Venez combattre les yokaïs ravagés par la folie, ou au contraire serez vous avec eux pour dévorer les humains ?
 

Partagez | 
 

 Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mar 4 Mai - 18:13

Lorsque Gokû déclencha le piège, Hakkaï eut juste le temps de se jeter par terre pour esquiver les traits qui fusaient à présent au-dessus d'eux. Il rampa jusqu'au singe.

- Attention, Gokû, ça va faire un peu mal, le prévint-il avant d'arracher la flèche de la jambe du ouistiti.

Il referma la blessure tout de suite et la cicatrisa aussi bien que possible, mais fut impressionné par la large trace de sang qui maculait à présent le sol. Et atteindre l'épaule de Gokû sans se relever ne serait pas une mince affaire.


*Décidément, lui, dès qu'il voit à manger il fait une bêtise... C'est tout de même pitoyable.*

Heureusement, la pluie de flèches finit par se tarir, et Hakkaï put finir de soigner le ouistiti de service.

- Et maintenant, tu vas m'écouter un peu et faire attention, lui dit durement le jeune homme aux yeux verts. Le moindre mouvement que nous faisons ici peut déclencher n'importe quoi. Je ne sais pas qui s'est amusé à faire cet espèce d'attraction de foire, mais nous n'avons pas le même sens de l'humour... Viens, cherchons une sortie.

Il ne le dit pas, mais cet endroit lui rappelait le château de Kami-sama. Ce type était au moins aussi atteint.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 5 Mai - 11:24

Pourquoi fallait-il que les gens qui souhaitaient récupérer le sutra soit aussi tarés ?! Ils avaient tous des idées de tordus, de barjots qui paraissaient juste vouloir s'amuser. Et décidemment cette flèche dans la jambe et celle dans l'épaule était pas mal douloureuse, même si Gokû avait déjà l'habitude de souffrir. C'est vrai quoi, quand il se faisait battre ce n'était pas qu'un petit peu, c'était beaucoup ! En fait soit rien ne lui arrivait et il gagnait, soit il se faisait laminer comme un pauvre petit singe qu'il est. Que la vie était injuste. Bref, voilà que Hakkai lui arracha la flèche qui était venu se planter dans sa jambe ce qui lui fit l'effet...D'une flèche qui s'enlève de sa jambe, et il poussa des petits piaillements à la manière d'un ouistiti, sur le coup ça faisait mal quand même ! Et puis, ensuite son ami soigna aussi son épaule, qui elle aussi était plutôt endommagé avec ces flèches apparut soudainement.

Et il se fit réprimander par Hakkai, en même temps quoi de plus normal, vu toutes les bêtises qu'il faisait. En fait en bref, il fallait faire attention et ne pas faire de geste qui pourrait mener à n'importe quoi. Maintenant qu'il y réfléchissait, cet endroit lui rappelait vaguement une espèce de chateau avec pleins d'étages embêtants et de pièges aussi fou voire plus qu'ici... En fait oui, ça lui rappelait le château du gosse qui ressemblait à un cocker et qui se prenait pour Dieu. Il se souvint aussi de l'une des rares de partie de Mah-Jong ou il avait bien commencé et même pas mal gagné... Enfin, c'était surtout pour stimuler les trois autres qui faisaient des têtes de perdants, et que c'était vraaaaaiment désagréable au possible !

Il marcha prudemment, si c'est possible, et regarda autour de lui.

- Tu crois que y en a encore combien de piège de ce genre hein ?

Il entendit un bruit. C'était vraiment fin, et il avait à peine fait deux pas, qu'il avait déjà un mauvais pressentiment. Quelque chose venait vers eux à une vitesse plûtot rapide... Et soudain, il apparut. Goku eut juste le temps d'éviter le coup, et reconnu cette couleur flamboyante, qu'il aimait particulièrement parce que c'était super pratique.
Un nyoibo venait d'essayer de le frapper.
Pourtant il était persuadé de tenir le sien dans sa main droite... Il baissa un peu les yeux et constata que oui, il y avait bien son arme dans sa main...Alors pourquoi...?

Et puis un deuxième coup vint. Plus fort, qu'il eut à peine le temps d'éviter. encore Nyoibo. Mais qu'est ce qui ce passait bon sang ?!

- Qu'est ce que c'est encore cette fois ci ?!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 7 Mai - 0:28

- Qu'est ce que c'est encore cette fois ci ?!
- Et bien, je crois que notre hôte est déterminé à nous faire goûter à tous les clichés de tous les illusionnistes de tous les temps... Même ceux qui relèvent du mauvais goût le plus répugnant.


Tout en débitant sa diatribe d'un ton détaché, Hakkaï avait tranquillement créé une barrière d'énergie pour parer un jet d'aura et une attaque de Nyôibo.

*Je peux déjà pas me voir en peinture, mais alors en vrai... ^^*

Si vous n'avez pas encore compris la situation, Gokû et Hakkaï avaient sous les yeux leurs copies conformes. Ou presque conformes. Enfin, moins puissantes au moins car Hakkaï n'avait pas trop de mal à parer et esquiver, et Gokû non plus, visiblement.

- Bon, et bien je suggère que tu prennes le singe et moi je prends le myope... ça te va ?


Hakkaï adressa un grand sourire à Gokû. Décidément, leur agresseur manquait totalement d'imagination.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 7 Mai - 22:57

Bon, selon Hakkai le dingue qui les avait enfermés ici voulait leur faire goûter à tous les clichés de tous les illusionnistes… Et même si cette indication était très peu claire pour comprendre ce qui ce passait, le singe mit peu de temps à comprendre la situation. C’est vrai en même temps, il avait lui-même en face de lui, et un autre Hakkai. Décidemment ce mec ou cette fille qui les détenait, avait énormément d’imagination pour les faire tourner en bourrique. Seulement, Gokû savait qu’il était le meilleur, et donc qu’il mettrait très peu de temps pour se débarrasser de lui-même. C’était stupide quand même, de penser qu’il allait devoir se tuer. Mais c’était déjà arrivé, alors ça ne le dérangeait pas.

