Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Sam 19 Juin - 2:46

Alors que Gokû semblait bien s’amuser à s’exclamer que la dame en face d’eux était vieille, Hakkai paru l’interrompre pour lui émit le fait qu’il ne fallait pas dire la vérité aussi brutalement. Mais ce n’était que de l’humour pour énerver toujours autant, l’autre… Et tout ça c’était fait exprès…Juste pour briser le kekkai afin que le singe se défoule un petit peu. Mais ce n’était pas fini. Hakkai continua de parler.

- Bien, mais il ne faut pas traîner ici, maintenant, et laisser la dame à ses occupations. Tu sais, c'est sans doute bientôt l'heure de se coucher pour elle. Elle a sans doute les mêmes habitudes que Sanzô.

Gokû ne comprit pas sur le coup la référence à Sanzô. Il fallait dire qu’Hakkai avait raison, Sanzô avait les mêmes habitudes que les petits vieux. C’était vraiment amusant dans un sens de l’imaginer avec sa petite canne et un sourire de petit vieux gentil… Cela fit rire Gokû parce que sur le coup, c’était vrai que c’était marrant.

Et bien sûr, il devait reprendre son sérieux…Quoique…Etait-il une seule fois sérieux, hein franchement ? Quand ça arrivait, il était quand même « stupide » et intelligent à la fois et c’était ça qui faisait tout son charme.

- Non je pense que Sanzô est moins vieux qu’elle. Elle, par contre… Elle a pleiiiins de rides ! Tout plein ! Ça doit être pour ça qu’elle est toute seule…
- Je ne suis pas ridée !

Ça y est… La vieille semblait s’indigner et fulminer tout seul dans son fauteuil. S’en était hilarant. Enfin, en tout cas pour le singe, qui à nouveau pointa la dame du doigt et continua ses …Singeries :

- Vieille ridée ! Vieille ridée ! Vieille ridée !

Allez vas y petit ouistiti, provoque la vieille dame ! Qui paraît de plus en plus en avoir assez…. Après tu pourras lui donner pleins de coups de nyoibo, je te le promets !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Dim 20 Juin - 3:30

[ Gomenasai !!! Je n'ai pas eu le temps de répondre avant. ]

- Je n'ai pas dit ça... C'est simplement que Sanzô a des habitudes de vieux. Tu sais, à force de vivre au milieu de bonzes... Et puis, tu sens bien l'eau de rose, non ? Il paraît que c'est souverain contre les rides et cette dame semble en faire grande consommation. Alors ne la vexe pas plus, c'est mal élevé. Allez, on rentre.


Hakkai, il faut le dire, s'amusait bien. Il adorait jouer avec les nerfs des gens, que ce soit, Sanzô en particulier en lui assénant des répliques auxquelles il ne pouvait répondre, et Gôjyo lorsqu'il devenait vraiment trop désordonné ou dissipé. Il attrapa donc le ouistiti par le col et le remit un peu brutalement face à la réalité, un kekkai entre eux et la vieille qui s'exitait sur son trône pour faire taire les deux espèces de crétins qui s'amusaient à ses dépends.

- Vous allez arrêter vos hurlements stupides, oui ?
-Ah, je suis désolé, madame... Il n'a pas l'air décidé à s'arrêter... Mais ça ne doit pas trop vous affecter, puisque seule la vérité blesse ?


Contrairement à Sanzô et Gôjyo, Hakkaï se moquait d'employer des expressions éculées. Tant qu'elles jouaient leur rôle...


Dernière édition par Chô Hakkaï le Lun 21 Juin - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Lun 21 Juin - 4:02

[Je t’aaaaaaimeeeee *dort debout* Nooon je veux voir le konzen se leeever *pour le tuer* T’as fait une fauuuuuuuute ! *pointe du doigt* t’as écrit au milieux !! Word me dit que c’est une faute ^^ !]

- Je n'ai pas dit ça... C'est simplement que Sanzô a des habitudes de vieux. Tu sais, à force de vivre au milieux de bonzes...

Alors les bonzes étaient vieux ? Pourtant ceux du temple n’étaient pas tous vieux…Ils étaient juste chauves et geignards. Tout ça parce que Gokû mangeait des pêches ou qu’il volait des kakis, il ne leur fallait pas grand-chose pour râler ou se plaindre ! Même le jour où le singe avait ramené ce petit chien si adorable, ils s’étaient mis à ne pas être d’accord. Et puis, le ouistiti ne voyait vraiment pas pourquoi, il était vraiment tout mignon ! Et touuut gentil ! Et puis la fois où il avait voulu adopter un poisson aussi… Et la fois où il s’était un peu beaucoup amusé et qu’il était rentré tellement sale qu’il en avait sali tout le temple… Ou bien, la fois où il jouait avec ce petit chat si rigolo… Il y avait aussi la fois où Gokû avait poursuivi un papillon dans tout le temple et avait bousculé sans le vouloir, pas mal de moines.
Bref…

- Et puis, tu sens bien l'eau de rose, non ? Il paraît que c'est souverain contre les rides et cette dame semble en faire grande consommation. Alors ne la vexe pas plus, c'est mal élevé. Allez, on rentre.

