Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 Rencontre musclée a l'auberge ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Rencontre musclée a l'auberge ~   Lun 6 Aoû - 15:09

Elle en avait marre. Cela faisait plusieurs jours qu'elle marchait dans la forêt, se nourrissant de baie et de petits animaux qu'elle faisait ensuite cuire. Mais là, elle en avait marre, elle voulait un bon repas chaud et un lit dans lequel dormir.

- On va essayer de se trouver une auberge abordable, t'es d'accord Ryu? Fit la fillette en laissant tomber son arme

Après tout Ryu ne se trompait jamais. Elle suivit donc la direction indiquée par l'arme. Elle marchait vite car elle n'avait aucune envie de rester dans ces bois alors que la nuit commençait a tomber. Elle n'avait pas peur des animaux, elle ne voulait tout simplement pas tomber sur ces hommes aux oreilles pointues que le moine qu'elle avait rencontré avait appelé Yokai.

Elle finit par tomber sur une route et par un curieux hasard, sur un fermier se rendant justement en ville. Il accepta de prendre la fillette dans sa charrette et l'emmena ainsi jusqu'au village. Elle le remercia d'un sourire avant de se mettre en quête d'une auberge, ne comprenant pas pourquoi les gens la regardaient bizarrement.

Elle avait passé tellement de temps éloigné du monde, retranché dans sa montagne avec son grand père qu'elle ne pouvait pas savoir que c'était sa couleur de cheveux qui gênaient. Elle avait les cheveux pourpres mais c'était comme ça depuis que ses parents étaient mort quand elle était bébé, avant elle était blonde.

Elle avait son arme sur son épaule aussi. Cela étonnait car l'arme semblait quand même assez lourde pour une enfant de son âge et elle la manipulait avec une aisance qui décontenancer. Elle finit par trouver ce qu'elle était venue chercher. Une auberge.

- On y est Ryu! Fit la fillette en entrant avec enthousiaste dans l'auberge.

Elle fut tout d'abord assaillie par un bruit assourdissant et sa vue fut agressée par une luminosité trop forte. Elle plissa les yeux pour essayer de bien y voir mais le temps que sa vue se rétablisse, elle ne pouvait pas voir que l'auberge était le théâtre d'une bagarre générale.

Elle n'évita que de très peu un objet volant non-identifié qu'elle finit par associer a une choppe de bière. Elle qui n'était rentré que dans deux petites auberges, dans lesquels elle n'avait jamais assisté a une scène pareil.

Ce qui la fit intervenir, c'est quand elle vit un homme avec une bouteille cassée a la main s'approchant d'un jeune garçon brun qui lui tournait le dos. Son Ojisan lui avait toujours appris a respecter ses ennemis et a ne jamais les attaquer dans le dos. Cet homme n'était pas un homme puisqu'il attaquait dans le dos.

Elle s'avança et avant que l'autre n'ai pu faire un seul geste elle avait sauté sur une table et lui asséné un coup sur la tête avec le plat de sa lame. L'homme tituba et s'effondra. Mizu sourit au petit brun avec une drôle de couronne dans les cheveux avant de souplement sauté sur le sol.

Elle tendit sa main après avoir posé Ryu sur son manche, l'arme la dépassant de plusieurs têtes. Elle tendit sa main au garçon.

- Je m'appelle Mizuao! Enchantée de te rencontrer!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Lun 6 Aoû - 16:25

Gokû avait faim.
Oui, ca commencait souvent comme ça avec lui, parce que dans le fond ça ne changeait presque jamais.
Il avait toujours faim, et il ne pouvait pas s’en empêcher, à croire que son estomac avait été construit comme ça, que tout son cerveau ne savait que dire ça avec baston yokai sanzo.
Bref, on va passer à autre chose parce que écrire sans cesse que Gokû n’est qu’un goinfre c’est un peu redondant, c’est comme si à chaque fois je disais que son contrôleur de force il faut pas le détruire sinon il devient méchant. De plus faut pas oublier que le singe, il est plus complexe que ça quand même. Mais là, ca n’aurait aucun rapport.

Aussi vais-je tout de suite passé au moment où il alla manger parce que Sanzô était un vilain doudou et qu’il voulait même pas le nourrir. Hakkai lui se contentait de rire et Gojyo de se foutre de lui en répétant qu’il n’était qu’un abruti de singe sur pattes. C’est méchant ça les enfants, ne répétez jamais ça à votre petite sœur, sauf si elle sait même pas que c’est elle le bébé dans le miroir, là elle comprendra rien, donc ça la fera pas pleurer.

Euhm bref on s’égare là.
Donc Gokû était arrivé à une auberge sans les trois autres pour les besoins du script – je vais pas m’amuser à les jouer les trois, hein, alors zut -.
Et voilà que soudain, alors qu’il essayait de manger tranquillement – on va dire que c’est Sanzô qui a payé, un Sanzo invisible. – un idiot venait d’envoyer un cendrier dans la tête d’un autre. Celui-ci lui répondit en lui balançant une chaise.
Et ainsi de suite jusqu’à ce que tout le monde prenne partie à cette bagarre. Forcément, Gokû tout fin heureux décida lui aussi de s’amuser et commença à se battre, c’était rigolo.
Il ne remarqua même pas la nouvelle venue – qui de toute façon malgré sa grande arme était trop petite pour qu’on l’aperçoive -.