Il accepta bien évidemment la proposition d’Hakkai, vu que celle-ci était plutôt alléchante. Dans un grand sourire, il s’élança contre lui-même, et évita un grand coup de Nyoibo. Maintenant, il fallait apprendre à se connaître. Gokû donna un autre coup de bâton à son sosie, et le frappa sur la tête, mais se prit un coup dans les côtes. Il retomba donc par terre, avec le souffle un peu coupé, tout de même, et fit un sourire. Ça c’était amusant.

- Héhé. URYAAAAAAAH

Et il fonça droit sur son sosie lui assenant des coups de pieds par ci, des coups de Nyoibo de par là, s’en prenant aussi un peu, et finit par le jeter contre le mur. Aha, il pouvait donc facilement s’en débarasser maintenant ! Et c’est dans un autre cri de guerre

- DORYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Que Gokû assena le coup de grâce à son foutu sosie qu’était moins beau que lui – selon lui –. Le sosie disparu, et il ne resta plus rien. Ben oui, logiquement.

- Oh…C’est déjà fini….


Il voulait encore jouer lui ! Le singe se retourna vers son ami et un gargouillement de ventre monstrueux l’asséna, et c’est ainsi que…

- J’AAAAAAAAI FAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIM
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 7 Mai - 23:59

Hakkaï ne trouva pas très amusant de se massacrer lui-même, mais il en profita pour tester la résistance de ses propres articulations à ses propres techniques, et en conclut que s'il était relativement souple, ça fonctionnait tout de même très bien, même sur lui. Ceci dit, au niveau de la rapidité, le sosie n'était pas parfait : il arrivait sans trop de peine à contrer ses attaques, et en profita donc pour voir quelles étaient les parades les plus utiles contre ses coups. Puis il décida qu'il en savait assez, et il était temps car il ne restait au sosie qu'une seule articulation entière, et assassina sans remord l'illusion d'un jet d'aura en pleine poitrine.

Bien entendu, ça aurait pu paraître masochiste de se massacrer soi-même à ce point. Et ça l'était de fait, car Hakkaï se haïssait lui-même. Parce qu'il était un Yôkai. Parce qu'il était incapable d'expier le crime qu'il avait commis.

En se référant aux paroles de Mo Ti dans son commentaire de l'Art de la Guerre, « Lorsqu'un homme en tue un autre, il est coupable et puni de mort. Donc, selon le même critère, lorsqu'un homme en tue dix, il est dix fois coupable et mérite dix fois la mort. De même, celui qui tue cent hommes devrait subir une peine cent fois plus lourde. »
Donc Hakkaï méritait mille fois la mort. Enfin, 998 à présent qu'il s'était tué lui-même pour la seconde fois de sa vie. Si tant est que les shikigami-sosies comptent. Et ça demeurait tout de même beaucoup pour un seul homme.

Bref, Gokû avait moins tardé que lui, et naturellement il avait faim. C'était à ça qu'on reconnaissait que Gokû était dans son état normal. Il avait toujours l'air d'un enfant sous-alimenté.


- Ah, désolé... Je te dirais avec plaisir que nous allons aller manger mais je crois que ce n'est pas pour tout de suite. En attendant, je crois que voilà l'issue que nous cherchons depuis tout à l'heure.

En effet, ils en avaient apparemment fini avec les pièges du sous-sol : au-delà du mur d'où jaillissaient des flèches un peu plus tôt, on distinguait nettement une porte.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Sam 8 Mai - 22:58

En vrai, la seule pensée de Gokû est qu’il était plutôt facile à battre. C’est vrai quoi, quelques petits coups de Nyoibo et c’était fin. Bon, ok, il y avait eut aussi plusieurs cris de guerres violents et un grand sourire heureux. Mais c’était quand même dommage de se tuer lui-même. Et puis, il avait faim, et ça c’était horrible, parce qu’il avait l’impression que son ventre allait bientôt l’empêcher de marcher, ce qui arrivait parfois…Et oui…C’était dommage hein ? Enfin bref, voilà qu’il y avait une issue de sortie, super ! Vivement qu’ils arrivent en face du barjot pour lui faire bien mal. Ainsi, Gokû se dirigea vers la porte. Et, oubliant les recommandations pourtant annoncées assez durement d’Hakkai, il l’ouvrit.
Il ne se passa rien, je vous rassure. Ah, et c’était tant mieux. En fait, en face de Goku il y avait…Trois couloirs qui se proposaient à lui. Un avec une forme étrange et tout sombre, un autre qui dégageait une bonne odeur qui lui rappelait celle de la nourriture, et un qui semblait neuf.

- Ah…On choisit lequel ?

Soit ils choisissaient celui ou on ne voyait rien. Et ils risquaient de rencontrer des ennemis qu’ils auraient du mal à battre,
Soit ils choisissaient celui qui semblait être le meilleur du point de vue de l’estomac de Gokû vu son odeur
Soit ils choisissaient celui qui était tout en métal mais qui paraissait assez étrange.

- Moi je propose qu’on aille à celui du milieu ! Et mon estomac est d’accord on dirait !

En effet, le ventre du singe commençait à gargouiller de joie… Mais, surement était ce un piège.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Sam 15 Mai - 17:38

- Moi je propose qu’on aille à celui du milieu ! Et mon estomac est d’accord on dirait !