Mais Gokû ne voulait pas rentrer, lui il voulait juste frapper cette dame toute laide quand on l’a regardait bien. Et pour ça il fallait qu’il n’y ait plus de kekkai. Mais Hakkai prit le singe par le col sans que celui-ci ne comprenne bien pourquoi.

- Vous allez arrêter vos hurlements stupides, oui ?
-Ah, je suis désolé, madame... Il n'a pas l'air décidé à s'arrêter... Mais ça ne doit pas trop vous affecter, puisque seule la vérité blesse ?

Conclusion. Elle était vraiment moche, ridée et vieille ! Vieiiillle ! Moooooooooooocheeee ! Riiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiidééééééééééééééée ! Passons.
Gokû sembla tout à fait d’accord avec moi, et s’approcha vers elle, doucement, continuant de la pointer du doigt :

- Mais, je la trouve super moche vu de près, avec toutes ces rides !

L’autre semblait fulminer. Et c’était vraiment comique. Allons, vous qui savez tant bien faire des illusions, pourquoi ne claquez vous pas des doigts pour en provoquer une qui les déstabiliseraient eux aussi ?

- Eh Hakkai je sais ! En fait ce qu’on voit là c’est une illusion ! Elle nous fait croire qu’elle est jeune, mais en fait elle est suuuuuuuuuuuuper vieillllllllllllllllllllle !!!

Au moins 500 ans tiens. En plus, c’était bien, Gokû avait sûrement son âge et pourtant il n’avait pas vieilli d’un pouce…Même pas mentalement – quoique, là il y avait eut quand même quelques changements -.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Lun 21 Juin - 14:20

[ Autant pour moi, faute corrigée. ]

- Je vais t'apprendre à m'insulter espèce de con de singe !

La femme se leva, menaçante, et surtout complètement furibonde, brandissant un doigt menaçant et manucuré.

- Ah, elle a craqué ! nota Hakkaï avec un grand sourire.

Et, tenant toujours Gokû par le col, il... passa à travers le Kekkai, que l'absence de concentration de la part de sa propriétaire avait largement assez affaibli pour ça. Seulement il passa rapidement et tira le singe derrière lui juste à temps : une fraction de seconde de plus et le kekkai était refermé. Ce qui n'avait pas grande importance à présent qu'ils étaient de l'autre côté, d'ailleurs.


- Bien. Maintenant, madame... Habituellement, je suis contre le fait de frapper les femmes. Mais vous m'avez tellement poussé à bout, à jouer avec Gôjyo et Kanan, que je ne vois pas la moindre raison de ne pas détruire ce qui reste de votre visage ridé.


Tout en parlant, il avait tiré ses manches pour dégager ses poings. Non, vraiment, il n'allait pas user du ki pour ça... Si Gokû lui laissait quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Lun 21 Juin - 23:26

- Je vais t'apprendre à m'insulter espèce de con de singe !

Il n’était pas un con de singe. Et puis, d’abord il n’y avait qu’une seule et unique personne qui pouvait l’insulter ainsi. Et c’était son Sanzô. Le seul et l’unique Sanzô qui avait les cheveux blonds, qui portait un éventail sur lui, et qui surtout, surtout, qui l’avait sorti de sa cage et qui était comme son soleil.

- Ah, elle a craqué !

Ah, ça c’était tant mieux ! Soudain, Hakkai sembla passer à travers le kekkai avec le singe qui allait enfiiin pouvoir se venger. Ou plutôt s’amuser.

- Bien. Maintenant, madame... Habituellement, je suis contre le fait de frapper les femmes. Mais vous m'avez tellement poussé à bout, à jouer avec Gôjyo et Kanan, que je ne vois pas la moindre raison de ne pas détruire ce qui reste de votre visage ridé.

Le singe ne savait pas quel était le passé de Hakkai, et comme il était trop occupé à préparer Nyoibo il ne prit pas la peine d’essayer de comprendre ce que son ami disait. Elle avait osé jouer avec l’oiseau. Avec Sanzô. Et surtout…Avec la nourriture. Et ça, Gokû ne lui pardonnerait jamais. C’est sûrement pour ça qu’il donna un grand coup de nyoibo dans la face de la vieille mémé toute ridée. Vieille carne ridée comme dirait Sanzô.

- ça c’est parce que j’ai super faim maintenant !

Et il continua de donner des coups, avec Nyoibo ou sans, tout en récitant pour quelle raison il donnait tel ou tel coup. Ce qui était amusant, c’était que plus la raison le touchait, plus le coup était fort. Je vous laisse imaginer la puissance du coup pour lui avoir fait revivre la scène avec l’oiseau…
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mar 22 Juin - 0:00

Gokû était très en forme, visiblement et malgré les quelques blessures qu'ils avaient récolté dans leur petit périple. Il s'attaqua à la vieille à coups de Nyoîbo, et si elle n'avait pas joué avec les deux 'amours de Hakkaï, il aurait peut-être réussi à la plaindre. Mais ce n'était vraiment, vraiment plus possible à présent.