Gokû tapait un pauvre petit malheureux tout aussi innocent que le singe qui malheureusement était tout aussi con que le singe et qui avait décidé de partir à la bataille. Le dit singe ne remarqua d’ailleurs pas que derrière lui il y avait quelqu’un prêt à le frapper. Enfin, si, il le sentit et alla pour se retourner et le frapper, sauf que quelqu’un l’en empêcha.
Il fut surpris de remarquer que la personne qui l’avait aidé était aussi petite, d’ailleurs au début il la prit pour Ririn, et failli râler après comme quoi elle avait pas à voler sa baston et tout et tout, mais non ce n’était pas Ririn.
C’était une demoiselle, une enfant aux cheveux rouges. Tiens, comme le kappa !

Elle se présenta comme étant Mizuao. D’accord, si telle était son nom.

- Moi c’est Gokû !!

Tout content le singe il était. De toute façon ce gosse il est toujours heureux. Bref, Gokû souriait joyeusement et envoya voler un pauvre monsieur qui voulait s’en prendre à ses deux « enfants ».
Pauvres adultes, vous voilà dans de beaux draps : Vous vous retrouvez avec deux enfants trop forts pour vous. Tant pis pour vous.

- Tu te bats bien !!

C’est bien Gokû, tu sais complimenter les filles toi au moins.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Lun 6 Aoû - 17:25

Elle lui offrit un grand sourire. Elle aimait bien quand on lui disait qu'elle se battait bien. D'ordinaire c'était son Ojisan qui le lui disait mais ce n'était pas pareil.

Elle le regarda faire voler un pauvre type a travers la salle. Il était très fort et pourtant il était a peine plus grand qu'elle. Elle s'apprêtait a le remercier quand elle entendit un grand boum. Un coup d'œil par dessus son épaule et elle fit se baisser Goku en même temps qu'elle juste a temps pour éviter la table qui voulait apparemment apprendre a voler.

Elle se redressa et envoya le bout du manche de sa hallebarde dans le ventre d'un gros bonhomme. Non mais oh. On essayait pas de s'attaquer a son nouveau copain impunément. Ouais parce que pour la fillette Goku c'était son pote. Il avait dit qu'elle se battait bien et puis c'était plus facile de lui parler a lui sans être obligée de lever la tête pour regarder son interlocuteur.

- Tu te bats bien toi aussi, fit-elle en évitant un coup de poing provenant d'un espèce de nabot avec une moustache blonde

En esquivant le coup elle attrapa le poignet de l'autre et glissant son pied contre l'un de ceux de l'autre elle réussit a le faire passer par dessus son épaule et lui offrit en même temps un baptême de l'air gratuit. Pour faire cela elle avait du poser Ryu par terre.

Le nabot aussitôt renvoyé dans ses vingt-deux elle se pencha pour récupérer son arme et évita de peu une autre bouteille. Elle s'amusait comme une folle jusqu'à ce qu'au cours de la bagarre, alors qu'elle et Goku était dos à dos, son ventre gargouilla bruyamment, signifiant par ses borborygmes une évidence que Mizuao se fit un plaisir de décrypter en le criant.

- J'AI FAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIM!!!!

Rappelant ainsi une certaine personne brune. Bizarrement son cri avait était comme une bombe dans la salle et l'on entendait plus aucun bruit jusqu'à ce qu'on entende dans la salle : « les Dieux nous préservent, une deuxième Goku », provenant, semblait-il, de l'aubergiste.

Aussitôt un rire s'empara d'un des combattant et gagna finalement toute la salle. Mizuao ne comprenait vraiment plus rien du tout. Il se passait quoi là au juste? On arrêtait de se battre? Juste au moment où ça devenait intéressant!

Elle fut détournée de ses considérations digne d'un guerrier ermite quand elle aperçut que les tables étaient remises en places et que l'aubergiste apportait...A manger!

A la vue de la nourriture, les yeux bleus de l'enfant s'illuminèrent avant qu'elle ne parte s'installer a table, posant son arme a côté d'elle. Elle chercha son nouvel ami du regard et lui fit un grand signe.

- Goku! Viens manger! Je t'invite!! Cria la fillette

Elle ignora les « pauvre petite » et « il va la mettre sur la paille » et sourit a l'aubergiste. Aubergiste un peu étonnée quand même et qui demanda a se faire payer par avance.

C'est a ce moment que Mizuao sortit une petite bourse qui était caché a l'intérieur de sa veste. Elle en sortit une pépite d'or de la taille d'un petit pois.

- Ça ira? Demanda-t-elle
- Petite, comment as-tu eu cet or?
- Ben en le trouvant dans la montagne, Ojisan il était fort pour en trouver tout plein de ce truc jaune.

La fillette ne se rendait pas compte du trésor qu'elle possédait, elle préféra se détourner de ces adultes curieux et retourner a son nouvel ami.