Comme de bien entendu. Gokû réfléchissait avec son estomac. Ce n'était pas beaucoup mieux que Sanzô, qui réfléchissait avec son humeur et Gôjyô, qui réfléchissait avec une partie encore moins avouable de son anatomie. Hakkaï, lui, réfléchissait avec l'organe techniquement créé pour, à savoir son cerveau.

*Enfin, j'essaie.*

Hakkaï donc se plaça successivement à l'entrée de chaque couloir en essayant de déterminer s'il pouvait déceler un courant d'air. Car s'il y a courant d'air, il y a sortie, et non cul de sac. Mais expliquer ça à Gokû aurait été trop long.

De fait, le seul couloir d'où provenait un courant d'air était... celui de métal.

- Bon... Je suis désolé, Gokû, mais on ne va pas prendre celui qui sent bon. Parce que celui-là, au moins débouche quelque part.


Il prit le poignet de Gokû pour être certain qu'il n'aille pas vagabonder n'importe où et, se fiant à la fois à son cerveau, sa chance et son instinct, il s'engouffra dans le couloir de métal.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Sam 15 Mai - 19:02

C’est vrai que la porte du milieu sentait drôlement bon, tant que cela enivrait le nez de Gokû qui oubliait le mot piège, dangereux, illusion et tout. En fait tout ce qu’il y avait dans le cerveau du singe à cet instant précis c’était : « maaaannnngeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer » et ça ne changeait en vérité rien à d’habitude. Mais heureusement, Hakkai semblait faire preuvre d’un peu d’intelligence que son ami, et lui annonça qu’ils n’allaient pas prendre le passage qui sentait super bien. Parce que bon, en même temps, c’était logique il y avait forcément un truc pas net. Gokû qui était trop triste n’avait même pas écouté le pourquoi ils prenaient celui là et ne posa ainsi aucune question ce qui était sûrement mieux pour Hakkai….

Et heureusement, celui-ci le traina dans le passage tout en métal parce que c’était sur et certain que sinon Gokû serait rentré dans celui ou ça sentait bon… Enfin bref… Voilà qu’ils étaient dans le couloir de métal. Mais maintenant qu’allait-il se passer ? Pour l’instant ça semblait être tout calme donc c’était bien… Mais il y avait quelque chose qui n’allait pas. Non pas que c’était trop parfait, non ça c’était facile à remarqué mais autre chose. Gokû avait faim, et pas faim comme d’habitude, il avait super faim

- T’es sûr qu’on aurait pas pu prendre l’autre couloir ?

Le ventre du singe se mit à gargouiller, et le sol se mit à trembler.
Hein ? Comment ça le sol se mit à trembler ? Pourquoi soudainement ça tremblait ?! Ce n’était vraiment pas normal que ça fasse ça ! Que ce passait-il ?!
Une espèce de grondement se prononçait de plus en plus, comme un gros rocher qui roule, qui roule, qui roule….Non en fait c’était un gros rocher qui roulait. Mais Gokû avait très faim, et ne pouvait pas aider son ami à réfléchir… Enfin en même temps, même s’il n’avait pas eut faim, il n’aurait pas été d’une très grande utilité…

Qu’allait-il donc bien pouvoir se passer maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Sam 15 Mai - 21:15

Hakkai entendit le rocher avant de le voir et il avait déjà la solution à ce genre de problème aussi évident que classique et même éculé. Le type qui tenait cette maison de l'horreur minable n'avait décidément aucune imagination. Donc, tout simplement, Hakkaï créa un bouclier d'énergie pour les protéger et envoya un jet d'aura exploser le rocher avant qu'il ne les atteigne.

- ça, c'est fait...

Le couloir ne se prolongeait pas longtemps, et menait à un escalier en colimaçon dans lequel ils s'engagèrent. De toute façon, ils manquaient cruellement de choix.

L'escalier n'était pas piégé, que c'en était presque anormal. Certain que Gokû le suivait et parce que l'escalier était trop étroit pour monter de front, Hakkai avait deux marches d'avance sur le singe lorsque la marche sur laquelle il posa le pied s'enfonça sous son poids. D'instinct, il se jeta en avant et constata que l'escalier était devenu... mobile. Les marches tournaient autour de leur axe d'une manière complètement imprévisible et il ne faudrait pas très longtemps pour que Gokû ou lui y laisse un genoux brisé, ou pire.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Dim 16 Mai - 2:17

Gokû lui ne pensait même plus au rocher. En fait, il pensait surtout à son estomac qui commençait à vraiment défaillir. Si ça continuait, il allait vraiment mourir de faim ! Bon certes, ce n’était pas totalement vrai, parce qu’il pouvait toujours tenir encore un peu, mais quand on est un singe comme lui, notre estomac nous joue tout le temps des tours, et c’était ce qui arrivait en ce moment même. Bref, voilà que l’espèce d’énorme rocher qui comptait les aplatir se fit exploser par un joli jet d’aura plutôt puissant d’Hakkai. Le ventre du singe semblait de plus en plus défaillir, mais il tentait de tenir, il ne fallait pas qu’il abandonne, il avait déjà affronté bien pire ! Comme par exemple, une autre maison du rire – enfin si on pouvait appeler ça maison du rire – de chez l’autre taré qui se prenait pour dieu. Donc il tiendrait.

Il suivit son ami dans l’escalier en colimaçon, en se plaignant de temps à autre de sa faim, ne se rendant même pas compte que rien ne ce passait d’anormal, et tentant d’ignorer les bruits incessants de son ventre qui décidemment, aurait put devenir musicien s’il avait eut son propre corps. Et puis voilà qu’il fallait qu’il arrive un truc. En effet, l’escalier se mit à bouger, dans tout les sens, un peu partout. Les marches tournaient, s’enfonçaient, remontais, disparaissait, réapparaissait, tombaient, et tout et tout. Et bien sûr, le singe du bien évidemment essayer d’éviter tout ses obstacles en essayant de faire de son mieux pour ne rien se casser, et réussir à monter.