- Gokû, laisse-moi quelque chose à briser, s'il te plaît. Si je suis énervé, j'aurai du mal à faire la cuisine !


C'était un argument de poids pour convaincre le singe, habituellement. Mais cette fois, il était si énervé que Hakkaï en douta un moment. La vieille vola à l'autre bout de la pièce et s'arrêta contre le gros cadavre flasque et puant de l'araignée géante. Ce n'était pas très, très ragoûtant mais Hakkaï s'approcha tout de même et tendit la main à leur tortionnaire, pour la relever galamment, un aimable sourire sur la lèvre.


- Permettez, madame.

Interdite, la vieille le regarda sans comprendre puis lui prit la main, pensant qu'un élan de gentillesse lui avait fait prendre son sort en pitié.

- Vous...
- Je suis vraiment désolé, mais...
Avec son sourire le plus angélique aux lèvres, il mit le bras de la vieille en hyperextension, en appuyant légèrement sur le coude. Je ne peux ni approuver, ni pardonner vos méthodes. Il plissa les yeux comme pour appuyer son sourire, puis tendit un tout petit peu plus l'articulation, qui se brisa dans un craquement sec et un tantinet sinistre.

La vieille poussa un hurlement déchirant, mais Hakkaï ne cilla même pas. Il s'écarta un peu, laissant ce qui restait de leur adversaire à Gokû pour qu'il termine de se calmer, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mar 22 Juin - 0:49

C’est comme si malgré toutes les blessures qu’il avait, le singe ne ressentait rien, vu la force qu’il possédait. Ainsi, il se permettait de frapper, n’ayant aucune pitié. Après tout, on avait touché à ses trois sujets les plus intouchables. Quoique….Si la vieille aurait eut la mauvaise idée de se prendre au vrai Sanzô, là, elle aurait vraiment souffert. Peut-être même qu’il y aurait eut l’apparition du Seiten Taisei qui sait ?

- Gokû, laisse-moi quelque chose à briser, s'il te plaît. Si je suis énervé, j'aurai du mal à faire la cuisine !

Le singe avait entendu le mot cuisine, et c’est bien tout ce qu’il avait pu entendre, mais ça avait suffi, il sembla laisser la mémé ridée voler jusqu’à l’autre bout et regarda Hakkai lui tendre la main sans entendre vraiment ce qu’il disait. L’autre parût tomber dans un joli piège, et Gokû pu entendre un hurlement de douleur qui signifiait que le brun à lunettes venait de se venger correctement à sa manière.

Le ouistiti se précipita vers la pauvre madame qu’on maltraitait, ignora le cadavre moche et puant de l’araignée laide et poilue et donna un bon coup de Nyoibo dans les côtes, pour que l’autre n’arrête pas ses hurlements.

- ça c’est pour le nikuman !

C’est vrai quoi, les nikumans si bon qu’il n’avait pas beaucoup mangé. On l’avait privé de nourriture, et c’était la pire chose qu’il pouvait arriver avec le priver de Sanzô.
Un autre coup, encore plus puissant, bien centré dans le cou… Histoire de casser les os et une des parties du cerveau. Mais ça, le savait-il ?

- ça c’est encore pour l’oiseau !

Et un dernier coup situé vers le cœur, qui sûrement achèvera peut-être la vieille madame moche comme son insecte qui n’en est pas un :

- ça c’est parce que j’ai faim ! Et parce que je ne suis pas un singe !

Raison stupide, digne de Gokû qui sûrement annonça la fin de la vie de cette pauvre dame qui n’avait demandé rien à personne si ce n’est de l’amusement….Peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mar 22 Juin - 2:50

- Ah, et bien... on dirait que c'est fini. On y va ?

Hakkaï fit rapidement un bilan des dégâts. Surtout des égratignures, plaies peu profondes et autres bosses et bleus, bref, rien de grave (oubliant que lui avait une côte cassée mais ça c'était normal, il n'avait aucun instinct de survie.) Curieusement, et ce qui prouvait bien que c'était une femme qui tenait la maison, il trouva derrière le trône... leurs sacs de courses, privés de nikumans chauds mais avec encore tout ce qu'ils avaient acheté de vivres, alcool et cigarettes. Tout allait donc pour le mieux, sauf qu'il ferait probablement une crise d'hypoglycémie avant d'avoir atteint l'auberge mais ça, il n'y prenait évidement pas garde.

Puis il ouvrit ce qui semblait être la porte de sortie. Il fut assez étonné en découvrant qu'elle donnait sur la ruelle en face du marché dans laquelle ils s'étaient évanouis quelques heures plus tôt. Par chance, et bien que l'après-midi tirât désormais à sa fin, la plupart des échoppes étaient encore ouvertes. Hakkai sourit (enfin, changea de sourire plutôt. Parce qu'il ne cessait jamais de sourire.) et se dirigea vers l'une d'elles après s'être assuré que la carte de Sanzô était toujours dans sa poche.


