Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 Le revoir ... [PV Shi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 22 Fév - 12:08

Sakura avait fait deux magnifiques rencontres en venant sur terre. Deux rencontres qui étaient devenus ses amis. Tout d'abord, Shi. Ce jeune homme pourtant antipathique mais qu'elle appréciait beaucoup. Il avait eut un terrible passé. Elle l'avait rencontré dans les rues d'un village, il y a quelques temps maintenant. Elle se rappela leur rencontre. Il avait cru qu'elle était une menace en détaillant son apparence. Elle avait dû lui prouver qu'elle n'était pas un yokaï qu'il n'avait pas à être sur ses gardes ... Elle lui avoua alors qu'elle était une déesse. Ils avaient par la suite discuter, elle en avait su plus sur lui, et lui en avait sur plus sur elle, aussi. Des Yokaïs les avaient attaqué, pendant que Shi les détruisait, il aidait Sakura à voir mieux. A comprendre mieux ... grâce à lui, elle n'avait plus peur de s'exprimer avec les autres dieux, mais si ça avait été très difficile. Elle avait eut du mal au début. Mais elle avait réussit à le faire, sans peur. Grâce aux paroles de Shi qui était devenu son ami. Il avait accepté et elle lui avait offert un bracelet pour que si il avait besoin de la voir, elle arriverait aussitôt.
Il lui manquait, elle pouvait se l'avouer. Elle se souvint aussi qu'elle l'avait embrassé sur la joue, timidement. A ce souvenir, elle se remit à rougir malgré elle. Elle sourit. Il lui manquait. Elle l'aimerait bien le revoir. Peut-être qu'en venant souvent dans le monde des humains, elle le croiserait au hasard ... Mais ça ne serait plus du hasard en faisant ça. Qu'importe. Elle voulait le revoir.
Ensuite, elle avait fait la connaissance de Ririn. Une jeune Yokaï avait qui, la déesse c'était entendu tout de suite. Elles avaient les mêmes idéaux. Elles avaient beaucoup discuté des yokaïs, des humains, de cette guerre. De la vie de la petite Ririn. De son entourage. Elles s'étaient rencontré dans la vie d'Akuma, la ville des Yokaïs. Ririn avait sauvé sa nouvelle amie des griffes des Yokaïs. Puis Sakura avoua aussi à Ririn qu'elle était une déesse. L'inconvénient c'était qu'elles ne pouvaient devenir amies car les dieux et les Yokaïs ne s'entendaient pas normalement. Tant pis, Sakura avait fait outre les interdictions. Elle s'était lié d'amitié avec Ririn et c'était tout. Tant pis des conséquences.
Pour le moment, elle n'avait pas croisé les autres dieux et avait été tranquille à ce sujet. Cela ne dura pas longtemps. Bientôt, ils l'harcèleront sans doute au sujet de Shi et Ririn. Surtout au sujet de la jeune Yokaï ...

Sakura se retrouva, à présent, encore sur terre, ne voulant pas rentrer. Elle arriva près d'un temple bouddhiste et le regarda sans approcher de plus. Elle aimerait tellement revoir Shi ...
Si seulement le hasard faisait bien les choses ... Si seulement ... Elle soupira et agita ses bracelets à son poignet. Ils se mirent à briller. Alors peut-être Shi était dans les parages et que ses bracelets avertissaient de la présence du bracelet sur le jeune homme ... Elle regarda partout, grand sourire aux lèvres. Elle allait le revoir ...


-Shi ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 22 Fév - 18:04

Le bruit du marché envahissait les rues. Les gens en joie ne se préoccupaient pas du malheur qui pouvait surgir à tous moments et se contentaient soit d’acheter soit de vendre. D’autres encore observaient ce qu’ils pouvaient voler, comme ce petit gamin là bas. Et puis, il y avait lui. Pas qu’il ne supportait pas la joie de vivre qui semblait être l’oxygène de ses gens qui riaient, blablataient de la pluie et du beau temps, et tout, juste que ce tintamarre, cet ensemble de boucan commençait à lui peser sur le dos. Dans un sens, c’était vraiment bien, parce que ça prouvait que même avec le désastre engendré par les yokais, il y avait toujours de la joie quelque part.
Mais Shi n’aimait pas trop le bruit. Enfin pas en longue durée. Ce pourquoi il avait décidé de visiter un peu le marché en cherchant de quoi manger, et ce serait tout. Voilà pourquoi il acheta quelques pommes qui étaient rudement belle, et du poisson, puis il s’en alla pour aller ailleurs.

Il repensait à plusieurs choses. A Mew et à ses enfants, et aussi à Sakura. Son bracelet était d’ailleurs toujours sur son poignet, et même si cela lui donnait un air féminin, ou bizarre, il s’en moquait, parce qu’il n’avait rien à faire de tout. Et puis aussi parce que dans le fond il l’aimait bien ce bracelet. Il n’avait pour l’instant pas besoin d’aide, et donc il ne l’appelait jamais. Même si au fond de lui quelqu’un lui disait de l’utiliser juste parce qu’il voulait la revoir. Il ne savait pas trop pourquoi. Pas qu’il était spécialement curieux d’en savoir plus sur elle, mais en fait si. Pas qu’il était spécialement inquiet pour elle, mais en fait si. Pas qu’il se demandait si elle avait progressé…Mais en fait si. Bref, c’était peut-être parce qu’il l’aimait bien malgré qu’il soit antipathique. Et puis qu’importe si on ne respectait pas les règles. Un humain reste vivant, qu’il ne semble pas ressentir des sentiments ou pas.

Enfin, le voilà qui marchait loin du bruit des foules dont le son s’envolait dans le ciel bleu azur. Il était loin des maisons, et était actuellement devant un portail qui semblerait familier à n’importe qui. Un temple bouddhiste en clair. Il se dressait devant lui avec son jardin et son calme. En clair, s’il voulait du silence, il allait en trouver ici. Ce pourquoi il alla s’installer dans un coin, espérant qu’un moine ne débarque pas pour lui demander ce qu’il fait ici et se coucha. Peut-être allait-il s’endormir….

Le vent soufflait paisiblement et les arbres bruissaient. Tout était parfaitement doux, et l’air était si pur, que Shi commençait à somnoler en ayant en tête une berceuse que lui chantait sa mère il y a bien trop longtemps…Quand il y repensait, son cœur se refermait un peu plus sans qu’il en soit conscient. Un peu comme lorsqu’il se réveillait d’un cauchemar de son passé.
Il ne se rendit même pas compte que son bracelet semblait s’animer doucement. Bien trop occupé à dormir à moitié.
Et puis….

- Shi.

C’était son nom. A Shi.
C’était sa voix. A elle.
Il l’aurait reconnu entre milles, et pourtant généralement il ne faisait pas grand attention à ce genre de détail. Mais bizarrement il savait à qui appartenait cette voix. Alors, comme un pantin a qui l’on aurait soudainement donner la vie, il se leva. Il s’avança, et il la vit. Elle était là, tout près de lui. Avec ses cheveux de couleur bizarre. Et ses habits. Et ses yeux. Et tout le reste.

- Sakura.

Ce fut le seul mot qu’il prononça. Il se contenta de la regarder. Et même si son ton avait toujours été des plus neutres, c’est comme si il était heureux de la revoir. Même s’il ne souriait pas.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 22 Fév - 19:54

Oui, il devrait être tout près. Pas loin en tout cas. Le coeur de la déesse s'était mit à battre d'une façon si étrange qu'elle n'en connaissait pas la raison. L'envie de le revoir était-elle si forte ? L'envie de le revoir face à elle à nouveau comme il y a longtemps de ça ? De pouvoir voir ses yeux la regarder ... De pouvoir entendre une nouvelle fois sa voix ... Enfin, depuis longtemps, elle allait le revoir, lui parler, lui raconter ses changements ... Discuter avec lui comme cette fois-là. Depuis si trop de temps. Une éternité pour elle. Elle avait encore le son de la voix du jeune homme au fond d'elle mais c'était faible vu le temps qui était malheureusement passé. Mais elle la reconnaîtrait parmi d'autres aussitôt, cela était sûr. Elle la reconnaîtrait et à nouveau, un sentiment étrange remontera, un sentiment étrange de bien-être. Oui, elle désirait plus tout de le revoir, enfin ... Elle n'attendit pas longtemps quand finalement elle entendit enfin sa voix. Sa voix se répercuta en elle, comme un doux écho. Elle entendait enfin sa voix. Une voix douce et calme, apaisante même. Elle le vit enfin venir vers elle. Il était là, enfin là, depuis tout ce temps. Il lui avait manqué Jamais elle ne l'aurait oublié. Malgré les mises en gardes des autres dieux, malgré si leur relation était mal vu, malgré que les dieux ne devait fréquenter des humains, elle le faisait sans regret. Shi était son ami et elle continuerait à vouloir le voir, et ce pour l'éternité. Personne ne lui empêchera, personne ... Rien ni personne ...
Il ne dit qu'un mot, son prénom, mais déjà seulement, elle souriait heureuse. Le fait juste de l'entendre à nouveau, le son de sa voix, le ton, les sentiments qu'elle avait en les entendant, l'animait d'un sourire de joie. Heureuse, elle accourra à lui posant ses mains sur les mains de Shi et le fixa comme si elle ne l'avait pas vu depuis des siècles, remémorisant en elle tous les détails du visage du jeune homme, il n'avait pas changé, blonds aux yeux marrons, comme si ça aurait la dernière fois qu'elle voyait. Qui savait ... Après les dieux lui auraient interdit de revenir sur terre, fâchés. Non, tout mais pas ça ... Elle n'arriverait pas à le supporter :


-Shi ...

Elle répéta le prénom du jeune homme comme hypnotisée. Etait-ce vraiment de l'amitié qu'elle avait pour lui ? Elle ne savait pas mais le pensait néanmoins. Elle n'avait été que trop longtemps dans le silence pour savoir ce qu'était un sentiment. L'amitié, elle venait à peine de le connaître et apprenait à savoir tout de ce sentiment. Alors pour l'amour, elle n'en savait rien ...

-Je suis heureuse de te revoir. Tu vas bien ?

Elle le fixa dans les yeux en souriant puis se jeta dans ses bras, le serrant contre elle. Elle voulait tout lui dire, lui dire ce qui s'est passé après leur rencontre, comment elle avait changé avec les autres dieux même si elle avait peur de ce qu'ils pensaient des relations qu'elle avait tissé avec Shi ou Ririn ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 22 Fév - 23:04

Il ne la rejeta pas quand elle lui prit les mains. Il la laissa faire. Shi la fixait comme s’il fixait une fleur. Enfin, après tout elle était la déesse de la nature non ? Mais pourtant, elle restait un être vivant. Quelqu’un. Pas quelque chose même si lors de leur première rencontre Sakura avait annoncé être traité comme une poupée. Shi ne montrait quasiment ses sentiments face à quelque chose de vivant qu’on peut dénommer par « quelqu’un ». Pour plusieurs raisons que je n’énoncerais pas, ça serait tourné en rond.
En tout cas, les mains de Sakura étaient aussi douces que sa bouche. Il se souvenait l’instant où elle l’avait embrassé sur la joue, il ne savait pas trop quoi encore pensé de cette scène mais préférer se garder d’aller plus loin que l’amitié. Elle avait voulu être son amie. C’était juste un signe d’amitié voilà tout. Même s’il savait qu’il y avait éventuellement, peut-être, si ça se trouve, autre chose. Sa peau était chaude, douce et paisible. Le vent était semblable à cette douceur qui sembla faire sourire ne serait ce qu’un instant Shi…Intérieurement. Car en effet, les lèvres du jeune blond ne semblèrent pas bouger d’un pouce.

-Shi ...

Elle venait de répéter son nom. Peut-être était ce la surprise de le revoir ? Il ne savait pas trop si elle était heureuse de le revoir, mais il supposait que oui. Et sûrement que Shi également était heureux de la revoir… Oui c’était lui. C’était Shi. Et elle c’était Sakura et puis voilà.

-Je suis heureuse de te revoir. Tu vas bien ?

Avant même qu'il ne puisse répondre "oui ou non", le voilà qui s'était fait serrer contre la déesse. Cette sensation de douceur sembla l'envahir. C'était étrange, ça lui rappelait vraiment le vent. ça lui rappelait aussi d'autres souvenirs qui semblaient ressortir de lui comme un feu d'artifice de toutes les couleurs. Son coeur battait un peu plus vite qu'avant, mais ça, s'en rendait-il compte ? Sûrement pas. Mais une chose dont il était sûr : Son esprit était en paix au côté de cette déesse. Il n'avais même plus envie de penser à autre chose... Il aurait voulu rester là sans bouger, et c'est ce qu'il fit.

La voix de Sakura était aussi douce que l’herbe qui chatouillait la tête de Shi précédemment. En fait, quand on regardait cette jeune fille ou femme ou déesse, on ne pouvait que dire une seule chose. Elle était l’incarnation même de la douceur, de la grâce et de la plaisance. Et sûrement que si Shi n’avait pas été aussi antipathique que ça, il aurait rougit un peu. Mais elle venait de lui poser une question. Et elle venait d’annoncer qu’elle était elle aussi heureuse de le revoir. Cela lui fit ne serait ce qu’un peu plaisir même si en vérité il semblait s’en moquer complètement. Et puis, est ce qu’il allait bien ? Il était vivant, avait ses deux yeux, son nez, sa bouche, ses deux oreilles, presque tous ses cheveux, ses deux armes, ses vêtements, ses deux bras, ses deux jambes…Oui tout allait bien. Même si Shi allait toujours bien ou allait toujours mal. Chez lui il n’y avait aucune différence entre aller bien et mal (sauf s’il était à moitié mort, là c’est sûr qu’il aurait répondu qu’il allait mal et même, Sakura n’aurait pas posé la question).

- Toi tu as enfin répondu à ces dieux idiots ?

