Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 A la recherche de nourriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 8 Juil - 12:08

La question de Shumeï, finalement, avait étonné la cadette. La yôkaï sourit.

Je suis contente que tu penses ainsi.

Elle regardait Prue manger. Malgré sa grande volonté, malgré qu'elle se disait qu'une yôkaï ne devait pas voler les biens humains, qu'elle ne devait pas manger la nourriture de ceux qui la méprisaient; voir tous les autres manger commençait à faire faiblir sa détermination. Après un soupir, la jeune fille se leva, et s'approcha à son tour du buffet, à côté de Prue et de Ririn. Elle avisa un bol de riz, le prit, puisqu'il semblait que personne ne faisait attention à lui, et le dégusta lentement.
Ainsi, Hilary se retrouvait seule, séparée des trois autres. D'un signe de tête, Shumeï lui enjoignit à venir avec les autres. Elle lui avait promis qu'elle veillerait sur elle, elle ne devait plus avoir peur.

Puis, il advint que le buffet devint vide. Autrement dit, plus rien à manger. Sur le visage de Prue, Shumeï y lisait tant de dépit qu'elle ne put s'empêcher de proposer d'aller dévaliser un autre restaurant. Après tout, maintenant qu'on avait commencé, pourquoi s'arrêter?
Ririn, quant à elle, semblait rassasiée et bienheureuse. Elle déclara ne rien craindre, et même passer outre les ordres de sa mère ainsi que la surveillance de son frère. Puis, elle annonça ne pas savoir qui avait emprisonné son frère, car elle ne s'en souvenait plus. Seulement elle dit que son père avait été tué.

Te souviens-tu de qui a tué ton père?

Peut-être que la question était sans intérêt... Mais, de fil en aiguille, Shumeï espérait remonter jusqu'au centre du problème. Ensuite, Ririn mentionna Sanzô. Shumeï  n'avait entendu parler de lui que parce qu'il laissait beaucoup de cadavres de yôkaï derrière lui. Mais avait-il un lien avec le problème, et la folie des yôkaïs? Si oui, lequel? Il semblait à Shumeï qu'elle s'approchait de la réponse sans pouvoir la voir. Une impression plutôt désagréable.

Pourquoi est-ce que vous le recherchez?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 15 Juil - 16:41

Hilary avait décidément peur de rien ni de personne … Ou alors de ces soit-disant monstres sous son lit. Avait-elle oublié qu'elle avait tant de fois réveillé Prue la nuit en disant qu'elle en avait peur ? Aujourd'hui, on lui parle de monstres qui ont tué ses parents, elle ne semble pas en avoir peur. Ce n'était pas raisonnable. Prue soupira terminant son assiette. Elle n'avait pas le ventre plein comme sa sœur ou comme Ririn. Mais tant pis, c'était suffisant pour le moment …

Prue fit une sale tête en entendant « cinq cent ans ». Hilary ne s'en formalisa pas, néanmoins, elle était abasourdie qu'on puisse enfermer une enfant comme Ririn sans une réelle raison. Pour l'empêcher d'être folle ? Pour lui éviter d'être attrapée, blessée … Ou pire tuée ? Pourtant, d'après ce que Ririn avait dit avant, sa mère ne la portait guère dans son cœur … Alors, ça ne devait pas être pour la protéger mais pour quelque chose de plus méchant …


-Cinq cent ans ? Mais tu as quel âge ?
-Je ne vois pas pourquoi elle ne veuille pas que tu sortes du château ! Elle est méchante


C'était plutôt rare qu'Hilary trouvait quelqu'un de méchant … Un nom sortant de la bouche de Ririn interpella la blonde. Elle sursauta en se rappelant Gojyô et le fameux soir où sa marraine est morte, il y un peu moins d'un an, juste avant que les villageois ne bannissent les deux sœurs du village … Elle serra ses poings. Elle avait entendu parler du moine Sanzô. Gojyô en avait parlé vite fait et elle l'avait croisé vite fait aussi quand Gojyô dût s'en aller après l'avoir aidé et sauvé.

Elle avait une dette envers lui. Elle espérait le revoir un jour. Alors, Ririn était aussi à leur recherche. Mais pourquoi le recherche-t-elle ? Ce moine était connu pour son mépris et son agressivité gratuite envers les monstres. Elle était yokaï, il allait la tuer sur place sans même lui laisser le temps de dire un seul mot … Même le frère de Ririn le cherchait … Mais pourquoi ? Soit ils étaient cinglés, soit … Prue fit une sale tête. Ils étaient sans doute ennemis et le frère de Ririn voulait sans doute tuer Sanzô …

Shumeï posa une question puis finit par poser la même que Prue au même moment, mais de façon différente :


-Pourquoi cherchez vous le moine Sanzô ? Que vous a-t-il fait ? Il va vous tuer. Et il n'est pas seul … Il est accompagné. De Gojyô-kun …
-Gojyô-sama ? Je l'adore, il est marrant … Et si gentil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 16 Juil - 11:50

Hum j'avais trop bien mangé, mais je dirais pas non si jamais on voyait encore de la nourriture, j'avais toujours de la place, je ne savais même pas si mon estomac pouvait avoir une limite. J'étais bien trop puissante pour qu'il en ait une ! Ah ah ! En plus si je croisais Sanzô il me faudra de la place pour ses brioches à la viande, sûr qu'il en avait une qui m'attendait. Han ! Mais il fallait que je fasse vite, sinon c'était Gokû qui la mangerait, lui aussi mangeait autant que moi !

Shumeï me posa une question qui me demanda toute ma concentration. Qu'est-ce que c'était dure de réfléchir, ça faisait mal à la tête, je vous le dis ! J'étais trop petite à l'époque pour me souvenir, mais parfois en voyant mon père, ma mère se lamentait et disait des trucs. Qu'est-ce qu'elle disait déjà ? Ah oui qui l'avait tué ! C'était lui qui avait dû tout faire enfaite, elle parlait jamais d'autre personne. Faut dire aussi que j'écoutais pas tout, c'était pas intéressant. Mais bon j'étais quand même pas bien sûre.


« Euh … C'était un Dieu je crois, car mon père il était trop fort personne d'autre pouvait le battre, mais je sais pas qui sait, j'étais toute petite, c'est peut-être lui qui nous a tous enfermés ... »

Maintenant c'était au tour de Prue de me poser une question, la remarque de Hilary me fit un petit peu rire, c'était vrai que c'était méchant, ma mère avait beau dire que c'était pour me protéger j'y croyais pas trop. Surtout que j'étais super forte toute seule, et pour me protéger il y avait mon frère, alors bon, et puis si je restais au château j'avais rien à faire c'était horrible. Sauf quand Yaone restait avec moi, mais c'était pas tout le temps, et puis j'aimais bien sortir du château moi.

« Oui j'ai cinq cent ans, mon frère et Gokû un peu plus. Bah c'est ma mère, elle dit que c'est pour mon bien, mais je m'ennuie au château moi. »

Puis Shumeï elle me posa également une question sur Sanzô, Prue posa la même aussi. Ah qu'il était amusant ce Sanzô ! Remarque j'avais jamais compris pourquoi on devait réellement prendre son sûtra à lui. C'était ce que ma mère voulait, même Nî disait que c'était important mais je me souvenais jamais pourquoi, je savais juste que si mon frère l'apportait à ma mère, elle libérerait sa mère.

« Pour son sûtra ! Je sais pas très bien pourquoi, mais mon frère en a besoin pour sa maman, c'est tout. »

Gojyô c'était lequel déjà ? Ah mais oui le frère de Dokugakuji ! Le cafard qui m'embêtait tout le temps, c'est vrai qu'il est gentil, il me fait toujours rire, mais je l'avais déjà battu une fois. Enfin généralement il se battait tout le temps avec son frère, moi j'aimerais pas me battre avec Kôgaïji je l'aimais trop !

« Gojyô oui je le connais, il est amusant même si c'est le plus faible de la bande, mais ce cafard rouge m'embête, il dit que je suis la copine de Gokû, mais bon c'est le petit frère de Dokugakuji alors quand on se bat contre eux, ils s'affrontent tous les deux. Moi je reste avec Sanzô c'est plus amusant ! »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Ven 29 Aoû - 11:27

Shumeï jeta un coup d'oeil aux alentours. Elle avait bien remarqué que l'aînée des jumelles n'avait pas touché à beaucoup de nourriture, ainsi qu'elle-même. Pour la yokaï ce n'était pas grave, elle ne mangeait jamais beaucoup, mais elle craignait que l'humaine ne souffre de la faim plus tard dans la journée. Par ailleurs, Ririn ne semblait pas contre une suite à ce festin.
Shumeï se leva:

Excusez-moi, mais qui souhaiterait que nous allions dévaliser un second restaurant?