- Tu veux un Nikuman ? Je ne sais pas pour toi, mais j'ai une faim de loup !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mar 22 Juin - 18:17

- Ah, et bien... on dirait que c'est fini. On y va ?

Gokû était tout content ! Il allait pouvoir manger, parce que franchement, il avait vraaaiment faim. Il vu que Hakkai avait retrouvé les supers sacs de courses… Mais pas de nikumans. Il n’y avait plus de nikumans, c’était la mort des nikumans. Et le singe était bien content d’avoir pu tuer la madame qui le lui en avait privé. Bref, le jeune singe semblait se préoccuper un peu de l’état de son ami et porta l’un des sacs de courses, parce que de toute façon, il était increvable, et même quand il était crevé, il se rechargeait.

Suivant toujours l’ancien humain, il fut pris d’une joie subite quand celui-ci proposa d’acheter des nikumans. Annonçant qu’il avait une faim de loup. Si Hakkai avait une faim de loup, Gokû lui avait la faim de pas mal de loup.

- Oui ! Un nikuman ! Un nikuman ! Je veuuuuux un nikuman !

C’est comme s’il planait haut dans le ciel, depuis le temps qu’il les voulait ! Tout content il se mit à baver devant les bons nikumans tout chaud, bénissant si possible, le dieu des nikumans, s’il existait.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 0:09

Le marchand de nikumans était toujours ouvert et il avait encore de quoi vendre. C'était une vraie chance, car Hakkaï sentait que si ça n'avait pas été le cas, Gokû serait peut-être retourné s'acharner sur le cadavre de la vieille magicienne.

- Bonsoir, monsieur, dit Hakkaï au marchand avec son sourire "je-suis-un-jeune -homme-bien-comme-il-faut-qui-fait-les-courses-avec-son-petit-frère" ou quelque chose d'approchant du moins, je voudrais vingt-quatre nikumans, s'il vous plaît. Chauds de préférence, c'est pour consommer immédiatement.

Le marchand le regarda avec des yeux ronds, se demandant où ils allaient mettre tout ça, mais il se pencha néanmoins vers le large feu où des nikumans attendaient au chaud de finir dans l'estomac d'un goinfre de singe savant et en sortit donc vingt-quatre nikumans, qu'il mit dans cinq petits sacs habituellement destinés à la portion d'une personne. Il y avait donc, en toute logique, un sac pour Hakkaï et les quatre autres pour Gokû.

Il était plutôt content, notre brave marchand, de voir ainsi son stock réduit alors qu'il aurait eu un peu de perte, sinon, et il le fût encore plus lorsque Hakkaï sortit la carte Gold de Sanzô. La meilleure preuve en était qu'après coup, il passa de "-san" à "-sama", ce qui enclencha dans le cerveau de l'ex instituteur une longue réflexion sur le pouvoir de l'argent. Ou du moins elle aurait pu être longue, s'il n'avait pas eu si faim.


- Itadakimasu, Gokû !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 2:26

Gokû était limite entrain de siffloter, entrain de planer. Bon, en même temps, il allait pouvoir avoir des nikumans, et ça c’était trop bien ! Surtout après ce qu’ils venaient d’affronter…Entre une porte caché, un Sanzô trop gentil, un retour dans le passé, des flèches qui apparaissent subitement, des clones mal faits, trois issues pour une, des escaliers qui disparaissent, un arbre qui le ligote, une araignée moche qui l’a manipulé avec ses soies et enfin le stratagème consistant à faire craquer l’autre vieille… Il s’en était passé des choses aujourd’hui ! Enfin, sûrement que quand il allait rentrer, l’autre blond allait le frapper d’un bon coup d’éventail, soi parce qu’il aura été trop bruyant en rentrant, soi parce qu’il aura mit trop de temps à revenir. Il ne s’inquiétera pas de savoir où ils étaient passés et pourquoi ils étaient si amochés. Mais Gokû s’en moquait, et au fond de lui, il était vraiment content de pouvoir retrouver le bonze pourri.

Hakkai commanda une vingtaine de nikumans. Parfait ! En plus ils avaient l’air suuuper bon ! Le ouistiti ne sembla même pas remarquer le regard du marchand, tellement trop préoccupé à gagatiser sur ses précieux bouts de pains !

- Itadakimasu, Gokû !

Il n’entendit pas cette phrase, ou en tout cas n’y fit pas attention, parce qu’il mangeait déjà son premier nikuman tout en rentrant à l’auberge

- Chuchroichechanjoetchojyochechontchinchiéchtés ?

Phrase digne d’un singe entrain de manger… Bon la traduction se trouve un peu plus bas, parce que là, maintenant, le but c’est de deviner ce qu’il à voulu dire ! Allez, fans de Sanzô, de Gokû et d’Hakkai, si vous voulez avoir un langage communs avec eux, il va falloir vous entrainer ! (parce qu’on sait tous que Hakkai et Sanzô sont habitués à comprendre le langage gokutien).
Il se posait déjà la question. Bon…. Le blond allait sûrement et forcément lui donner un coup d’éventail, parce que de toute façon, même quand il était inquiet il ne le montrait jamais…Pour le kappa, il allait certainement s’inquiéter de l’état du brun à lunettes… Tout en pensant ça, Gokû suivait Hakkai comme un poussin suit sa maman.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 2:35

Hakkaï n'eut aucun mal à comprendre ce que Gokû, un certain nombre de nikumans dans la bouche, racontait.