- Aaaah ! Encore un pièèèège !

Décidemment, le taré qui les avait enfermé ici, ne se lassait jamais ou quoi ? Il allait essayer toutes les manières les plus improbables et inimaginables pour les empêcher d’arriver à la fin de ce labyrinthe manège ? Ce type était réellement un malade, quoi qu’il soit.
Gokû allait changer de marche, quand la marche sur laquelle il allait se poser disparaisse, laissant place au vide, et le singe s’enfonça donc le pied dans le vide, tombant ainsi là où ça fait bien mal.

- Aaaaiee !

Il essaya de se relever, de poser sa main sur une marche, mais celle-ci tourna à l’instant même ou il plaça sa paume dessus, l’un de ses doigts en subit les conséquences.
En clair, Gokû était coincé et n’arriverait jamais à se relever si ses foutues marches ne s’arrêtaient pas bien vite de bouger dans tous les sens. Et puis, où est ce que se trouvait Hakkai ? Est-ce qu’il allait bien ?
Le singe tenta une nouvelle fois de se relever, mais sa cheville en pâtit à son tour. Et sans une mûre réflexion il n’arriverait jamais à se sortir de là….
Il se décida donc d’essayer quelque chose, parce que même si c’était un singe stupide, il était quand même parfois malin.

- Nyoibo grandiiis !

Et son bâton se mit à grandir, il s’accrocha bien à celui-ci, comme un koala à une branche, et finit par s’élever à quelque mètre du sol. Seulement, il y avait un détail que le ouistiti n’avait absolument pas pris en compte.
Il n’en prit conscience que quand ce détail apparu de lui-même. Enfin plutôt disparu dans ces cas là…Vu que la marche ou il avait posé son bâton disparu à cet instant….
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 19 Mai - 20:08

- Gokû !

Hakkaï n'avait même pas cherché à comprendre le principe de l'escalier fou, un seul élément s'imposa à son esprit : il ne fallait en aucun cas que Gokû tombe, ou s'en était fini du singe. Heureusement, le bâton avait suffisamment grandi pour que Hakkaï ait le réflexe de l'attraper pour l'empêcher de chuter avec la marche, et le jeune homme lui-même avait assez d'élan pour tirer son petit compagnon jusque sur la marche qu'il occupait.

- On a eu chaud !
souffla-t-il en s'épongeant rapidement le front.

L'escalier s'était figé dans une position improbable, mais possible à escalader pour peu que l'on soit souple et pas trop gros. Autant dire donc possible pour nos deux jeunes gens.


- Je crois que nous n'avons pas vraiment le choix... En espérant que ce truc ne se remettra pas inopinément en marche !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 21 Mai - 20:50

Musique sur laquelle j'ai écrit ce post :D

Gokû cru bien que cette fois il allait bientôt voir la lumière au bout du tunnel, seulement son ami sembla le sauver, en le tirant pour qu’il se pose sur la marche où il se trouvait, et ainsi, le jeune singe était encore vivant ! Et quand Hakkai annonça qu’ils avaient eut chaud, il était bien d’accord, il avait cru qu’il n’allait plus jamais pouvoir manger, surtout les supers bons plats de son ami ! Maintenant le but du jeu était d’escalader les escaliers. Facile pour un petit singe tout agile et souple comme Gokû, même s’il aurait quand même quelques difficultés parce que personne n’est parfait.

- Aaah en plus j’ai trop faim !!!

Ce qui était vrai, vu que son ventre se remit à gargouiller. Si j’avais put être là je lui aurais conseillé de ne pas y penser, comme ça il n’aurait plus faim, mais que voulez vous, le singe ne pense qu’à ça, manger, manger, et encore manger, donc bon…
Il espérait qu’ils trouvent bientôt le taré qui avait préparé ce parc d’attraction qui était plus une maison de l’horreur qu’autre chose. Il grimpa et escaladait les escaliers qui étaient à présent placer extrèmement bizarrement et vu qu’il était bientôt arrivé au bout, il espérait sincèrement qu’il n’y aurait plus de piège.

Mais c’était peu couru d’avance car le dingue qui tirait toutes les ficelles semblait être particulièrement imaginatif de ce point de vue là, et utilisait toutes les illusions qu’on pouvait trouver un peu partout pour faire de son mieux pour arrêter les deux qui ne cessaient d’avancer. Même s’ils commençaient à être quelque peu blessé par tous les pièges qu’on leur avait tendu…

- Ouaiiis on arrive au bout de l’escalier ! Trop bien !

Et le singe s’aggripa pour la dernière marche, en espérant que c’était bien la fin…. Quand une lumière lui illumina les yeux, l’aveuglant presque.

- Uwaaah c’est quoi çaaa ?!!!
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 3 Juin - 23:35

[ Tu vas rire : c'est ton rêve de cette nuit qui vient de me donner l'inspiration ^^ ]

Une lumière aveuglante se jeta littéralement sur les deux jeunes gens, convergea dans le monocle brisé de Hakkaï et brûla cruellement son oeil artificiel. Plus exactement, la paupière, elle bel et bien organique, de son oeil artificiel.

Le Yôkai (et oui, ne l'oublions pas : Hakkaï est un Yôkai...) porta une main à son visage et se retint à grand peine de hurler et de chuter en arrière, dans l'escalier meurtrier. Ce fut sa main gauche qui, s'agrippant à la corde qui tenait lieu de rampe, le sauva de justesse.