- Mais t'es tout seul toi aussi Goku?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Mar 7 Aoû - 11:47

[Post écrit durant une word war de 15 minutes (en gros tu dois écrire le plus de mots en 15 minutes), donc si j'ai brodé, je suis désolé t_t]

Goku adorait se battre, et adorait les gens qui savaient se battre, ce pourquoi cette demoiselle l’intéressait beaucoup vu qu’elle aussi semblait aimer se battre et qu’elle savait bien le faire. Enfin, il ne devait pas dire demoiselle en vérité, mazis plutôt Mizuao vu que tel était le nom de cette fille qu’il venait juste de rencontrer.
Dès le départ, il avait trouvé qu’ils s’entendraient bien, et en vérité, il n’était pas au bout de ses surprises, en effet, quand la jeune fille entendit le ventre du singe gargouiller alors qu’il fracassait un pauvre homme – oui pour moi ce sont tous des pauvres hommes oui – qui n’avait rien demandé à personne si ce n’est de gagner la baston pour impressionner les dames – qui s’étaient déjà toutes enfuies à l’heure qu’il est - , bref, le ventre du singe gargouilla, et la petite fille se mit à beugler un bon j’ai faim.
Et ce fut à ce moment là que Gokû se rendit compte d’une chose : Ce n’était pas son propre ventre qui avait gargouillé, mais plutôt celui de Mizuao. Cela faisait donc un nouveau point commun entre les deux, et cela plu grandement au ouistiti qui adorait rencontrer des gens comme lui. Souriant tout content, il acheva un homme balèze qui avait voulu l’attraper pour l’étriper, et envoya une table dans la tête d’un autre à l’aide de son bâton qu’il avait sortit pour l’occasion.
Nyoibo était vraiment une arme pratique, permettant de toucher plusieurs adversaires et tout. Mais l’arme de la gamine semblait pas mal du tout elle aussi.

L’aubergiste semblait avoir repéré Gokû. Puisqu’à la remarque qu’il fit, il semblait avoir compris que le singe aimait manger et mangeait beaucoup, mais au moins il n’avait pas à se plaindre : Cela faisait marcher son commerce non ?
Dans tous les cas, le babouin avait rigolé tout content qu’on soit comme lui.
Si Sanzô avait été là, il aurait sûrement fait une crise cardiaque ou une chsoe qui y ressemble, en se rendant compte qu’il était entouré de goinfres et qu’il y avait un double de Gokû en plus jeune – en même temps ça c’est facile – et en plus petit.

Toute la salle riait, en raison du fait que ben, ils étaient entourés de deux gosses qui semblaient avoir un estomac aussi grand l’un que l’autre.
D’ailleurs, en parlant d’estomac, celui du singe se mit à grogner, et le mien grogne depuis tout à l’heure. Gokû regarda son ventre et eut un sourire. Ah, ça y est, il avait faim. Ca faisait longtemps – juste cinq minutes et trois secondes mais bon, ce n’est qu’un détail hum ? –
Bref, en fait, cela calma la bataille finalement, et l’aubergiste ramena à manger.
Pour une fois, le singe était tombé sur un aubergiste gentil qui comprenait comment marchait les gens qui avaient un gros estomac. Aussi avait-il fait des plats dix fois plus gros que d’habitude, sûrement en se disant que l’argent qu’il allait avoir pour ça allait être bien belle et bien jolie. Bien grasse aussi tiens pendant qu’on y est.

Mizuao l’invita. Oh, Gokû, tu te fais inviter par des filles maintenant ? Fait gaffe hein, si tu te détournes de Sanzô je te mange tout cru.
Euh, bref. Mizuao l’invita. Le singe qui adorait manger et qui ne ratait bien évidemment jamais une occasion pour casser la croûte, fut ravi que quelqu’un paie tout pour lui et qu’il puisse manger comme il peux.
Lui-même ignora les remarques, vu qu’il ne les entendait pas. Gokû n’entendait que rarement ce genre de remarque. Il était bien trop naïf pour ça.
Quoique, hum ?

Bref, il laissa Mizuao payer, en entendant vaguement ce qu’elle disait. Elle parlait d’un vieux. Ou ça un vieux ? Ah sur la montagne. Et elle ne semblait pas savoir ce que c’était de l’or, vu qu’elle le désigna comme étant un truc jaune. Sûr que cela surpris un peu tout le monde. En même temps, voir une gamine se battre, manger pour sept, et se ramener avec de l’or sans jamais savoir ce que c’est….
Il y a de quoi se poser des questions sur son mode de vie et sur son passé.

Seulement, le passé des autres n’intéressait pas beaucoup Gokû. Vu que le sien n’était pas mieux bien qu’il ne se souvienne en vérité que d’une infime partie – enfin quoique, 500 ans ça fait pas mal de temps quand même… -, aussi ne questionna-t-il pas la demoiselle sur tout ça, et préféra-t-il sourire tout content en regardant la nourriture.
Mizuao se tourna vers Gokû qui mangeait déjà comme un goinfre babouin qu’il était, et lui demanda s’il était tout seul. Le singe tout gentil et mignon lui répondit alors cela :

- Nan, je suis avec trois autres personnes !! Mais Sanzô a dit que j’étais chiant et que j’avais qu’à me nourrir tout seul… Et en plus après le kappa pervers a rajouté que j’étais un abruti de singe à l’estomac sans fond et…Ah ! Et il y a aussi Hakkai ! Et aussi Hakuryu !!