- Et bien, j'en doute... Tu vois, je parierais que lorsque nous rentrerons, nous trouverons Sanzô une cigarette à la bouche, les lunettes sur le nez, occupé à lire le journal avec derrière lui un Gojyô une canette à la main en train de commenter la page des horoscopes.


Hakkaï rit. Il avait dit ça comme ça, mais peut-être était-ce vraiment ce qui les attendait dans leur chambre. Bref, les nikumans étaient finis, le sang avait presque séché sur leurs vêtements, au grand dam de l'ex-instituteur qui sentait venir la séance de lessive anti-taches, et ils arrivaient devant l'auberge, les sacs de courses dans les bras.

Ils entrèrent, montèrent à l'étage et ouvrirent la porte.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 3:05

Sanzô était entrain de boire du thé, de fumer une clope, et de lire son journal, quand la porte s’ouvrit subitement.
Son activité n’avait pas beaucoup changé depuis que le brun à lunettes et le con de singe avaient été faire des courses parce qu’il n’y avait presque plus de clopes. D’ailleurs, c’était vrai, le dernier paquet du bonze se terminait, et il avait dans sa bouche sa dernière cigarette.

Ainsi, heureusement que Gokû et Hakkai revenaient, sinon il aurait été plutôt de mauvaise humeur. Et un Sanzô de mauvaise humeur, c’était comme faire trembler la terre. Déjà que supporter à lui seul l’autre kappa de merde et ses remarques tout aussi débiles que ses antennes sur la tête, était difficile, alors s’il n’aurait plus eut de clopes ou même, plus de thé, ça aurait été la goutte de saké qui aurait fait déborder la coupe.

Bref, quand la porte s’ouvrit, ce fut comme l’arrivée de Jésus sur Terre, même si le moine dépravé ne croyait pas en Dieu et encore moins en Jésus… La première chose qu’il vit, fut Hakkai, plusieurs sacs dans les mains, et l’air quelques peu amoché. La deuxième chose, ce fut une espèce de singe ressemblant plus à un ouistiti qu’à un bonobo, qui mangeait plutôt beaucoup de nikumans et qui semblait être tout aussi amoché que le lunetteux près de lui. Enfin, Gokû semblait être pourtant toujours aussi de bonne humeur, et la raison devait être ce qu’il avait dans la bouche.

Le moine ne parut pas ciller sur cette arrivée. Il referma son journal, regarda fixement l’autre débile de singe qui s’était mit du sang partout, et se leva. Marchant à pas lents en direction du même con de ouistiti, il sortit à la vitesse de la lumière son baffeur et en donna un bon coup sur la tête de Gokû.


- Con de singe, où est ce que t’as encore été trainé ?!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 3:17

Gojyô lisait l'horoscope par-dessus l'épaule de Sanzô quand la porte s'ouvrit.

Rien ne l'intéressait dans le journal, à part l'horoscope. Donc il attendait toujours que Sanzô arrive à la page mots croisés/horoscope et il se penchait, généralement une cannette de bière à la main, au-dessus de l'épaule de l'autre charlatan de bonze de merde pour zyeuter ce qu'il en était des scorpions et des vierges. Les autres signes l'intéressaient beaucoup moins, curieusement. Bref, lorsque la porte s'ouvrit, il manqua de lâcher sa canette en voyant dans quel état le con de singe et Hakkai avaient réussis à se mettre. Et alors qu'un Sanzô furibond dégommait le chimpanzé à coup de baffeur, le métis s'élança vers son ami aux yeux verts.

- Mais bordel mais qu'est-ce qui s'est passé ? T'es blessé ? C'est grave ? Donne ça, crétin !

Il lui prit les sacs, et ceux du ouistiti dans la foulée, l'entraîna à l'intérieur de la chambre et le força à s'asseoir. Pas question qu'il se remette à faire des bêtises. Vraiment, pas d'instinct de conservation à ce point, c'était grave !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 3:42

Ce que Hakkai avait dit l’avait fait rire, même s’il était entrain de manger une tonne de nikuman en même temps tout en réchauffant sa bouche et en oubliant ses blessures.
Et puis, ils arrivèrent donc à l’auberge. Il connaissait si bien Sanzô, que s’il avait tenu les paris, il les aurait gagné. Parce qu’il savait dès le départ, que le bonze blond allait lui mettre un bon coup de baffeur. C’était sa manière à lui d’exprimer son inquiétude, et même si sur le coup Gokû ne put s’empêcher de dire un « aaaaie » très explicatif de la douleur qu’il ressentait, il savait que c’était parce que le moine s’était fait du souci pour lui.

Il le regarda pourtant et se mit à beugler :

- T’étais pas obligé de taper si fort !