Le jeune homme aux yeux verts (enfin là sur le coup il avait à peine l'usage de l'un des deux) avait le souffle coupé par la douleur. Il en était même incapable de crier. Il s'appuya contre la paroi, ôta précipitamment son monocle et tenta de reprendre ses esprits. Il releva l'oeil (le seul valide là sur le coup) juste à temps pour voir un fouet se développer au-dessus du singe, à moins d'un demi-mètre de lui.


- Gokû att-

Il n'eut pas le loisir d'achever : venu du halo aveuglant, le fouet enserra la gorge du ouistiti et le tira dans la lumière, au-delà de l'escalier.

[ Oui je sais je suis méchante avec les persos... Et encore, eux c'est pas les miens, je les ménage hahaha !!! ]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 4 Juin - 8:13

[Aha xD. C'pas de ma faute si j'ai rêvé que tu te crevais l'oeil ç____ç]

Gokû avait fermé les yeux depuis bien longtemps, parce que n'empêche, la super lumière elle brillait encore plus que le soleil. Sauf qu'elle était énormément plus désagréable que celui ci. Aussi, le singe plaça aussi ses mains en face de lui, parce que franchement, qui était l'imbécile qui avait osé leur pêter les yeux avec autant de lumière ? Il essaya de se retourner vers Hakkai pour lui demander ce qui ce passait à nouveau, mais n'y parvint pas parce qu'il sentit quelque chose se placer autour de son cou et le serrer

- Aaah !

Le cri s'étouffa un peu par la force de ce qui serrait sa gorge, et il devait bien avouer que cela lui faisait assez mal. Enfin, il était juste étranglé par une chose inconnu qu'il ne pouvait pas voir parce qu'il avait super mal aux yeux et que c'était même limite s'il était pas devenu aveugle, le petit ouistiti se débattait tant bien que mal parce que le truc qui le serrait commençait à l'empêcher de respirer, et que s'il ne voulait pas mourir sur place il avait intêret à trouver un moyen pour s'enlever d'ici. Où était Nyoibo déjà ? Pas là en tout cas. Il n'osait pas ouvrir les yeux parce qu'il savait qu'il y aurait toujours plus de lumière, et continuait de se débattre.

La lumière. Cette chose qu'il avait toujours chercher en vain à atteindre. Qui lui brisait les yeux quand il s'agissait de la lumière venu de la blancheur de la neige. Il fallait vraiment qu'il fasse quelque chose. Il entendit un bruit bizarre, comme un rire coincé entre la gorge, comme le bruit que fait un koala qui est le mélange entre un cochon qu'on égorge et un rire sadique. Il tenta de rouvrir les yeux et aperçu des racines par milliers. Là, juste en face de lui, dans cette lumière plus qu'aveuglante, Gokû aperçu un arbre. Qui souriait.
Mais comment se faisait-il qu'un arbre souriait ?!

Enfin là n'était peut-être pas le plus important. En effet, la chose qui l'enserrait sans s'arrêter continuait de le serrer. Et le ouistiti avait beau donné des coups dedans, il ne faisait qu'aggraver son cas. De plus, il s'approchait peu à peu du sourire de l'arbre, qui semblait prêt à le manger. Ironique pour le pauvre singe dont la passion était celle de manger.
Etait-ce une illusion ou pas ? Il rappela son bâton rouge, sans prononcer son nom ne le pouvant pas, et donna un coup violent au tronc d'arbre qui souriait. Celui ci sembla être furieux et lâcha le ouistiti dans l'air, ce qui le fit tomber dans les branches. Il se mit à tousser parce que franchement ça faisait mal à la gorge, et regarda autour de lui, dans l'ombre des feuilles, cherchant Hakkai des yeux.

(Vive Zelda >< !)
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 9 Juin - 23:19

[ Ah parce que c'est de la mienne ? -_- Je vois... ]

Hakkaï plongea dans la lumière à la suite de Gokû et se retrouva face à... un mur. Un mur d'où le singe hyperactif tomba, toussant comme si on avait tenté de l'étrangler. Indifférent à ses propres blessures, Hakkaï se précipita vers lui.

- Gokû ! ça va ?

Il se pencha aux côtés du jeune homme, lui prit les épaules dans les mains. Puis sans préavis le décor changea à nouveau, révélant une vaste pièce à colonnes au bout de laquelle un trône surplombait une estrade de bois peint. Sur le siège somptueusement orné était assis une forme visiblement féminine, qui les regardait en riant sous cape.

- Oh... On dirait qu'on a enfin trouvé le propriétaire des lieux... ça ira, Gokû ? On le finit et on va refaire les courses. Nikumans compris, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 10 Juin - 13:37

[C'est pas de ta faute non plus >< ! C'est de la faute à mon inconsient et mon surmoi !]

Il entendit la voix de Hakkai qui l'appelait, et l'arbre disparu. Mais pourquoi fallait-il qu'il se retrouve chez un dingue, qui fasse des illusions à tire la ri go (aha :D), et qui dans le fond lui donnait vraiment faim ! Il hocha la tête parce qu'il allait bien, enfin mieux, parce que les restes de son étranglement s'en allait.
Il vut quelqu'un sur un trône, et voulait touuut de suite lui mettre un coup de nyoibo.

- Oh... On dirait qu'on a enfin trouvé le propriétaire des lieux... ça ira, Gokû ? On le finit et on va refaire les courses. Nikumans compris, bien sûr.

Cela signifiait que tout était fini ? C'est vrai ? C'est vrai ?! YOUPI ! Le ventre de Gokû semblait remplis de joie

- Ouaiiiiis !