Non, il n’avait ni dit « ooooh ouiii moi aussi je suis content de te revoir » ni dit qu’il allait bien ou qu’il n’allait pas bien. Il s’était content de poser une autre question. Mais c’est parce que de un : Il n’allait pas dire qu’il était tout heureux de la revoir, parce que même si c’était en partie vrai, ça ne lui aurait pas été, et enfin, Shi n’allait pas non plus dire qu’il allait bien ou mal, vu qu’il allait bien et mal, et les pas deux en même temps – essayez de suivre, vous verrez c’est dur. -

Enfin bref. Shi avait demandé de ses nouvelles, parce que sûrement qu’il s’inquiétait quand même, et qu’il avait envie de savoir ce qu’elle était devenue, cette déesse si timide qui n’osait pas bouger…

- Tu leur a prouvé que tu n’étais pas une poupée ?

S’il avait été moins antipathique, le blond aurait rajouté « j’espère » mais bon…
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mer 23 Fév - 11:08

Le coeur de Sakura battait toujours rapidement dans sa poitrine. Elle se serra un peu plus contre lui, respirant son odeur, s'imprégnant de sa douce chaleur qui gagnait la déesse en une trainée de poudre. Cette douce chaleur qui lui manquait. Elle était si bien contre lui, si près. Ce bien-être qui l'étreignait doucement, chaleureusement. Elle se sentait si bien. C'était si étrange. Elle ne savait ce qu'elle ressentait exactement mais elle aimait bien ressentir. Quels étaient donc tous ses sentiments ? Ce bien-être, cette envie de rester éternellement dans ses bras ? Tout ça lui donnait envie de rester là, ne plus bouger, rester contre lui pour l'éternité. Elle n'avait plus envie de rejoindre le monde céleste. Elle était bien mieux là contre lui, le sentir contre elle. Elle n'avait jamais ressentit ça auparavant. C'était à la fois étrange et ... merveilleux. Tout son corps se sentait bien, paisible, auprès de Shi. Elle posa sa joue sur la poitrine de ce dernier, écoutant son coeur battre aussi vite que le sien. Ressentait-il la même chose ? Se sentait-il aussi bien que l'était la déesse ? Tout du moins, il ne l'avait pas repoussé en tout cas. Il ne fit aucun geste pour ça. Sakura se sentait véritablement en paix avec Shi contre elle. Il représentait à lui seul la nature qu'elle aimait profondément. Cette nature qu'elle protégeait contre tout, contre le mal. Shi était comme la nature, doux, reposant, calme, ... Magnifique. Il était cette douceur que la déesse appréciait dans la nature. Cette force qui émanait de lui ... Elle avait tant attendu de le revoir. Elle avait compté les jours, les heures ... Elle attendait impatiemment le jour de le revoir enfin.
Elle était heureuse de pouvoir le serrer contre elle. Elle était sincère dans ses paroles. Elle était infiniment heureuse, épanouie. Son corps entier tremblait de bonheur. Elle ne se décrocherait jamais de Shi. Le pauvre devrait supporter la déesse contre lui pendant un moment. Sakura sourit, il allait bien mais elle lui posait néanmoins la question. Elle avait toujours été comme ça, aux petits soins avec tout le monde qu'elle adorait. Elle adorait Shi. Plus que tout ... Tout comme Ririn mais bizarrement c'était plus fort, moins mesurable. C'était grand, son sentiment était plus grand et elle ne savait comment l'interpréter. Non, elle ne pouvait pas. Elle ne connaissait pas tous les sentiments.
Enfin, Shi parla mais en posant une question. Sakura sourit néanmoins en s'écartant, le fixant dans les yeux. Bizarrement, le côté antipathique du jeune homme ne l'embêtait pas. Au contraire, d'une étrange façon, elle appréciait ce côté-là.


-Oui je leur ai parlé. Ca a été dur, très dur. Mais je ne cessais de penser à ce que tu m'as dit et j'ai réussi. Je les ai à dos maintenant ... Ils n'acceptent pas que je devienne amie avec toi ... ou ...

Elle se tut. Non, elle ne devait pas en parler. Son sourire disparu subitement, le regard contraint. Non, il ne fallait pas lui dire qu'elle avait sympathisé avec une yokaï. Qu'en penserait-il de ça ? Non, elle préféra se taire en se mordant la lèvre. Elle avait dévié son regard, peur du regard de Shi. Mais elle le fixa à nouveau en souriant :

-Ils ne me prennent plus pour une poupée maintenant, grâce à toi ! Merci ...

Elle le serra de nouveau contre elle, le coeur en joie. Elle l'avait retrouvé, elle ne voulait plus le quitter ... Est-ce grave ?

-Je ne veux plus te quitter, Shi ... Tu m'as manqué. Est-ce mal ?

Elle releva la tête vers lui sans s'écarter énormément. Elle le fixa, embêtée et ... Le joues un peu rougis.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mer 23 Fév - 13:43

Il la serrait aussi. Moins fort qu’elle, sûrement, mais ses doigts semblaient utiliser ne serait ce qu’un peu de force pour rester dans ses bras comme si un aimant les avaient collé contre le dos de la déesse pour ne plus qu’ils se décrochent. Dans un sens, il ne comprenait pas bien pourquoi il faisait ça. Mais il fallait dire qu’il avait envie. Et puis, il laissait faire son corps, de toute manière Shi savait qu’il ne pourrait pas lutter contre ses désirs, que son antipathie soit grande ou non. Et puis, c’était juste parce qu’il était heureux de revoir une amie. Oui voilà juste ça. Dans quelques instants il s’enlèverait doucement, lui frotterais peut-être la tête comme à une petite sœur, et voilà. Mais ses mains semblaient avoir appliqué de la glue sur leur surface et ne voulaient plus vouloir se décoller. Peut-être parce qu’il aimait bien la douceur que le corps de la déesse lui procurait. Comme les fleurs. Oui juste ça. Il n’y avait rien d’autre et bientôt la colle sèchera et finira par craquer. Il se décollera, il se contentera de la regarder plutôt que de regarder l’herbe au loin, ou de juste regarder l’horizon sans regarder rien.

- Oui je leur ai parlé. Ca a été dur, très dur. Mais je ne cessais de penser à ce que tu m'as dit et j'ai réussi. Je les ai à dos maintenant ... Ils n'acceptent pas que je devienne amie avec toi ... ou ...

Sûrement que ça a été dur. Vu la fragilité qu’il avait senti en Sakura, Shi comprenait que ça avait sûrement dû être très difficile de leur parler. Mais elle avait réussi, et cela procura ne serait-ce qu’un infime sourire au blond qui était dans un sens heureux d’avoir pu aider quelqu’un grâce à sa franchise qui s’alliait que trop bien avec son antipathie éternelle. Elle annonça que les dieux débiles n’acceptaient pas qu’elle soit ami avec lui. Ils étaient juste idiots. Et aveugles. Sûrement que c’était des vieux idiots qui prêchaient le savoir, le salut, et surtout surtout de ne pas fréquenter les autres parce que c’est mal. Ça ne l’étonnerait même pas qu’ils y ait déjà eut des relations humains x dieux qui ait très mal fini. Mais Shi s’en moquait un peu de ses dieux. Ils étaient juste abrutis par l’eau de javel. Elle et lui n’avaient pas à faire attention à ce genre de détail inutile.

-Ils ne me prennent plus pour une poupée maintenant, grâce à toi ! Merci ...

En même temps heureusement. Sakura était quelqu’un, et pas quelque chose. Une poupée est quelque chose, pas quelqu’un. Shi lui disait félicitations intérieurement. Elle le serra à nouveau. Décidément la déesse était bien la plus heureuse de le revoir. Shi ne comprenait pas bien comment on pouvait être si content de revoir quelqu’un, mais à la fois il savait ce que ça faisait.
On aurait cru qu’elle le serrait parce qu’elle ne l’avait pas vu depuis des siècles. Pourtant ça ne faisait que quelques jours qu’ils s’étaient quittés.

-Je ne veux plus te quitter, Shi ... Tu m'as manqué. Est-ce mal ?

Et peut-être qu’il comprit à cet instant. Sûrement que les vieux idiots vivant dans le monde des dieux lui avaient répétés sans cesse « naaan faut pas être amis avec les gens c’est pas bien ! ». Alors elle ne savait pas comment s’y prendre. Délicatement,il détacha de la douceur du corps de Sakura, le blond la fixa, et lui frotta doucement la tête comme un grand frère. Il ne souriait pas, certes mais, cette douceur de sa main était le plus beau des sourires.

- Tu penses vraiment que ce serait mal ?

Les deux êtres avaient quelque chose à apprendre. L’un à exprimer plus ses sentiments, à en sentir aussi. L’autre à savoir les exprimer sans avoir peur des conséquences. Dans un sens ils se complétaient, et chacun avait à apprendre de l’autre, grâce à l’autre et avec l’autre.

- Si tu retrouvais loin de la nature, et que tu la retrouvais, est ce que ça serait mal qu’elle t’est manqué ?

Non, c’était un sentiment normal et humain, même si Sakura n’était pas humaine, mais on se fichait des détails. Il lui frotta encore la tête, et abaissa lentement son bras pour qu’il retourne symétrique à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mer 23 Fév - 16:14

Etait-ce vraiment mal de vouloir rester à jamais aussi près de quelqu'un ? Etait-ce mal de penser qu'on ne voulait plus que cet être à côté de soit pour l'éternité ? Sakura ne savait pas. Elle avait été tellement endoctriné pour ne jamais créer de lien avec des personnes autres que des dieux. Elle avait été tellement dans le silence qu'elle ne savait rien, qu'elle ne savait pas ce qu'elle ressentait, elle n'avait pas les mots pour les mettre sur ce qu'elle ressentait, vraiment au fond. Elle avait tellement été seule pendant toutes ses années dans son coin pour comprendre, pour savoir. Depuis qu'elle avait connut Shi, elle avait changé. Elle n'avait plus peur de savoir connaître d'autres émotions, d'autres sentiments. Elle n'avait plus peur de s'exprimer, d'aller de l'avant, parler aux gens, dire ce qu'elle ressentait vraiment. Elle n'évitait plus personne, ne se renfermait plus sur elle-même, ne s'éloignait pas pour retourner dans son coin pour être totalement seule. Elle s'était liée d'amitié avec Nemeia, une déesse, puis une Yokaï après avoir connu Shi. Grâce à lui, elle était libre de parler, de penser. Elle lui était reconnaissante pour ça. Elle ne saurait jamais le remercier autant après tout ce qu'il a fait. Toutes ses paroles qui l'ont aidé à changer, à devenir enfin quelqu'un. Quelqu'un de vivant, et non une poupée sans âme.
Alors ce ne devait pas être mal de vouloir être avec quelqu'un qu'on apprécie beaucoup et qui compte beaucoup. Quelqu'un qui nous avait aidé à changer, à devenir quelqu'un. Non c'était normal ce sentiment qu'elle avait en le fixant la reculer doucement. Elle le laissa lui caressa la tête. Elle ferma les yeux et sourit sous ce geste. Personne ne lui avait fait ça. Elle se rappela qu'elle avait fait pareil à Ririn. C'était amical, affectueux. Elle l'avait vu sourire à l'instant quand elle avait dit qu'elle n'était plus considéré comme une poupée. Mais ce geste était si tendre qu'elle pensait que c'était comme un sourire, un magnifique sourire qu'elle verra un jour sur les lèvres de son ami.
Sakura avait tout à apprendre, à comprendre. Tellement de choses ... Et elle savait qu'elle les apprendrait au contact de Shi. Elle en était persuadée. Il lui avait déjà appris plusieurs choses et elle le remercierait éternellement pour ça.
Shi posa une question à nouveau et Sakura leva la tête vers lui et le fixa, souriante :


-Tu es comme la nature. Je ne te quitterais jamais et je t'apprécierais toujours, Shi. Et non ce n'est pas mal mais les autres dieux le pense malheureusement.

Puis elle prit un regard interrogateur :

-T'ai-je manqué aussi, Shi ?

Elle voulait savoir si elle lui avait manqué autant qu'il lui avait manqué. Ne devrait-elle pas poser ce genre de question ? Elle ne savait pas, elle la posait, naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Jeu 24 Fév - 11:28

Il cessa de lui frotter doucement la tête lorsqu’elle le regarda en souriant et qu’elle lui répondit. Peut-être allait-elle lui resauter dans les bras, alors à cet instant il ne bougerait pas parce qu’il n’avait aucune raison de le faire. Quand on était antipathique on disait se foutre de tout, alors pourquoi ne pas faire semblant de se foutre qu’elle la câline ? Même si tout le monde qui aurait vu cette scène se serait douté que ce n’était pas faire semblant. Non, il ne s’en foutait pas. Mais ça, le blond en avait-il réellement conscience ? Peut-être pas entièrement.

-Tu es comme la nature. Je ne te quitterais jamais et je t'apprécierais toujours, Shi. Et non ce n'est pas mal mais les autres dieux le pense malheureusement.

Ainsi, si elle était la déesse de la nature, et que Shi était comme la nature, une question se posait. Dans des termes plus touchant aux relations humaines comment pouvions nous appeler ce genre de relations ? Amitié ? Amour ? Protection ? Fraternité ? Pour Sakura, tout ce qui touchait à la nature devait être la chose la plus précieuse à ses yeux en toute logique. Mais alors, Shi devait être quelqu’un de très précieux pour elle. Le blond ne s’en rendait pas bien compte, pour lui, elle aussi était un peu comme la nature, les fleurs qu’il s’adonnait parfois à contempler pour retrouver le calme, mais pour lui ce n’était rien d’autre qu’une certaine affection voyageant entre l’amitié et la fraternité. Elle était comme une petite fleur, perdu en plein milieu d’un monde ravagé qu’il s’efforcerait d’aider comme il l’a déjà fait. De toute manière, malgré son antipathie qui semblait choqué tout le monde, le blond adorait protéger les gens, qu’il en ait conscience ou non. C’était inné chez lui. Et le pire de tout c’est qu’il se débrouillait bien.