Après cette courte interruption, la yokaï se tourna à nouveau vers Ririn:

Dis-moi... Est-ce que tu es immortelle? Est-ce que le temps s'écoule plus lentement pour toi que pour nous? Est-ce que ta mère est plus puissante que ton frère et toi réunis?


Quand Shumeï et Prue posèrent la question sur Sanzô, Ririn répondit tranquillement, sur son visage on dirait même presque qu'elle avait hâte de croiser ce moine hyper-agressif, sans le craindre le moins du monde. Elle devait être extrêmement puissante, alors.

Mais pourquoi son sûtra à lui en particulier, et pas celui de quelqu'un d'autre?

Les deux humaines semblaient connaître Gojyô, tandis qu'elle-même ne le connaissait que de réputations encore. La yokaï se permit de demander:

Comment l'avez-vous connu?

Enfin, elle regarda Ririn dans les yeux, et lui posa la question qui lui tenait le plus  coeur:

Si tu es si puissante, pourquoi est-ce que tu ne tentes pas de stopper la folie des yokaï?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 8 Sep - 17:11

Hilary était rassasiée, elle était toute contente. Elle avait tellement faim avant d'arriver à ce village … Tandis que sa sœur se fut le contraire. Son ventre se mit à crier bruyamment bien qu'elle essayait de le camoufler, il lui était difficile de le cacher. Hilary fit la moue en entendant le ventre de sa sœur grogner. La proposition de Shumeï semblait tomber à pic. Mais ce n'était pas complètement l'avis de la blonde qui ne voulait pas bafouer les lois une nouvelle fois, se sentant comme une voleuse …

Hilary oublia quelque peu les jérémiades muettes de sa sœur pour écouter Ririn. 500 ans ? La sœur cadette fit des grands yeux, se demandant si c'était vraiment réel … Ririn ne semblait pas faire cet âge. Les Yokaïs étaient immortels ? Hilary était impressionnée …


-Comme les vampires ? Tu es immortelle ?

Le frère de Ririn en avait après le sûtra de Sanzô. Prue avait entendu que les sûtras des moines comme Sanzô avaient des pouvoirs. Elle ne l'a jamais vu ça en vrai. Ce n'était sûrement qu'une légende. Mais si le frère de Ririn le voulait, ce ne serait pourtant pas une légende …

-Pour sa maman ? Les sûtras des moines Sanzô ont donc réellement des pouvoirs ?

Gojyô faible ? Prue fut offusquée mais n'en toucha pas un mot.

-Gojyô-san n'est pas faible ! Il nous a protégé, Prue-chan et moi ! Il est très fort …

Hilary était tout autant choquée que la blonde mais elle, elle avait osé le dire. Hilary avait aussi répondu en quelque sorte à la question qu'avait posé Shumeï.

-Nous avons connu Gojyô peu de temps avant la mort de ma marraine. Il nous a protégé des Yokaïs qui l'avait tué.

Prue eut un frisson. En reparler, lui faisait mal … Stopper la folie des Yokaïs … Ce n'était pas simple. Gojyô y oeuvrer avec ses amis. Un jour, peut-être, grâce à eux, la folie des Yokaïs s'arrêtera. Un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Sam 13 Sep - 13:13

J'avais levé la main toute sourire en disait « oui » quand Shumeï proposa d'aller manger dans un autre restaurant, j'espérais que les autres avaient aussi faim que moi, je devrai peut-être penser à ramener quelque chose pour mon frère aussi. Bah je verrai bien quand j'y serai ! En plus une des deux sœurs avaient encore faim, c'était parfait, on pourrait encore manger !

« Je sais pas, pour moi c'est normal, je grandis doucement je crois, mon frère lui il est plus grand que moi ! Je pense pas, c'est moi la plus forte, mon père par contre lui il devait être très fort, c'était un roi ! »

Immortel, je savais pas trop, mon père était mort, donc je ne pense pas qu'on l'était, je ne savais pas trop quoi penser, il faudra que je demande à mon frère ou à Nî, ils devaient bien savoir eux. D'ailleurs je savais pas jusqu'à quelle âge on pouvait vivre, j'avais jamais réfléchi à cela, c'est vrai que les autres, les humains, vivaient beaucoup moins longtemps, je me demandai aussi quel âge pouvait bien avoir le yokaï le plus vieux du monde !

« Oui son sûtra peut tuer les yokaïs instantanément ! C'est vraiment puissant comme machin, même si on dirait pas, mais on a déjà des sûtras, il les faut tous, c'est juste que Sanzô bah on aime bien le voir ! »

Bon je l'avais jamais vu en action, mais il paraît que son sûtra était super puissant, grâce à ça on pouvait faire plein de chose -pour cela que ma mère le veut tant, mais aussi très dangereux. Les yokaïs pouvaient mourir rapidement lorsqu'il l'utilisait, heureusement qu'il le faisait pas contre mon frère. De toute façon mon frère il est trop fort pour se faire avoir par une chose pareille.

« Si vous le trouvez fort, alors mon frère et les autres le sont encore plus ! »

J'étais toute fière, elles seraient vraiment impressionnées de les rencontrer et surtout de voir à quel point ils sont super balèze !

« Bah je sais pas comment faire, je sais même pas pourquoi il y en a, et puis les yokaïs ils sont gentil avec nous, on dirait pas qu'ils sont méchant et puis … je sais pas ! »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 17 Sep - 15:28

La proposition de Shumeï semblait contenter Ririn, ainsi que la cadette des humaines. Cependant, l'aînée semblait récalcitrante, sans doute par égard pour le lois posées par ses compatriotes humains. La yôkaï se leva, bientôt suivie des de petites affamées, et se dirigea vers la sortie du restaurant. Là, elle se retourna vers Hilary:

Si tu viens avec nous, tu n'es pas obligée de "piller" la nourriture, tu sais... Tu peux te contenter de prendre un verre d'eau, ou encore payer ta consommation.

L'aînée s'étonna du grand âge révélé par Ririn, mais celle-ci affirma grandir très lentement. Elle dit que son père était un roi. Cela donna une idée à Shumeï. Cela était évidente. Si Ririn était dotée d'une croisance spéciale et d'une espérance de vie extraordinaire, elle le tenait sans doute de ses parents, qui devaient être sans doute des gens hors du commun. Elle se résolut donc à cette question:

Mais qui est ton père, exactement?

Puis Prue raconta comment elles avaient connu ce Gojyô, cet événement était lié à la mort de leur marraine. Shumeï hocha la tête, si cet épisode était doloureux pour elles, elle ne les forcerait pas à s'étendre dessus. Puis, Ririn révéla que le sûtra de Sanzô pouvait tuer tous les yôkaï. Shumeï nota cette information dans un coin de sa tête, au cas où elle aurait l'envie de se jeter sur le bonze toutes griffes dehors. Cela pourrait servir. Cependant, Ririn ne semblait pas craindre cette faculté, au contraire, elle disait même apprécier la compagnie de Sanzô.

Tu es indestructible?

Ririn termina en disant que son frère était bien plus fort que Sanzô, ce qui répondait à la question de Shumeï. Elle dit ensuite qu'il lui semblait que les yôkaï qu'elle croisait lui semblaient gentils. La vagabonde demanda, étonnée:

Tu sors tellement peu que tu n'étais pas au courant de la folie des yôkaï? Tu n'as pas vu les massacres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Sam 20 Sep - 21:11

Parler de force n'aidait pas Prue à se rassurer. Si le frère de Ririn était bien plus fort que Gojyô, la blonde ne se sentait pas en sécurité. Parce que si il y avait d'autres Yokaïs d'un gabarit pareil à ce Kogaïji … Les choses n'était que peu rassurantes pour les humains comme sa sœur et elle. Elles n'étaient qu'un repas pour la plupart des yokaïs à part, à voir, Ririn et Shumeï. Ces deux-là mangeaient plutôt de la nourriture que les humains mangent en général … Et Prue, tout comme Hilary, se demandait où Ririn pouvait mettre tout ce qu'elle mangeait …

Et dire qu'elle avait encore faim … Prue soupira. Elle allait se sentir mal si elle ne mangeait pas quelque chose d'autre que ce minuscule bout de tarte que sa sœur a eut le cœur de lui donner. La salive lui montait en bouche, signe qu'elle avalerait n'importe quoi tellement elle avait faim … Shumeï parla de payer sa consommation au lieu de payer. Sage décision … Mais avec le peu de sous qu'elles avaient, elles allaient finir hors-la-loi. Tant pis, il fallait qu'elles survivent … Prue abdiqua. Elle finit par suivre le mouvement.

Shumeï parla de la folie des Yokaïs dont Ririn ne semblait pas au courant. Elle ne semblait pas, elle, en avoir peur ou en prendre conscience comme Shumeï. Ririn faisait-elle partie de l'élite pour que les autres yokaïs même fou ne lui fassent pas de mal ? Qui était Ririn exactement ? Les doutes s'insinuaient à nouveau en Prue. Et ça lui faisait peur …


-Qui es-tu vraiment, Ririn ?