Il prit nyoibo, qui était déjà dans ses mains, et fonça sur la forme pour le frapper avec un grand sourire victorieux de celui qui est content et tomba contre un mur, ou plutôt une barrière :

- Aaaah tricheur ! Triiiiicheuuuuur !

Il donna des grands coups de bâtons pour venir à bout de la barrière, sous les yeux rieurs de la personne qui semblait bien s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 11 Juin - 19:25

Bien sûr, Hakkaï avait dit le mot magique pour redonner de l'énergie à Gokû. En revanche, il ne connaissait pas celui qui pourrait faire tomber le kekkai dressé par leur adversaire.

- Madame,
dit-il d'un ton badin en arrêtant le bâton de Gokû avant que le singe ne fasse une nouvelle bêtise, permettez-moi de vous remercier de votre hospitalité.

Tout en parlant et depuis qu'il était entré dans la pièce, il cherchait une faiblesse, un sceau, quelque chose qui lui permettrait de briser le kekkai.

- Vous avez apprécié mes petites attractions ? demanda la femme en levant un visage mûr, mais encore beau. J'espère que vous vous êtes bien amusés, parce que c'était sans doute votre dernière aventure.

Comme elle parlait, le sol se mit à vibrer, non pas comme sous l'effet d'un pas lourd et lent, mais comme sous celui, rapide et tricotant, d'un insecte ou d'une...

- Eto...

Hakkaï avait lâché le bâton de Gokû et s'était retourné. Désormais et vu la taille de la gigantesque araignée qui se tenait devant eux, ils avaient beaucoup plus urgent à faire que de briser le kekkai.

*Bizarre, ça me rappelle le début du voyage.*
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 16 Juin - 13:22

Alors que Gokû tapait dans le vide vu qu'il y avait un kekkai, Hakkai sembla remercier l'autre de son hospitalité.... Hein ? Mais c'était pas du tout de l'hospitalité ça ! C'était de la folie ! Enfin plutôt de la gaminerie ou juste...Aaah j'ai pas le mot pour ça. Bref.

- Vous avez apprécié mes petites attractions ? J'espère que vous vous êtes bien amusés, parce que c'était sans doute votre dernière aventure.
- Tu parles qu'on c'est amusés !

Gokû avait extrêmement faim à cause de la femme en face de lui, et il avait décidément bien envie de lui démonter sa face, femme ou pas. Il ne fallait pas être sexiste, même dans les combats ! Contrairement à Gojyo qui se serait sûrement mis à draguer la jeune femme...
Soudain la terre trembla. Non ce n'était pas l'effet de Goku sans son contrôleur de force vu qu'il l'avait encore, mais plutôt d'une espèce de gigantesque insecte...Enfin non, les araignées n'étaient pas des insectes.

- Waaaaah !

Gokû ramassa très vite son bâton et contempla la gigantesque mygale ou veuve noire ou tarentule ou je ne sais quoi vu que ça restait une araignée et fonça sur elle avec son bâton

- Doryaaaah !

Bien sûr, qui dit araignée, dit toile d'araignée, mais Gokû ne semblait ne plus se souvenir du début du voyage, et se fit rapidement attaqué par des fils blancs aussi gluant et collant que le riz.

- Aaah ! J'avais oublié ce détail !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 16 Juin - 21:10

- Aaah ! J'avais oublié ce détail !

Hakkaï se passa la main sur le visage, se demandant si un jour, par quelque miracle improbable, Gokû se mettrait à apprendre de ses erreurs. La moralité, c'est que le chimpanzé de service était actuellement complètement entravé par un certain nombre de fils gluants relativement répugnants.

- Gokû, vraiment, par moments... Tu me consternes.

Ce disant, il dirigea ses paumes l'une face à l'autre, créa une stomate bien concentrée et l'envoya faucher les fils qui retenaient Gokû comme un pantin, libérant le singe de l'étreinte des soies (ie des fils de l'araignée, ça s'appelle des soies)

- Bon, maintenant tu arrêtes de faire le s... heu, l'idiot, tu te relèves et on en finit. Trouve-moi de quoi détruire ce kekkai, tu veux ? Je suis presque certain qu'il y a au moins un sceau de notre côté.


Il créa une nouvelle stomate et visa l'oeil de l'araignée, qui éclata dans un "Blop" visqueux et gluant en déversant un liquide acide d'une consistance proche de celle du vomi. Hakkai se fit la réflexion qu'il était content de ne pas avoir à nettoyer les lieux après la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Mer 16 Juin - 22:50

Si Gokû avait cette capacité de retenir tous les noms de nourriture, et de savoir quand était l’heure des repas, il semblait ne pas avoir le pouvoir de se rappeler des situations qu’il avait déjà croisé. Et dire que dès le début du voyage il avait dû affronter une araignée puis que celle-ci avait jeté ses soies gluantes sur tout le groupe, dont lui, et qu’il paraissait ne plus s’en rappeler. Et ainsi, voilà qu’il était complètement attaché à ces fils extrêmement collants et plutôt embêtants, écoutant à moitié Hakkai, passant plus de temps à se débattre et à brailler comme un forcené. Il fut soudainement délivré grâce à son ami et cela fut une véritable liberté pour lui.

- Bon, maintenant tu arrêtes de faire le s... heu, l'idiot, tu te relèves et on en finit. Trouve-moi de quoi détruire ce kekkai, tu veux ? Je suis presque certain qu'il y a au moins un sceau de notre côté.