Bref, la bande à Sanzô quoi. C’était mieux que la bande à Picsou ou que celle de Dingo.
Gokû souriait toujours, mangeait, et surtout, il n’oublia pas la politesse, parce que bon, quelqu’un qui lui offre un repas pareil, il se devait de la remercier comme il se doit non ? Oui. Aussi ajouta-t-il gentiment :

- Au fait, thank you de m’inviter ! Me battre ça m’a donné suuuuuper faim.

Et pour prouver ces paroles, l’estomac du singe qui pourtant était entrain de réceptionner de la nourriture, grogna gentiment et fort, faisant ainsi rire toute la salle de nouveau.
A supposer que l’auberge et ses habitants – de passage – s’étaient attachés au singe et peut-être aussi à cette gamine nouvelle venue du nom de Mizuao.

Mais Gokû ne tilta pas qu’on riait de lui – enfin si, mais ça lui faisait rien quoi, c’est pas comme si son ventre grognait pas toutes les trente septs secondes et demi……En fait si mais bref – et continua de manger.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Mer 8 Aoû - 20:53

Elle lui offrit un énorme sourire en retour. Elle l'aimait bien ce Goku. Par contre elle tiqua au nom de Sanzô. Se désintéressant totalement des adultes qui spéculait encore sur qui était son Ojisan elle se concentra sur son nouvel ami.

- Toi aussi tu connais un Sanzô? J'en ai rencontré un dans la forêt y'a longtemps mais il est parti je sais pas où. Il voulait qu'on voyage ensemble, moi j'étais super contente mais quand je me suis levé un matin il était plus là, y'avais simplement un mot me disant qu'il devait repartir dans son temple ou je sais pas où. J'étais triste mais j'ai toujours Ryu! Fit-elle en montrant son arme, On s'entend bien toutes les deux, c'est ma meilleure amie.

Elle mordit ensuite avec appétit dans un énorme bout de pain avant d'attraper une cuisse de poulet qu'elle finit en un temps record. Elle tendit la corbeille de pain a Goku avant de finir son aile de poulet. Elle avait faim et elle était en pleine croissance, alors elle avait besoin de manger beaucoup. Et bien oui, je viens de vous donner le mystère de la fringale des enfants et des adolescents, mais revenons en a nos deux amis.

- T'es super fort toi aussi Goku! C'est incroyable! Et ton bâton il a l'air cool même si je préfère Ryu, fit l'enfant en désignant sa hallebarde

Elle fit la moue en entendant des gens chuchotait dans son dos, elle était certaine que c'était encore a cause de ses cheveux.

- Dis Goku, tu sais toi pourquoi les gens ils arrêtent pas de parler de mes cheveux? Je sais que c'est pas une couleur commune mais quand même c'est super pas poli du tout de dévisager les gens et chuchoter dans leurs dos a cause d'un truc aussi insignifiant qu'une couleur de cheveux

Et d'une pierre deux coups. Elle faisait taire les bavardages sur sa personne et poser une question. Elle ne pouvait pas savoir que ses cheveux avait l'exacte couleur des enfants mi-humain mi-démon. Déjà qu'avant de rencontrer Yusei elle ne savait pas que les bandits aux oreilles pointus était des Yokai alors comment aurait-elle pu savoir ça? Impossible.

Elle se remit a manger, attendant la réponse de Goku. Elle était vraiment curieuse de savoir. Et elle s'énerva en entendant deux adultes se remettre a chuchoter sur elle. Ce qui fait qu'elle sortit de table et se posta devant les deux.

- Si vous avez un truc a me dire dites le moi en face comme des hommes! J'en ai marre de vous entendre parler dans mon dos! Alors si vous avez des couilles bah prouvez le et dites moi en face ce que vous dites tout bas dans mon dos! Sachez que ma couleur de cheveux je l'ai depuis que mes parents sont morts quand j'étais encore bébé! Alors maintenant a ceux qui parle dans mon dos, fit-elle en se tournant, Mon cul les contemples!

Et elle baissa son pantalon pour bien montrer ses fesses avant de rejoindre la table et de s'y rasseoir avec dignité. Elle ne faisait que reproduire ce qu'elle avait vu faire par son Ojisan il y a bien longtemps alors qu'elle n'était qu'une toute petite fille.

Elle avait vraiment été énervé par le comportement des adultes présent. Ojisan lui avait inculqué des valeurs, certes légèrement démodés pour certaines mais d'autres qui étaient essentielles pour bien vivre en société, et voir les autres foulaient au pieds ces valeurs la mettaient vraiment hors d'elle. D'ailleurs ça se voyait puisque Ryu luisait d'un doux éclat bleuté, répondant ainsi aux sentiments de sa petite propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Mer 8 Aoû - 22:04

[Ouais, j'ai encore écris ce post lors d'une word war t_t]