Hilary osa en voyant la pâleur de sa sœur, comme si elle avait comprit l'inquiétude de celle-ci.

-Mais attend, tu as bien parlé de princesse tout à l'heure … Tu es la princesse des yokaïs et ton père en était le roi, c'est ça ?

Hilary se rappela qu'elle avait appelé Ririn, Princesse Ririn au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 21 Sep - 14:14

« On y va ? On y va ? »

Finalement j'étais bien trop excité pour attendre que tout le monde se décide à se lever et se diriger dans un autre restaurant. J'avais donc dépasser Shumeï, sortant et me précipitant vers un autre endroit où me rassasier. Celui-ci était plus petit, c'était une petite échoppe où il y avait des plats tout fait sur un stand avec une table en extérieur. Le village devait être trop petit pour avoir deux restaurants. Tant pis, on pouvait quand même manger. Je leur faisais des grands signent pour qu'elles me rejoignent, tant qu'elles n'étaient pas là je ne pouvais pas manger. Mon frère m'avait dit que c'était malpolie, même si parfois j'avais encore du mal à me retenir.

Une fois qu'on était toute installé, avant même que l'on puisse commencer à aller se servir les quelque plat encore fumant, bien que très peu, maintenant ils devaient surement être tiède, plein de question me tombèrent dessus. Pourquoi donc tant de question ? C'était évident non ? Si je ne connaissais pas certaines choses, et bah elles aussi ! Surprise, j'attendis que les trois posent toutes leurs questions avant d'y répondre, comme cela, je pourrai choisir la plus facile en première.


« Non, je sais que Sanzô et ses amis tuent eux aussi beaucoup de yokaï, et que les humains aussi en tuent. »

Depuis toujours j'entendais que les humains et les yokaïs n'étaient pas fais pour vivre ensemble, ma mère ne les aimait pas beaucoup, et mon père encore moins, pourtant au château il y avait un humain. J'y comprenais rien à des moments, sans compter que Sanzô lui il était gentil, il me donnait à manger, j'aimais bien moi.

« Je sais pas, mais je sais que je suis super forte, encore plus que mon frère ! »

Toute sourire, j'étais contente de dire ça, niveau force brute, j'étais pratiquement imbattable, sauf peut-être Gokû, mais comme il se battait toujours contre mon frère, je pouvais pas savoir. Faudra vraiment qu'un jour mon frère affronte Sanzô pour faire un combat entre chef et comme ça je pourrai me battre contre Gokû et prouver ma force.

« Bah oui je suis une princesse, j'ai même dit que mon frère était le prince des yokaïs. Bah oui il était le roi des yokaïs, sinon mon frère ne serait pas le prince. »

Elles avaient déjà oublié ? Mon frère était connu et respecté par pratiquement tous les yokaïs du Tenjikû et Tôgenkyô, il était trop bien mon frère. Elles manquaient quand même un peu de logique, pour être prince faut que les parents soient rois tout de même, non ?

« Bah le roi Gyumao, le roi des yokaïs ! »

Je sais qu'il avait aussi d'autre nom, mais je les avais oubliés, comme je ne l'avais pas connu, et qu'on en parlait pas beaucoup je pouvais pas m'en souvenir, il faudra que je demande quand je rentrerai à la maison.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 21 Sep - 16:25

Il n'y avait pas d'autres restaurants. Pas étonnant, pour un pauvre patelin comme celui-ci, perdu au milieu de la forêt.  La jeune fille se demanda s'il existait également un lien entre cette soudaine folie des yôkaï et le développement économique des villes.

Mais cette question ne méritait pas d'être posée. Elle n'en savait rien. C'était les villes de yôkaï dont le développement avait cessé, puisque leurs habitants étaient retournés à l'état sauvage. Et parce que une partie des humains se vengeait des massacres sur leurs agresseurs. Un instant, la paix qui avait habité l'esprit de la yôkaï suite à la présence des deux petites innocentes, Ririn et la cadette humaine, s'évapora.

Cependant, il n'était pas encore temps de retourner à la tristesse, il fallait s'occuper des enfants. En effet, Ririn s'était déjà précipitée vers un étalage de nourriture encore chaude, dont le fumet faisait gargouiller le ventre de la vagabonde, bien qu'elle s'en défendît. Elle jeta un coup d'oeil aux alentours, constatant que les humains étaient toujours barricadés à l'intérieur de leurs maisons, les volets toujours fermés, sans doute en train de mourir de peur; puis accourut vers la princesse des yôkaï et dit en taquinant:

Je comprends pourquoi ta mère ne te laisse pas sortir du château, si tu es toujours si impulsive... Pour qui cette nourriture était-elle installée, et pourquoi?

Au fond, on s'en moquait. La nourriture était là, et tant mieux. Elle allait remplir le ventre des affamées. Shumeï s'empara d'un petit bol de riz, et commença à manger, surveillant tout de même les trois autres, car même dans un village humain tétanisé par la peur le pire pouvait survenir.

Ririn affirma que Sanzô tuait beaucoup de yôkaï, ce qui confirmait les rumeurs que Shumeï avait pu entendre. A présent, si elle voulait mourir, elle savait où s'adresse pour ne pas rater son coup. Par ailleurs, Ririn n'ignorait pas non plus que des humains tuaient des yôkaï. Shumeï eut un sourire amer, elle avait pu expérimenter les deux. Il ne manquait plus que les humains tuent les humains et que les yôkaï tuent les yôkaï. Et elle savait que ces deux sortes existaient aussi.

Elle se leva, et marcha quelques pas. Hilary s'écria que, si Ririn était une princesse, alors son père était un roi. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé avant? Et la princesse des yôkaï confirma être le fille de Gyumao. Pourquoi prenaient-ils si peu soin de leurs sujets? C'était injuste que sa famille soit loin du danger tandis que des centaines d'humains et de yôkaï se massacraient les un les autres, aveuglés par une folie venue de nul part et se vengeant des affronts commis. Il y avait forcément une raison. Mais Shumeï avait déjà demandé, Ririn ne savait pas.

Où peut-on aller pour en apprendre plus sur la folie des yôkaï?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 29 Sep - 18:38

Sans que Prue ne s'y oppose, elles allèrent directement à un autre endroit pour pouvoir manger. C'était plus le ventre de la blonde qui ne s'y opposa pas mais intérieurement, elle n'aimait pas du tout faire ce qu'elles faisaient en cet instant. Les habitants de ce village étaient tous barricadés chez eux et des gens venaient manger dans leurs restaurants sans payer … Prue s'en voulait beaucoup. Mais elle ne pouvait rien y faire malgré toute sa bonne volonté.

Elle avait faim. Elle n'allait pas se laisser mourir de faim et laisser sa petite sœur toute seule alors que la folie des Yokaïs les poussaient à tuer à tout va. Ririn ne semblait en rien toucher par ce fléau. Elle ne pouvait en rien les aider ni leur expliquer d'où venait cette folie et comment l'arrêter. Elle rappela que les Yokaïs n'étaient pas les seuls à tuer, les humains aussi mais c'était pour se défendre … enfin, Prue voulait le croire.

Ririn était bien une princesse. Hilary fut de nouveau enthousiasmée par le fait de savoir que son amie était une princesse. Bien qu'elle n'avait pas vraiment l'air d'une princesse à la vue de ses vêtements, selon Prue. La blonde alla, lentement, se prendre une assiette, la remplissant, la boule au ventre. Elle finit par les rejoindre à table pour manger, cette fois, rapidement, avec faim. Sa culpabilité s'effaça en même temps que sa faim se comblait.

Elle faillit s'étouffer quand Ririn affirma les doutes d'Hilary. Princesse des Yokaïs … Fille du roi des Yokaïs … Elle était au cœur de tout ça, sans doute. Prue avala d'un trait ce qu'elle avait en bouche, tapant sur le haut de sa poitrine pour faire passer tout ça. Elle allait trop vite à cause de la faim. Il ne faudrait pas non plus qu'elle s'étrangle … Elle n'était à nouveau plus trop assurée d'être en présence des deux yokaïs, surtout en la présence de Ririn …

Shumeï se demandait pourquoi la nourriture était là. Prue ne s'était pas posée la question mais elle finit par se la poser et sa parano revint à grands pas. Hilary soupira :


-Ce n'est sûrement pas empoisonné …

Elle pensait rassurer sa sœur mais c'était peine perdue. Shumeï voulait en savoir plus sur la folie des Yokaïs. Pour l'arrêter comme le voulait Prue et sa sœur ? Peut-être bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Ven 3 Oct - 9:58

Pendant une seconde, Shumeï me fit penser à Yaone, à dire que je suis impulsive, d'ailleurs, même mon frère me le disait, sûrement Dokugakuji aussi. Comme je savais pas c'était quoi être impulsive, je pouvais pas vraiment dire quoique se soit, et puis là, devant tant de nourriture entrain de refroidir, j'avais pas le temps de poser la question, surtout qu'en plus, elle en avait poser une autre. Je bavais déjà rien qu'à la regarder, ça avait l'air tellement bon …

« Je sais pas, mais c'est super bon ! »

Sans attendre, je m'étais servie une assiette de bouchée à la viande et du riz. Hum, qu'est-ce que c'était délicieux ! On devrait en manger plus souvent au château. Peut-être que Nî savait faire des plats typiquement humain ? Après tout c'était le seul du château. Hilary remarqua que ce n'était sûrement pas empoisonné, heureusement, de la si bonne nourriture … D'ailleurs j’avalai une bouché d'un coup toute sourire.