Il ne fit aucune remarque sur le fait que Hakkai avait failli l’appeler singe, parce que de toute façon il ne l’avait même pas remarqué. Gokû se releva et tourna le dos à la grosse bêbête moche et poilue, qui ne ressemblait à rien et qu’on est obligé de nommer araignée. C’est un nom aussi laid qu’elle et ça lui va très bien. Le seul avantage de ce truc c’est que c’est symétrique. Bref. Tout ça pour dire que Gokû sembla observer tout autour de lui, sans se préoccuper de la chose derrière lui. Et malheureusement pour le singe, ce fut une bien grave erreur, car en effet, la bestiole sembla le prendre pour cible pour un petit numéro de cla…Euh pour un petit spectacle plutôt attrayant pour son maître. Ou plutôt sa maîtresse. La bêbête poilue envoya ses soies attraper une nouvelle fois le singe, pour se venger de son pauvre œil explosé par Hakkai. Mais ce n’était pas fini. Elle sembla vouloir faire du pauvre ouistiti sa marionnette et le força à se retourner et à courir vers son ami avec Nyoibo levé, et le babouin eut beau se débattre et beugler comme un chat qu’on égorge, rien n’y faisait, l’araignée paraissait être plus forte que lui :

- Waaaaah ! Lâche-moi !!!

Mais l’araignée ne parlait pas l’humain. Et sûrement que cette langue ne l’intéressait pas. Par contre, manger les humains c’était bien, c’était même un de ses passe-temps favoris. Mais Hakkai et Gokû n’étaient pas des humains. Loin de là.
Et la bestiole continua de contrôler le pauvre singe contre son gré, le forçant à attaquer son ami, grâce à ses fils ou soies, tout gluants et collants et aussi moches qu’elle.

[J'ai reluuu mon post !]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 17 Juin - 1:16

Hakkaï para l'attaque de Gokû d'une barrière protectrice, mais n'osa pas contre attaquer : l'araignée se servait du ouistiti comme bouclier et harcelait littéralement le (beau) jeune homme aux (magnifiques) yeux verts de coups de... Nyoïbo. Ce qui était passablement désagréable. Voire franchement difficile à supporter lorsque l'on est blessé, avec un oeil artificiel endommagé, qu'on a déjà perdu une certaine quantité de sang et surtout qu'on ne peut pas toucher à l'arme de l'adversaire, à savoir Gokû en ce moment précis.

Bref, Hakkaï se trouvait dans une situation hautement désagréable. Et fatiguait, en plus. Il avait envie de rentrer, de retrouver Gojyo, de se reposer dans la chambre qu'ils partageaient (que la plupart des auberges proposent des chambres doubles ne dérangeait pas trop le quatuor de héros, notez) et si possible de s'enterrer dans un bon livre (séquelles d'une vie antérieure... Mais ça notre splendide brunette l'ignorait.) jusqu'à ce qu'ils aillent au restaurant, parce que ce soir, pour la cuisine, il ne faudrait pas compter sur lui (et oui, de temps en temps, ça arrivait...)


- Je crois que je vais bientôt détester la vermine autant que Sanzô ! Gokû, prépare-toi à avoir un peu mal, je ne suis pas certain de pouvoir t'éviter !

Il avait la mort dans l'âme de faire ça au petit singe, mais il n'avait pas trop le choix. Brisant sa barrière de ki, il bondit pour esquiver un coup, fit un joli flip pour en éviter un second, utilisa finalement l'un des bras de Gokû comme marchepied pour s'élancer au-dessus de la bête et atterrir à l'arrière de la tête de l'arachnide.

Une énorme stomate après, le corps adieux, pestilentiel et poilu de l'araignée gisait, inerte, sous lui. Il s'élança aussitôt vers Gokû et le libéra des liens gluants qui l'entravaient.


- Gokû ! ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Jeu 17 Juin - 14:32

[C'est perturbant les trois "e" de créée]

Gokû aurait préféré faire un numéro de claquettes, plutôt que de se retrouver obligé de frapper Hakkai. De plus, non seulement il ne pouvait rien faire, mais plus il se débattait, plus il sentait que ça lui faisait mal. Il était fait comme un rat, piégé comme une souris, et c’était tout. Ainsi, il tentait tout de même de faire de son mieux pour dévier les coups de Nyoibo qui partaient sur son ami, mais l’araignée manipulant le tout, semblait avoir les pattes dures, et il ne faut pas oublier que la soie de ces bestioles sont l’un des fils les plus solides qu’il puisse exister sur Terre. En plus, plus le singe bougeait, plus il avait faim, et son ventre ne pouvait s’empêcher d’émettre un certain nombre de gargouillements musicaux, qui accompagnait l’espèce de danse que la bêbête l’obligeait à faire.
Un spectacle qui devait particulièrement plaire à celle qui maîtrisait l’insecte qui n’en était pas un.

Gokû lui, il voulait juste manger. Ne pas se bastonner contre le pauvre Hakkai qui se protégeait du mieux qu’il pouvait…
Si la prochaine fois quelqu’un les attaque quand ils font des courses où quand le ouistiti mange, celui-ci n’hésitera pas à frapper la personne qui aurait osé faire ça…

- Je crois que je vais bientôt détester la vermine autant que Sanzô ! Gokû, prépare-toi à avoir un peu mal, je ne suis pas certain de pouvoir t'éviter !

Avoir mal. Bah, il commençait à avoir l’habitude d’avoir mal, avec tous les combats qu’il a mené jusqu’à aujourd’hui… Enfin, une douleur restait une douleur, tout comme les coups de baffeur de Sanzô… Bref, voilà qu’Hakkai sembla esquiver ses coups et grimpa sur son bras, ce qui lui fit sur le coup un peu mal, pour finir par assassiner la bêbête moche poilue qui aurait dû être nommée aberration de la nature quand elle a été créée…Même si elle n’a pas d’yeux dorés !

Le pauvre singe tomba par terre, et malgré les dizaines de courbatures et douleurs qu’il paraissait encore ressentir, il était vraiment content d’être enfin libéré de ces trucs tout blancs et gluants comme….Euh non je ne m’attarderai pas là-dessus.