Les autres dieux n’étaient que des imbéciles sans cœur. Voilà, c’était la conclusion à laquelle était parvenu Shi après…Une seconde de réflexion. Le blond semblait peut-être n’éprouver aucune émotion et donc n’avoir pas de cœur, et pourtant, il en avait sûrement plus que ces dieux idiots qui feraient mieux d’apprendre à aimer avant d’enseigner des bêtises aux autres. Ça lui rappelait tellement quelque chose. Mais il ne parvenait pas à se souvenir de quoi pour une fois. Comme si la manière à laquelle Sakura décrivait les gens de son monde et comme elle était comme d’autres personnes qu’il avait déjà rencontré. Mais à chaque fois qu’il semblait attraper la réponse, elle s’enfuyait.

-T'ai-je manqué aussi, Shi ?

Cette question sonna à peine dans le cœur de Shi. Que devait-il répondre ? Lui avait-elle manqué ? En un sens oui, vu qu’il a failli utiliser le bracelet pour rien, juste pour la voir, en savoir plus sur elle. Mais en un sens, est ce que quelqu’un lui avait déjà manqué ? Oui quand il était enfant, quand il voyait sa mère partir au courses il se souvenait lui sauter dessus quand elle revenait parce qu’elle lui avait manqué même si ça n’avait pas duré très longtemps. Mais et Sakura ?
Est-ce que les fleurs lui avait manqués quand il les revoyait ? Non comparer Sakura à une fleur c’était une nouvelle fois dire qu’elle était quelque chose et non quelqu’un. Alors en tant que quelqu’un. Etait-il heureux plus que « heureux » de la revoir ?
La réponse était seule. A cette équation aussi simple que 2x+3 = 1, la réponse était facile.
Bien sûr que oui.

- Oui.

Ce fut un seul mot, même pas prononcé avec un sourire ni un ton qui pourrait rassurer. Il la regarda, et malgré tout eut un micro sourire qui encore une fois ne dura pas bien longtemps. Mais même si ses sourires ne duraient guère longtemps, ils existaient et était de plus en plus fréquents.

- Je ne comprends pas comment des dieux idiots comme toi, peuvent compter parmi eux, une fille aussi douce que toi.

C’était juste de la franchise. Peut-être sur un ton toujours autant monocorde, mais c’était une phrase qui aurait plu à n’importe qui. Et même, quiconque aurait vu cette scène aurait pu croire à une déclaration d’amour, seulement Shi se contentait de dire le fonds de ses pensées pas d’avouer un amour qui n’était même pas sûr d’exister.

- Je ne sais pas comment des moines comme ceux qui vivent ici peuvent les prier.

Pour lui qui ne connaissait que Sakura, tous les deux étaient des idiots sauf elle. En même temps, ça le paraissait. Mais sûrement y avait-il des dieux qui étaient un peu mieux. Mais encore faudrait-il les rencontrer. Shi depuis tout à l’heure se contentait d’être franc.

- T’ont-ils insultée, rabrouée, ignorée quand tu leur a parlé ?

Autant en savoir un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Jeu 24 Fév - 14:40

Shi était plus que précieux pour la déesse de la nature. Comme la nature, elle ferait tout pour protéger le jeune homme, au péril de sa vie, comme elle le faisait avec la nature. Elle se mettait toujours au devant de tout, quand la nature était en danger. Elle n'aimait pas ce que faisait les autres à la nature, autant Yokaï qu'humain. Qu'importe. Celui ou celle qui touchait à la nature en la détruisant étaient immédiatement reprit en faute par la déesse. Elle ne permettait à personne d'offenser la nature, de lui faire du mal, de ne pas la remercier. Pour Shi, elle ferait pareil. Elle ferait tout pour le protéger et surtout l'aider en retour. Elle ne permettrait pas non plus qu'on fasse du mal au jeune homme qui était son bien le plus précieux. Elle se mettrait devant lui pour qu'on ne le blesse pas. Elle le protégerait contre tout car elle ne voulait pas qu'il lui arrive du mal, qu'il soit blessé ou pire. Elle ne voulait pas le perdre et elle tenait beaucoup à lui. Elle ne s'en remettrait jamais de sa perte. Elle en souffrirait davantage. Non, elle ne voulait aucunement le perdre, elle serait détruite moralement et physiquement. Elle n'aurait plus goût à rien. Lui qu'il lui avait apprit à s'exprimer, à connaître quelques sentiments. Grâce à lui, elle comprenait les choses et les voit mieux surtout. Elle n'était plus la jeune fille qui restait planté dans un coin, à ne rien ressentir, à regarder le monde qui l'entourait ...
Elle avait du mal ressentir, encore maintenant, mais c'était mieux qu'avant. Elle ressentait et essayait de mettre un mot sur ses sentiments. Elle avait été tellement des années sans jamais rien ressentir. Les autres dieux se fichaient de ce silence et s'en moquaient presque. Sakura trouvant ça normal, ne bougeait plus et restait murer dans ce coin où ce jour où elle a décidé de descendre pour voir la nature de la terre.
Elle avait rencontré Shi et tout avait changé. Elle s'exprima aux autres dieux, elle s'exprimait sans avoir peur, sauf quelque fois, elle ressentait plus de chose qu'avant.
Sakura attendit la réponse à sa question, impatience, remettant ses mains sur celles de Shi, souriante, le fixant dans les yeux. Il répondit enfin en disant oui et le coeur de la déesse fit un bond dans sa poitrine. Elle vit un micro sourire apparaître et son sourire s'élargit à cette vue. Malgré le ton de la voix employée, elle était heureuse et sentait que c'était sincère.
Il fit une remarque à propos des dieux et d'elle. Il la qualifia de différente et de douce. Il était franc. Même si ces paroles n'auraient pas plus aux autres dieux ...


-Il y d'autres dieux qui ne sont pas tous comme tu le dis ... J'ai rencontré une déesse très gentille et compréhensive.

Nemeia. Avec qui, Sakura avait aidé Prue et Hilary.

-Certains dieux méritent les prières de ces moines.

Shi posa la question qui fana le sourire de la déesse. Elle mit du temps à répondre, se mordant la lèvre, se rappelant son retour au monde céleste :

-Ils n'ont pas été aussi méchants que ça ... J'ai juste eu des réprimandes et des rappels.

Elle ne disait pas vraiment tout pour ne pas inquiéter son ami. Elle n'était pas comme Prue et sa franchise. Sakura atténuait souvent les choses.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Ven 25 Fév - 2:06

-Il y d'autres dieux qui ne sont pas tous comme tu le dis ... J'ai rencontré une déesse très gentille et compréhensive.

Alors s’il y a des dieux qui savaient user de leur cerveau correctement, c’était une bonne nouvelle. Mais certainement qu’ils n’étaient pas tous comme ça. La preuve Sakura existait et elle affirmait avoir rencontré une déesse gentille. Il y en avait peut-être d’autres. Peut-être même des dieux et non pas des déesses – car malgré tout, on ne peut nier que ce sont les femmes qui sont les plus gentilles à la base -.

-Certains dieux méritent les prières de ces moines.

Certains. Peut-être. Et puis, est ce que les moines se doutaient que les dieux qu’ils priaient n’étaient que des enfoirés qui se contrefichaient des humains. Mais peut-être que Shi hyperbolait. Ça paraîtrait bizarre qu’il y ait autant de dieux aussi stupides, sinon que deviendrait le monde avec ce genre d’énergumène ? Il y avait sûrement des vieux idiots qui pensaient plus à leur rang, à leur pouvoir qu’à s’ouvrir et à découvrir les sentiments. Shi n’était pas comme eux. Il ne voulait et ne pouvais presque plus ressentir les émotions, mais ce n’est pas pour ça qu’il faisait tout pour éviter ce genre de chose. Sûrement même qu’il faisait de son mieux pour montrer que lui non plus il n’était pas un pantin. Qu’il vivait. Que ses yeux exprimaient quelque chose. Regardez-le avec ses sourcils qui peuvent bouger. Il n’est pas fait de cire, il peut bouger s’il le désire. C’est rare, mais soyez patientez, c’est comme pour un chat sauvage, il faut toujours apprivoiser la bestiole et lui apprendre la vie.

-Ils n'ont pas été aussi méchants que ça ... J'ai juste eu des réprimandes et des rappels.

Ils avaient dû l’embêter pendant plusieurs minutes avec pas mal de questions. Mais Shi savait qu’il ne pourrait jamais rien faire face à un dieu. N’était-il pas une créature lui-même crée à l’image des dieux ? De dieu ? Seulement, une chose est sûre, c’est qu’il fixa Sakura, et lui attrapa doucement le visage, regarda ses yeux violets. On aurait pu croire qu’il allait l’embrasser, mais il se contentait juste de la voir. De lui montrer ses yeux marron rouges. Peut-être pour voir si elle disait la vérité. Puis doucement il relâcha son visage, posa sa main sur la tête de la déesse à nouveau, mais ne bougea pas sa main.

- Mais tu as tout supporté.

Il lui avait dit. Elle souffrirait. Changer comme ça ce n’est pas aussi facile. Elle allait endurer les conséquences de s’ouvrir. De s’affirmer. De montrer qui elle est vraiment. Mais dans le fond, même s’il ne l’a connaissait que très peu, il savait qu’elle pouvait le faire. Vu qu’elle avait déjà bien commencé. Même, elle avait étonnamment progressé. Et ce, grâce à un blond, humain qu’elle a croisé au détour d’une rue pendant la nuit. Qui aurait pu y croire ?! Personne. C’était une bonne blague n’est ce pas ? Pourtant c’était vrai.

- C’est bien. Continue. Et si tu flanches, si tu redescends, si tu te tourmentes, alors viens me voir. Je ne sais pas si le bracelet que tu m’as donné peut marcher pour toi, comme il peut marcher pour moi. C’est toi qui me l’a donné. Mais si ça marche dans les deux sens, alors tu peux m’appeler quand tu veux.

Il ne savait pas trop ce que permettait encore ce bracelet, mais il le montra doucement. C’était un échange équivalent. Un pacte d’amitié.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Ven 25 Fév - 15:26

Sakura avait tout supporté. Elle avait résisté à ne pas pleurer. Elle les avait laissé décharger ce qu'ils avaient à dire. Les insultes, les paroles dures à entendre. Heureusement, elle avait arrivé à rester maitresse d'elle et avait sut les empêcher de la menacer de revoir Shi. Ils auraient pu lui donner l'ordre de jamais plus approcher le jeune homme. Ca, elle ne l'aurait pas supporté. Elle aurait été contre cet ordre et serait partis voir Shi, sans penser aux conséquences. Heureusement, Nemeia était passsé à ce moment-là et l'avait aidé à temps. Sakura avait été surprit de l'aide apporté par la déesse. C'était la première fois qu'une autre déesse venait à son aide comme ça pour la sortir des griffes de ce qui donnaient des leçons de morales à Sakura. Une amitié était nait entre les deux déesses. Sakura s'était fait en peu de temps après la rencontre de Shi, des amis sincères et sur qui elle pouvait compter. Grâce à ses nouveaux amis, elle avait changé petit à petit. Elle vivait à présent et se sentait bien mieux qu'avant.
Elle n'était plus une poupée qui restait dans un coin à observer. Elle bougeait, parlait, riait, pensait surtout. Elle comprenait un peu mieux ce qu'elle ressentait. Mais elle avait toujours du mal. Mais maintenant, elle passait outre ce que pensait les autres dieux, elle faisait ce qu'elle voulait.
Shi enleva sa main de la tête de Sakura et elle s'étonna en le fixant. Mais il attrapa doucement le visage de la déesse pour la fixer. Bizarrement, elle rougit sous le regard qu'il avait. Son coeur battit follement un moment sans comprendre vraiment pourquoi.
Sur le moment, elle se rappela avoir vu deux personnes, une fois, un garçon, une fille où le garçon avait prit ainsi le visage de la fille face à lui et se pencher pour que leurs lèvres se touchent. Sakura avait regardé, comme d'habitude, intriguée. Elle ne connaissait pas ce genre de choses et sur le coup, en voyant et sentant Shi lui prendre le visage comme ça, comme le garçon avec la fille, Sakura se demanda si il n'allait pas le faire aussi. Elle se surprit à l'espérer sur le coup, sans demander si c'était bien de faire ça entre amis. Elle pensait certainement à ce que ce soit amical à voir son air ...
Cependant il relâcha son visage pour remettre sa main sur la tête de la déesse. Etrangement, elle parut déçue mais là encore, ne savait pas ce que ce sentiment était et le trouvait presque ressemblant à la tristesse. Pourquoi ? Elle se posait la question ...
Elle sourit à peine en entendant Shi. Elle avait tout supporté, oui, sans rien dire. Sans se plaindre. Elle s'était défendu par la suite bec et ongles pour faire valoir ses envies, ses idées, ses pensées ...
Elle en souffrait des fois, mais c'était lorsque les autres dieux la voyaient. Mais elle arriverait à changer et devenir quelqu'un. Shi l'avait bien aidé et avait amorcer une chose en elle qui lui permettait de continuer de changer. Même si ça sera dur, elle continuera son apprentissage ...
Elle se serra contre lui, le serrant comme si elle avait peur de le perdre, de ne plus le revoir, le sourire aux lèvres :


-Merci ... Tout ça c'est grâce à toi. Et je te l'ai dit ce bracelet me fait savoir où tu es et ainsi je peux te rejoindre immédiatement. Mais il faut que toi aussi le veut, il se mettra alors à briller. Il marche dans les deux sens.