« Oh non ça serait dommage ! »

Je continuai de manger, moins vite cette fois-ci, j'avais remarqué que Prue avait faim, elle n'avait pas beaucoup mangé tout à l'heure, c'était normal. Moi j'aurai encore faim si j'avais si peu mangé comme elle. Shumeï me posa encore des questions sur la folie des yokaïs, mais je n'en savais toujours pas plus, elle voulait vraiment savoir, mais rien à faire, moi j'en savais toujours rien, même entre deux questions semblables.

« Je sais pas du tout, peut-être au château … je sais juste qu'il y a des yokaïs qui en sont très content. »

A part Nî, je ne voyais pas si d'autre pouvait savoir, ah si les deux autres scientifiques avec lui, mon frère sûrement, il savait plein de chose, mais il me disait pas tout. Et puis tous les yokaïs ne semblaient pas fous, ils aimaient tous mon frère, et dans le village yokaï, ils mangeaient des humains comme mon père, mais ils étaient plutôt gentil à ce qu'on m'avait dit. Juste il avait des coutumes différentes en matière de nourriture.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 8 Oct - 18:55

Hilary et Ririn affirmaient que cette nourriture n'était pas empoisonnée. Shumeï parcourut du regard les rues et le quartier aux alentours. La ville ne semblait pourtant pas en fête, elle ne voyait ni guirlandes, ni lanternes colorées en papier de riz... Pour la vagabonde, ce festin était une sorte de piège à yôkaï. Comme un piège pour les animaux sauvages et nuisibles dans la forêt. C'était humiliant.
Pourtant, les deux humaines et la princesse des yôkaï mangeaient, et se resservaient, sans incident. Quand l'humaine blonde toussa, Shumeï se rapprocha, sur le qui-vive, craignant effectivement un empoisonnement. Mais il ne s'agissait que d'un étouffement passager.

Et la yôkaï avait remarqué, sur le visage de l'aînée, sa réticence à se servir de cette nourriture qui ne lui appartenait pas, sans doute destinée à une autre personne. Peut-être aussi qu'elle se sentait coupable des autres humains barricadés, du silence de mort qui pesait sur ce petit village, ou de la peur que devaient ressentir les habitants.
Shumeï réfléchissait. Son bracelet, qu'elle portait toujours, était en argent, et orné d'une pierre de lune. Il devait valoir un bon prix, d'autant plus que les travail était de qualité. Pourrait-elle s'en séparer pour payer la consommation? Ce bijou était le lien qui la rattachait à son passé, à son Amie... Non. Elle ne pourrait pas. Ou alors, elle pourrait payer avec ses contrôleurs de force. Et devenir folle. Ce n'était pas souhaitable.
Shumeï se résolut donc à revenir, après qu'elle aurait fait un petit bout de chemin avec Prue et Hilary, comme prévu plus tôt, et à se rendre utile au village en compensation.

Tout en mangeant, Ririn affirma de nouveau qu'elle ne pouvait les renseigner sur la folie des yôkaï. Cependant, précisa-t-elle, peut-être que les gens qui vivaient dans son château le sauraient. La princesse mentionna même des "yôkaï contents".
Shumeï s'interrogea. Qu'est-ce qu'un "yôkaï content", par les temps qui courent? Un yôkaï comblé dans ses appétits anthropophages, ou, au contraire, un yôkaï préservé de cette folie? Et s'il s'agissait du second cas, ne vivaient-ils pas selon le principe de l'autruche, sans voir le malheur de leurs frères ainsi que le malheur causé par leurs frères? Ou cherchaient-ils une solution à ce problème?
Quoiqu'il en soit, le savoir était au château. D'un ton libre de toutes hésitations, Shumeï demanda:

Comment atteint-on le château? Si je m'y rends, pour savoir ce qui se passe, me chassera-t-on?

Elle n'avait rien à perdre, et, quelques soient les risques, elle voulait tenter sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Ven 17 Oct - 21:10

Réticence qui avait été vite expédié à l'autre bout du village grâce à l'estomac qui criait famine. Prue était bien obligée de manger. Et ce buffet à la vue de tous était là à cet effet, à être dévoré pour calmer une faim horrible. Toutes raisons venaient de la quitter dès qu'elle avala le premier morceau. Le reste suivit et elle finirait par avoir des regrets. Qu'importe. Elle devait passer outre. Dans leur monde, maintenant, elles étaient obligées de faire ça.

Depuis qu'elles avaient quitté ou plutôt étaient banni de leur village, elles ne pouvaient compter que sur elles-même pour s'en sortir. Elles ne pouvaient plus rester longtemps dans un village. Les yokaïs étaient partout, elles n'avaient aucun endroit en sécurité. Elles erraient dans le pays à la recherche d'un lieu pour les accueillir et les protéger. Prue n'était pas aussi naïve qu'Hilary. La blonde savait bien qu'elles ne trouveront jamais un tel lieu …

Elle avait perdue espoir depuis longtemps déjà. Depuis la mort de ses parents … Il faudrait un miracle. Il faudrait que Sanzô et son groupe remettent tout en place, comme avant … Mais c'était prier dans le vide. Qui disait qu'ils allaient y arriver ? Et puis, même si ils arrivaient, qui dit que tout sera vraiment comme avant ? Les humains et les yokaïs ne pouvaient cohabiter … Pourtant, en regardant Ririn et Shumeï, Prue commençait à se demander si elle n'avait pas un peu tort et ne noircissait pas trop le tableau …


-Ririn … Shumeï … Enfin, Ririn, je sais que c'est grâce au château que tu n'es pas folle comme les autres … Mais toi, Shumeï … comment fais-tu si tu n'as jamais été au château ? Pourquoi vous n'êtes pas tous fous ? Il faudrait savoir comment et tous les yokaïs ne seraient plus fous …

Elle soupira, secouant sa tête.

-Je deviens aussi naïve que toi, Hilary …

Shumeï voulait aller au château. Prue ravala sa salive. Même elle, elle n'irait pas se pointer là-bas … fous ou pas fous … Sauf si ils étaient aussi gentils que Ririn ne l'était …
Un cri se fit entendre. Prue sursauta, effrayée. Ce cri fut long et agonisant comme si quelqu'un se faisait massacrer ce qui donna des frissons à la blonde … Qu'est-ce qui se passait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 21 Oct - 17:36

« Les autres sont nuls de rester chez eux tout de même, la nourriture est super bonne ! »

Tout en disant cela je continuais de manger, enfin il commençait à ne plus rien rester encore une fois, je crois qu'après cela, il serait temps de partir. Il n'y avait pas grand chose à faire ici, tout était désert, les humains étaient tous cachés chez eux, loupant un repas vachement chouette. Et puis il faudrait bien que je rentre avant que mon frère ne s’inquiète, s'il voit que je ne suis pas au château, j'allai encore une fois me faire gronder. Et ça j'en avais vraiment pas envie. Surtout que depuis le temps Yaone avait sûrement déjà fouillé toutes les pièces du château si Nî l'avait laisser entré dans le laboratoire.

« Il faut marché longtemps, Sanzô ça fait deux ans qu'on l'attend, il est toujours pas arrivé ! Ils sont vraiment trop nul tous les quatre, je sais pas comment ils font, moi et mon frère on leur rend souvent visite en une journée ! »

J'étais vraiment fière, en une journée je pouvais partir du château, embêter Sanzô et sa bande, et revenir dans ma chambre, alors que le bonze aux yeux de cockers, ça faisait deux ans qu'il devait venir nous voir au château à ce qu'il paraîtrait, et il est toujours loin. Me demande comment ils faisaient, pourtant ils ne marchaient même pas, ils avaient une voiture !