Apparemment la gamine nommée Mizuao connaissait un sanzô vu qu’elle lui fit « toi aussi » donc c’est qu’elle en connaissait un. Peut-être était ce son Sanzô ou bien un autre… Mais si ça avait été le blond, Gokû aurait sûrement été avec lui non ? oui, donc ça ne devait pas le moine au flingue. Elle en avait rencontré un dans la forêt. Dans la forêt en plus c’était louche. Etait-ce vraiment unSanzô ? Gokû n’avait jamais vu d’autre Sanzô que son Sanzô à lui donc bon il ne pouvait pas dire. Et Kami-sama ne comptait pas comme un Sanzô vu qu’il ne possédait pas de sutra, il avait juste la tenue, et c’est tout. Bref, Mizuao raconta qu’au matin il était plus là mais qu’elle avait toujours Ryu. Mais c’était qui Ryu ? Quand le singe vit qu’elle lui montrait l’arme il comprit aussi.
De la même façon que son baton avait un nom, l’arme de l’enfant était nommée aussi. Ryu. Comme le dragon. Mais c’était un peu bizarre de dire que c’était sa meilleure amie non ? Parce que bon, Nyoibo c’était pas trop le meilleur ami de Gokû…Ce rôle appartenait plutôt aux trois autres qui étaient ses amis les plus proches, mais bon.
Il ne fit aucune remarque même s’il trouvait ça tout bizarre. Il continuait de manger, c’était di fois mieux, en plus elle lui proposa du pain, et il aimait bien le pain, en il fallait dire qu’il y avait très peu de nourriture qu’il n’appréciait pas dans le fond.

Et pis, elle fini par ajouter que lui aussi était super fort, normal c’est le Big Bang, il va pas avoir une…Ok je continue donc. Mizuao parla de Nyoibo en disant qu’il avait l’air cool. Peut-être que si le baton avait été vivant il aurait rougit, mais ça ne se serait même pas vu, étant donné que l’arme était déjà rouge à la base donc bon voilà. Bref, d’ailleurs, peut-être qu’en fait Ryu, l’arme de la gamine aux cheveux rouges était vivante ? Ou qu’elle avait un problème dans la tête et qu’elle l’entendait dans la tête ?!
Jamais personne ne le saura si Gokû ne posa pas la question. Alors vas y petit singe, pose la question ! ….Comment ça tu t’en fous ? pff.

Le ouistiti tout gentil et innocent n’entendit pas les remarques qui fusaient autour d’eux. En même temps, même s’il avait oublié tout ça, il y était habitué à ce genre de remarque. Oui, quand il était au monde des dieux et que ceux-ci le regardaient en se disant « baaaark il a les yeux dorés, oh mon dieu – aha – il va nous porter malheuuuuur !! » mais oui mais oui et moi j’adore manger des bananes à la mayonnaise même si ça porte malheur.
N’importe quoi.
La gamine sembla riposter elle, se défendre de tous ces abrutis de gens qui ne pouvaient s’empêcher de dénigrer ce qui n’étaient pas comme eux. Donc, en demandant pourquoi les idiots derrière parlaient de ses cheveux.

Gokû savait que Gojyô avait la même couleur pourpre, mais lui il avait même les yeux assortis – c’est trop la classe d’avoir tout assortis !! -. D’après ce qu’il avait comprit à propos du kappa, ça signifiait qu’il était mi-yokai mi-humain et que du coup oh mon dieu c’était tabou et pas beau et pas bien et beurk.
Ouais et je mange des…Ok je continue.
Il se mit à réfléchir -… - pour se demander si c’était bien ça, mais comme il ne pouvait pas en être sûr il creusa au fond de sa tête. Après tout Mizuao n’avait pas les yeux rouges, non. Mais bon, ce que le singe ne savait pas, c’est qu’il est difficile de voir les yeux des gens quand ils sont de dos, donc voir une personne aux cheveux rouges ramène toujours à un enfant tabou. Voilà.

Mais alors que le ouistiti mignon alla pour répondre, la jeune fille se leva de table, reprocha à tous ces gens débiles qui parlaient dans son dos que c’étaient des sans couilles, en gros, des eunuques, et donna les raisons de sa coloration si particulière et qui était très mystérieuse dans le fond.

Elle baissa son pantalon.
Gokû qui était entrain de manger des nouilles sautés trop super bonne vu qu’il n’avait pas eut le temps de répondre, eut un sursaut de surprise. Heureusement il n’avait pas accès à cette vue, sinon le pauvre, sa vue aurait été impurifié ! Il n’avait jamais vu celles de Sanzô ! Il fallait qu’il les voit avant pour qu’ensuite c’est bon il puisse voir n’importe lesquelles !!! Comment ça je raconte n’importe quoi et que si ça se trouve Gokû a déjà vu les fesses du moine vu qu’ils vivent ensembles ?
…Ok ok. Bref.

La scène avait été ridiculement drôle et rappelait étrangement Shin Chan – oh un anachronisme ! -. Mais plutôt que ça soit dramatique et que la petite enfant se mettre à pleurer parce ouin personne ne l’aime et les gens sont méchant avec elle, non, non, elle avait eut des couilles elle. Enfin plutôt des fesses. Elle leur avait prouvé à tous qu’elle était plus intelligent, qu’elle avait du répondant. Bien que son répondant soit des plus atypiques, si j’ose dire.