Il avait l’air d’avoir terminé ses nikumans qu’il avait dans la bouche, et se frotta la tête :

- On faisait les courses quand une vieille ridée nous à enlever chez elle, et c’était pleins d’illusions super pas drôles !

D’ailleurs, Gokû vérifia que Sanzô ne souriait pas tendrement comme l’autre lui avait fait voir, et qu’il n’avait pas de chaines, et que les nikumans étaient bel et bien là, on ne sait jamais.

- En plus maintenant j’ai suuuuper suuuuuper faaaim !

Même après avoir entamé la moitié de ses nikumans, le singe semblait avoir toujours aussi faim. Mais quel était l’imbécile qui lui avait coupé la faim pendant 500 ans ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 22:10

Hakkaï s'était retrouvé assis sur une chaise avant d'avoir eu le temps de réagir, et Gokû s'était pris un coup de baffeur. Bref, rien que de très normal pour un retour à l'auberge... Il prit un instant pour se calmer puis répondit à Gojyô.

- Et bien, en effet, une charmante dame a eu la bonne idée de nous séquestrer... Je crois que ça avait rapport à la résurrection de Gyûmaoh mais elle ne risque plus vraiment de nous le dire, maintenant. Bref, elle nous a fait refaire le château de Kami-sama en moins amusant...

Il décocha au rouquin un sourire qui disait "en plus t'étais pas là, alors ça ne pouvait pas présenter un grand intérêt". Ensuite il réfléchit avant de répondre à la seconde question.
Il s'était pris un de ses propres jets d'aura. Peut-être une côte cassée. Au pire. Ensuite il y avait eu les illusions de Kanan et Gojyô, puis son double. Pas grand-chose à déplorer. Il avait soigné les blessures des flèches que Gokû s'était prises dans le couloir. Là encore, rien à dire. Le rocher du couloir. Explosé. ç'avait été fatiguant, mais sans plus. L'escalier fou. Ah. quelques magnifiques ecchymoses. Le flash lumineux. Hum, à priori l'oeil artificiel avait eu chaud, mais n'était pas endommagé au point que Hakkaï ne voie plus avec. L'araignée ? Pas grand-chose à signaler. Donc...


- Enfin, non, nous ne sommes pas blessés, du moins pas gravement... Mais je t'avoue que je suis un peu fatigué.

Avec Hakkaï, un peu fatigué signifiait complètement épuisé, bien sûr. Mais ça, il ne l'aurait jamais dit.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 23:11

Sanzô regardait l'autre con de singe se mettre à beugler, et le laissa piailler, racontant ce qu'il leur était arrivé. Il vit bien que Gojyô semblait préoccupé vis-à-vis de la santé de son compagnon, qui rajouta quelques détails en plus à propos de ce qu'ils leur étaient arrivés. Le ouistiti lui, semblait plus inquiet sur ce qu'il allait manger, et se mit à se plaindre qu'il avait "super super faim". Énervé par tout ses cris, et à la fois inquiet pour l'autre abruti de singe, il lui colla de nouveau un bon coup de baffeur.

- J'ai failli manquer de clopes.

Dans le langage sanzotien ça signifiait tout simplement : "tu m'as manqué" ou quelque chose dans ce genre là. Sa fierté ne lui permettra jamais de dire de tels mots si doux et trop tendres à son goût. Il entendit vaguement la phrase où Hakkai disait qu'il était un peu fatigué, et regarda l'abruti de singe qui lui était toujours en pleine forme. Il lui redonna alors un coup d'éventail, et regarda le débile de ouistiti :

- J'espère que vous avez ramené des bières et des clopes.

ça signifiait juste : "j'espère que tu vas mieux". Mais comme toujours, il n'allait pas dire ça. Parce que, sûrement que dans un sens, Gokû comprenait parfaitement ce qu'il venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 23 Juin - 23:57

Gojyô était moyennement convaincu par le récit de Hakkaï, et encore moins par celui du chimpanzé hyperactif de service mais ça c'était normal. Sanzô, dans son habituel élan de franchise toute monastique, engueulait tout le monde et baffait son singe.

- Mouais, ben j'suis pas convaincu, dit-il à l'autre joli binoclard aux yeux verts. Enfin, le singe a raison, le top ce serait qu'on aille bouffer, là... C'est l'heure du dîner et pas que pour lui. En plus, ça occupera les mains du bonze pourri et il arrêtera de lui donner des coups de baffeur.

Il s'étira, parce que c'était pas qu'à force de mater l'horoscope il avait des crampes mais si. Il finit sa bière d'un trait, écrasa sa clope dans la cannette et posa une main ferme sur l'épaule de Hakkaï.

- Et on va au restau. Allez, go !

D'habitude, c'était plutôt Sanzô qui décidait quand on partait. Et Gokû qui disait quand on mangeait. Mais là, Gojyô s'en foutait grave, et n'avait d'yeux que pour un Hakkaï passablement couvert de sang.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 0:21

Premier coup de baffeur, ça allait encore, il s'y attendait. Mais pour le deuxième et le troisième, là, Sanzô l'avait prit par surprise, et tout ça pour lui parler de clopes et de bières ! Décidément, le blond ne s'était pas inquiété pour le moins du monde. Enfin, Gokû était vraiment tout content de le revoir, et que ce ne soit pas une illusion. S'il avait été plus câlin, il lui aurait sauter dans les bras, mais le singe n'était pas comme ça et il n'avait pas envie de se prendre un quatrième coup de baffeur.