« Je sais pas, ma mère n'aime pas beaucoup les nouveaux, mais si tu l'aime vraiment et que tu veux la servir alors peut-être que tu pourra venir. »

Tous ceux qui étaient au château étaient des serviteurs de ma mère, sauf ceux de mon frère, mais eux, ils n'étaient que deux, vraiment pas beaucoup. Du coup vu que mon frère prenait personne d'autre au château, il fallait sûrement devenir un fidèle serviteur de ma mère pour rentrer.

« Enfaite, j'ai jamais vu de nouveau au château maintenant que j'y pense ... »

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mer 22 Oct - 15:05

Shumeï sourit tristement à la boutade de Ririn. Elle ne pensait tout de même pas la princesse des yôkaï si naïve. Est-ce que celle-ci ne ressentait pas la peur émise par tous les habitants? Est-ce qu'elle ne se souvenait déjà plus de la peur ressentie par les deux humaines lorsqu'elles se sont rencontrées?

Je coirs hélas que même sous la torture ils seront réticents à venir partager ce festin avec nous.

La jeune fille marqua une pause, le visage tourné vers le ciel, appréciant la légère brise qui passait.

Et puis, franchement... Je ne crois pas que des convives apeurés puissent constituer la meilleure compagnie... Et tant qu'à faire ainsi il reste plus de nourriture pour toi.

Quant à la yôkaï, elle n'avait plus faim du tout. Les deux ou trois bols de riz et la tasse de thé qu'elle avait avalés l'avaient rassasiée, et elle ne pouvaient plus rien manger.
Prue semblait réfléchir, puis elle posa plusieurs questions, dont plusieurs concernaient Shumeï. Celle-ci regarda l'humaine dans les yeux, et répondit, étonnée qu'elle ne sache pas.

Si je ne suis pas touchée par la folie qui a atteint mes frères, c'est parce que j'ai eu la chance d'avoir un contrôleur de force, qui me protège des ondes négatives.

Elle leva son bras gauche et montra et Prue les deux fins bracelets qui encerclaient son poignet. Prue poursuivit en proposant d'empêcher la folie des yôkaï en leur fournissant à tous des contrôleurs de force. Shumeï secoua négativement la tête.

Je ne crois pas que ce genre d'objets soit très répandu. Pour ma part, ce sont des humains qui me l'ont offert quand j'étais petite, et, pour ce que j'ai pu savoir, ils se sont donnés énormément de mal pour le trouver.

Et ça n'a pas empêché le massacre des gens du village ni la mort de son amie. Au fond, à quoi ça avait servi, alors, qu'elle soit protégée de la folie, puisque tout le monde avait péri? Et, de plus, Shumeï avait tué des humains. De sang froid, avec son contrôleur de force. Ce qui était peut-être encore pire. Ce n'était pas le moment de mâcher du noir non plus. Elle allait garder son contrôleur encore un peu, puis on verrait.
Ririn précisa par la suite que le château se trouvait loin, puisque Sanzô ne l'avait pas atteint en plus de deux ans. Mais elle dit aussi qu'il lui arrivait de faire l'aller-retour en une journée.

Je me moque du temps que ça me prendra, si ça me permet d'avancer dans ma connaissance du problème.

Puis, la princesse des yôkaï précisa que les seuls à entrer au château seraient des serviteurs de sa mère ou de son frère. Shumeï n'aimait pas trop l'idée d'être la servante de quelqu'un. Il lui faudrait donc trouver une autre raison pour rentrer dans le château. Il y avait la solution de dire qu'elle avait trouvé Ririn et qu'elle la ramenait à la maison, mais elle n'était pas sûre que la principale concernée apprécierait.

Il y a forcément un début à tout. Que dirait ta mère, à ton avis, si j'arrivais?

Brisant le silence et le calme relatif, un cri résonna. Shumeï l'assimila tout de suite à celui d'un vivant déchiqueté avant d'être mort, ou quelque chose d'à peu près semblable. Aussitôt, elle se plaça entre l'origine du cri et les deux sœurs, considérant que, d'après ce que Ririn avait dit, la princesse des yôkaï pourrait se protéger toute seule. Puis, après réflexion, elle sortit une épée assez courte, qu'elle gardait sur elle depuis le jour où elle avait quitté son village, et se tourna vers Ririn:

Je vais voir ce qui se passe, veille sur elles.

Elle courut jusqu'au restaurant, où elle prit trois couteaux aiguisés, et se dirigea vers le cri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 28 Oct - 20:42

Nuls ? Non, ils avaient tout simplement peur et Prue les comprenait bien. A leur place, elle ferait pareil. Sauf que là, elle commençait à connaître les deux yokaïs. Ca faisait étrange pour elle, d'être à table avec elles. Hilary, elle, était parfaite à l'aise. Elle n'avait plus faim mais manger par gourmandise plutôt que par faim. Elle était calme et non tendue comme sa sœur qui n'arrivait pas à se détendre. Elle restait droite comme un I.

Mais elle était plus à l'aise que tout à l'heure et moins sur ses gardes. Elle arrivait à se tenir près de Ririn et Shumeï sans broncher.


-Ils ont trop peur … Ils ne veulent pas essayer de voir si il y a un véritable danger ou pas … Mais bon tant pis, on en a plus pour nous !

Prue n'avait pas le même avis que sa sœur et elle glissa juste un sourire mitigé à la situation. Danger, il ne tarderait pas à arriver sans que personne ne s'en doute. Tout était trop calme pour penser qu'un danger arriverait. Ou que quelqu'un se ferait attaquer sauvagement … Ririn expliqua qu'il fallait longtemps au moine Sanzô pour venir au château mais que, elle, elle y arrivait plutôt rapidement. Prue ne comprenait en rien cette logique …

Sanzô et sa bande étaient tels des escargots ? Que fabriquaient-ils sur la route pour mettre autant de temps ? En même temps, si ils doivent toujours s'arrêter pour sauver des gens, ils n'en avaient pas finit … Prue perdit l'espoir qui l'avait étreint. Shumeï avait un contrôleur de force lui permettant de contenir sa folie malheureusement, le hic c'était que c'était dur d'en avoir … Cela aurait pu aider les yokaïs à redevenir normaux …

Shumeï voulait aller au fond du problème. Prue avait envie de vite abandonner, se sentant las de tout ça. La Yokaï irait même jusqu'au château de Ririn pour savoir … Ce n'était pas Prue qui irait là-bas, dans un repère d'Yokaïs prêts à te manger, à moins qu'ils soient tous gentils comme Ririn … Mais Prue ne s'y risquerait pas pour le savoir … Hilary était audacieuse et aurait pu essayer. Mais elle était jeune et n'avait encore que peu vécu de choses. Elle finira par comprendre qu'il fallait qu'elle se préserve du danger au lieu d'y foncer tête baissée …

En parlant de danger, ce cri était horrible à l'oreille. Prue en eut des frissons et sa sœur se cacha sous la table. Miss Audacieuse n'aimait en rien ce cri et heureusement, elle s'en préservait en se camouflant et se rapprochant des jambes de sa sœur mais celles-ci étaient tremblantes. Normal, la blonde était terrifiée. Et de voir Shumeï dire qu'elle allait voir ce qui se passait n'était pas non plus rassurant. Elle demanda à Ririn de veiller sur elles.


-J'ai peur …

Hilary devint craintive. Là, elle ne sentait pas capable, tout comme les villageois, d'aller voir si le danger était réel. Elle faisait comme eux et les comprenait à présent. Prue mit sa main sur la tête de sa cadette pour la rassurer. Elle mit un doigt à sa bouche en faisant chut doucement.

-Tout va bien, ne bouge pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Sam 1 Nov - 16:58

« Même sous la torture ? Ils sont vraiment bizarres … Moi j'aime bien manger avec Sanzô. Mais c'est vrai, du coup j'en ai plus pour moi ! »

Pour sûr, j'avais vraiment du mal à comprendre, moi j'aimais bien manger avec le bonze aux yeux de cocker, c'était un humain en plus, même si ses compagnons n'en étaient pas. Moi, plus il y avait du monde et plus le repas était meilleur, c'était comme une grande fête! Mais là voir tous ses gens cachés dans leur maison à nous regarder … J'aimais pas. C'était triste et sinistre.

« Oh un contrôleur ? Yaone en a un eu un une fois, c'était un bracelet aussi, les amis de Sanzô aussi, je me demande quelle tête ils auraient s'ils les retiraient … Faudra que j'essaye un jour ! »

J'avais fait un grand sourire, car je voyais cela comme un jeu : découvrir le visage yokaï de la bande à Sanzô. D'ailleurs cela me fit penser à quelle tête pourrait bien avoir Sanzô s'il devenait yokaï un jour ? Après tout, il en avait tué plein à ce que j'avais compris, il devrait bien arrivé à mille. Certain disait même qu'il en avait tué beaucoup plus que ça !