- Wouaaaah !! Comment t’as réagiis ! C’était marrant ! Ah, et euh, pour tu sais la couleur de tes cheveux, le kappa pervers il a les même que les tiens, mais ses yeux y sont tous rouges aussi par contre. Et apparemment ça veut dire que euh… qu’il est…Babou ou je sais plus quoi. Qu’il est un mélange entre un humain et un yokai.

Alors c’était vraiment bizarre que les cheveux de Mizuao ne soit pas comme ça de base. Mais de toute façon elle ne pouvait pas être un enfant tabou non ? Vu qu’elle n’avait pas les yeux rouges. Donc les raisons de sa coloration restait un mystère complet. Peut-être qu’elle avait trempé dans le sang de ses parents un peu trop longtemps et pouf ses cheveux avaient plus jamais changé de couleur ? Si ça se trouve c’était ça, mais même le singe ne pouvait pas savoir, surtout avec son pois-chiche qui lui servait de cerveau et qui était une des rares choses qu’il n’avait jamais mangé. En même temps, savait-il qu’il avait un cerveau ? Ca aussi c’était un grand mystère.

- Mais moi j’aime bien tes cheveux.

Il se rappela de la fois où il avait touché ceux de Gojyo pour constater qu’ils étaient froid. En finissant ce qu’il avait dans la bouche, le singe s’approcha de Mizuao et lui attrapa une mèche de cheveux

- Wouaah y sont tout chauds toi les tiens au moins ! C’est trop bien !

Il souriait gentiment, tout content de lui. Peut-être qu’elle n’allait pas comprendre, mais bon tant pis, Gokû lui y comprenait non ? Ouais on va dire ça comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Jeu 9 Aoû - 13:02

Elle rougit en l'entendant. Elle n'avait pas l'habitude qu'on la complimente, plus depuis la mort de son Ojisan. Il passait son temps a lui dire combien elle était mignonne et que bientôt plein de prétendant viendrait l'enlever. Elle répliquait alors qu'elle ne voulait aucun autre prétendant que son Ojisan et ils partaient dans la montagne a la recherche de plantes médicinales en riant.

Elle les regrettaient tellement ces jours paisibles et heureux avec son grand père. Elle aurait voulu que jamais les bandits ne trouvent leur maisonnette et que jamais son Ojisan ne soit touché par ce sabre.

Ses yeux mauves s'assombrirent un bref instant avant de s'éclairer a nouveau. Ça n'avait pas duré longtemps. Mizu était rapidement devenue très douée pour le jeu du « je cache mes vrais sentiments sous une couche de bonne humeur ». Peut-être trop douée?

- Merci Goku! J'aime bien la couleur de tes yeux moi! Ils ressemblent a la couleur de l'amarine, c'est une fleur qui pousse dans la montagne, elle est toute jaune, elle permet d'indiquer que l'eau de la montagne est potable. Et puis elle permet de faire de bons anesthésiants aussi!

Et sans qu'elle ne puisse voir la main du jeune garçon, ce dernier tenait une mèche entre ses doigts. Elle ne comprit pas sa remarque sur le fait que ses cheveux était chaud eux. Parce que ça avait une température les cheveux? Peut-être que quand on disait qu'on avait un rhume du cerveau on avait en fait un rhume des cheveux?

Mais elle se souvint que son Ojisan avait fait la même remarque une fois, c'était juste après qu'elle ait commencé a apprendre a se battre avec Ryu. Mais lui, sa remarque portait sur tout son corps. Et c'était vrai, elle n'avait jamais froid, c'était ainsi. Elle pouvait se trimballer partout en tout temps sans jamais craindre le froid.

- Ojisan disait que c'était a cause de Ryu! Il disait que l'essence de Ryu m'avait enveloppé et que c'était pour ça que j'avais jamais froid et que j'avais toujours la peau chaude. C'est peut-être pour ça que mes cheveux y sont chaud? fit la fillette en frottant une mèche entre ses propres doigts

Elle sourit a Goku et lui fit un bisou sur la joue. Sa façon a elle de le remercier pour son compliment de tout a l'heure. Bon OK c'était pas un compliment a proprement parler mais c'était tout comme pour elle. Parce que s'il disait qu'il aimait ses cheveux, c'était que ses cheveux étaient jolis et donc c'était bel et bien un compliment. Vive la logique féminine et enfantine!

- Merci Goku, mais tu va rester seul combien de temps? Parce que tes amis là, ils sont toujours pas arriver non? Si tu veux on reste avec toi jusqu'à ce qu'ils arrivent! Hein Ryu t'es d'accord? demanda la fillette a son arme avant de sourire a Goku a nouveau, Elle est d'accord, de toute façon elle a pas le choix! Alors on pourrait faire quoi en attendant, t'a une idée toi?