Il se retourna quand Gojyô parler d'aller manger, parce que bon, le singe avait terriblement faim vu qu'il n'avait pas manger pendant 7 heures ! Il avait au moins raté 3 repas sur ses 7 repas par jour ! C'était monstrueux ! Il allait devoir se rattraper ! C'était pire qu'être privé de manger pendant 500 ans ! Enfin bref, vous l'aurez compris, le singe avait terriblement faim.

- Ouaiiiis ! J'ai troop la dalle !

Et déjà, il était entrain de s'en aller, tout content de pouvoir aller manger. Ne prenant même pas en compte les quelques blessures qu'il avait eut, et les courbatures et divers bleus que lui avait fait les soies de l'araignée. Non en fait, vraiment, tout ce qui comptait pour lui, là tout de suite maintenant c'était aller manger avec Sanzô. Et avec les autres bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 1:06

Vraiment, Sanzô n'était pas quelqu'un de franc. ça n'était pas comme si tout le monde dans la pièce ne savait pas qu'il avait des manières très personnelles d'exprimer ses émotions non plus ! Enfin, bref. Gojyô proposait d'aller manger, et c'était une excellente idée, d'ailleurs Gokû était déjà à la porte, mais...

- ça pourrait attendre qu'on soit changés ? Parce que nous avons déjà légèrement traumatisé un marchand de nikumans et le gérant de l'auberge, je ne voudrais pas que les autres clients le soient également. D'autant que sans ça, je n'arriverai jamais à faire partir tout le sang...

Il sourit à la ronde, avec le sourire "le premier qui me contrarie je m'énerve parce que là je suis fatigué et j'ai envie d'être propre pour aller dîner."
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 1:36

L'autre con de singe semblait toujours aussi presser de manger, même s'il est blessé, malade au point de ne plus sortir de son lit, ou bien à demi mort, il répondra toujours à l'appel de la nourriture. Ainsi, le voilà qui partait déjà, sans qu'on puisse l'arrêter. Sanzô le retint par un simple coup de baffeur, et Hakkai sembla demander à se changer parce qu'ils étaient couverts de sang. Ils n'avaient qu'à pas se faire attraper s'ils ne voulaient pas revenir comme ça. C'est ainsi que pensait le bonze. Il rattrapa donc le crétin de ouistiti à l'ordre - il attendra pour manger -, pour ne pas que le sourire d'Hakkai prenne soudainement un autre air beaucoup beaucoup moins rassurant, tenant bien calmement le débile de singe par le col, il le mit devant la porte qui menait aux douches :

- Avant de manger, lave-toi, con de singe.

Et il le laissa là, se dirigeant ensuite vers les sacs de courses qui contenaient certainement des clopes et des bières. Mieux valait ne pas énerver un Hakkai très fatigué. Et même si le blond colérique aurait aimé se coucher tôt comme il le fait d'habitude, ça n'allait sûrement pas être le cas ce soir là.

Fouillant dans les sacs, il trouva ses cigarettes, en sortit un paquet, et espéra que le repas de ce soir serait calme, parce que, même s’il avait passé sa journée à lire le journal, fumer et boire du thé, ou du café, le bonze était tout aussi fatigué, mais ça, c’est bien parce qu’il à l’habitude de se coucher tôt. Seulement, il fallait croire qu’en compagnie des trois autres, ce genre de choses était quasiment impossible.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 1:49

Avertissement voilé de Hakkaï, et le singe se retrouvait devant les douches. Faut dire, Hakkaï énervé, c'est vachement plus flippant que Sanzô énervé. Surtout que Sanzô étant tout le temps énervé...

Bref, Gokû prenait la salle de bain de la chambre de Sanzô et Hakkaï. Donc, il faudrait que Hakkaï prenne celle de la chambre de Gokû et Gojyô...

- Bon, ben mec je crois que t'es destiné à aller te doucher dans ma chambre, hein !

Il attrapa le bras de Hakkaï et l'entraîna dans la chambre d'en face, qu'il aille se faire propre, lui aussi. Parce qu'ils étaient tous pressés d'aller dîner, après tout !!! Même l'autre con de bonze de merde qui cherchait ses clopes dans le sac de course. Ah.

Excellente idée.

Gojyô attrapa un paquet de hi-lite dans le sac avant de refermer la porte sur Hakkaï et lui avec un :


- Et grouille-toi de te laver, face de gueunon !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 2:34

A peine Gokû eut le temps de dire "j'ai faim" que déjà Sanzô sembla ralentir l'instant de bonheur qu'était le trajet de la chambre jusqu'à la nourriture. Il n'allait pas encore manger... Mais pourquoi donc ? Le singe n'ayant pas écouté les phrases d'Hakkai, ni vu son sourire tout à fait compréhensible, il ne pu rien faire, si ce n'est se faire taper dessus une quatrième fois dessus par un dangereux éventail en papier, et être trainé par le col jusqu'à une porte qui menait à la douche de la chambre, par des magnifiques paroles faites de propositions très sous-entendus, qui, de toute manière, même si elles avaient été réellement sous-entendus, n'auraient pas été comprises par le singe.