Elle fixa le bracelet dans la main de Shi. Elle était heureuse qu'il l'ai garder même si cela n'allait pas sur un garçon, mais elle, elle trouvait que ça allait. Même si c'était un peu féminin ... Il l'avait gardé et ça la rassurait.
Elle serra sa main sur le tissu de la veste que portait Shi, au niveau du bras. Elle avait tellement de question à lui poser. Elle hésita en le fixant étrangement :


-J'ai tellement de questions ... Mais je ne sais comment faire pour trouver les réponses. J'ai longtemps regardé les humains. Mais je n'ai pas trouvé de réponses, voire de noms sur ce que je ressentais au fond de moi ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Ven 25 Fév - 20:14

Elle le serrait encore. A croire qu’elle ne voulais plus le lâche. Bientôt elle allait annoncer qu’elle allait prendre de la glue pour ne plus qu’elle le perde. Elle sembla répondre à sa question vu qu’elle le remercia et annonça que le bracelet marchait dans les deux sens. Ainsi, si l’un avait besoin de l’autre, il n’aurait qu’à l’appeler et l’un ou l’autre viendrait à son secours. C’était réellement un pacte d’amitié. Il sentit qu’elle serra sa veste, et la fixait bizarrement.

-J'ai tellement de questions ... Mais je ne sais comment faire pour trouver les réponses. J'ai longtemps regardé les humains. Mais je n'ai pas trouvé de réponses, voire de noms sur ce que je ressentais au fond de moi ...

Des questions. Elle ressemblait un peu à un enfant à qui ont devait tout apprendre. Sûrement qu’il y avait pas beaucoup de mots en elle, pas suffisamment pour qu’elle puisse exprimer tout ce qu’elle pense. Parce que quand on ne bouge pas et qu’on n’écoute peu et voilà. Alors, elle devait avoir beaucoup de choses qu’elle ne savait pas dire. Qu’elle ressentait mais qu’elle ne savait pas dénommer. L’inverse de Shi. Il ne pouvait rien ressentir, mais il savait le dénommer.
Il la regarda, et avec un regard non plus vide, mais plein de douceur et d’appréhension, il posa à nouveau sa main sur sa tête, parce qu’il lui semblait qu’il aimait bien ça et doucement fit un simple sourire, et annonça :

- Si tu as une question, ou même plusieurs, tu peux me les poser. Je ne suis pas l’homme le plus intelligent du monde, mais je ferais tout pour pouvoir éclaircir ton esprit.

C’était son amie après tout non ? Soudain, il sentit une présence. En même temps, normal, on était en plein milieu de l’après midi… Il se retourna, limite à sortir son sabre. Après tout la dernière fois qu’il avait été avec Sakura, ça avait été des yokais qui avaient fait leur apparition. Mais là ce ne fut qu’un homme chauve, certainement un bonze appartenant au temple. Qu’allait-il dire ? Réprimander les deux en disant qu’on ne se bécotait pas sur un lieu saint ? Non rien de tout cela. Sûrement qu’il était plus puissant spirituellement que Shi, car le voilà qui se prosterna en face de la jeune femme aux cheveux roses.

C’est là que le blond se rendit compte que lui il n’était qu’un simple humain. Quelque chose qui devait adorer la chose qu’il avait tout près de lui en cet instant. Surtout que c’était la déesse de nature, ça lui donnait une raison de plus de la prier. Et pourtant il lui avait parler assez franchement, trop franchement. Il l’avait câliné. Elle l’avait même embrassé. Ils étaient devenus amis. Il l’aidait. Alors qu’elle était une créatrice – bien qu’en vérité non, vu qu’elle n’était qu’une gardienne -. Et lui une création. Contrairement à ces moines, qui venaient vers elle en cet instant, étant donné qu’il semblerait qu’ils sortent tous en même temps, il la traitait comme si elle était comme lui : Une humaine.
Alors que sûrement elle avait déjà vécu et vu plus de choses que lui. Alors qu’elle devait être plus puissante que lui. Il regarda les moines et pourtant, il sembla qu’il s’en fichait. Qu’importe si l’un était humain et l’autre déesse ? Pourquoi ne pourraient-ils pas être amis ? Ils étaient tous les deux quelqu’un. Alors ils pouvaient très bien s’entendre et au diable les préjugés, les leçons de morales.

- Je crois qu’ils t’ont reconnus.

Il ne savait pas si Sakura faisait partie d’une mythologie écrite dans un livre. Il n’avait jamais été très religieux. Ces parents s’étaient contentés de s’occuper des poussins et de leurs mères. Jamais il ne lui avait enseigné la vie des dieux ou quoique ce soit, alors il était très ignorant sur ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Sam 26 Fév - 15:27

Sakura ne voulait se détacher en aucun cas de Shi. Elle était bien au creux de ses bras et n'avait aucun envie de s'éloigner de lui. Elle profitait de le revoir pour s'imprégner presque de lui, aimant cette douce chaleur contre elle. Elle s'imprégnait de cette douceur, de cette sensation indescriptible qu'elle avait quand elle était aussi proche de lui, comme là. Elle s'imprégnait de cette douce odeur qu'elle laissait l'envoûté. Une odeur presque équivalente à celle de la nature, de sa douceur, de sa tendresse, de sa beauté légendaire. Cet agréable parfum de fleurs de champs, léger, apaisant, qu'on ne se lasse, en fait, jamais. Elle ne s'en lasserait jamais, jamais elle n'arriverait à ne plus la supporter, ça aurait été impossiblement faisable.
Elle avait tellement de questions sans réponses, tellement de choses à apprendre encore auprès son ami. Shi n'avait accomplit qu'un début d'apprentissage à la déesse. Sakura savait ce qu'était une émotion, elle savait savoir quand elle en avait et connaissait déjà deux sentiments grâce à lui, voire trois. Elle savait les exprimer, s'exprimer elle-même et ne pas se laisser envahir par les autres dieux, ne se laissant plus marcher sur les pieds ...
Shi proposa à nouveau son aide à Sakura, en lui disant qu'il lui éclairait l'esprit. La déesse en avait besoin, tellement besoin. Et elle savait au fond d'elle que Shi l'aiderait et répondrait à ses questions. Sakura, tout sourire, alla poser sa première question. Shi était son ami et elle était heureuse qu'il l'aide, il était si gentil avec elle. Un ange tombé des cieux, son ange qui l'aidera à voir la lumière, ou voire même il était sa lumière à elle, qui l'éclairerait de toute sa splendeur éternelle ... Qu'il l'éclairait dans les ténèbres qui l'envahissait, moins qu'autrefois, grâce à son aide.
Elle alla poser sa toute première question, sur celle des baisers quand subitement, des moines sortirent en trombe du temple. Sakura prit bizarrement peur, en se mettant un peu en retrait derrière Shi, n'étant pas habitué à tant de monde d'un coup près d'elle. Elle n'était guère habituée à ça et aussi car elle n'avait pas le droit d'être sur terre et ces moines ont dû la reconnaître.
Et elle n'a pas tort, ils la reconnurent et se mirent à genoux face à elle et Shi ...


-Qu'est-ce que ...

Elle s'accrocha au bras de Shi, sans comprendre. Ce dernier dit qu'ils l'avaient reconnu, elle, la déesse de la nature. Il avait raison. L'un des moines se redressa un peu en fixant Sakura :

-Dame Nature ! Chère déesse !

Ils l'avaient bien reconnu et le moine se remit à l'honorer avec les autres, chantant presque ses louanges, la remerciant pour ses biens faits sur leur terre et tout le tralala que Sakura ne semblait pas habitué, prenant presque peur. On l'adulait, ces moines l'adulaient, à terre, la priant. Elle savait qu'on la priait chaque jour mais le voir d'aussi près l'effrayait un peu. Elle se colla à Shi, naturellement. Certains auraient été contents d'avoir des gens à leurs pieds mais la douce déesse en était presque terrifiées.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Sam 26 Fév - 20:51

Les moines l’a regardaient comme s’ils voyaient Dieu en face d’eux. En même temps, c’était exactement ça. Ils voyaient Dieu. Enfin une déesse dans le cas de Sakura. On lisait le respect dans leur yeux. C’était bien des bons moines contrairement à certains. Seulement, malgré le dévouement pour l’amie de Shi, celle-ci semblait avoir peur. En même temps ne lui avait-elle pas dit qu’il était le premier humain auquel elle parlait ? Peut-être en avait-elle rencontré, d’autres, ou pas. En tout cas, quand on n’est pas habitué à avoir du monde autour de nous, on est forcément apeuré quand on a pleiiins de gens attroupés pour nous vénérer.

-Qu'est-ce que ...

Il sentit son étreinte. Sûrement qu’elle avait peur. Oui, même, elle avait peur.

-Dame Nature ! Chère déesse !

Ils attendaient sûrement ses prières en continuant à l’encenser. Dans un sens c’était un beau spectacle. Ça prouvait que malgré tous les problèmes qui existaient en ce monde, il restait encore des gens qui croyaient en dieu ou en dieux. Seulement Sakura ne semblait pas le supporter, et puis les moines n’avaient même pas remarqués la présence de l’humain qu’était Shi, enfin si, voilà qu’il y en a un qui le remarqua, et qui fit une remarque :

- Qui est donc le jeune homme qui vous accompagne ?

Il se tût. Il n’avait rien à dire. Les moines finirent pas se consterner entre eux. C’est vrai, il ne sentait pas le dieu, et pourtant la déesse semblait s’y être accroché. Comment un humain pouvait-il tenir un dieu comme ça ? C’était un blasphème ! Un irrespect total ! Une déesse c’était fait pour être vénérer, et non pas touché. Shi ne sembla rien ressentir à cet instant. Il s’en foutait de l’avis qu’on avait sur lui et Sakura. Mais il savait que celle-ci serait plus touchée. Alors il se contenta d’hausser les épaules.

- Je suis son ami.

Venant d’un type aussi antipathique que Shi, ces mots résonnaient comme « je viens juste de la rencontrer on se connaît pas ». Mais quand on savait ce qu’il venait de se passer, on ne pouvait qu’être d’accord avec lui, et même espérer plus. Ils étaient amis parce qu’elle lui avait demandé, et même si cela semblait surprendre les moines qui n’y croyaient pas trop, il s’en moquait.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Dim 27 Fév - 15:46

Sakura n'était que peu habituée à tout cet attroupement. Elle n'était guère habituée à ce qu'on lui chante des louanges, qu'on l'a prie commet ça, et juste aussi près. D'habitude, elle regardait ça d'en haut, du monde céleste. Mais là, être aussi près de gens qui la vénérait ça faisait un peu bizarre. Elle les regarda un par un, embêtée. Elle mit sa main en avant vers eux, en essayant de sourire. Elle voulait leur dire que ce n'était pas obligé. Elle était peut-être une déesse, la déesse de la nature pour être exact mais ce n'était pas une raison pour prosterner à ses pieds comme ça. Elle n'arriva pas à parler, elle était toujours agrippé à son Shi, apeurée comme une petite fille qui ne supportait les foules et qui avait peur de se perdre. Oui, elle avait peur de tout ce monde qui n'avait yeux que pour elle et non pour Shi. Elle avait peur de perdre Shi, qu'il la laisse seul avec ses moines.
En plus ces moines ne semblaient pas faire attention à son ami. Mais un moine le remarqua parmi les autres et demanda qui était Shi. Puis les moines n'avaient pas l'air très content qu'une déesse reste avec un humain. Et alors ? Eux aussi, tout comme les dieux, pensaient que c'était mal ? Le coeur de Sakura se serra en les fixant. Et alors, il la touchait ? Il avait bien le droit de poser sa main sur elle, de la prendre dans ses bras ... En quoi était-ce mal ? C'était un humain et elle une déesse ? Mais quelle était donc la différence ? Différence il y avait, Sakura ne la pensait pas énorme. Il respirait tout comme elle, vivait, bougeait ... Ils se ressemblaient après tout. A part le fait que Sakura avait des pouvoirs, c'était là, la seule différence qu'elle y voyait.
Alors pourquoi les moines étaient presque en colère, effrayant sur le coup la pauvre déesse qui pensait vraiment que sa relation avec son ami était grave. Non, elle ne le voulait pas y penser. Ils avaient tort ... Shi et elle avaient parfaitement le droit, ce n'était pas mal, au contraire ...
Shi répondit à la question du moine. Son ami ... Sakura reprit un sourire en serrant contre lui. Oui, il était son ami avant tout. Cela ne plut pas aux moines :


-Un humain ne doit pas être ami avec une déesse !

Les autres moines furent d'accord avec le moine qui a parlé.

-Comment ose-t-il toucher une déesse ? Il n'a pas le droit ! C'est une offense !

Sakura serra les poings puis se mit au devant de son ami. Puis se rendant compte de son geste, n'arriva pas à dire ce qu'elle avait voulu dire puis en les entendant proférer contre shi, à nouveau, elle prit son courage à deux mains :

-Une déesse peut bien devenir amie avec un humain ! C'est mon ami ! Il a le droit me de toucher, de me parler ! L'amitié dieu humain peut exister, rien ni personne ne m'empêchera d'être ami avec Shi ! Même pas les dieux qui ont essayé, et encore moins les humains ! Nous nous ressemblons à peu de choses près ...

Elle mit sa main derrière attrapant celle de son ami pour avoir son soutien. C'était la première qu'elle parlait autant à tant d'inconnus et de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Lun 28 Fév - 4:01

[Les paroles vont pas si bien que ça, voire pas du tout mais…. Mais voilà. Bon donc la musique c’est On my own, version Glee. (trouvable sur youtube en tapant sur google : on my own glee]

On my own
Pretending he's beside me
All alone, I walk with him till morning
Without him


Ils devraient si faire. C’était une amitié interdite. C’était une relation qu’on ne devait pas avoir normalement. Shi s’en foutait, totalement, mais il aurait beau dire, qu’il n’en a rien faire, qu’il l’aime quand même, qu’elle est amusante, mignonne parce qu’elle ne connaît pas grand-chose, et que pour l’instant, oui juste pour l’instant, cet instant qui pouvait changer n’importe comment, évoluer dans tous les sens, oui il aurait beau dire tout ce qu’il voudra, que ce soit les moines ou les dieux, les deux ne le verraient pas d’un bon œil et refuserait que ça aille plus loin. Même si le blond était assez antipathique pour s’en moquer tant, qu’il n’aurait aucune réaction si on lui disait…Ce que ce moine venait de dire, la vérité et la fatalité restaient là. Sûrement qu’un jour il y aurait des gens pour les séparer.