« A dans plusieurs année au château alors, je te monterai ma chambre !!! Mais je crois que Sanzô sera arrivé avant. »

Toujours un grand sourire, toute contente à l'idée d'avoir une invité. En plus ça serait une nouvelle amie, on pourra jouer souvent ensemble, ça sera trop bien pour les parties de cache cache !!! Comme elle ne connaissait pas le château, Yaone et moi on pourra me faire à manger le temps qu'elle nous trouve ! Trop bonne idée !!!

« Que si tu lui obéis pas et que tu n'es pas à son service, prêt à donner ta vie pour elle, bah elle te tue. Généralement c'est ce qu'elle dit. »

Sauf pour Nî et en plus c'était le seul humain du château, mais lui c'était bizarre, je ne savais pas pourquoi ma mère l'avait accepté au château, mais il était marrant alors tout allait bien ! Un cri perturba alors toute la conversation.

« Buh ... »

Je fus déçu, moi aussi je voulais voir ce qui se passe. Avec ma force, un coup de Ririn Kick et le méchant serait partie ! Si je me battais pas, j'allais finir par m’encroûter moi ! J'adorais ça donner des coups et me défouler un peu.

« Vous en faite pas ! Je suis là, il pourra rien vous arrivé ! Et puis Shumei va vite revenir ! »

Je m'étais préparé au combat, lâchant toute la nourriture, on ne savait jamais, peut-être qu'il n'y avait rien, mais peut-être que si ...

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 2 Nov - 10:52

Shumeï nota avec plaisir que les deux humaines semblaient plus calmes et plus confiantes qu'au début de leur rencontre. L'aînée, surtout, semblait bien moins sous le coup de la panique. La yôkaï était satisfaite que celle-ci ait pu mettre sa peur de côté, et comprendre que la folie qui s'était répandue n'était pas inhérente aux yôkaï. Prue et Ririn approuvèrent: cela leur permettait de bénéficier de plus de nourriture. Mais Shumeï aimerait tout de même savoir ce que faisait ce buffet là... S'il y avait eu une fête, les humains auraient défendu leur nourriture... Ils étaient au moins une centaine, et les yôkaï étaient deux... Il y avait définitivement quelque chose de louche là-dessous, et Shumeï réfléchissait à quoi sans pourtant réussir à trouver quoi.

Quand Ririn vit le contrôleur de Shumeï, elle dit qu'elle connaissait d'autres personnes qui en possédaient, notamment les amis de Sanzô. Elle souhaita les voir un jour sans leurs contrôleurs, avec un air amusé de petite fille qui envisage un nouveau jeu. La vagabonde secoua négativement la tête.

Je ne te conseille pas d'essayer... Ils sont déjà extrêmement puissants avec leurs contrôleurs, alors sans...

La princesse yôkaï semblait par ailleurs heureuse d'avoir une invitée, et elle proposa à Shumeï de la rejoindre... Dans plusieurs années. La yôkaï arrivera-t-elle avant ou après le moine? Cela dépendait de quand elle se mettrait en route. Ensuite, Ririn décrivit sa mère comme une reine tyrannique qui exécutait ceux de ses serviteurs qui n'étaient pas prêts à se sacrifier pour elle... Cela donnait à réfléchir à Shumeï, elle était bien contente d'être libre, elle ne voulait pas se soumettre à une personne aussi acariâtre...
Puis le cri à glacer le sang résonna. Lorsque Shumeï indiqua qu'elle partait, Ririn émit un gémissement de déception. La yôkaï comprit après coup qu'elle l'avait peut-être vexée. Tant pis, elle préférait quand même éviter qu'il arrive des problèmes à la princesse, après avoir entendu la description de sa mère...

***

Alors qu'elle arrivait dans les bois qui jouxtaient le village, Shumeï entendit le cri de peur de la cadette des humaines, puis vaguement le réconfort de son aînée et de Ririn, puis elle les perdit totalement de vue. Alors, elle se dirigea aux bruits de dévoration qu'elle pouvait entendre, car le cri avait cessé. Sans doute la victime était-elle morte.
Tout d'abord, elle vit un yôkaï de dos, avec de longs cheveux noirs, et deux bras sanglants arrachés du tronc qui trainaient par terre. Sans hésiter un instant, elle sorti deux des couteaux qu'elle avait pris, et se jeta sur le yôkaï, les armes vers lui. Elle remarqua au passage qu'il tenait par la gorge un humain dont il dévorait le cou.
Le yôkaï se retourna vers elle alors qu'elle lui avait planté les armes dans les épaules. Il était borgne, semblait âgé d'une vingtaine d'années, son oreille droite était fendue en deux, et les côtés de la blessure étaient ornés de peinture verte. Frappée par la surprise, Shumeï recula de trois pas. Le yôkaï, laissa tomber sa proie au sol avec mépris, et prit les armes qui l'avaient blessé. La vagabonde bégaya:

Cheng... C'est toi? Tu es touché par la folie, toi aussi? Que fais-tu ici? Qu'est-ce qui se passe?

Le dénommé Cheng la fixait dans les yeux. Il ne portait pas de contrôleur de force, pourtant son visage semblait plutôt calme, si on oubliait le sang qui l'ornait et certaines crispations de ses traits par intervalles. Cheng avait vécu dans le même village que Shumeï, et il avait été l'un des chefs des bandes d'enfants errants. De plus, il leur avait sauvé la vie plusieurs fois, lorsqu'ils étaient petits et inexpérimentés.

Contrairement à certains autres, je n'ai pas la chance de posséder un contrôleur. Je deviens fou les fois où mon esprit n'est plus assez fort pour lutter contre les ondes négatives.

Il prit les armes par les lames, et les projeta dans la direction de Shumeï. Celle-ci leva la main, et les couteaux se plantèrent dans sa paume. On ne blesse pas l'un des chefs de bande sans raison, même si cela fait des années et des années que la bande est dissoute. Shumeï retira les couteaux et les rangea. Puis, il lui sembla remarquer que Cheng ne parvenait plus très bien à résister à la folie. Brusquement, le yôkaï la saisit par les poignets, et lui donna de violents coups de genou dans le ventre.

Dis-moi pourquoi les humains se cachent! Lui n'a pas voulu me le dire!

La vagabonde ne se défendait pas, pensant que cela énerverait son ami encore plus, et elle voulait qu'il retrouve ses esprits au plus vite.

Nous sommes deux yôkaï dans le village, et... Ils ont peur.

Qui est l'autre?

Shumeï hésita un instant, puis elle se dit que la princesse des yôkaï, ayant dit moult fois qu'elle était encore plus puissante que son frère, serait de taille à se défendre en cas de problème. Et puis, en dehors de la folie, Cheng n'était pas quelqu'un de foncièrement méchant.

Il s'agit de Ririn.

A ce nom, le yôkaï borgne se calma immédiatement, et relâcha Shumeï.

Cela fait longtemps que je la suis. Je suis content de la trouver enfin.

Pourquoi donc?

Midori est tombée gravement malade. Même si la vie d'une jeune fille peut sembler dérisoire face aux massacres qui se perpétuent, nous tenons au bien des yôkaï de notre clan, et nous voulons la soigner. Seulement, nous ne possédons pas assez d'argent, et les humains qui habitent un village près de nous ont refusé de nous aider. Nous craignons que Midori ne meure très bientôt.

Midori? Tu veux dire... La sœur jumelle d'Ame?

Prononcer le nom de sa défunte amie avait coûté beaucoup d'efforts à Shumeï, qui était toujours sous le choc de sa mort. Cependant, elle ne pouvait en aucun cas laisser périr Midori. Elle ne savait pas si elle pourrait ressusciter Ame, et ne pas empêcher le décès de la sœur de celle-ci donnerait à la vagabonde l'impression de l'avoir tuée une deuxième fois.

Exactement. C'est pour cela que j'ai suivi Ririn. Le seul moyen que j'ai trouvé pour me procurer l'argent est de la capturer, puis demander une rançon. Marches-tu avec moi, Shumeï?

Le monde est petit... Elle ne voulait pas trahir la princesse des yôkaï, mais si une vie était en jeu... De plus, si elle acceptait la proposition de Cheng, elle pourrait à la fois permettre de sauver la vie de la jumelle de son amie, surveiller que le yôkaï ne retombe pas sous le coup des ondes négatives et ainsi vérifier qu'aucun mal ne soit fait à Ririn, et enfin se porter volontaire pour raccompagner la princesse au château une fois que la rançon serait versée. C'était parfait.

J'accepte.