- Gokû ! ça va ?
- Aaaaah j’ai suuuper faaaim !

Telles étaient les paroles du grand sage céleste, accompagnées par un gargouillement assez bruyant…Tu as faim mon p’tit ouistiti ? Eh ben rassure-toi : C’est une bonne maladie !
Bref, cela signifiait donc que Gokû allait bien. Il se retourna vers la femme qui semblait avoir admiré le spectacle :

- Il ne reste plus qu’elle… Mais du coup je ne sais pas où se trouve le sceau pour briser son kekkai…
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 18 Juin - 0:20

- Aaaaah j’ai suuuper faaaim !
- Yokata !


La réponse de Hakkaï pouvait sembler étrange à un observateur extérieur, mais pour quiconque connaissait Gokû, il fallait savoir que "j'ai faim/super faim/la dalle/ Grave la dalle/ " signifiait que tout était normal, et qu'il n'y avait rien à signaler de spécial.

- Il ne reste plus qu’elle… Mais du coup je ne sais pas où se trouve le sceau pour briser son kekkai…
- Ce n'est rien. On va s'en occuper autrement. Dites-moi, madame,
déclara encore le jeune homme aux yeux verts en se tournant vers leur hôtesse, vous semblez avoir beaucoup d'imagination... Mais si vous avez besoin de distraction, je crains que nous n'ayons pas les mêmes goûts en la matière. Il me semble que vous avez des occupations passées de mode.

En disant cela, il espérait faire réagir leur interlocutrice. S'il parvenait à briser sa concentration, nul doute que le Kekkai succomberait lui aussi. Et le point faible d'une femme de son âge était généralement... Son âge, justement.

- Enfin, vous me direz, c'est de votre âge, ce genre de passe-temps malsain, n'est-ce pas, madame ?
- Mademoiselle !
siffla enfin leur hôtesse sur son trône. Mademoiselle !

Il avait visé juste. Et sentait d'un seul coup que c'était son tour de s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 18 Juin - 16:02

- Ce n'est rien. On va s'en occuper autrement.

Si Hakkai n’avait pas continué à parler tout de suite après, Gokû aurait sûrement demandé comment il comptait s’en occuper. Mais étrangement, il aurait su que son ami savait ce qu’il faisait. En fait, c’était la preuve qu’ils se connaissaient trop bien. Chacun des quatre savait comment allait réagir l’autre, et comment il fallait s’y prendre pour chacun…Même parfois le singe qui pourtant paraissait juste penser à la nourriture.
Seulement, Hakkai ne s’arrêta pas de parler…

Dites-moi, madame, vous semblez avoir beaucoup d'imagination... Mais si vous avez besoin de distraction, je crains que nous n'ayons pas les mêmes goûts en la matière. Il me semble que vous avez des occupations passées de mode.

Gokû lui pour se distraire…Aurait sûrement mangé. C’est vrai quoi, il n’avait besoin d’aucunes tortures pour s’amuser. Il suffisait qu’il soit au contact de la nourriture et puis voilà. Comme quoi… Enfin, même sans nourriture, le singe était tout le temps content. Sa devise devait sûrement être la même que la mienne. Il faut toujours être happy dans la vie.

- Enfin, vous me direz, c'est de votre âge, ce genre de passe-temps malsain, n'est-ce pas, madame ?
- Mademoiselle ! Mademoiselle !


C’est sûrement là que Gokû comprit ce qu’il fallait faire. En voyant que l’autre réagissait sur le mot madame… Il regarda la jeune femme avec un grand sourire, et continua sur la lignée d’Hakkai, bien que ce fût bien moins subtile que son ami :

- Ah ? Moi je croyais que c’était madame, vu toutes les rides sur ton visage.

Il pointa du doigt la femme qui les avait détenus là et qui c’était amusée avec :

- Une vieille ! Une vieilleee !

Et franchement, quand quelqu’un vous dit que vous êtes vieilles sans s’arrêter, croyez moi que vous avez rapidement envie de lui démonter sa face, et que vous ne pensez plus qu’à ça…
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   Ven 18 Juin - 19:37

- Une vieille ! Une vieilleee !

Et Gokû ne s'arrêtait plus. ça avait l'air de beaucoup l'amuser, en fait. Ça amusait aussi Hakkaï, mais pas assez pour qu'il n'ait pas envie d'en rajouter une couche, à sa sauce à lui (et comme chacun sait, la cuisine de Hakkaî est délicieuse.)


- Voyons, Gokû ! le reprit donc le jeune homme aux yeux d'émeraude avec le sourire n°27, celui qui signifie je-deviens-super-énervant-et-crispant-avec-la vieille-dame-de-l'autre-côté. Il ne faut pas dire la vérité si brutalement ! Surtout à une dame qui ne semble pas assumer le poids des ans, c'est très mal élevé.

Il passa sa main devant ses lèvres pour étouffer, avec une politesse ironique, le petit rire qui secouait sa gorge.


- Bien, mais il ne faut pas traîner ici, maintenant, et laisser la dame à ses occupations. Tu sais, c'est sans doute bientôt l'heure de se coucher pour elle. Elle a sans doute les mêmes habitudes que Sanzô.
Il s'inclina très poliment pour saluer leur "hôtesse", comme on le ferait face à une personne très âgée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour un estomac sans fin, quoique... [PV Hakkaiounet <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pour Hortefeux, les sans-papiers ne sont pas propres
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Je suis tombé pour elle... ? [ Candice & Tyler ]
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)
» Aide pour les personnages sans fiches ayant "évolué"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saiyuki RPG :: The Tea Time... :: Vieux RPs-