-Un humain ne doit pas être ami avec une déesse !

Une création ne doit pas être ami avec une créatrice – ou gardienne, mais qu’importe, c’est la même chose -. Voyons, comment une déité pourrait aimer quelqu’un qui n’est pas assez bien pour elle ? C’est insensé ! Ce serait être fou ! Pourtant Shi n’était pas fou, il se foutait juste de ses règles qui ne servaient à rien. Il l’aimait bien, il avait envie de la voir évoluer, et puis voilà, personne ne l’en empêcherais. Il faudra utiliser la force pour le changer, parce que malgré son antipathie, le jeune homme avait une certaine volonté. Et puis, vu son âge, il pouvait faire sa crise d’adolescence n’importe quand, non ?

-Comment ose-t-il toucher une déesse ? Il n'a pas le droit ! C'est une offense !

Finalement, ces moines n’étaient pas si biens que ça. Finalement, malgré leur respect pour les dieux, ils étaient juste des vieux cons aveugles. Ils ne voyaient pas et ne comprendraient jamais l’amour. Parce que pour eux, on peut s’aimer, mais sous certaines conditions. Par exemple, un homme ne peux pas aimer un autre homme, même chose pour les femmes. Alors les dieux ne pouvaient pas être amis avec les humains, et même, les humains ne pouvaient pas toucher les dieux, trop beaux, trop forts, trop doués pour eux. Voyons, nous ne sommes que des créatures de basse espèce. Face à Dieu nous ne sommes rien. Ces moines étaient comme des fans devant leurs stars. Si une touche par hasard cette célébrité, oh mon dieu c’est mal, elle n’a pas le droit, c’est un blasphème voyons ! Comment peut-on toucher, nous les sous-espèces des telles choses magnifiques ?
Stupiditées. Et c’est aussi ce que pensait Shi.

I feel his arms around me
And when I lose my way I close my eyes
And he has found me


Mais Sakura semblait être contre cette pensée stupide, elle aussi. Elle se mit devant Shi, comme pour le protéger, comme si elle avait peur qu’on lui jette des pierres. La poupée bougeait enfin, et le prouvait à la personne qui lui avait ouvert les yeux, cela fit quelque chose au blond. Il se souvenait de la dernière fois qu’on l’avait protégé. C’était ses parents, et ils avaient tout fait pour leur fils. Pour le sauver de ces yokais trop dangereux. Il fallait du courage. Il fallait être fort pour protéger quelqu’un. Il fallait également beaucoup l’aimer. Et ce geste, qui pourtant, semblait si simple, fit fondre une partie du glacier qui s’était formé dans le cœur de Shi. Certes, cet hiver éternel était géant, mais une fleur venait de pousser, comme en plein milieu du désert. Doucement, elle serait rejoint par d’autres éléments de la végétation et bientôt viendrait le soleil.

Le blond écouta ce que Sakura dit.

In the rain the pavement shines like silver
All the lights are misty in the river
In the darkness, the trees are full of starlight
And all I see is him and me for ever and forever


-Une déesse peut bien devenir amie avec un humain ! C'est mon ami ! Il a le droit me de toucher, de me parler ! L'amitié dieu humain peut exister, rien ni personne ne m'empêchera d'être ami avec Shi !

Techniquement, ce n’était pas trop possible. Mais dans le fond, y avait-il vraiment, une seule règle où c’était écrit : Les humains et les dieux ne peuvent pas se toucher, être amis, ou même tomber amoureux. N’était-ce pas les dieux eux même qui avaient crée les sentiments ?! Comment auraient-ils pu empêcher cela ? S’ils avaient réellement voulu que ce genre « d’incident » arrive, ils auraient fait en sorte que les humains ne puissent jamais voir les dieux, ou encore de ne jamais pouvoir s’entendre avec, non ?! Sûrement. Oui. Et pourtant non, ces déités qui avaient crée les sentiments, n’avaient rien fait de tout cela, laissant toute liberté au monde entier d’aimer qui il voulait.

- Même pas les dieux qui ont essayé, et encore moins les humains ! Nous nous ressemblons à peu de choses près ...

Alors comme ça, les dieux avaient vraiment essayés d’empêcher Sakura d’être l’ami de Shi. Ils étaient si stupides. Si aveugles. Alors que le blond pensait cela, il sentit la douce main qui lui réchauffait encore un peu plus le cœur, prendre la sienne. C’était incroyable non ? Qu’une déesse puisse aimer un type aussi antipathique, qui ne montre jamais ses sentiments, non même ! Qui ne semble jamais ressentir d’émotions ! Pourtant c’était possible. La preuve. Ils étaient amis. Peut-être parce que le blond s’était pris d’affection pour cette déesse un peu timide. Un peu maladroite. A qui l’on n’avait pas appris à aimer. A qui l’on n’avait juste appris à s’occuper d’une nature qu’elle chérissait. Le reste ? Qu’importe ! Elle n’avait pas besoin d’apprendre à être en colère, à être triste, à parler, à bouger, à créer des liaisons avec les êtres vivants ! Qu’elle s’occupe de son jardin, des montagnes, de la mer, et qu’elle ne nous dérange pas ! C’était si stupide. Si immonde. Pourtant, c’était sûrement ce qui c’était passé.

Un peu comme si on lui avait imposé une dictature. Après tout, quand les gens n’apprennent pas à se révolter, on peut les manipuler comme l’on veux, non ?

But when the night is over
He is gone, the river's just a river
Without him the world around me changes
The trees are bare and everywhere
The streets are full of strangers


Shi voyait qu’elle ne disait plus rien. Constatait à quel point les moines étaient subjugués par de telles paroles. Comment un dieu pouvait-il dire ça ? Comment Dame Nature pouvait-elle aimer autre chose que la nature ?! C’était illogique ! C’était inadmissible ! Cet humain était sûrement un sorcier ! Un manipulateur ! Il lui avait fait quelque chose ! Il l’avait hypnotisé ! C’était inacceptable ! Voilà. Telles étaient les pensées des chauves qui feraient mieux de prendre des leçons d’amour plutôt que d’avoir de telles idées si…Immondes. Oui voilà. Toujours à trouver une excuse, parce que vous comprenez, il ne faut pas accuser les dieux, se serait un blasphème ! Alors on rejette la faute sur l’humain le plus en relation avec ça. Et on reste aveugle. On s’en fout de ce que vient de dire cette déesse. Et on se moque même de son nom. Sakura. On l’appelle juste Dame Nature parce que c’est ainsi.

On se contrefiche même que cet humain se mette à côté de la déesse, tenant toujours fermement sa main, et qu’il nous fixe.
Non en fait, on est plutôt outré de savoir qu’une telle grâce puisse aimer un humain sentant le sang, tant pis s’il tue des menaces, il tue quand même. C’est pas bien, vous comprenez ?! Il est entrain de tâcher la main de la déesse, avec son impuretée.
Foutaises. Conneries.

Ces moines n’étaient que des aveugles qui n’acceptaient que ce qu’ils voulaient. Exactement comme ces dieux là haut.
Imbéciles.

But every day I'm learning
All my life I've only been pretending
Without me his world will go on turning
A world that's full of happiness
That I have never known!


- Vous êtes stupides.

Comment ?! Ce petit humain qui en plus touche Dame Nature, s’en prend à présent à nous et nous insulte ? Sacrilège ! Vite exorcisons le démon qui est en lui !
Inutiles.

- Vous êtes aveugles.

Et en plus il continue ! qu’on l’arrête ! La déesse de la nature va finir par être contaminée, non même, elle l’est déjà, oui voilà, c’est pour ça qu’elle a dit des bêtises. Elle ne sait plus ce qu’elle dit ! Il la contaminé de son impuretée ! Prions tous ensembles mes frères !
Idioties.

- Une déesse à beau être une déesse, Sakura reste un être vivant. C’est comme si vous disiez « un humain ne doit pas toucher un arbre » « un humain ne doit pas toucher un papillon ». Elle garde peut-être la nature, elle est peut-être au dessus de moi. Au dessus de nous tous. Mais qu’est ce qu’on s’en fiche ?

Les moines étaient toujours outrés. Comment ce petit impertinent pouvait parler ainsi ?! Espèce d’insolent ! Tu vas te taire ! Cesse de parler comme ça ! Te rends tu compte de ce que tu racontes ?! Il vaudrait mieux être sourd plutôt que de continuer à t’écouter !!
Aveugles.

- C’est comme si vous touchiez votre supérieur, et qu’on vous disait que c’était mal. Parce qu’il ne faut pas. Pourtant, je suis sûr que vous l’appréciez non ? Vous l’aimez beaucoup. Et pourtant, il est tellement plus important que vous.

Il ne savait pas vraiment comment la hiérachie bouddhiste marchait, ce pourquoi Shi avait parlé de supérieur. Mais les moines, qui semblaient être dégouté de lui, commençait, ne serait ce que petit à petit à comprendre leur bêtise.
Guérissables.

- Que « Dame Nature » soit heureuse, ne vous arrange pas ? Ainsi, la nature n’en sera que plus belle, non ? Qu’elle se fasse des amis, qu’ils soient humains, ou non, tant que ça l’a rend heureuse, n’est ce pas bien, pour vous ? Où êtes vous juste des égoïstes qui ne pensent qu’à votre petite pomme ?

Cette phrase sut achever ces moines qui en ce moment même, se prenaient une leçon de vie. Qui leur faisait du bien Sûrement. Car, tout ce qu’ils étaient c’était des…
Egoïstes.

I love him.
I love him.


Et doucement, la main de Shi se resserra, et pour prouver à ces moines qu’ils n’étaient que des abrutis, il fixa Sakura, et déposa délicatement un baiser sur sa joue, presque persuadé que cela la rendrait heureuse, vu à quel point elle avait rougit quand elle avait fait la même chose pour lui. Et qu’importe si ces vieux fous ne comprenaient pas. C’était aussi son cadeau pour dire à la déesse qu’il était fier de son acte. Et qu’il croyait en elle.

[….Mon dieu. Rachel m’inspire !! Euh… donc oui… Les paroles en français sont trouvables là : http://www.paroles-musique.com/traduction-Glee_Cast-On_My_Own-lyrics,t63411 Pardon pour le long post sur lequel je me suis emportée…Ehé…. ^^’…. ]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Lun 28 Fév - 16:11

Sakura et Shi étaient peut-être différents l'un, l'autre. C'était peut-être cette différence qui les a rapproché. Ou leurs ressemblances. Le fait que chacun de ne pouvait exprimer leurs sentiments, l'un par peur de souffrir, l'autre par qu'elle n'y connaissait rien.
Avant sa rencontre avec le jeune homme, elle était comme une poupée au monde céleste. Dans ce monde pourvu de merveilles, ce monde différent de ceux des humains, ce monde composé que de dieux. Elle restait sans bouger à regarder le monde en bas, le monde des humains. Des fois, elle voulait y descendre pour voir, pour connaître davantage ce monde, pas s'intéresser qu'à la nature mais aux humains même.
Puis elle a décidé à bouger enfin. Quelque chose la poussa à descendre sur terre et elle le fit. Elle était donc descendu, seule, sur terre. Il en avait le droit, non ?
Elle arriva donc sur terre, il faisait nuit. Elle apparut dans une ruelle où le silence perdurait. Juste au moment où elle entendit une voix. La voix d'un jeune humain … Shi.
Puis tout avait changé, elle avait totalement changé grâce à lui. Grâce à son amitié, elle n'était plus seule, n'était plus la poupée qu'elle était. Cependant, l'amitié entre humains et Dieux n'était pas permit malheureusement. Tant pis si cette amitié était interdite, tant pis si ils n'avaient pas le droit de se voir, de se toucher, qu'importe ce que penseraient ces maudits moines, aveugles et stupides comme disait Shi. Sakura sourit en l'entendant parler ainsi aux moines.
Il avait raison, elle restait quelqu'un, une personne à part entière qui souriait et respirait. Shi avait le droit de la toucher autant qu'elle aussi avait le droit de le toucher. Elle l'aimait, elle l'appréciait beaucoup. Ce n'était pas parce qu'elle était une divinité qu'il fallait la considérait comme un cristal précieux et facilement cassable. Elle faisait ce qu'elle voulait, elle touchait qui elle voulait, elle parlait avec qui elle voulait. Elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait, qu'importe les conséquences.
Elle était heureuse d'avoir rencontré Shi et d'être son amie, et ce pour la vie. Il était sa lumière, sa bouffée d'air frais.
Les moins ne disaient plus rien après les paroles du jeune homme car ce qu'il avait dit était vrai même elle, n'aurait pas su le dire, elle le pensait mais n'aurait pas su le dire comme lui. Ca avait plus d'impact que ses paroles à elle. Elle continua de sourire, le coeur léger. Elle espérait que ces moines aient au moins comprit, qu'ils acceptent leur belle amitié.
Elle sentit la main de Shi se resserrait sur la sienne puis il la fixa et sans qu'elle ne le prévu, il l'embrassa sur la joue. Il lui fallut du temps pour comprendre. Quand elle comprit, la rougeur monta rapidement à ses joues contrastant à la blancheur de sa peau. Son coeur se mit à battre rapidement, trop vite, comme si un feu d'artifice agissait dans sa poitrine à ce simple geste. Elle leva la tête vers son ami en souriant. Elle crut que son coeur aller sortir de sa poitrine tellement il était agité. Les lèvres du jeune homme étaient si douces, elle les sentait encore sur sa joue, elle avait adoré ça.


-Shi ...

Puis sur un coup de tête, pensant à ce couple qui s'embrassait l'autre fois et pensant à un geste amical, sans se poser la question de si c'était bien d'amitié ou pas, elle se mit face à Shi, essayant de se mettre à sa hauteur, bah oui, elle était plus petite que lui. Tout le monde crut qu'elle allait l'embrasser aussi sur la joue mais au lieu de ça, elle l'embrassa sur la bouche, pour le remercier aussi de ses paroles. C'était si agréable de sortir ses lèvres contre celles si douces de Shi.
On entendit les moines faire un Ha, sur le choc de voir ça. Et Shi comment va-t-il réagir ? Sakura se recula et sourit à son ami, ne pensant pas que ce n'était pas une chose à faire entre amis mais en couple ... Shi devra lui apprendre alors ... Sakura vit les têtes décomposées des moines et se tourna à nouveau vers son ami sans comprendre :


-Qu'ai-je fais de grave ?