Elle le regardait en penchant la tête sur le côté, ses grands yeux mauves le fixant avec attention. Ryu sagement posé a côté d'elle. Elle avait bien mangé et c'était trouvé un bon copain, que demandait de plus?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Ven 10 Aoû - 22:19

Goku remarqua que ses yeux s’étaient assombri, mais il ne su pas pourquoi et cela l’intrigua un peu, seulement, il n’eut pas le temps de poser la question qui aurait été indiscrète vu que la jeune fille lui annonça qu’elle, elle aimait bien la couleur de ses yeux. Dorés. Ah, qu’est ce que c’est drôle. Quelqu’un qui a la couleur des cheveux des tabous qui aime ces yeux dorés des aberrations. Mais bon moi je suis d’accord avec elle, les yeux dorés c’est the mieux of the mieux. C’est super beau quoi.
Mizuao lui parla de l’amarine. Moi quand j’ai été voir c’était rouge l’amarine mais bon. Peut-être que mon très cher moteur de recherche se trompe. Bref Gokû lui il en avait jamais vu d’amarine donc il pouvait rien dire et il préférait hocher la tête en souriant joyeusement

Ensuite, quand le singe alla caresser ses cheveux qui eux au moins était chauds, Mizuao annonça que c’était à cause de Ryu. Ah, ça y est, elle reparlait de l’arme. Etait-elle vraiment vivante cette arme ?! Pouvait-on lui parler ? Pouvait-elle nous répondre ? Tant de mystères irrésolus encore.
La gamine parlait de l’essence de l’arme, qui faisait qu’elle n’avait jamais froid ni rien. Plutôt pratique comme chose. Pour Gokû, Nyoibo se contentait de grandir, et voilà c’était à peu près tout. Ah si il se divisait en trois. Et juste ça. Mais bon, on peut pas tous avoir des armes magiques ou des armes qui brillent comme celle d’Homura, pour vous donner un exemple.

Comme pour remercier Gokû d’avoir dit des mots gentils, elle lui fit un bisou sur la joue. Le ouistiti se mit un peu à rougir. Ah non, ça va pas tout ça, tu te ressaisis et tu vas embrasser Sanzô après, ok ? Comment ça je suis une débile qui imagine des couples là ou y en a pas ? Si vous saviez ce qui m’est arrivé derni…ok. Bref.
Donc c’était tout mignon quand même. Un peu.
Ensuite, l’enfant lui demanda combien de temps il allait rester seul…..Bah le temps de manger en fait, et après pouf .Ou alors le temps que Sanzô en ai marre d’attendre cet abruti de ouistiti et vienne le chercher à coup de baffeur et de flingue ce qui risquait d’être violent Mizuao continua même de parler avec l’arme… Ouais ok. En plus apparemment celle-ci répondait. Hum hum….

Gokû oubliant la question, comme d’habitude, préféra se préoccuper de l’arme, après tout quitte à faire…

- Dit, ton arme elle parle ?

Wouhou, on fait mieux comme question mais au moins ça avait la qualité d’être direct donc c’est bien.

- Parce que tu lui parles et tout…Elle est vivante ? Où tu l’as eut ?

Ca y est Gokû se transforme soit en détective soit en journaliste pour armes. Mais qu’est ce que je raconte comme bêtise moi, encore ?

- Moi Nyoibo est juste normal je pense…..Enfin il parle pas ni rien…..

Ou alors cette fille était schizo. C’est tout à fait possible aussi voyons petit singe !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Dim 19 Aoû - 0:26

Elle regarda Goku avant de regarder son arme. La question pouvait se poser en effet. Ryu était-elle vivante sous cette couche de métal ?

- Je ne sais pas si elle est vivante mais c'est vrai que parfois je sens une présence avec moi, quand je me sens trop seule, et ça fait du bien. Ojisan m'a dit qu'elle était très vieille et qu'elle aurait été forgé dans une écaille de Grand dragon et que la lame aurait été forgé dans une larme de ce même dragon quand il perdit son écaille. Il m'a dit aussi que beaucoup de guerrier l'avait eu en leur possession mais que rares étaient ceux qui pouvaient la manipuler parce qu'elle était cap...Carpi...Crapi...Ca-Pri-Cieuse et qu'elle se choisissait elle même ses manieurs. La légende raconte qu'elle peut sonder l'âme de quiconque la touche et que c'est ainsi qu'elle décide si oui ou non on peut la manier. Ojisan disait qu'il fallait une âme pure et forte pour pouvoir être accepté de Ryu. C'est un peu dingue non? Mais si Ojisan la croyait vivante alors je pense qu'on peut dire qu'elle est vivante, fit la fillette a moitié sérieuse et a moitié amusée.

Pourtant la question faisait travailler le cerveau enfantin de la jeune fille a 100 les ballons. Ryu était-'elle vraiment vivante? Cette présence qui l'entourais les jours où la solitude devenait intolérable, ses « dialogues » avec Ryu, était-ce elle qui, pour pallier a une solitude trop grande pour une enfant aussi jeune, s'inventait tout ça? Où alors était-ce l'arme qui était vivante?

Elle se replongea dans ses pensées. Elle repensa a tout ce qu'elle avait vécu jusqu'à maintenant en compagnie de Ryu. Cette facilité qu'elle avait a la manier alors que pourtant l'arme se révélait être d'un poids assez conséquent? Ryu s'allégerait-elle pour lui permettre de la manier? Le faisait-elle de son propre gré?