***

Les deux yôkaï revinrent sur les lieux du buffet. Ils expliquèrent aux autres la situation, et Shumeï se plaça près des deux humaines, au cas où la figure ensanglantée de Cheng et ses propres blessures ne les effrayent.
Le yôkaï borgne précisa que, comme les deux humaines avaient été témoins de la scène, il devrait les emmener aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Lun 10 Nov - 19:35

Ririn n'avait peur de rien. Elle voulait enlever les contrôleurs de force de la bande de Sanzô … Shumeï le déconseilla vivement avant de partir voir ce qui se passait. Les cris étaient abominables, insupportable aux oreilles des deux humaines. Quelqu'un se faisait massacrer, et ce n'était pas qu'une simple supposition vu que Shumeï allait tombé sur un yokaï qui déjeuner tranquillement … Chacun son festin. Ririn, elle, mangeait un buffet fait par des humains et lui, il bouffait de l'humain … grosse différence !

Ririn essaya de rassurer les deux humains qui recroquevillées dans leur coin, n'arrivaient pas à être rassurées pour autant. Les cris avaient sans doute cessés, elles étaient encore tétanisées. Les cris restaient dans leur tête, gravé dans leur esprit. C'était horrible. Des frissons parcouraient la blonde qui se rappela le soir où elle avait retrouvé ses parents morts, dans le salon, comme déchiquetés par un animal sauvage.

Cet animal sauvage, c'était un horrible yokaï. Un être sans contrôleur de force comme Shumeï. Un monstre qui serait prêt à les bouffer sans remords … Prue serra Hilary contre elle. Elles devaient à nouveau fuir. Elles étaient en danger, tout comme ses habitants bien à l'abri chez eux … Etaient-ils vraiment en sécurité ? Vu que l'un d'eux venait de servir de casse-dalle à un monstre juste dans la forêt, non loin d'elles.


-Il faut partir …

Prue était effrayée mais étaient figée, ne pouvant esquiver un geste. Même si Ririn était là, Prue n'avait aucune confiance en la princesse des Yokaïs. Parano, elle la voyait se retourner prête à leur sauter dessus pour combler le reste de sa faim … Le cœur battant, elle garda un œil sur Ririn, restant sur ses gardes. Mais le pire n'était pas Ririn, mais ce que Shumeï allait faire. Ramener le monstre près d'elles, tout près d'elles …

Elle les servait comme sur un plateau d'argent. Prue regarda l'horreur se rapprocher à grands pas. Allaient-elles servir de sacrifices ? La blonde était sur le point de pousser Hilary loin du Yokaï pendant qu'elle-même servirait de repas pour permettre à sa cadette de s'enfuir … Shumeï se plaça entre le monstre et les filles. Prue se calma un peu grâce à ce geste. Mais elle était méfiante, et ce depuis qu'elle avait perdu presque toute sa famille. Elle devait rester sur ses gardes pour protéger sa sœur …

Hilary se cacha contre Prue. Le monstre était horrible à regarder. La blonde, habituée, resta tremblante sans crier. Sa voix s'était figée dans sa gorge. Elle écouta l'effrayante explication sans broncher. Elle regarda Ririn et attendit sa réaction. Allait-elle accepter tout ça ? Prue changea d'air en entendant le monstre dire qu'il allait les amener avec lui car elles étaient des témoins à présent. Elle fronça les sourcils.


-Laissez nous tranquille ! On ne dira rien ! Laissez nous partir

Elle serra un peu plus sa sœur contre elle, terrifiée. Qu'allait-il leur faire quand il aura eut ce qu'il voulait ? Les tuera-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 11 Nov - 14:21

« Je suis plus forte qu'eux avec, sans ça sera sûrement un chouette combat ! Et puis j'ai envie de voir leur apparence de yokaï. »

Mon frère et Dokugakuji avaient déjà vu Son Gokû sans son contrôleur de force, il paraîtrait qu'il avait une tête totalement différente et que même sa personnalité changeait. Pour moi, une chose était sûre, sans son contrôleur, il réussissait à battre mon frère et à lui infliger de violentes blessures. Est-ce que les autres changeraient aussi ? Peut-être que sans leur contrôleur, la folie des yokaïs les touchaient et du coup ils perdraient la raison, comme pour Gokû ? Mais je ne pensais pas que les deux autres, dans leur forme de yokaï soient aussi fort que lui, car lui c'était déjà le seul à pouvoir concurrencer mon frère, donc il était déjà le plus fort.

À imaginer tant de combat, j'avais qu'une envie : me battre ! Et encore plus lorsqu'un terrible cri se fit entendre, mais Shumeï partit seule, moi je devais rester avec les deux sœurs. Tant pis pour l'amusement, mais avec un peu de chance, elle reviendrait avec l'ennemie et on pourrait l'affronter à deux. On ne savait ni qui c'était ni combien ils étaient. Si elle ne revenait pas au bout de cinq minutes, je partirai à sa recherche, mais en même temps Prue et Hilary avaient tellement peur que l'idée de les laisser toutes seules ne m'enchantait guère.


« Il vaut mieux attendre que le danger soit partit avant de reprendre la route, sinon vous ne serez pas en sécurité ! »

Moi il ne m'arriverait rien, il ne m'arrivait jamais rien, du moins c'est ce que je croyais, mais pour elles ? Je réalisais que la vie des humains n'étaient pas évidente, et que tous les humains n'étaient pas aussi fort que mon Sanzô. Lui tuait les yokaïs alors que les autres se faisaient tuer par eux. Avant je n'imaginais pas que ce genre se produisaient, pourtant on me l'avait sûrement dit, mais sans le vivre, j'arrivais pas à m'y faire. J'en aurai des choses à raconter à mon frère, mais il me gronderait d'être partit toute seule … Surtout ma mère.

Quelque minute plus tard, Shumeï revient avec un yokaï qui avait l'air d'avoir souffert par le passé, c'était la première fois que je voyais un borgne ou même un qui avait l'oreille coupée en deux. Ils expliquèrent tous les deux la situations dans laquelle ils étaient, mais le yokaï lui avait la bouche pleine de sang, il venait de manger un humain et les deux sœurs étaient morte de peur. Je pouvais les comprendre, moi je serai très en choquée si je voyais quelqu'un manger un yokaï.


« … ça ne marchera pas ... »

J'étais un peu gênée de leur dire ça, car tous les deux avaient l'air de compté sur moi, mais je connaissais bien ma mère et mon frère, tout ceux qui on essayé de me faire quelque chose sont mort, par l'un ou par l'autre. Et puis ma mère donnera jamais d'argent pour me sauver, et je ne savais pas si mon frère en avait, ma mère étant tellement dure avec lui …

« Vous allez mourir, et puis elles ne peuvent pas venir, elles ont trop peur. »

Oui, les deux sœurs devaient vite partir pour aller ailleurs, ça devenaient trop dure pour elles d'être avec autant de yokaï, et les voir avoir peur de nous me faisait beaucoup de peine.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Ven 21 Nov - 18:25

Shumeï pensait que pour tout vivant non atteint de la folie ni animé de pulsions vengeresses hors de toute raison, sauver une vie était prioritaire sur tout, que cette vie soit humaine ou yôkaï. La réaction des trois la surprit donc. Cheng, lui, même s'il s'attendait à ne pas être suivi gentiment, ne pensait pas qu'il lui serait avancé des arguments logiques. Tout d'abord, les deux humaines arguèrent qu'elles ne parleraient pas, suppliant ainsi pour garder leur liberté. La vagabonde secoua doucement la tête:

Si Ririn disparaît, et que des yôkaïs sont envoyés à sa recherche, ils vous trouveront. Ils vous interrogeront, et ils n'auront aucune pitié pour vous. Ce n'est pas tant pour être sûrs de garder notre anonymat que nous voulons vous emmener avec nous, mais aussi pour vous préserver d'eux.

Le yôkaï borgne avait remarqué que la peur avait  de nouveau envahi les deux soeurs. Il s'empara d'une carafe d'eau et nettoya tout le sang sur son visage, pour reprendre un air civilisé.
Puis Ririn rétorqua que ça ne pouvait pas fonctionner. Pourquoi? Disait-elle ça pour dissuader ses ravisseurs? Etait-ce une feinte, elle qui se disait forte? Et si c'étit vrai? Pourquoi est-ce que ça ne marcherait pas? Si sa mère ne la laissait même pas sortir, ne ferait-elle pas tout pour l'avoir à nouveau sous sa coupe?

Pourquoi est-ce que ça ne marcherait pas? Nous ne saurons pas avant d'avoir essayé.

A chaque minute qui passait, les chances de sauver Midori diminuaient. Enfin, la princesse des yokaï avança un dernier arguments: Shumeï et Cheng allaient mourir.

Qu'importe? Je suis prêt à tout risquer pour sauver un yôkaï de mon clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kikatsu PrueForce Angélique de la Nature
avatar

Date d'inscription : 04/10/2009
Nombre de messages : 470
Double compte : Pinku Koiko

Feuille de personnage
Puissance:
10/100  (10/100)
Expérience:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Sam 6 Déc - 21:08

Prue désirait partir. Shumeï avait ramené un monstre qui avait l'instant d'avant peut-être tué un être comme elles. Ce n'était guère rassurant. Pourquoi l'avait-elle ramené ? Pour capturer Ririn et avoir une rançon. Malheureusement, Ririn fut négative. Comme si l'idée que Shumeï et ce monstre avaient eut, était grotesque. Prue partageait son avis mais pour autre chose, les prendre en otages en plus, elle et sa sœur.