Elle le fixa dans les yeux, perplexe, et toujours rouge. Elle était toute adorable dans cet état d'incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Lun 28 Fév - 18:06

I can't fight this feeling any longer
And yet I'm still afraid to let it flow
What started out as friendship has grown stronger
I only wish I had the strength to let it show


-Shi ...

Ce simple mot était si doux lorsque cela sortait de la bouche de la déesse. Shi qui pensait qu’elle allait le remercier par une quelconque phrase de remerciement, ou bien qu’elle allait rougir sans pouvoir s’arrêter, fut pris dans son propre piège. Car doucement, Sakura venait de déposer un baiser…Sur les lèvres du blond. Comme un amoureux le fait à son amoureuse. Comme deux personnes qui éprouvent l’un pour l’autre un sentiment très fort, veulent le montrer. Pas comme deux amis. Non, là c’était montrer une barre plus haut. C’était faire encore pire qu’être amis. C’était s’aimer d’un vrai amour.
Et de ce geste auquel il ne s’y attendait pas, deux émotions surgirent dans le cœur du blond. C’était un record, un miracle. Normalement, c’est déjà bien qu’il en ressente au moins une, mais là, c’en fut deux qui venaient d’éclore dans son cœur. La surprise, et surtout la joie. Oui, il ne saurait expliquer pourquoi mais Shi était heureux d’avoir eut les lèvres de son amie sur ses propres lèvres. C’était encore plus doux que son étreinte. Et en même temps, comme il ne s’y attendait pas, il était surpris.

Forcément, les moines étaient tous choqué, et lorsque Sakura s’enleva, elle se retourna vers lui et le regarda avec un regard si innocent que le blond comprit tout de suite.

- Qu'ai-je fais de grave ?

Il avait bien sûr compris que son acte était en réalité commit en toute innocence, maintenant qu’il la voyait dans cet état. Il lui fit un mince sourire, parce que dans le fond, ça le faisait sourire de voir à quel point elle ignorait de chose. Elle avant tant à apprendre, que tout d’abord, il commença à lui frotter la tête, à nouveau pour jouer son grand frère. Cela était si agréable, de la voir réagir ainsi. Ça le rendait heureux, sans que vraiment il ne s’en rende compte. De plus, le glacier était peu à peu parsemé d’un champ de fleurs aux diverses significations…

And even as I wander I'm keeping you in sight
You're a candle in the window on a cold dark winters night
And I'm getting closer than I ever thought I might


Les moines semblent toujours surpris de cet acte si époustouflant dont ils connaissent la signification contrairement à la déesse. Et Shi, lui il comprend autre chose. Même s’il est innocente, il doit y avoir autre chose. Il ne savait pas comment elle savait que l’on embrassait les gens sur la bouche, vu qu’elle ignorait dans quelles circonstances on le faisait. Lui il savait. Et peut-être que bientôt, se serait à son tour de lui faire la même chose. Même si pour l’instant, il n’était que son ami. Juste son ami. Oui c’est ça.

- Rien. On va dire que ton geste est destiné à quelqu’un que l’on aime.

Mais il fallait sûrement préciser, parce que ça n’allait pas aider Sakura à comprendre. Et ça n’allait pas être les aveugles chauves qui allait lui expliquer une telle chose voyons. Décidément, Shi devait refaire toute l’éducation de la pauvre déesse à qui on n’avait rien appris si ce n’est de garder la nature.

- Que l’on aime, plus qu’en amitié. Que l’on aime d’un sentiment fort, qui fait battre très fort notre cœur. Qui nous donne envie de tout faire pour cette personne. Qui nous rends fort. Qui nous fait le plus grand bien. On appelle ça l’amour.

C’était une explication claire. Il lui frotta la tête. Et lui, est ce qu’il éprouvait encore de l’amitié pour elle ? Sûrement.

And I can't fight this feeling anymore
I've forgotten what I started fighting for
It's time to bring this ship into the shore
And throw away the oars
Baby, I can't fight this feeling anymore


Mais il était plus fort qu’avant. Un peu plus fort. Et surtout, il était plus doux que précédemment. Il la fixa doucement. Peut-être qu’il l’aimait tout de même un petit peu plus que de l’amitié. Comme une petite sœur dans ce cas….Non ? Oui ça devait être ça.
Il reposa sa main sur la tête de Sakura, et lui embrassa le front.

- Et ça, c’est un baiser d’un grand frère à sa petite sœur.

My life has been such a whirlwind since I saw you
I've been running round in circles in my mind
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Lun 28 Fév - 20:35

Sakura ne pensait vraiment pas que ce qu'elle avait fait, allait provoquer l'ahurissement des moines, voire de leur courroux. Elle avait agit spontanément comme une enfant qui appliquait simplement ce qu'elle avait vu, qui avait été presque un exemple à suivre. Et puis ce baiser avait chaviré son coeur, elle avait pu frôler les lèvres de Shi des siennes. Elles étaient douces, et Sakura adorait ça. Elle deviendrait presque accro aux baisers sur les joues et surtout sur les lèvres. Elle ne pensait pas que ce n'était pas bien, qu'entre amis, cela ne se faisait vraiment pas. Elle ne pensait pas ce qu'allait lui révéler tout gentiment ce brave Shi. Mais quand pensait-il réellement ? Avait-il aimé aussi comme Sakura, qui allait en redemandait comme une enfant redemanderais des douceurs au chocolat. Une envie d'en remanger comme là de ressentir cette douceur inégalée ...
Elle était tout sourire, un enfant si candide à qui on devait tout apprendre, voire même depuis le début. Un long travail attendait ce cher Shi. Ca allait être amusant, en fait. Si, si, ça serait marrant d'apprendre tout à cette déesse qui ne savait rien. Les situations ambiguës allaient devenir monnaie courante par la suite. Surtout que Sakura ne savait pas ce qu'elle faisait, elle appliquait bêtement sans réfléchir. Mais d'un côté, ça avait un côté plaisant et peut-être que Shi aimait ce côté bête et spontanée de la déesse de la nature. Elle fixa Shi, le coeur battant et toujours aussi rouge, attendant une explication sur son acte. Elle devrait aussi apprendre à être moins impulsive et à demander avant si telle ou telle chose se faisait ... Mais d'un côté, ça ne serait plus marrant et surtout touchant. Non, c'était mignon ce petit côté là. Et non lassant ...
Elle écouta Shi lui expliquer. Destiner à quelqu'un qu'on aimait ?


-Mais je t'aime, Shi.

Attends, Saku, ne parle pas trop vite. Et elle le dit avec un sourire si chou, si apaisant, on craquerait pour une telle bouille enfantine, cette innocence juvénile. Non, Sakura, le je t'aime c'est pour les namoureux pas pour les amis ou alors il fallait rajouter "bien" à la fin. Exemple : Je t'aime bien, mon ami. Mais là, Sakura l'a dit comme si elle était vraiment amoureuse. Savait-elle vraiment le sens d'aimer en amitié ou en amour ? Non, à voir. Shi continua d'expliquer.
Oh qu'il expliquait si bien l'amour. Sakura buvait presque ses paroles, essayant de comprendre. Alors l'amour c'était plus fort que l'amitié, et cela faisait battre notre coeur. Le coeur de Sakura battait si fort quand elle était en sa présence. Il menaçait d'exploser à chaque fois ... Shi dit qu'on avait envie aussi de tout faire pour la personne aimée. Que cela nous rendait fort, heureux ... En gros l'amour c'était magique et fort. Plus fort que l'amitié ...
Mais alors tout ça faisait rappeler, pas à Saku ni Shi à voir, que cela ressemblait à tout point aux sentiments de la déesse ... Sakura sourit, embêtée. Donc ce qu'elle avait fait n'avait rien d'amical :


-Je ne savais pas ... Alors c'est grave ce que j'ai fait n'avait rien d'amical ... Mais pourtant ...

Elle rougit :

-Tes lèvres sont vraiment douces, Shi. Tu crois qu'on ne peut vraiment pas s'embrasser de cette manière entre amis ?

Cela dérangeait car elle aimait bien ce genre de baiser. Mais ça la gênait si c'était plus fort qu'amour. Elle ne comprenait pas très bien. Elle essayait de savoir ce sentiment de le comparer au sien qu'elle pensait que c'était l'amitié. Shi posa sa main sur la tête de la déesse. Son regard était aussi doux que ces lèvres, se disait Sakura, en souriant, heureuse. Puis le jeune homme l'embrassa sur le front et dit que cela était un baiser entre frère et soeur. Shi la considérait comme une soeur alors il l'acceptait comme si elle était de sa famille :

-Ho Shi ...

Elle se mit dans ses bras, heureuse. Pour la première fois, elle ne se sentait plus seule. Elle avait quelqu'un qui l'acceptait telle qu'elle était et voulait être près d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 1 Mar - 13:57

[La musique c’est Defying Gravity, soit chanté par Kurt ou Rachel ou les deux, mais moi j’écoute celle de Kurt parce que han *o*]

Something has changed within me
Something is not the same
I’m through with playing by the rules
Of someone else’s game


Pendant que Shi avait donné ses explications, Sakura avait dit d’autres choses. Elle était si innocente que s’en était adorable. Même un type comme le blond ne pouvait pas résister, il l’a trouvait très mignonne. Il avait juste envie de rester contre elle, de ne pas bouger, de rester là sans bouger. Car là voilà qui reprirent le jeune garçon dans ses bras. Elle semblait vraiment aimer Shi. Peut-être qu’au fond, son sentiment n’était pas le même que le blond. Etait-ce un sentiment fraternel, ou même un sentiment d’amitié qu’elle éprouvait lui ? Etait-ce plus fort ? Peut-être. Mais en sachant que la déesse ne pouvait pas correctement exprimer ses sentiments, il était impossible de deviner la vraie nature de ceux-ci.

-Ho Shi ...

Il la ressentait encore contre elle. C’était tellement agréable qu’il aurait tant aimé que ce moment dure longtemps. Il devait l’avouer, c’était la première fois qu’il se sentait si bien contre quelqu’un. Pas parce que ça lui rappelait ses parents, certes, pour autre chose, mais pour l’instant, l’amitié était passé pour lui à la fraternité, mais vu la vitesse à laquelle allait ses sentiments, ils ne tarderaient pas à changer encore et encore. Après tout, il était vivant, et l’humain évoluait si vite.
Mais forcément, les moines n’étaient pas contents de cette relation, malgré toutes les paroles du blond. Ils avaient en tout cas compris quelque chose : La déesse Sakura surnommée aussi Dame Nature, n’y connaissait rien en sentiments. Aussi, s’ils essayaient de l’éduquer par eux même, ça serait nettement mieux que si ce type couvert de sang le faisait. Qui sait ce qu’il peut lui apprendre !

Too late for second-guessing
Too late to go back to sleep
It’s time to trust my instincts
Close my eyes: and leap!


Un des moines se décida à bouger. Il se releva, s’approcha du couple, parce que ça y ressemblait en tout cas, et se prosterna encore plus près de Sakura que les autres moines.

- Permettez, Dame Nature, que je fasse ce geste.

Il attrapa – doucement – Shi, et l’enleva des bras de la déesse. A croire qu’ils n’avaient rien écouté. On leur avait dit pourtant que si la déesse était contente, alors c’était fabuleusement génial, et que sinon c’était la preuve que ces moines n’étaient que des égoistes. Mais voilà, il fallait faire face à la vérité : Ils n’étaient que des égoistes. Alors qu’importe s’ils séparaient Sakura et Shi encore et encore ? Il était inadmissible que Sakura découvre ses sentiments. Si jamais elle venait à comprendre par exemple qu’elle était amoureuse du blond, ça serait une catastrophe, et qui sait ce qui pourrait lui arriver ? Oui, les moines pensaient aussi à ça. A l’équilibre de la nature. A ce qui allait se passer si jamais elle tombait amoureuse d’un humain. Ça serait la chose la plus terrible au monde ! Il en était hors de question ! Et ce fut sur cette pensée que Shi fut écarté de sa déesse. Il avait pour principe de tuer tous les gens qui l’embêtait, mais là il se trouvait en face de Sakura, et en plus, c’était des moines, il n’allait quand même pas les tuer, qui sait le nombre de problèmes qui pourrait lui arriver en plus !

Seulement, il était hors de question qu’il laisse ces foutus bonzes faire. Pour une fois depuis longtemps, il avait envie de protéger quelqu’un. Il avait envie de la défendre, de la récupérer, de ne pas la laisser disparaître. Il ne voulait pas reperdre une fois de plus quelqu’un qui lui est cher à ses yeux. Certes, la déesse n’allait pas être tuée par des yokais, mais elle allait être éloignée de lui, et il se le refusait. Ce pourquoi, quand le moine tira par le bras Sakura en lui disant qu’il allait lui enseigner ce qu’il fallait qu’elle sache, et qu’elle pouvait poser autant de questions qu’elle voulait, et qu’elle devait retenir qu’il ne fallait pas aimer trop un humain, chose qu’elle devait sûrement savoir vu que les dieux ont du lui répéter trois cents fois, Shi bougea.
Et vous savez quoi ? Précédemment il avait ressenti deux émotions en même temps ? Et bien aujourd’hui, ce n’est pas une seule et unique émotion qu’il ressentira. C’est tout un feu d’artifice provenant de la partie fondue du glacier. C’était rare qu’il montre ses émotions, mais il semblerait qu’au contact de Sakura il en ait pleins. Si elle avait changé, lui aussi.

