elle. Nous cherchons ce village et j'ai l'espoir de le trouver.

Shumeï posa la question du bannissement. Le visage de Prue se fit sombre, se mordillant la lèvre inférieure.

-Les villageois me croyaient maudite. Un jour, ma mère est arrivée à ce village avec moi, bébé, dans ses bras. Nous avons été accueillit à bras ouvert. Très vite, le fils du chef du village est tombé amoureux de ma mère et m'a prit comme sa fille … tout allait pour le mieux jusqu'au jour où ils furent tués tous les deux par des Yokaïs. Ma marraine, la sœur de mon père adoptif, nous prit sous son aile par la suite … Mais …

Elle avala sa salive, autant que Shumeï sache tout :

-Elle aussi fut tuée par des yokaïs. Et de là, les villageois ont fit par croire que c'était moi la fautive et que j'étais maudite. Nous étions, Hilary et moi, un jour, priant sur la tombe des parents lorsqu'ils sont arrivés avec des fourches et des torches … Ils me demandèrent de quitter au plus vite le village …
-Et moi, je ne pouvais pas la laisser seule ! Je suis partie avec elle …


Hilary entoura sa grande sœur des ses bras, la serrant, triste.

-Maintenant, tu sais tout. Oui, allons-y ! Ensemble !

[Je pensais pouvoir répondre hier mais je n'en ai pas eu le temps ! Désolée mais la voilà aujourd'hui :)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 18 Oct - 14:16

Shumeï comprenait bien que Midori serait un fardeau pour les deux humaines, tant que la malade n'aurait pas trouvé de foyer. Cependant il était impossible que la jeune fille restât plus longtemps avec le clan de Cheng, au fil des jours sa vie devenait de plus en plus impossible, de plus en plus de yôkaï se demandaient pourquoi on ne mangerait pas ce gibier intelligent, alors que la disette augmentait.
Pourtant ce serait difficile pour les deux yôkaï de trouver par eux-mêmes un foyer pour leur amie. Cheng savait que s'il se trouvait seul face à des humains inconnus il risquait de céder à la folie, la présence de Shumeï pourrait s'avérer inutile si jamais les humains étaient trop nombreux. Quant à Shumeï, elle savait que les humains avaient tendance à n'être pas très respectueux avec les femmes voyageant seules. Si jamais on venait à penser qui Midori était sa fille, ce qui serait absurde étant donné qu'elles ont plus ou moins le même âge, ils la mépriseraient et n'accepteraient jamais d'abriter son amie.

Toutefois Prue montra qu'elle était forte. Elle affirma espérer trouver bientôt un village pour abriter Midori.

Nous aussi avons l'espoir que vous trouverez ce village bientôt. Car nous sommes tout à faits conscients qu'elle sera un poids pour vous. Alors... si vous voulez que je me débrouille pour chasser, pour vous procurer de la nourriture... Je suis prêt à le faire.

C'était, selon le borgne, l'une des meilleurs manière d'aider les deux soeurs à les secourir.
La question de Shumeï mettait Prue mal à l'aise. Toutefois l'humaine raconta tout de même son histoire
A la base, c'était de la faute des yôkaï. Enfin des ondes négatives, mais Shumeï ne pouvait pas en connaître exactement la nature. Et puis il y avait la faute des humains, qui niveau tolérance n'étaient pas très évolués.
Shumeï tenta de faire preuve de compassion.

Je comprends que ce n'est pas très malin de notre part... De vous demander de trouver un hébergement pour autrui, alors que vous-même n'avez pas de toit...

La vagabonde, pour qui le ciel et les étoiles suffisaient- au-dessus de sa tête, avait oublié que pour d'autres, l'absence de famille et de chez-soi pouvait être douloureux.

Allons-y!

Mais où, se demanda Shumeï, alors qu'ils se mettaient en route sous un ciel dégagé de nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 29 Nov - 16:08

Ca semblait depuis si longtemps à Prue qu'elle cherchait un abri pour elle et sa soeur, un village où enfin elles pourront s'installer définitivement et en sécurité surtout. Est-ce que cela était possible ? Le trouveront-elles ? Est-ce que cette vague de folie s'arrêtera-t-elle enfin ? Elles espéraient et elles n'étaient sans doute pas les seules ... Prue sourit à Shumeï. Depuis qu'elle la connaissait, Prue commençait à avoir un autre point de vue sur les monstres.

Ils n'était pas à tous les mettre dans le même sac, ils n'étaient pas tous méchants. Certains luttaient contre leur nature, certains essayaient de ne pas devenir fous. Shumeï ne devait sans doute pas être la seule à posséder un objet capable de bloquer la folie. Ririn, elle, n'en avait pas besoin. D'autres comme elle, devait aussi n'en avoir pas besoin ... Peut-être qu'il y avait une chance qu'on trouve une solution pour arrêter la folie.

Shumeï se proposa de chasser pour les nourrir, Hilary sourit :


-Prue cuisinera, elle cuisine trop bien !

Prue sourit aussi en frottant la tête de sa soeur.

-Suivons Shumeï, tu veux ?
-Hum !


Elles ne savaient pas non plus où mais elles commencèrent à marcher dans une direction, attendant que Shumeï les suivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 9 Déc - 15:23

Hilary répondit positivement à la proposition de Shumeï. Celle-ci sourit à son tour:

Très bien! Il ne me semble pas qu'il y ait beaucoup de gibier par ici, mais plus loin, lorsque nous nous mettrons en route, nous verrons.

Si tous les quatre pouvaient apprendre à survivre ensemble, meême seulement pour un court laps de temps, non seulement ils se protègeraient mutuellement, mais ils pourraient apprendre les uns des autres, en sortir plus forts.
Et surtout ils prouveraient que même en ces temps de folies une cohabitation et une symbiose ente les yôkaï et les humains serait toujours possibles, ils seraient un exemple et...
Shumeï secoua la tête, se disan qu'il faudrait cesser de rêver.

Les deux soeurs s'étaient mises en route, et tout se suite après, les deux yôkaï les suivirent. Ni l'un ni l'autre ne savaient où ils allaient au juste, mais au fond... Peu importait.
En revanche, alors que le soleil s'était hissé quelque peu au dessus de l'horizon, le ciel se couvrit subitement d'un voile Ocre tandis que des tourbillons de poussière s'élevaient au-dessus du sol, poussés par un vent violent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de nourriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: Togenkyo :: Ning'an :: Forêt-