Bizarrement, le fait de penser qu'elle pourrait obliger Ryu a une action qui diminuer sa puissance frustra l'enfant. Elle qui pensait pouvoir manier Ryu au maximum de sa puissance se rendait finalement compte qu'elle ne l'utilisait pas a sa puissance maximum. Mais elle se rendit compte aussi que ce n'était peut-être pas plus mal. Après tout, Ojisan lui avait bien dit qu'elle n'était pas assez forte pour supporter toute la puissance que Ryu pouvait offrir.

Et puis il y avait aussi cette attaque qu'elle pouvait faire. Ce grand dragon bleu qu'elle pouvait manipuler et qui sortait de Ryu. Elle s'en était servie récemment contre les bandits aux oreilles pointues, les Yokais comme les avaient nommés Yusei.

- Dis voir Goku, tu pourrais me parler des Yokai? Yusei m'a juste dit que c'était le nom des bandits aux oreilles pointues que je rencontrais parfois. Mais il m'en a pas dit plus, alors je me disais que toi tu saurais. Parce que y'en a plein quand même dans la forêt.

Elle ne se rendait pas compte, enfant innocente, qu'elle avait de la chance de ne pas être morte face a ces Yokais. Mais qu'en savait-elle des pouvoirs qu'ils possédaient, elle qui n'avait jamais côtoyé que la montagne dans laquelle elle avait vécu toute son enfance?

Elle se remit a manger ce qu'elle avait devant elle, ignorant les regards éberlués de ceux qui écoutait leur conversation, chose très malpolie selon elle. Elle était vraiment innocente de tout, ne connaissant presque rien au monde des humains, ayant été élevée par un ermite qui ne descendait jamais de sa montagne. Certes, il était cultivé et elle en savait presque plus sur les plantes qui guérissent ou non que les guérisseurs et autres médecins mais elle ne savait pas les dangers que comportaient le monde dans lequel elle avait du entrer.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   Mer 14 Nov - 22:17

[Oui j'ai du retard]

Gokû trouvait ça bizarre quand même qu’elle parle à son arme. Il s’imagina quelques secondes entrain de parler à son arme. Peut-être que Nyoibo était aussi goinfre que le singe ? qui sait. Elle avait été forgée dans une écaille de dragon. C’est la classe ça. Puis, Mizuao eut du mal à prononcer un mot. Qui me donna envie de chanter Capri, c’est fini, mais je n’aime pas cette chanson alors…Euh bref, son arme choisissait son manieur ? Encore plus la classe ! Comme Morgif dans Kyo Kara Maoh ! …Ok j’essaie de ne pas m’éloigner promis.
Gokû eut envie de toucher Ryu. Voir comment la madame arme pourrait réagir à son contact, parce que c’était trop bien comme idée de faire une arme vivante qui choisit son maître !
Une âme pure. Qui pouvait douter qu’un singe pareil n’avait pas une âme pure ? Ce ouistiti ne pensais jamais à mal – quoique -.

Gokû se rendit compte que sa nouvelle amie s’était plongée dans ses pensées, et se demanda bien pourquoi, il regarda l’arme, et eut envie de l’essayer, voir si lui il y arrivait. C’était vraiment tentant quoi ! Alors que sa main s’approchais dangereusement de l’arme, la voix de la jeune enfant aux cheveux rouges retentit lui demandant s’il connaissait les yokais. Question très bête quand on sait qui est Gokû et par qui il est accompagné. Entre un ancien humain devenu yokai, un demi yokai et Gokû étant lui-même un presque yokai – non c’est un être unique, c’est le Big Bang ! – La jeune fille parla aussi d’un certain Yusei. Qui c’était ? Et puis, elle semblait avoir rencontré pleins de yokais. Ce qui fit briller les yeux du singe. Pourquoi ? Parce que si elle avait vu des yokais et qu’elle était encore là devant lui, c’est qu’elle était super trop forte ! Il adorait cette enfant. Elle avait l’air vraiment trop bien.

Gokû, tout en continuant de manger fini par répondre à Mizuao :

- Bah les yokai oui c’est des types aux oreilles pointues. Je connais un homme qui les appelle des monstres, mais je trouve que c’est bête moi…. Même si j’adore me battre contre eux, c’est trop marrant ! D’ailleurs si t’as réussi à les battre c’est que tu dois être trop forte ! Enfin tu l’es vu ce que j’ai vu ! C’est trop bien ! Wahaha !

Le « wahaha » est le rire indescriptible et tout mignon de Gokû.
Même s’il était un peu bête, il ne précisa pas qu’il en était un – nooon c’est le Big Bang ! – parce qu’il savait la réaction que les gens pouvaient avoir en l’apprenant :

- Mais y a des yokais qui sont sympas ! C’est juste que je crois qu’ils ont perdu la tête et du coup ils sont méchants. Au fait ! Je peux essayer moi de jouer avec Ryu ?!! Juste pour voir ! Une lance c’est comme un bâton, non ?

Gokû, on ne dit pas « jouer » en parlant d’une arme, on dit « tester » ou « essayer » mais je t’en veux pas.
Moi aussi je peux jouer avec Ryu, hein dites ? Non ? Ah.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre musclée a l'auberge ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre musclée a l'auberge ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Chaudron Baveur (Auberge)
» L'auberge de la chatte ronronante
» L'auberge du Joyeux luron (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: The Tea Time... :: Vieux RPs-