It’s time to try
Defying gravity
I think I’ll try
Defying gravity


Il attrapa le moine, le fixa et le poussa tout de même assez violemment, pris la main de Sakura, et pour bien faire enrager ces pauvres vieux, il l’embrassa sur la bouche de lui-même. Pas spécialement parce qu’il était amoureux d’elle. Un petit peu, peut-être éventuellement, mais surtout pour rendre heureux Sakura, qui aimait bien ce genre de baiser aussi adorable qu’elle était, et pour faire enrager les moines. Forcément, le moine qu’il venait de pousser, était également en colère. D’ailleurs, Shi c’était quelque peu calmé bien qu’il était tout de même en colère. Bref, le bonze qu’il avait poussé l’arracha des bras de la déesse, et le jeta, un peu trop fort, sans sûrement vouloir le pousser aussi fort, ce qui le fit tomber par terre, égratignant au passage ses mains, son genou et son coude.

- Bandes d’idiots.

Son ton était moins neutre qu’avant. On pouvait y percevoir une pincée de colère. Ils ne toucheraient pas à Sakura. Jamais. Jamais. Jamais….
Et voilà qu’il se relève, qu’il attrape la main de la déesse et qu’il se met à courir, à s’enfuir de ces moines idiots qu’il ne peut plus supporter malgré son antipathie. D’ailleurs, est-il encore antipathique ? J’en doute.

Kiss me goodbye
I am defying gravity
And you wont bring me down!


[Et les paroles en français (tout en bas, parce que comme c'est une comédie musicale... http://www.lacoccinelle.net/294947.html]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 1 Mar - 18:35

Peut-être qu'au fond de Sakura, c'était le sentiment de l'amour. Peut-être qu'au fond d'elle, elle aimait beaucoup plus Shi qu'il n'y paraissait vraiment. Elle était peut-être amoureuse de lui, en tout cas les symptômes qu'avaient donné Shi, enfin si on pouvait appeler cette explication des symptômes de l'amour, Sakura les avaient tous. Elle aimait certainement le jeune homme mais elle ne le savait pas encore. Elle ne savait mettre un nom sur ses sentiments, elle n'arrivait pas à comprendre, à voir.
Elle était si bien contre Shi. Rien ne pourrait l'enlever de lui. Cela serait cruel, fort cruel. Elle était merveilleusement bien contre lui et elle ne s'en délogerait pas, pour rien au monde. C'était l'une des rares personnes qu'elle prenait dans ses bras, aussi affectueusement. Elle était si heureuse que ce serait un crime de la séparer de Shi. Elle voulait que cela dure éternellement, qu'ils ne soient jamais obligé de bouger, de s'éloigner l'un, l'autre mais elle rêvait sans doute.
Un des moines se leva et allait commettre l'irréparable. Il demanda à Sakura si il pouvait permettre ce geste. Mais quel geste ? Si Sakura l'aurait su plus tôt, elle aurait dit non sur le champs. Elle ne s'attendait pas à ce que le moine allait faire, surtout pas à ce qu'il pousse Shi de Sakura. Le moine entraîna avec lui la déesse qui ne comprenait pas cette réaction venant des moines. Pourtant cela n'était pas grave si ? Ils pensaient comme les autres dieux ? En quoi c'était grave d'abord ? L'amitié Humain Dieu ça pouvait exister et Sakura voulait le prouver. Elle était si bien avec Shi. Elle ressentait un mal être en se voyant s'éloigner de Shi. Le moine dit qu'il expliquerait tout à la déesse, sur les sentiments et tout et que si elle avait des questions, qu'elle ne devait pas hésiter. Non, c'était à Shi de le faire, à son ami, avant tout ... Elle avait mal au coeur en s'éloignant comme ça du jeune homme. Son coeur se serrait. Non, elle n'était plus heureuse. Elle avait mal, on l'avait éloigné de son bien le plus précieux, son ami, celui qu'elle aimait bien. Elle n'eut plus de sourire, les larmes même menaçaient de couler. Non, elle ne voulait pas s'éloigner de Shi, elle en serait malheureuse, elle redeviendrait la poupée d'avant qui n'avait aucun sentiment. Non, elle ne le voulait pas. Shi l'avait changeait et en bien.
Shi ne laissa pas faire ça. Il poussa le moine qui tenait Sakura par le poignet. Le jeune homme attrapa la déesse par la main et d'un coup l'embrassa sur la bouche, ne prévenant pas. Elle n'en revenait pas puis se laissa faire, rouge comme une tomate. C'était si ... Doux. Si merveilleux. Sa tristesse partit aussitôt. Son coeur battait à cent à l'heure, c'était si magique, elle adorait vraiment ça. Shi l'embrassait, de sa propre initiative sans qu'elle ne le demande ... Elle était heureuse sur le coup. Tellement ... Elle voulu se remettre dans les bras de Shi. Malheureusement, le même moine de tout à l'heure revint à la charge et arracha Shi à Sakura. La déesse fut à nouveau comme vidée de l'intérieur. Elle vit Shi tomber à terre brutalement. Inquiète, elle alla vers lui. Elle n'était pas bien. Elle était sur le point de pleurer. Non, elle ne devait pas laisser faire les moines. Shi se releva, visiblement en colère. Elle ne l'avait jamais vu comme ça. Il cachait si bien ses émotions habituellement. Sakura ne sentait vraiment pas bien. Elle laissa les larmes couler. Shi prit la main de la déesse et s'enfuit avec. Elle le suivit.
Des nuages noirs s'étaient formé avant leur fuite et maintenant la pluie tombait crue sur eux. Sakura n'arrêtait pas de pleurer comme le ciel. C'était elle qui causait ce climat. Elle était triste. Pourquoi était-ce mal leur amitié ? Elle aimait Shi mais les dieux étaient contre ainsi que ces moines. Ces maudits moines avaient rendu triste la déesse qui ne croyait plus en rien maintenant et qui avait mal en pensant à tout ça ...


-Shi ...

Dans sa voix, on le sentait. Sa tristesse, ses peurs, ses angoisses ... Elle ne voulait plus ressentir ce sentiment horrible mélangé à la tristesse. Cela lui serrait trop le coeur. Elle ne voulait pas qu'on la sépare de Shi. Non, elle ne voulait pas. Et il continuait à pleuvoir comme ses larmes sur ses joues. Et ce que ce mauvais temps s'arrêtera ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mar 1 Mar - 21:58

I could have danced all night, I could have danced all night
And still have begged for more, I could have spread my wings
And done a thousand things, I'd never ever done before


La pluie commençait à tomber avait commencé à tomber. Pour une fois, de dire que les gouttes sont les larmes de dieu, c’était vrai. D’habitude ce n’est qu’une métaphore utilisé pour parler de la beauté de ce temps, mais là ce n’était que la vérité. Et peut-être que c’était une fatalité, et que dans le fond, l’eau n’était pas si belle que ça. Qu’elle rendait malheureuse. Shi n’avait pas le cœur serré, mais sa colère s’apaisait, le laissant redevenir ce qu’il est. Un antipathique. Conscient que son cœur en ce moment ressentait de plus en plus d’émotions, il savait quelle en était la cause, et dans le fond ne luttait pas contre. Qu’importe si aux côtés de la déesse, il se mettait à sourire, à être surpris ou même à s’énerver ? Cela prouvait qu’il redevenait vivant. Que bientôt il serait un humain comme les autres, pas quelqu’un qu’on évite parce qu’il est indéchiffrable et pas marrant.
Elle pleurait. Ça faisait un peu mal au cœur du blond. Il devait l’admettre. Ça le rendait un peu triste. Il devait l’avouer. Pourquoi donc est-ce que leur amitié, évoluant peu à peu, était interdit ? Parce que la morale dit que c’est mal ? Ils étaient tous stupides. Ils étaient tous aveugles. Ce n’était pas la déesse qui devrait prendre un cours sur les émotions. Ce sont ces moines et les dieux. Pour qu’ils comprennent que dans le fond, qu’importe s’ils s’aiment. N’est ce pas merveilleux ?
Les cheveux de Shi étaient mouillés, et ruisselaient. Il s’en tapait parce que ce n’était pas le plus important, en cet instant présent. A nouveau Sakura prononça son nom. Mais c’était sur ton si triste, que le glacier de Shi en était tout chamboulé. Il ne voulait pas non plus. Qu’on essaie à nouveau de les séparer.

I'll never know what made it so exciting
But all at once my heart took flight, I only know when she began to dance with me
I could have danced, danced, danced, danced, danced, danced


Les gouttes continuaient de tomber. Et le blond fixait la déesse. Muet. Sans rien dire. Un grand silence. Il réfléchissait à comment arrêter cette pluie qui tombait des yeux et des cieux. Et puis, il sut facilement comment faire. Maintenant ils étaient loins de ces vieux fous qui ne pensaient qu’à eux. Il pouvait se permettre ce qu’il voulait. Même laisser ces sentiments évoluer de plus en plus. Même dire des mots d’amours, doux et tout bleus. Même embrasser cette déesse qu’il aimait de plus en plus. Lui donner des cours de vie. Lui enseigner ce qu’était l’amour. Chambouler son cœur et danser avec toute cette effusion de sentiments et d’émotions qui semblaient profuser en quantité dans les deux cœurs des deux. De la déesse et de l’humain. De la jeune fille et du jeune homme. De Sakura et Shi.
Alors c’est pour cette raison, qu’il attrapa une nouvelle fois le visage de la déesse, avec sa main douce, avec cette délicatesse qui dans le fond lui était propre. Sakura lui rappelait un poussin. Elle devait tout apprendre, et pourtant elle ressentait déjà tellement de choses. Quand son père lui montrait les petits oiseaux jaunes, il lui expliquait ce genre de chose. Sakura lui rappelait lui-même, ce petit poussin tout perdu à 9 ans. Peut-être pour ça qu’il l’aimait tant. Peut-être pour cette raison qu’il se pencha vers son visage et déposa une nouvelle fois, dans une douceur qui aurait fait rougir n’importe quelle fille, un baiser tendre.
L’aimait-il pour autant l’embrasser ? Il y avait des chances. Peut-être. Sûrement. Il se retira lentement, avec toujours ce besoin de finesse. Et regarda la déesse.

Bed? I couldn't go to bed, my head's too light to try to settle down
Sleep? I couldn't sleep tonight, not for all the jewels in the crown!


Shi continua de la fixer, et à l’aide de ses doigts, il effaça tout doucement les larmes qui rougissaient les yeux de Sakura. Il restait penché sur son visage, comme s’il voulait la regarder et la garder pour toujours. Ne jamais la quitter. Peut-être que tout les différaient. Que tout le monde empêcherait cet amour. Qu’ils auraient une quantité de problèmes. Mais il ne pouvait s’empêcher d’aimer sa bouille adorable et innocente. Son air mignon. Son amour de la nature. La douceur de son corps. Elle était une déesse, qui ressemblait plus à une fleur ou à un poussin. Il voulait la protéger et il ferait tout pour. Il voulait l’aimer, et il le ferait. Il voulait le lui prouver, et il le faisait déjà. Il lui expliquerait les choses qu’elle avait tant besoin de savoir. Il lui montrera l’amour, l’amitié, la fraternité. Et ils vivront heureux malgré l’orage et la colère de ses gens si bêtes de ne pas se rendre compte que l’amour est incassable.

- Tu es tellement mieux quand tu souris, Sakura. Quand le ciel est bleu. Quand les larmes ne sont que l’eau que tu offres à la végétation pour qu'elle te sourit aussi. Quand tu poses des questions sur des choses dont tu ignores tout avec ton innocence qui me fait sourire.

Il la fixa, et doucement, fit un sourire, qui se voulait apaisant. Mais pour une fois, ce sourire ne dura pas une seconde ou deux. Il restait.

I'll never know what made it so exciting
But all at once my heart took flight
I only know when she began to dance with me
I could have danced, danced, danced, danced all night
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Mer 2 Mar - 22:49

La pluie continuait à tomber. Les nuages étaient gris, voire menaçant. Le vent soufflait dans les feuilles des arbres, autour d'eux. La nature se déchaînait-elle ? Quand on voyait ce mauvais temps, on ne pouvait que le penser. C'était l'état dans lequel était Sakura. Elle était triste, voire même furieuse de tout ça. Qu'on leur interdise leur belle amitié, voire fraternité. Leur interdire de s'aimer, de se voir, de se toucher. De lui interdire d'apprendre par le biais d'un humain. Un humain dont Sakura s'est éprise, dont elle apprit à ressentir des émotions, à connaître ce qu'elle ressentait. Même si elle avait du mal à savoir ce qui était bon ou pas. Elle était perdue, à présent, dans tout ça. Pourquoi leur interdit cette amitié ? Pourquoi ? C'était cruel ... Tellement cruel. Injuste même. Sakura avait le droit d'aimer qui elle voulait. Et elle aimait Shi. Personne ne devait les séparer ... Personne ...
La pluie tombait toujours drue sur eux. Sakura laissa l'eau tomber sur elle même si elle aurait pu s'en protéger. Mais elle le fit pas. Elle laissa l'eau couler sur ses cheveux, sur elle, la mouillant fortement. Ses larmes continuaient de couler, elles aussi, toujours autant, comme un torrent qui ne pouvait cesser. Qu'elle ne pouvait arrêter. Il fallait qu'elle soit rassuré. Qu'elle ne se perd plus dans tout ça, dans ses sentiments, surtout envers ceux de Shi. Qu'on lui dise que ce n'était pas mal. Que ce n'était pas mauvais et malsain. Mais normal, bon, possible. Que leur amitié soit possible sinon elle ne s'en remettrait jamais et en sera déchirait à vie. Elle ne s'en remettrait jamais ...
Comment tout ce désastre s'arrêterait ? Qui arrêtera tout ce temps dévastateur ? Peut-être Shi. Oui, il y arriverait certainement. Il arriverait à calmer la pauvre déesse au bord de tout lâcher. Shi, enfin, attrapa le visage de la déesse avec cette douceur qui fit craquer Sakura qui cessa subitement de pleurer, mais les larmes étaient toujours là, présentes. Shi devait tout lui apprendre et il y arriverait. Il sera le seul à le faire. Il se pencha pour embrasser Sakura, doucement. Cette douceur qu'appréciait la déesse. Elle ferma les yeux et se laissa à nouveau emporter par cette douceur exquise. Elle était si bien ... Enfin, un rayon de soleil passa les nuages gris au-dessus d'eux, les éclairant. Il commençait à ne plus pleuvoir. Mais les nuages étaient toujours là, toujours aussi gris, comme le coeur de la pauvre déesse. Shi recula un peu, lentement, aussi doucement qu'il s'était penché pour embrasser la déesse. Elle ouvrit peu à peu les yeux et le fixa aussi dans les yeux. Dans ces doux yeux ... Elle sourit légèrement.
Shi essuya les larmes salées de la déesse, d'une manière si douce que le coeur de Sakura continua de battre aussi vite qu'au baiser. Il restait penché pour la garder près de lui pour toujours. C'était ce que Sakura voulait tout autant, rester près de lui, à jamais, éternellement.
Ils étaient peut-être différents, ils n'étaient du même monde mais leur amitié devait continué et la déesse le voulait tellement. Qu'importe les conséquences, son désir était d'être près de Shi ... Elle voulait qu'il lui apprend tout car elle savait qu'elle apprendrait avec lui et avec personne d'autres.
Les paroles que dit Shi réchauffa le coeur de Sakura, peu à peu, les mauvais nuages se dissout. Le ciel semblait revenir. Sakura essaya de retrouver le sourire, pour Shi et uniquement pour lui :


-Shi ... Merci ... Tu es si gentil ... Mais ...