Frissonnant, elle garda contre Hilary qui ne disait plus rien, cachant sa tête au creux de sa sœur, effrayée. Impossible de suivre un monstre pareil. Il serait capable de les manger en chemin. Déjà que Prue avait dû mal à accorder sa confiance en Shumeï et Ririn … La blonde n'avait aucunement confiance en ce monstre qui venait d'essuyer le sang de sa figure … Le sang d'un pauvre humain qui avait servit de casse-dalle … Et elles seront sûrement les suivantes.

Ririn fit remarquer que les deux sœurs avaient peur. Ca ne marcherait pas et elle avait sans doute raison. Vu comment elle avait parlé de sa belle-mère, cette dernière ne voudra certainement pas donné une rançon pour revoir sa belle-fille … Même si elle ne voulait pas que Ririn quitte le château. Sa belle-mère devait être un être sans-coeur. Shumeï se trompait en croyant réussir même si c'était pour une bonne cause. Au fait, pourquoi au juste ?

Shumeï essaya de rassurer les jeunes humaines. Si elle voulait les prendre avec eux, ce n'était pas surtout pour s'en servir d'otages ou de témoins mais surtout pour les préserver des yokaïs qui seraient envoyé par la belle-mère de Ririn pour la trouver … Argument qui ne sembla pas satisfaire la pauvre Prue qui mourrait d'envie de s'enfuir loin des ces histoires de monstres. Elle ne voulait pas perdre sa petite sœur. Après, elle n'aurait plus de famille … Il ne lui restait qu'elle.

Sauver un membre de son clan … Noble cause même si ce membre était peut-être un être assoiffé de sang, pensa Prue. Mais elle savait ce que ressentait Shumeï. Protéger sa famille, une personne chère à son cœur était une chose que la blonde comprenait. Elle serait prête à mourir pour sa sœur elle aussi …


-On va vous suivre … Mais sachez qu'on restera sur nos gardes.

Et un peu en retrait. Prue ne faisait plus confiance en personne depuis la mort de sa marraine. Elle devait être prudente pour protéger sa sœur et ne pas revivre une troisième fois un drame. Elle voulait bien, pourtant, aider Shumeï car sa cause était pour la blonde une bonne cause. Elle avait un cœur malgré sa race et les préjugés que les humains leur donnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.prue-chan.skyrock.com
RirinPrincesse Yokaï | So Cute
avatar

Date d'inscription : 07/01/2006
Nombre de messages : 1086
Double compte : Oui

Feuille de personnage
Puissance:
65/100  (65/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Princesse Yokaï | So Cute

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Dim 7 Déc - 23:20

L'envie de sauter partout, de sourire, toute la joie avait quitté mon corps à l'écoute de ce plan. Tout ce que je voyais maintenant c'était leur cadavre à tous, une guerre entre yokaïs et au milieu les deux sœurs. Peut être parce que moi-même j'avais un frère que je m'attachais autant à ses deux là. Mais là on était en présence d'un yokaï qui sentait le sang, il venait de manger de la chaire humaine, j'en avais jamais manger, et pour tout dire, j'en avais pas vraiment envie pour le moment. Elles n'étaient pas en sécurité avec lui.

« Vous allez tous mourir. »

Rien à faire je voyais leur cadavre, je ne savais que trop bien comment ça allait finir, j'avais déjà connu l'expérience. D'abord on tue ensuite on engueule les cadavres de m'avoir enlever, voilà comment ça allait finir. Cette situation ne m'amusait plus, j'avais envie de partir avant que cela ne tourne mal, j'aimais pas que les gens meurent. Me battre oui, mais tuer non, c'était une notion qui m'était étrangère.

« Si elles partent maintenant elles ne risqueront rien. »

Elles ne méritaient pas de prendre part au combat, cela ne les concernaient en rien. Elles pourraient très bien s'enfuir loin, les gardes de ma mère et de mon frère ne savaient même pas encore que j'étais partit, Yaone n'aurait pas encore prévenu, et encore moins ma mère. Le temps que le yokaï et Shumeï demande une rançon, les deux seraient alors très loin et hors de danger.

« Moi je veux bien vous suivre, mais la garde de ma mère vous tuerons et me ramèneront, jamais vous n'aurez d'argent. »

S'ils avaient tant envie que cela de mourir et pire d'entrainer leur village avec, ça les regardaient. Quand les deux soeurs seraient partie, je pourrai toujours partir moi aussi, ainsi ils ne pourraient rien faire, et personne ne serait alors tuer parce que j'étais partie en dehors du château. Mais tant qu'elles étaient là je devais rester pour leur sécurité. La prochaine fois, j'y réfléchirai à deux fois avant d'aller jouer dehors de notre territoire.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
RIRIN KICK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-saiyuki.actifforum.com
Thuban ShumeiYôkaï errante
avatar

Date d'inscription : 21/02/2014
Nombre de messages : 311
Double compte : nein

Feuille de personnage
Puissance:
25/100  (25/100)
Expérience:
20/100  (20/100)
Yôkaï errante

MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   Mar 9 Déc - 17:35

Les deux yôkaï réfléchissaient. Les humaines avaient fini par accepter de les suivre. Mais Ririn, quant à elle, continuait à arguer que cette entreprise serait vaine. Cheng secoua lentement la tête. Effectivement... Tous les yôkaï de son clan étaient sous sa protection. Il ne pouvait absolument pas risquer que la terrible reine Gyokumen les éradique tous pour la simple de vie de Midori, qu'il ne voulait pourtant pas sacrifier. Son esprit tournait désespérément, à la recherche d'une solution miraculeuse qui ne se présentait pourtant pas.
Quant à Shumeï, un autre problème l'occupait. Ame était une humaine, car si elle avait été une yôkaï elle serait encore en vie, et elle vivrait avec la vagabonde un bonheur parfait dans un hermitage perdu en pleine nature. Et, d'après la logique, la soeur jumelle d'une humaine était une humaine. Midori avait pu devenir une yôkaï en en tuant cent, mais si ce cas avait été la vérité, il était peu probable que Cheng l'eût recueillie. Alors elle a intégré le clan des yôkaï par pure charité, car tous les humains du village avaient fini morts. Shumeï évitait de se rappeler que c'était elle qui avait terminé les derniers. Pour tenter de rassurer les deux soeurs, elle glissa:

Celle que nous souhaitons sauver est humaine, tout comme vous...

Elle était rattrapée par son passé, alors qu'elle souhaitait aller de l'avant, arrêter la folie des yôkaï. Et si Midori mourait, pourrait-on réincarner Ame dans son corps? Les humains peuvent-ils se réincarner? Que va-t-il arriver, maintenant, à ce stade du massacre perpétuel? De multiples questions se bousculaient dans l'esprit en détresse de la vagabonde.
Cheng n'allait pas mieux. Simplement, se creuser la cervelle le garantissait des ondes négatives. Ririn avait raison, son entreprise n'était que folie. Il fallait trouver autre chose, encore une fois, mais quoi donc? Les doigts du yôkaï avaient agrippé une paire de baguettes, et successivement il les serrait convulsivement ou les faisait tourner entre ses phalanges, ce qui ne ferait pas venir plus vite la solution.
Enfin, il baissa la tête et avoua sa défaite:

Vous avez raison, ce que je proposais est fou

C'était de l'abandon. Alors qu'il est sensé protéger les siens, tous les siens sans exception, malgré la haine qui sévissait à présent. Il ne devait pas abandonner. S'il avait décidé de les préserver tous de la folie comme il pouvait, ce n'est pas pour s'avouer vaincu quand l'un d'eux est en danger.
Cheng tourna la tête vers Shumeï, pensif: certes, elle serait prête à se jeter à corps perdu dans n'importe quelle entreprise pour sauver la soeur de sa bien-aimée. Mais pour une entreprise raisonnable, il doutait qu'elle soit à même de prendre la tête ou des initiatives. Pourtant, alors qu'il se résolvait à demander de l'aide, la vagabonde interrogea la princesse des yôkaï:

Puisque ce que nous voulions entreprendre est voué à l'échec, qu'est-ce que tu nous conseilles de faire pour la sauver?

Effectivement... La lumière se faisait dans l'esprit de Cheng. Trouver des médicaments, des ressources... Les deux humaines pourraient simplement l'y aider! Et peut-être que, avec un peu de chance, ils pourraient tous les quatre rendre visite au village voisin, et leur enseigner la tolérance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la recherche de nourriture   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de nourriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: Togenkyo :: Ning'an :: Forêt-