- Avant de manger, lave-toi, con de singe.

Et oui, il fallait redescendre sur terre, il devait se laver. Pour une raison qui lui était inconnue, parce que son cerveau avait été incapable de se dire : "ah oui c'est vrai je suis complètement recouvert de sang !", car la seule chose auquel il pensait présentement était bel et bien...La nourriture et peut-être aussi le fait d'être avec le blond qu'il n'avait pas vu beaucoup aujourd'hui.
Alors qu'il rentrait dans la salle de bain, qu'il commençait déjà à enlever ses habits tout tâchés de sang, il entendit la voix du kappa :

- Et grouille-toi de te laver, face de gueunon !
- Saleté de blatte !

Hurla-t-il tout en enlevant son haut plutôt compliqué à enlever. C'est vrai quoi : D'abord il fallait enlever le haut blanc avec le truc rouge et noir, puis l'espèce de col beige et la cape avec les cornes, puis ensuite quand le haut était enlevé il fallait retirer les choses qu'il a aux poignets, ensuite le pantalon déchiré puis les chaussures. Ah, heureusement qu'il ne portait pas de chaussettes ! En plus, il dû aussi retirer son boxer à petits canards tout jaune. On ne rigole pas.

Et puis, quand il vu enfin nu, il finit par rentrer dans la douche, et l'alluma, se prenant donc un bon jet d'eau dans la figure, histoire de bien lui rafraichir la mémoire. Mais en avait-il vraiment une de mémoire ? La question reste en suspension, nous poursuivons notre enquête, en attendant, nous pouvons affirmer que Gokû ne chante pas dans sa douche. Peut-être chante-t-il faux ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 3:21

Hakkaï fut reconnaissant à tout le monde de se plier ainsi à sa volonté, faisant mine d'oublier qu'il était le membre du groupe qui avait les arguments les plus solides pour faire valoir ses droits (Hakkuryu, quoi...) et laissa Gojyô l'entraîner dehors.

Ils pénétrèrent tous deux dans l'autre chambre et Hakkaï entreprit de se déshabiller, ce qui fut une chose aisée et rapide, comme toujours. Il déplora une fraction de seconde le bris de son monocle (son opticien devait être trèèèèèèèèèès riche à présent) et entra dans la douche après avoir soigneusement plié ses affaires sur une chaise placée à cet effet dans la salle de bain.

Ce n'est que lorsqu'il fut complètement trempé qu'il constata deux choses.

D'abord, il n'avait pas fermé la porte de la salle de bain à clef. En soi, c'était normal quand il était avec Gojyô. Alors qu'ils habitaient ensemble, ils ne fermaient pas la porte mais... là, très accessoirement, ils étaient dans une auberge.

Ensuite, il n'avait pas ses vêtements de rechange. Ils étaient dans l'autre pièce, celle qu'il partageait avec Sanzô.

*Bah, je verrais ça en ressortant*

Et il entreprit de se laver du sang qui le couvrait, chose difficile lorsque l'on saigne encore par endroits.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 24 Juin - 3:57

Le bonze laissa l'autre abruti de singe aller prendre sa douche, pour enfin entreprendre ce qu'il faisait depuis des heures, fumer une énième clope. Que pouvait-il faire d'autre ? Il ne savait même pas où il pourrait y avoir des habits de rechange pour le ouistiti, et se posa même sur le coup la question, de s'il y avait des serviettes dans la salle de bain, parce qu'il était déjà arrivé que dans une auberge il n'y en est pas.

Donc, il ouvrit la porte, que Gokû avait été assez idiot pour oublier de fermer, et regarda autour de lui, passant également son regard sur le rideau de la douche où le singe était certainement entrain d'enlever les nombreuses tâches de sang qu'il avait, et vu qu'il y avait une serviette, ainsi, le ouistiti n'allait pas ressortir nu juste pour aller chercher de quoi se sécher ou de quoi s'habiller, ça lui économiserait quelques coups de baffeur.

Il vit en un coup d'oeil le boxer à canards, mais ne fit aucun commentaire là dessus, après tout, c'était lui qui lui avait acheté ça....
Le bonze retourna donc vers sa tasse de thé, et voyant qu'elle était quasiment vide, décida que c'était l'heure de fumer, sortant ainsi une clope du nouveau paquet que le babouin et Hakkai avaient acheté, il mit la cigarette à sa bouche et commença à fumer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pour Hortefeux, les sans-papiers ne sont pas propres
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Je suis tombé pour elle... ? [ Candice & Tyler ]
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)
» Aide pour les personnages sans fiches ayant "évolué"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: The Tea Time... :: Vieux RPs-