Elle baissa la tête, triste :

-Ils nous interdit d'aimer ... Je ne veux pas pourtant ... Oh Shi, je ne veux pas être séparer de toi, je ne pourrais pas le supporter. J'ai tellement besoin de ta douceur, de ta tendresse ...

Puis elle le vit sourire et cette fois, ce sourire dura et ça la rendit tellement heureuse que son propre sourit s'agrandit quand elle se jeta dans ses bras. Elle aimait ce sourire, elle aimait le voir. Et elle était heureuse de le voir perdurer. Si il pouvait l'être tout le temps ...
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Jeu 3 Mar - 2:12

[La chanson c’est No Air :D. Chanté donc encore par Glee (mais à la base par Chris Brown et j’ai oublié le nom de la fille, Jordin Sparks) parce que mon ordi à un don, je fous en sélection toutes les musiques que je connais pour l’instant de Glee, elles se mettent donc au pif et mon foutu ordi trouve toujours LA musique qui va trop bien. Allez pour une fois, j’met les paroles françaises :D]

Tell me how I’m supposed to breathe with no air?
(Comment suis je supposé respiré sans air ?)


Il continuait de sourire. Il ne devait pas s’arrêter. Pour le cœur de Sakura. Parce qu’il l’aimait. Un peu trop fort. Un peu trop bien. Un peu juste infiniment. Mais même si ça ne plaisait à personne, dans le fond, il y a une chose dont je suis persuadé, c’est que ces parents doivent être heureux s’ils l’observent. De voir que leur fils redevient enfin celui qu’il est. Un garçon très gentil. Très attentionné, qui aime protéger les autres. Un garçon adorable. Peut-être que c’est petit à petit, que son sourire ne va pas durer encore bien longtemps, mais ce n’était déjà pas mal. C’était mieux que s’il n’y avait rien. Que s’il s’était contenté de tuer les gens qui l’embêtaient jusqu’à la fin de sa vie qu’il aurait finit seul. Peut-être aimait-il un dieu. Peut-être ne devait-il pas. Mais n’était ce pas mieux que de finir seul ? Il aimait quelqu’un et c’était ainsi. Rien ni personne ne pouvait plus arrêter les sentiments de la déesse ou du blond. C’était trop tard, ça allait trop vite, et ce n’était pas prêt de se finir. Ça venait presque juste de commencer. Et c’était déjà si bien. Déjà si beau. Déjà si doux. C’était déjà tout. Le cœur allait si vite.

If I should die before I wake
It's cause you took my breath away
Losing you is like living in a world with no air, oh
(Si je devais mourir demain
C'est parce que tu m'a coupé l'air
Te perdre c'est comme vivre dans un monde sans air)


La pluie s’arrêtait. C’était fini. La tristesse s’envolait sur le dos d’un oiseau et allait éclater comme un feu d’artifice dans le ciel, laissant le pauvre animal à plumes libre de voler où il veut et aussi haut qu’il le peut. Les nuages étaient soufflés par le vent et le soleil semblait doucement revenir. Dans le fond, les moines devaient remercier Shi pour ce coup là. Non même, tout le monde devait le remercier. Car grâce à lui, cette averse n’avait pas duré longtemps. Le blond était trempé, mais il avait l’impression d’être sec, et même il n’y pensait même plus. Il ne voyait que Sakura. Comme plongé dans un nouvel univers qu’il lui était impossible de quitter. Il ne voulait pas la quitter. Il ne voulait pas que les dieux la rappellent. Il ne voulait pas. Jamais. Il ferait tout pour qu’elle reste. Parce qu’il en avait besoin. Parce qu’aux côtés de Sakura son cœur devenait tout une palette colorée.
Les paroles que dit Shi réchauffa le coeur de Sakura, peu à peu, les mauvais nuages se dissout. Le ciel semblait revenir. Sakura essaya de retrouver le sourire, pour Shi et uniquement pour lui :

-Shi ... Merci ... Tu es si gentil ... Mais ... Ils nous interdit d'aimer ... Je ne veux pas pourtant ... Oh Shi, je ne veux pas être séparer de toi, je ne pourrais pas le supporter. J'ai tellement besoin de ta douceur, de ta tendresse ...

Alors reste. Ne t’envoles pas comme l’oiseau qui s’est enfuit voyant que les nuages étaient partis. Ne t’envoles pas même si tu dois être un ange vu ta douceur. Reste ici Sakura. Reste là, chère déesse. Vous arriverez bien à lutter contre cette douleur. Contre ces aveugles. Contre ces égoistes. Qu’importe si leur tirer dessus sera inutile, qu’importe si leur donner des coups d’épées ne servira à rien. Vous trouverez bien quelque chose pour les forcer à vous laisser ensemble. Votre histoire ressemble tant à un conte de fée, il va bien avoir un nom à prononcer, une marraine fée, un sortilège qui va tout arranger.

I’m here alone, didn’t wanna leave
My heart won’t move, it’s incomplete
Wish there was a way that I can make you understand
(Je suis içi tout seul
Mon coeur ne reagis pas je suis imcomplet
Y'a t'il une façon pour moi de te faire comprendre)


Shi continuait de sourire, parler qu’il était aussi heureux d’avoir sa Sakura dans ses bras. Et puis, elle avait une excuse pour rester avec lui. Il devait lui apprendre tant de choses. Et elle aussi sûrement. Bien que de savoir pourquoi l’herbe est verte, pourquoi le ciel est bleu et comment sont formés les arc en ciel ne l’intéressait pas. Mais ce n’était pas ça qu’il allait savoir. Qu’il voulait savoir. C’était tout sur cette déesse qui lui était chère à ses yeux.

- Reste. Invente des excuses aux dieux. Ment. Ça sera sûrement dur pour toi. Mais reste. Je t’apprendrais à savoir ce que tu ressens pour moi. Je t’apprendrais les choses que tu as besoin de connaître.

A ses côtés il était si bien. Il la serra un peu plus, se souvenant des fois où il serrait sa mère de la même manière, bien que c’était un sentiment différent. Il se rappelait qu’il l’appelait « maman » et elle « shi-chan ». Parce que sa maman l’aimait fortement. Différemment de comment Shi aimait Sakura, de comment sakura aimait Shi, mais c’était presque pareil. Alors il pouvait se permettre quelque chose.

- Sakura-chan.

Il avait rajouté ça juste après ses phrases.

- Je t’aime.

Et cette douceur dans sa voix prouvait qu’il était sincère.

Tell me how I’m supposed to breathe with no air?
Can’t live, can’t breathe with no air
That’s how I feel whenever you ain’t there
There’s no air, no air
(Comment suis je supposé respiré sans air ?
Je ne peux virvre ou respiré sans air
C 'est comme ça que je me sens quand tu n'est pas la
Pas d'air pas d'air)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   Jeu 3 Mar - 20:23

Le sourire de Shi arrivait à faire des miracles. Ce doux sourire qui faisait battre le coeur de la déesse. Elle était comme hypnotisée par cet agréable sourire. Car il était rare sur les lèvres de son ami. Rares sont les fois où elle l'avait vu sourire. Très rare. Alors le voir sourire, ainsi, lui montrait qu'elle n'était pas la seule à avoir changer. Shi n'était plus aussi antipathique qu'avant, il ressentait à nouveau. Il laissait apparaître ses émotions. Tout cela grâce à Sakura ? La déesse se redressa et le fixa dans les yeux. Il avait changé, elle avait changé. L'un, l'autre, ils s'étaient aidé mutuellement à changer. Pour l'un à redevenir ce qu'il était, pour l'autre à devenir enfin quelqu'un de vivant.
Sakura aimait très fort Shi. Rien ne pourrait arrêter, suspendre cette amitié, cet amour ... Rien ni personne. Une déesse aimait un humain. Un humain aimait une déesse. Et alors, qu'est-ce que cela faisait ? Ils devaient avoir le droit de s'aimer, c'était si beau d'aimer que l'interdire était horrible et moche. L'amour, c'était pourtant quelque chose de magnifique d'unique. Empêcher deux être de s'apprécier, de s'aimer, personne ne devait s'y interposer, personne et encore moins les dieux. Ils devaient comprendre. Ils devaient voir que cela ne créait aucuns problèmes, que cela les rendait heureux tous les deux. Ils s'étaient trouvé, ils avaient changé au contact de l'autre, avait basculé les habitudes. Deux personnes qui erraient, deux destins suspendus, deux âmes en peine qui s'étaient rapprochés pour pouvoir ne faire qu'une.
C'était pour ça que personne ne devait les séparer, les empêcher de s'aimer. Ils s'étaient trouvés, ne se quitteront plus, ou sinon tout volerait en éclat et tout redeviendrait comme avant, ils se perdraient à nouveau, ne seront plus que l'ombre d'eux-même ...
Ils s'aimaient, c'était trop tard pour les empêcher. Ce qui a été fait, est fait, personne ne pouvait y mettre un terme maintenant, c'était trop tard, ils s'appréciaient trop pour les séparer. Ils manqueraient presque d'air si ils n'étaient pas ensemble. Ils étaient l'air de l'autre, son oxygène, sa vie, son bonheur, son soutien, sa lumière. La lumière de Sakura qui pensait que tout était ainsi et qu'elle resterait seule à jamais au monde céleste, à ressasser un lourd passé teinté de sang et de larmes.
Maintenant, elle avait trouvé Shi, elle avait trouvé sa lumière, son ange, sa raison de vivre. Et elle ne voulait pas le perdre, elle voulait le garder, telle une égoïste. Etait-elle vraiment égoïste à tant le vouloir pour elle, rien qu'à elle, à ne plus se séparer de lui. Etait-ce encore de l'amitié à ce stade ? Elle ne savait pas, elle était perdu dans ses sentiments. Elle avait tout à apprendre. De ses sentiments pour le jeune homme ...
La pluie avait cessé, les larmes de Sakura ne coulait plus, grâce à Shi. Tout le monde pouvait l'en remerciait, il avait su arrêté le déluge. Comme quoi, il ne fallait pas les arrêter. Ils devaient rester ensemble à jamais, leur destin éternellement scellé. C'était une bonne chose cet amour. Car Shi calmait les détresses de la déesse et stoppait à temps les désastres de la tristesse et l'incompréhension de la déesse ...
Et puis Shi lui demanda de rester. De mentir aux dieux. Sakura le fixa dans les yeux. Elle voulait rester, c'était vrai mais les dieux verrait ça d'un mauvais oeil.


-Shi ... Je voudrais tellement ... Mais les dieux ...

Les dieux, les dieux ... Pour une fois, elle devait les oublier. Elle voulait faire ce qu'elle voulait. Elle eut un sourire en fixant Shi, déterminée :

-Je resterais avec toi, qu'importe ce qu'ils diront. Je ne sais pas pourquoi mais je veux tellement rester éternellement avec toi, ne jamais te quitter encore une fois, la dernière fois étant très dure, insupportable. Mais est-ce vraiment ce qu'on doit ressentir pour un ami, Shi ?

N'avait-il pas plus que de la simple amitié ? Devons-nous vraiment sentir ça avec un ami, de ne jamais vouloir le quitter, rester à jamais près de lui. Shi la serra contre lui. Elle se laissa aller contre lui, respirant presque le bonheur ainsi. Elle ne voulait plus partir mais rester. Elle n'avait jamais ressentit ça pour personne ... En même temps, avant, elle ne ressentait rien ... Mais elle ne ressentait ça que pour le jeune homme.

-Je sais que tu m'aideras à comprendre et tu m'apprendras. Tu m'as déjà beaucoup apprit, Shi.

Shi dit ensuite "Sakura-chan". Il avait rajouté un chan à la fin et Sakura leva la tête vers celle de Shi. C'était un suffixe que rajoutait les gens aux prénoms. Sakura en avait entendu parler mais ne savait pas ce que c'était et pour quelle intention.

-Sakura-chan ? Que veut dire le chan à la fin ? Pourquoi les gens rajoutent ça à la fin des prénoms ?

Puis Shi lui dit je t'aime et Sakura fut figée un moment, n'étant pas sûr d'avoir entendu. Enfin, elle sourit heureuse, sûre d'avoir entendu.

-Je t'aime aussi, Shi.

Mais était-ce vraiment que de l'amitié ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le revoir ... [PV Shi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le revoir ... [PV Shi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Ce n'est qu'un au revoir
» Comme c'est agréable de te revoir...
» Besoin de le revoir et d'explications...
» sniff, au revoir madame lhasa...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: The Tea Time... :: Vieux RPs-